Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

exposition - Page 2

  • Revue de presse BD (138)

    Extraits de la revue de presse illustrée publiée dans l'hebdo Zébra.

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue de presse,hebdomadaire,joelle jolivet,illustratrice,linogravure,paris,barbès,exposition,lars vilks,copenhague,helsinborg,hamlet,helsingor,oresund,danemark,antoine blondin,shakespeare,pegida,arte,martin fraudreau,jacques-louis david,marat,charlotte corday,jean-philippe querton,même pas peur,zélium,belge,siné-hebdo,cabu,spécial paris

    Joëlle Jolivet, illustratrice (paysages urbains, animaux, etc.), qui utilise la technique de la linogravure, expose à la bibliothèque Germain Tillon (Paris XVIe) jusqu'au 18 avril les illustrations et gravures de plusieurs livres, dont le dernier "A Paris". La plupart de ses ouvrages ont été traduits en plusieurs langues.

    + Contrairement à ce que nous écrivions dans le précédent n°, Lars Vilks, artiste proche du mouvement hostile à l'islam "Pegida", et que l'on a tenté d'assassiner à Copenhague, n'est pas danois mais suédois, natif d'Helsinborg. Il s'en est fallu de peu, puisque Helsinborg fait face au Danemark, dont la Suède n'est séparée que par un bras de mer - le détroit de l'Oresund. Les shakespeariens savent que le château d'Elseneur (Helsingor) où le tragédien anglais a situé l'une de ses plus fameuses pièces, "Hamlet", s'élève au bord de l'Oresund. Le Danemark est sans doute emblématique de l'Occident et de sa culture selon Shakespeare ; le tragédien fait dire au garde Marcellus : "Il y a quelque chose de pourri dans l'Etat du Danemark." Plusieurs siècles plus tard, le romancier et journaliste français Antoine Blondin ajoutera avec malice : "Il n'y a pas qu'au royaume de Danemark qu'il y a quelque chose de pourri."

    "Arte" diffusait la semaine dernière un bon documentaire d'histoire de l'art, par Martin Fraudreau, à propos de la "Mort de Marat", célèbre tableau de Jacques-Louis David, peintre et homme politique de premier plan (rediffusion le 13 mars). Le prétexte de ce documentaire est la récente découverte d'un tableau de plus petit format, qui a probablement servi de brouillon à David, et dont les "hésitations" permettent de deviner l'intention du peintre et de confirmer l'opinion des historiens que le tableau de David est un exemple magnifique de propagande. Encore faut-il préciser : un exemple où l'art moderne renouvelle la religion dans son ancienne fonction de propagande du mysticisme social. On perçoit assez nettement grâce à ce reportage le lien entre anarchie et histoire, d'une part, et entre politique et religion de l'autre, de sorte qu'il n'y a aucune sorte de politique qui ne s'appuie sur la crédulité religieuse des citoyens, y compris et même lorsque ceux-ci se déclarent "athée". Il saute aux yeux que c'est un "Marat-Christ" que David a peint, intentionnellement. Plus subtile est la diffamation de Charlotte Corday. "Magnifique" car la manière magistrale de David, dérivée de l'art antique, lui permet de marquer d'autant plus profondément les esprits ; ainsi il égale presque le réel, et il atteint le niveau des plus magnifiques ouvrages de la propagande catholique des siècles précédents.

    + La publicité dont bénéficie "Charlie-Hebdo" profite à d'autres titres. Jean-Philippe Querton, citoyen belge, vient de lancer "Même pas peur" afin de doter la Belgique à son tour d'un journal satirique. Si le dessin et la BD sont en vogue en Belgique comme en France, les kiosquiers belges ne distribuaient pas jusqu'ici de titre de presse satirique remarquable.

    Hormis "Siné-Hebdo", en proie à des difficultés de trésorerie comme lui avant l'attentat, "Charlie-Hebdo" n'avait pas de concurrent direct. A noter quand même que "Zélium", grâce aux efforts de ses rédacteurs et l'aide de ses lecteurs, après avoir été "rincé" par les frais de distribution, ressort en kiosque depuis quelque temps à un rythme moins soutenu (bimestriel). Sur le dernier n° paru figure une nonne en couverture. Les attentats commis par des nonnes constitueraient une innovation. Mais ne vivons-nous pas dans un monde plein d'innovations ?

    + La Mairie de Paris a publié un numéro spécial d'une quinzaine de pages regroupant quelques-unes des meilleures bandes-dessinées publiées par Cabu dans les gazettes de la municipalité qui l'employaient. Ce n'est sans doute pas l'aspect le plus satirique de l'oeuvre de Cabu, mais ses facultés d'observation lui permettaient d'introduire de l'humour dans un genre de publication plutôt austère en règle générale. Le tout est complété de quelques citations de l'auteur. "J'ai essayé de faire tout ce qu'on pouvait faire avec le dessin : de la caricature, du reportage, de la bande-dessinée, du dessin pour enfant, de l'illustration, des couvertures de bouquins, des affiches. Je ne suis pas sectaire." Cabu était une sorte de fou dessinant.

     

     

     

     

     

  • Revue de presse BD (113)

    webzine,bd,gratuit,fanzine,zébra,bande-dessinée,revue de presse,hebdomadaire,113,accidents,grandpapier,younn locard,fleur pellerin,ministère,culture,aurélie filippetti,cité des sciences,exposition,geek,robot,polémique,spider-woman,milo manara,levrette,féministe,humour,achille talon,greg,hollande,hétérosexuel,franco-belge,le figaro,36-15,joconde,vol,patriotisme,jacques drillon,nouvel obs,ésotérique,mythologie,dante alighieri,païen,chrétien,divine comédie,curiator,réseau social,batave,parra,librairie,publico,anarchiste,nabaloum boureima,aurélie dekeyser

    + Illustration de couverture d'"Accidents", mini-bd signée Younn Locard consultable sur le site "Grandpapier".

    + La nomination de Fleur Pellerin au ministère de la Culture, en remplacement d'Aurélie Filippetti "lassée d'avaler des couleuvres" (sic) coïncide parfaitement avec l'exposition organisée en ce moment par la Cité des Sciences (jusqu'au 5 janvier) sur le thème de l'art et des robots. La nouvelle ministre a la réputation d'être une vraie "geek". Pour beaucoup, l'art est fait pour mettre de l'huile dans les rouages de la politique.

    + La polémique enfle - et pas qu'elle -, depuis que Milo Manara, expert ès formes féminines bien connu des étudiants en bande-dessinée frustrés, a dessiné la couverture du dernier "Spider-Woman", représentant cette héroïne dans la position de la levrette, où la femme moderne ne saurait retomber. Sous prétexte que l'humour est le propre de l'homme, le féminisme doit-il mener à son abolition pure et simple ?

    + Achille Talon, célèbre personnage créé par Greg, revient dans un nouvel album, en dépit de la casserole qu'il traîne d'un humour franco-belge un peu démodé. Comme quoi, le président Hollande (dont le personnage présente quelque ressemblance avec A. Talon, en plus hétérosexuel) n'est pas forcément "fini" comme certains pensent.

    + "Le Figaro" revient sur les circonstances du vol de la Joconde le 22 août 2011. J'apprends que le vitrier d'origine italienne, auteur du vol, passa pour un héros dans son pays natal en plaidant qu'il avait voulu reprendre la Joconde aux Français, bénéficiant ainsi de circonstances atténuantes. Comme quoi le patriotisme excuse tous les crimes, même les plus absurdes.

    + Jacques Drillon ironise quelque peu dans le "Nouvel Obs" sur le sens ésotérique caché que certains croient discerner dans l'oeuvre de Tintin. Après tout, c'est une tradition qui remonte à l'Antiquité de décrypter le sens caché de la mythologie. Une difficulté tient sans doute à ce que la mythologie occidentale mélange souvent bizarrement des symboles païens avec des symboles chrétiens en principe opposés, à la manière de Dante Alighieri dans sa "Divine comédie".

    + Curiator : ça vient de sortir, c'est le nom d'un nouveau réseau social inventé par un jeune Belge et un jeune Batave, qui permet de partager des photographies d'oeuvres d'art libres de droit, puisque prises par des personnes privées, et de créer sa propre collection. Le portrait de Tintin par Parra ci-dessous, tiré de Curiator, est le dessin de la semaine.

    (NB : Quelques exemplaires du dernier fanzine Zébra - avec la participation de W.Schinski, Naumasq, Nabaloum Boureima, Philgreff, Monsieur Pyl,Pirikk, Frank K. May, Zinocircus, Zombi, Saki, Bertrand Demagny, Aurélie Dekeyser, François Leroux - sont disponibles à la librairie anarchiste "Publico", 145 rue Amelot, Paris XIe et sur le site de vente en ligne Priceminister.) 

    webzine,bd,gratuit,fanzine,zébra,bande-dessinée,revue de presse,hebdomadaire,113,fleur pellerin,ministère,culture,aurélie filippetti,cité des sciences,exposition,geek,robot,polémique,spider-woman,milo manara,levrette,féministe,humour,achille talon,greg,hollande,hétérosexuel,franco-belge,le figaro,36-15,joconde,vol,patriotisme,jacques drillon,nouvel obs,ésotérique,mythologie,dante alighieri,païen,chrétien,divine comédie,curiator,réseau social,batave,parra

  • Revue de presse BD (100)

    Spéciale "diable, humour et censure"

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,revue de presse,hebdomadaire,centième,100,rené wischinski,exposition,vienne,espace 66,claustrophobie,humoriste

    + A l'occasion de la centième édition de cette revue de presse, petit clin d'oeil à René Wischinski, jeune humoriste allemand exposé actuellement à Vienne à "L'Espace 66", qui doit son nom au fait que c'est la galerie la plus étroite du monde (66 cm de large) ; la sélection de dessins est d'ailleurs sur le thème de la... claustrophobie. Quelques-uns des dessins exposés sur le site du Spiegel (pour les germanophones).

    + Un dessin de Plantu, représentant le pape Benoît XVI en train de sodomiser un petit garçon, a conduit l'éditeur (distrait) Bayard, pour ne pas mécontenter sa clientèle, à envoyer au pilon les 3.000 ex. du livre reproduisant ce dessin. Peu de temps après s'être mis les représentants de la communauté juive à dos en prenant la défense de Dieudonné, Plantu doit affronter cette fois les représentants officiels du nouveau testament. On note que ce dessin est aussi blasphématoire à l'égard de la démocratie, puisque Plantu fait dire au petit garçon : "Quitte à se faire enculer, autant aller voter dimanche."

    + Une bande-dessinée pourrait bientôt être la cible de la censure, "Yacht people", produite par le petit lobby pro-iranien d'Alain Soral, "Egalité et Réconciliation". Décidément le duo Dieudonné-Alain Soral a le don de taper sur les nerfs des nostalgiques des aventures de "Bibi et Fricotin" ou de "Blondin et Cirage".

    + Friands d'humour noir multicolore, vous ne manquerez pas les dernières mises à jour du blog-bd de Joan Cornella.

    + Au mois de juin sera diffusé un documentaire de Paul Cox inédit en France, éclairant l'aspect mystique de l'oeuvre de Van Gogh, sans lequel celle-ci est difficilement compréhensible, ou bien réductible aux crises de folie du peintre et à la cote mirobolante de ses oeuvres.

    + Le dessin de la semaine est un gag de Mix et Remix intitulé "Le Psy" :

     

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,revue de presse,hebdomadaire,centième,100,rené wischinski,exposition,vienne,espace 66,claustrophobie,humoriste,spiegel,germanophone,plantu,benoit xvi,bayard,dieudonné,démocratie,yacht people,alain soral,égalité et réconciliation,bibi et fricotin,blondin et cirage,documentaire,paul cox,bsc news,van gogh

     

     

  • Félix Vallotton****

    ...Le Feu sous la Glacewebzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,kritik,critique,félix vallotton,exposition,catalogue,grand palais,bois gravé,xylographie,moderne,bourgeoisie

    Ce n’est sans doute pas un hasard si Félix Vallotton (1865-1925) resurgit aujourd’hui, en pleine crise des valeurs bourgeoises. En effet, malgré un riche mariage tardif qui le mit à l’abri du besoin, Vallotton n’épousa jamais vraiment la raison de son temps. Son art, si singulier, se détache bien plus de son époque qu’il n'en est l'écho. Contrairement aux impressionnistes, Vallotton ne participe pas à l’enthousiasme général.

    L’idée de progrès social, en particulier, est étrangère à Vallotton, trop lucide pour se bercer de ce genre d’illusion ; on l’imagine bien dire, comme Kafka : « Croire au progrès ne signifie pas qu’un progrès a déjà eu lieu. » Le mépris du bonheur, en tant qu’idéal bourgeois, est palpable dans l’oeuvre de Vallotton.

    Qui a raté comme moi l’exposition de cet hiver au Grand Palais pourra se rattraper avec l’épais catalogue la retraçant, publié par la Réunion des musées nationaux. Ce volume comporte de nombreuses reproductions de bonne qualité, représentatives de l’œuvre de Vallotton.

     Sans être positivement moderne, Vallotton a su s’adapter aux nouvelles modalités techniques de diffusion de l’image, reléguant la peinture d’apparat ou de musée. Les bois gravés de Vallotton, suivant une perspective narrative à laquelle le dessin de presse, l’illustration ou la bande-dessinée nous ont familiarisés depuis, sont très "frais" et efficaces (on peut constater qu'en matière de "ligne claire", les auteurs de BD n’ont pas inventé grand chose, si ce n'est le mot). (...)

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,kritik,critique,félix vallotton,exposition,catalogue,grand palais,bois gravé,xylographie,moderne,bourgeoisie,ligne claire,laurence madeline,peinture,nu féminin,fessier,manifestation,loire,alphonse allais,chaplin,14-18,calviniste,gertrude stein,portrait,vaticination,paysagiste,nabi,guy cogeval,isabelle cahn,marina ducrey,katia poletti,jean-pierre cluzel

    Lire la suite

  • Revue de presse BD (83)

    webzine,gratuit,zébra,bd,fanzine,bande-dessinée,revue de presse,hebdomadaire,83,marc large,hollande,sarkozy,2014,caricature,sud-ouest,siné-hebdo,cabu,françois forcadell,nouvel obs,bitstrips,intellectualisme

    + Si le caricaturiste Marc Large ("Siné Hebdo", "Sud-Ouest"), ici, s'en sort bien, les dessinateurs de presse vont néanmoins devoir redoubler d'imagination en 2014 pour tourner en ridicule François Hollande, dont le style paraît aussi figé, désormais, que celui de son prédécesseur, la placidité alternant avec la nervosité (il n'y a pas qu'au lit qu'on aime bien varier les positions).

    La caricature est, rappelons-le, un art plus durable que la politique, puisque les politiques passent, tandis que les caricatures restent. De la politique de Louis-Philippe, on a tout oublié, sauf son faciès en forme de poire par Daumier. Non seulement l'humour est le propre de l'homme, le moins facile à expliquer par la théorie de l'évolution (comme dirait Alphonse Allais), mais il marque plus profondément la mémoire collective que l'action politique et, a fortiori, les velléités d'action politique.

    + S'il faut reconnaître que le blog de François Forcadell dédié à la caricature a le mérite d'exister, quasi seul sur ce terrain, je dois dire que je suis rarement d'accord avec ses critiques et les explications qu'il fournit à la crise du dessin de presse.

    Ainsi, ce blogueur vient de reprocher au "Nouvel Obs" de faire usage, pour illustrer un article, d'un dessin issu d'un logiciel automatique (Bitstrips), et non d'un dessin "fait main". Pourquoi pas ? Le "Nouvel Obs" est un magazine qui use habituellement, comme beaucoup d'autres, de la photographie ; c'est aussi un procédé largement mécanique. Ce qui frappe dans l'illustration en cause, c'est sa nullité. Elle est parfaitement redondante, comme le sont souvent les photos, qui font office de bouche-trou. Il n'est pas nécessaire d'être un virtuose du dessin pour être un excellent dessinateur de presse. Ce qui compte, c'est d'être le meilleur observateur possible, car l'humour et la caricature sont les arts les moins abstraits. Cabu est aussi bon dessinateur qu'on peut l'être, mais s'il perdait les deux bras dans un attentat terroriste, il n'en demeurerait pas moins un bon dessinateur de presse de droite (car Cabu n'a pas son pareil pour caricaturer les militants de gauche, qu'il connaît beaucoup mieux, et du coup on sent que c'est du vécu).

    Globalement, la presse française en général et le dessin de presse en particulier, ont souffert et souffrent de l'intellectualisme, et ce d'autant plus que la France, contrairement aux Etats-Unis ou à l'Allemagne, est un pays qui manifeste peu d'intérêt pour les choses intellectuelles. Quand c'est chiant, le Français est peu client, même si la pression scolaire est forte. La France a même tendance a exporter sa phraséologie et ses intellectuels à l'étranger, où ils sont mieux accueillis, et je crois émettre un avis typiquement français en disant qu'un éboueur d'origine africaine (hélas ils le sont presque tous), a une utilité sociale beaucoup plus probable qu'un professeur d'université.

    + J'en veux pour preuve le groupe de recherche universitaire de Benoît Berthou pour une approche stylistique de la bande-dessinée. Merdre, j'ai envie de dire, laissons ça aux tintinologues bataves. Que les amoureux du style s'occupent des pâtisseries de chez Fauchon ou des petites robes séquentielles de Karl Lagerfeld, plutôt que de BD. "(...) L'ensemble des participants s'est en effet réuni autour d'un constat que je présenterai comme suit (...) : parmi l'ensemble des questions que pose la bande-dessinée, les moins développées et étudiées concernent certainement ses moyens d'expression. Ou plus précisément : l'organisation des formes verbales, scripturales et spatiales (liste close ?) qu'elle mobilise afin de construire des narrations." De périphrase en périphrase, notre auguste finit par conclure gravement que "le dessin est un impensé". Dame, forcément, comme les intellectuels se font un devoir de fermer les yeux sur tout, vu sous cet angle le dessin est forcément impensable.

    + Preuve que le blog est devenu un moyen artistique incontournable, la sélection de la prochaine édition du FIBD d'Angoulême se distingue par le soin apporté par les candidats à la présentation de leurs travaux. Les votes pour le prix "Révélation blog" sont ouverts jusqu'au 16 janvier. Zébra s'abstient de donner une consigne de vote, mais rappelle que les cas de scrutins où l'on sait à peu près pourquoi on vote sont plus rares que ce que prétendent les réclames. Pour ma part j'ai déjà voté pour un blog corrosif à souhait, avant de repérer le blog d'Ima, qui dans le style de Joann Sfar n'est pas mal non plus.

    + Marion Fayolle, jeune illustratrice ardéchoise, est une récidiviste, puisqu'elle a raflé plusieurs années de suite des prix à Angoulême, avant de passer "pro". Cette année le fibd consacre une exposition à cette ancienne élève des arts déco. de Strasbourg, dont le style est représentatif d'une tendance appréciée de la presse magazine sérieuse. En effet, à côté d'ouvrages personnels centrés sur son père (il semble que les jeunes illustratrices-teurs ont beaucoup à dire sur ce sujet), Marion Fayolle se montre particulièrement apte à illustrer des thèmes psychologiques ou sociologiques. Le problème des artistes n'est pas seulement celui de l'indépendance financière, mais aussi de l'indépendance vis-à-vis de leurs commanditaires, qui les incitent trop souvent à se répéter.

    webzine,gratuit,zébra,bd,fanzine,bande-dessinée,revue de presse,hebdomadaire,83,marc large,hollande,sarkozy,2014,caricature,sud-ouest,siné-hebdo,cabu,françois forcadell,nouvel obs,bitstrips,intellectualisme,benoît berthou,stylistique,tintinologue,fauchon,karl lagerfeld,universitaire,révélation blog,blog-bd,fibd,angoulême,joann sfar,ima,marion fayolle,exposition,arts déco,strasbourg,illustratrice,punch,scopalto,londres,taux de mortalité,hulotte,thoreau,écologiste,télérama,altata-comics,association,pâté lorrain

    + Les amateurs de dessin de presse anglophones vont se précipiter pour télécharger gratuitement les anciennes éditions du "Punch" mises à la disposition du public par le kiosque en ligne "Scopalto".

    + Le taux de mortalité des fanzines et des publications amateurs est tellement élevé que l'on ne peut s'empêcher, au passage d'un specimen adulte, de siffler d'admiration, ou plutôt d'ululer, s'agissant de La Hulotte. J'étais morveux, voire carrément gélatineux, quand un de mes oncles me présenta ce petit fanzine écologiste, rempli de dessins d'animaux, et loin de me douter qu'il serait un jour diffusé dans toute l'Europe. Certains doutent qu'on peut vivre d'amour et d'eau fraîche, "La Hulotte" prouve le contraire, mieux que le philosophe païen Thoreau qui ne résista pas très longtemps, lui, au contact avec la nature.

    webzine,gratuit,zébra,bd,fanzine,bande-dessinée,revue de presse,hebdomadaire,83,marc large,hollande,sarkozy,2014,caricature,sud-ouest,siné-hebdo,cabu,françois forcadell,nouvel obs,bitstrips,intellectualisme,benoît berthou,stylistique,tintinologue,fauchon,karl lagerfeld,universitaire,révélation blog,blog-bd,fibd,angoulême,joann sfar,ima,marion fayolle,exposition,arts déco,strasbourg,illustratrice,punch,scopalto,londres,taux de mortalité,hulotte,thoreau,écologiste,télérama,altata-comics,association,pâté lorrain

    + L'association Altata-Comics, qui édite le fanzine "Pâté Lorrain" ne pouvait pas tomber mieux en me demandant de faire un peu de pub pour leur fanzine ; en effet, ils proposent à leurs lecteurs un florilège de contes lorrains, qu'ils revisitent. Or il se trouve que contes et fables sont mon genre préféré. Soit dit en passant, les contes sont souvent beaucoup plus difficiles à revisiter que le pâté lorrain.

    webzine,gratuit,zébra,bd,fanzine,bande-dessinée,revue de presse,hebdomadaire,83,marc large,hollande,sarkozy,2014,caricature,sud-ouest,siné-hebdo,cabu,françois forcadell,nouvel obs,bitstrips,intellectualisme,benoît berthou,stylistique,tintinologue,fauchon,karl lagerfeld,universitaire,révélation blog,blog-bd,fibd,angoulême,2014,joann sfar,ima,marion fayolle,exposition,arts déco,strasbourg,illustratrice,punch,scopalto,londres,taux de mortalité,hulotte,thoreau,écologiste,télérama,altata-comics,pâté lorrain,florilege,conte,fable

  • Revue de presse BD (76)

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,john kenn,post-it,art séquentiel,tampographe sardon,blog,punk,chien,bastia,maadiar,mathurin soldat,siné mensuel,internet,brassens

    + John Kenn dessine ses cauchemars d'enfants sur des "post-it". Vu la la forme et l'usage du "post-it", je ne sais pas trop si on peut parler d'art séquentiel ? Il faudrait demander à un spécialiste. Le fait de dessiner sur des post-it plutôt que sur des bouts de papier quelconques démontre que le type a de la suite dans les idées.

    + Pas content qu'on lui ait renvoyé du festival de Bastia le fruit de son travail emballé à la va-que-je-te-pousse, le tampographe Sardon a pondu sur son blog un accusé de réception vengeur. Désormais, on saura qu'un "punk à blog" est plus hargneux qu'un "punk à chien". En même temps, les Corses, l'art moderne c'est pas trop leur truc, si, hormis le football ?

    Sinon le tampographe annonce que les portes de son atelier rénové seront ouvertes le 23 novembre. Si vous n'êtes pas déjà tatoué(e), vous pouvez toujours aller vous faire tamponner.

    + Si on veut éviter les commémorations de la guerre de 14-18 un peu trop pompeuses, on peut toujours réécouter la chanson de Brassens, ou bien lire le feuilleton de Maadiar sur son blog, "Mathurin soldat".

    + A noter que Les premières "puces de l'illustration" se tiendront ce samedi 16 novembre à Paris, porte de Bagnolet.

    + "Siné Mensuel" est à poil. 19.000 ex. seulement de l'avant-dernier n° se sont vendus, quand il aurait fallu 5.000 ventes supplémentaires pour atteindre l'équilibre. Internet est parfois cité parmi les causes du déclin de la presse, mais on peut penser au contraire que le succès d'internet est la conséquence de la médiocrité de la presse. Avant l'essor d'internet, les Français avaient déjà commencé de se désintéresser d'une presse qui servait surtout de canevas aux journaux télévisés. Les crises économiques ont fini par dissuader les moins naïfs de gober le fameux "devoir d'information".

    + Rubrique rien-à-foutre : un triptyque de Francis Bacon, figurant Lucian Freud, ou le défigurant, comme on voudra, s'est négocié en salle des ventes dernièrement 142 millions de dollars ; sur ce, "Le Monde" en ligne n'a pas honte de titrer : "142 millions de dollars, un prix salé même pour un Bacon."

    + Le dessin du jour (assez ironique à l'égard des valeurs républicaines qui, sans l'armée, ne seraient rien) est de Lucien Boucher, exposé parmi d'autres illustrateurs au "Salon de l'Araignée", fondé par Gus Bofa, salon auquel la galerie Michel Lagarde rend hommage à travers une exposition (jusqu'au 31 janvier).

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,john kenn,post-it,art séquentiel,tampographe sardon,blog,punk,chien,bastia,maadiar,mathurin soldat,siné mensuel,internet,brassens,paris,puces,illustration,porte de bagnolet,lezinfo,le monde,francis bacon,lucian freud,salon,araignée,lucien boucher,michel lagarde,galerie,exposition

  • Revue de presse BD (56)

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,revue de presse,hebdomadaire,56,olivier josso,illustration,genève,papier gras

    + Les lecteurs de Zébra se souviennent peut-être qu'Olivier Josso lui donna une illustration de couverture (n°2). Dédicace à la galerie "Papiers gras" le 7 juin (Genève).

    + Pygmalion de nombreux auteurs belges (et aussi du Français Moebius), Joseph Gillain aurait eu cent ans en janvier 2014, et la Maison de la bande-dessinée annonce la parution d'ouvrages pour les collectionneurs à cette occasion.

    + Meybeck, graphiste et twitteur forcené met en ligne ses planches de BD, dont un reportage BD sur les expulsions de travailleurs immigrés plus ou moins clandestins, qui me réconcilie avec le style des auteurs de reportage-BD souvent lourdingue (Chappatte, Sacco) ou trop ludique (Delisle).

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,revue de presse,hebdomadaire,56,olivier josso,illustration,genève,papier gras,pygmalion,jijé,moebius,joseph gillain,meybeck,graphiste,twitteur,reportage bd,sacco,chappatte,travailleurs,immigrés,delisle

    + Le site d'actu TOUTENBD interviewe Marc Dubuisson, auteur de "Charles Charles, profession président", BD faite pour désacraliser la politique. Fort bien, en même temps je me demande comment on peut désacraliser plus la politique que Shakespeare ne l'a déjà fait ? Je suis impatient pour ma part d'une BD qui désacraliserait à son tour l'électeur, cet irresponsable à qui toutes les célébrations et les rituels politiques sont dédiés. Ce serait vachement immoral, je sais, mais c'est justement ce que j'attends d'un dessinateur, qu'il soit dégagé des obligations civiques et militantes.

    + François Forcadell glose sur son blog sur les 300 euros de retraite et 44 ans de dessin de Jean-François Batellier. Le jour où les entrepreneurs procureront des emplois intéressants à leurs ouvriers, ceux-ci accepteront sans broncher ni flics de trimer pour pas un rond.

    + Une exposition est consacrée en ce moment à Bruxelles aux illustrations de Pierre Joubert (-16 juin), qui oeuvra surtout pour le compte des associations de boys-scouts.

    Souvent dénigré en raison d'un style académique proche de la propagande des années 30, avec un brin de mièvrerie en plus, voire un côté "gay", P. Joubert n'est pas moins un caricaturiste convaincant. Surtout, son histoire personnelle vaut d'être lue. Issu d'un milieu ouvrier modeste, il était peu prédestiné à adhérer au mouvement scout, plutôt bourgeois (surtout à Paris). Mais un pote de collège l'entraîna, et cette amitié changea le cours de son destin -même si la grande passion de Joubert fut l'illustration plutôt que le scoutisme. Il fit la "drôle de guerre". Quand le mouvement scout éclata en deux à la fin des années soixante, se divisant en un clan moderniste majoritaire et un clan conservateur résiduel, Joubert aurait volontiers opté pour les "modernes", si ceux-ci ne l'avaient pas rejeté, jugeant son style trop ringard, tandis que les conservateurs le plébiscitaient. Tout ça il le narra d'une façon très directe et très simple dans une biographie intitulée "Souvenirs en vrac".

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,revue de presse,hebdomadaire,56,olivier josso,illustration,genève,papier gras,pygmalion,jijé,moebius,joseph gillain,meybeck,graphiste,twitteur,reportage bd,sacco,chappatte,travailleurs,immigrés,delisle,exposition,pierre joubert,boy-scout,illustration,moderniste,conservateur,souvenirs en vrac,caricaturiste,biographie

    caricature de Pierre Joubert