Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

joann sfar

  • Revue de presse BD (233)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,avril,2017,luz,juin,charlie-hebdo,caricature,emmanuel macron,line renaud,riss,joann sfar,fottorino,mélenchon,les insoumis,bhl,israël

    + Le dessinateur Luz, après avoir jeté dans un premier temps l'éponge et pris la tangente, a retrouvé le goût, si ne n'est du débat politique, du moins de s'en moquer par la caricature. Son éditeur Futuropolis a annoncé qu'il trempe à nouveau son crayon dans le vitriol. Indirectement, cela donne raison à Riss, qui dirige désormais "Charlie-Hebdo", professant avec modestie : - Bien sûr on va continuer... d'abord parce qu'on ne sait rien faire d'autre.

    Luz a d'ailleurs été remplacé à "Charlie-Hebdo" par un caricaturiste, Juin, au style et à l'humour proches de Luz.

    + Le bédéaste Joann Sfar a réussi à "hacker" la campagne des présidentielles webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,avril,2017,luz,juin,charlie-hebdo,caricature,emmanuel macron,line renaud,riss,joann sfar,fottorino,mélenchon,les insoumis,bhl,israël,numa sadoul,jacques martin,alix,interview,thierry groensteen,cahiers de la bd,glénat,cabu,willem,wolinski,charb,dessinet à faire parler (encore) de lui.

    En effet, après avoir feint de pencher en faveur du candidat J.-L. Mélenchon (J. Sfar avait supporté F. Hollande lors du précédent scrutin), le dessinateur a appelé à voter contre lui, stigmatisant ses prises de position russophiles, identiques à celles de Marine Le Pen. J. Sfar a provoqué ainsi un tollé chez les militants du parti des "Insoumis". J. Sfar collabore à l'hebdo "Le Un", dirigé par E. Fottorino, ex-rédacteur en chef du "Monde".

    Les convictions politiques de J. Sfar, proches de celles de BHL, partent du principe parfaitement indémontré que les Etats-Unis sont un allié indéfectible d'Israël. Le maniement de l'argument de l'antisémitisme pour éliminer des adversaires politiques, comme ce fut le cas au cours de cette campagne, est sans doute irresponsable.

    + Vue de chez nos voisins belges, l'élection du monarque français a quelque chose d'ubuesque. Aussi le cinéma bruxellois Nova a-t-il programmé entre les deux tours (demain) plusieurs films documentaires sur "Hara-Kiri", le Pr Choron, Reiser, Cavanna, qui se moquèrent pendant quelques années ouvertement de la République monarchique française, avant comme le disait le Pr Choron "de se faire couper les couilles".

    + Numa Sadoul, connu pour ses interviews-fleuves d'auteurs de BD, est
    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,avril,2017,luz,juin,charlie-hebdo,caricature,emmanuel macron,line renaud,riss,joann sfar,fottorino,mélenchon,les insoumis,bhl,israël,numa sadoul,jacques martin,alix,interview,thierry groensteen,cahiers de la bd,glénat,cabu,willem,wolinski,charb,dessin longuement interviewé à son tour par Th. Groensteen
    , qui le précéda à la direction des "Cahiers de la Bande-dessinée" (Glénat), fanzine puis magazine de critique BD.

    N. Sadoul revient sur son enfance en Afrique (Congo français), sa passion pour la bande-dessinée, le théâtre, mais aussi le bouquin qu'il consacra à une brochette de caricaturistes : Siné, Cabu, Charb, Wolinski, Pétillon, Willem, Luz, et le Belge Kroll (imposé par l'éditeur belge) ("Dessinateurs de presse") ; ce projet tombait très mal, puisque en pleine "affaire Siné", qui divisa "Charlie-Hebdo" en deux bandes rivales irréconciliables. N. Sadoul explique ainsi que Cabu et Siné ne voulaient plus se retrouver sous la même couverture (de livre).

    Dans la vignette ci-contre, Jacques Martin (Alix) s'est amusé à représenter son ami Numa Sadoul dans la peau d'un personnage ambigu.

    + L'assureur "Groupama" organise un concours de BD destiné aux amateurs ; il s'agit de raconter en quelques cases une histoire sur le thème des bêtises, bévues, boulettes... que "Groupama" répare (délai 16 juin) ; récompenses : séjours à Bruxelles, Angoulême, ou déjeuner avec un dessinateur de BD...

    + Les caricaturistes Waner et Krokus ("Siné-Mensuel", "Zébra"...) exposent leurs dessins dans l'entre-deux tours à Clichy-la-Garenne en banlieue parisienne (atelier Oblik).

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,avril,2017,luz,juin,charlie-hebdo,caricature,emmanuel macron,line renaud,riss,joann sfar,fottorino,mélenchon,les insoumis,bhl,israël,numa sadoul,jacques martin,alix,interview,thierry groensteen,cahiers de la bd,glénat,cabu,willem,wolinski,charb,dessin

     

     

  • Revue de presse BD (207)

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,revue,presse,hebdomadaire,octobre,actualité,l'éléphant,georges brassens,catholique,anarchiste,clémentine deroudille,libertaire,nietszche,jésus-christ,bible,anticléricalisme,beaux-arts,joann sfar,ensba,dali,bernard buffet,cadavre exquis,kitsch,jacquemart-andré,rembrandt,intime,jan blanc,baudelaire

    Portrait G. Brassens par Zombi

    - Le magazine "L'Eléphant", dédié à la "culture générale", propose dans son dernier numéro un dossier sur Georges Brassens (1921-1981) ; sa biographe Clémentine Deroudille, auteur en 2011 de "Brassens, le libertaire de la chanson", y est interviewée :

    - Brassens entretient aussi un rapport très ambigu à la religion et à la foi catholique... - Un rapport plus qu'ambigu, même ! Il n'en parlait jamais, sauf qu'on a retrouvé des notes, des crucifix, la Bible, dont il connaissait des passages par coeur. Il se disait anticlérical, mais il avait les Evangiles sous l'oreiller. Il y a plein de choses très contradictoires.

    Contradictoire ? Voire... L'anticléricalisme du Christ ne le conduisit-il pas à être jugé et condamné à mort par le clergé de son temps ? Le philosophe réac Nietzsche vitupérait d'ailleurs l'anarchie et le christianisme en même temps : "L'anarchiste et le chrétien ont une seule et même origine."

    - A l'occasion d'une expo autour de Dali (à l'Espace Dali), le magazine "Beaux-Arts" (novembre 2016) a interviewé Joann Sfar, qualifié de "très prolifique auteur de bande-dessinée".

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,revue,presse,hebdomadaire,octobre,actualité,l'éléphant,georges brassens,catholique,anarchiste,clémentine deroudille,libertaire,nietszche,jésus-christ,bible,anticléricalisme,beaux-arts,joann sfar,ensba,dali,bernard buffet,cadavre exquis,kitsch,jacquemart-andré,rembrandt,intime,jan blanc,baudelaire,bob dylan,prix nobel,jean-paul sartre

    J. Sfar est aussi très bavard ; on apprend pêle-mêle dans cette interview que cet auteur de BD fut "réac" à ses débuts, préférant le dessin figuratif à la peinture abstraite (la peinture de Dali prouve que cette opposition n'a pas beaucoup de sens) ; Sfar raconte qu'il aime non seulement Dali, mais aussi Chagall et Wim Delvoye ; en revanche, il trouve Bonnard morbide ; il écoute Franck Zappa en dessinant ; il vient d'accepter d'être prof aux Beaux-Arts de Paris (Ensba).

    Le même numéro de "Beaux-Arts" s'interroge sur l'opportunité de réhabiliter le peintre Bernard Buffet (1928-1999), actuellement exposé au Musée d'art moderne. Parfois qualifié de "kitsch" ou d'artiste mondain, Bernard Buffet était moins apprécié en France qu'au Japon. Salvador Dali le surnomma surnommé "Bernard Buffet froid" ; comme Dali lui-même a souhaité que son corps soit congelé après sa mort, on peut se demander si l'art contemporain n'est pas un cortège de cadavres exquis ?

    + Le musée Jacquemart-André propose une exposition intitulée "Rembrandt intime" (jusqu'au mois de janvier), autour de trois tableaux de la collection de ce musée parisien (VIIIe), augmentée de nombreux prêts. Ce titre est un poncif, car la peinture des peintres du Nord de l'Europe est la plupart du temps plus "intimiste" que celle des peintres méridionaux (soumis à des contraintes climatiques différentes). Les commissaires de l'expo ont souhaité mettre en lumière les différents procédés techniques du peintre.

    La peinture de Rembrandt est exemplaire de l'idéal moderne dans la mesure où le peintre, sa biographie, son itinéraire personnel, passent avant son art. Ainsi, le critère ancien de la beauté ne compte guère dans l'oeuvre de Rembrandt, agité par des préoccupations plus littéraires. C'est peut-être parce que Rembrandt pose un regard clinique sur les corps de ses modèles que Baudelaire a comparé son art à "un triste hôpital rempli de murmures" ?

    L'historien d'art Jan Blanc a rédigé il y a quelques années un ouvrage didactique très clair ("Dans l'atelier de Rembrandt", Citadelles & Mazenod) qui permet de comprendre la technique de Rembrandt et de se familiariser avec les méthodes en vigueur dans sa petite académie (source de revenus non négligeable).

    + Le chanteur-compositeur américain Bob Dylan s'est vu décerner le prix Nobel de littérature en Suède, ce qui a déclenché des concerts d'approbation, quelques sifflets, et l'indifférence du principal intéressé. Ce prix littéraire est surtout connu en France pour avoir été refusé par Jean-Paul Sartre.

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,revue,presse,hebdomadaire,octobre,actualité,l'éléphant,georges brassens,catholique,anarchiste,clémentine deroudille,libertaire,nietszche,jésus-christ,bible,anticléricalisme,beaux-arts,joann sfar,ensba,dali,bernard buffet,cadavre exquis,kitsch,jacquemart-andré,rembrandt,intime,jan blanc,baudelaire,bob dylan,prix nobel,jean-paul sartre,micael

    (Dessin de Micaël)

  • Revue de presse BD (184)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue de presse,mars,2016,légion d'honneur,joann sfar,sophie marceau,mohammed ben nayef,huffington post,napoléon,république,bnf,franc-maçonnerie,chroniques,pierre mollier,hugo pratt,médailles,allemandes,karl goetz,clemenceau,poincaré,inès villela-petit,choron,charlie-hebdo,hara-kiri,documentaire,georges bernier,pierre carles,charlie schlingo,philippe val,cabu,libé apaj,carnet,voyage,lucky-luke,matthieu bonhomme,pulp,marne-la-vallée,ferme du buisson,denis podalydès,blutch,secret des cailloux qui brillent,tarmasz,emmanuel espinasse 

    + La bibliothèque nationale de France (BNF) publie trois fois par an une petite revue luxueuse distribuée gratuitement, "Chroniques", où le détail de l'activité de cette copieuse institution est exposé. Sous une couverture reproduisant un dessin de Willem, le n°76 de "Chroniques" annonce que la grande bibliothèque abritera bientôt une exposition dédiée à la franc-maçonnerie, pour tenter d'élucider le mystère de cette institution mystérieuse (presque autant que l'Eglise catholique).

    Comme le laisse entendre Pierre Mollier, conservateur du musée de la franc-maçonnerie, on ne peut définir nettement l'idéologie ou la philosophie maçonnique ; ainsi de tous ceux qui opèrent dans les coulisses du pouvoir : ils s'adaptent à ses règles changeantes. Une planche de Hugo Pratt ("Corto Maltese") figure parmi les objets exposés (du 12 avril au 24 juillet), mais il n'y a sans doute dans la référence d'Hugo Pratt à la franc-maçonnerie guère plus que la volonté de faire planer un parfum de mystère.

    + Encore dans le dernier n° de "Chroniques", Inès Villela-Petit consacre un article à une forme originale de propagande satirique : la frappe de médailles en bronze. De fabrication allemande, ces médailles visent la politique française à travers les caricatures par Karl Goetz de Clemenceau et Poincaré. Clemenceau est représenté comme un tigre effarouché pendant le bombardement de Paris ; dénoncée aussi par ce biais l'occupation brutale de la Ruhr par les troupes françaises après la victoire de 14-18.

    La médaille en Une de cette revue de presse représente une femme attachée à un phallus, surmonté d'un casque français. A travers l'inscription en allemand, "La honte noire", K. Goetz stigmatise le viol de femmes allemandes imputées du côté allemand aux troupes françaises issues des colonies, comme la propagande française imputa aux troupes allemandes diverses atrocités allant du viol au cannibalisme.

    + A Pâques, on ne récolte pas que des oeufs, mais aussi des médailles. L'auteur de BD Joann Sfar figure ainsi sur une liste de personnalités issues de la société civile qui viennent d'être décorées de la Légion d'honneur. L'actrice Sophie Marceau a, pour sa part, refusé cette médaille afin de protester contre la récente distinction du prince saoudien et ministre de l'Intérieur Mohammed Ben Nayef par ce moyen. Apparemment le chef de l'Etat n'a pas trop mal pris les dessins légèrement moqueurs de Joann Sfar, publiés dans le "Huffington Post", à propos des rendez-vous galants du président de la République.

    La réponse de Napoléon Bonaparte à ceux qui lui reprochaient de perpétuer la monarchie à travers la Légion d'honneur, est fameuse : - Je vous défie de me montrer une république, ancienne ou moderne, qui savait se faire sans distinctions. Vous les appelez les hochets, eh bien c’est avec des hochets que l’on mène les hommes.

    + Disponible sur Youtube, le documentaire "Choron dernière" (Pierre Carles et Martin, 1h38, 2008) regroupe des bribes d'archives où l'on peut voir le truculent Georges Bernier, alias Pr Choron, cofondateur de "Hara-Kiri" et "Charlie-Hebdo" : participations à des shows télés, témoignages, chroniques provocatrices délirantes, interviews... où Choron avoue par exemple avec délectation ses pratiques sodomites avec un sergent-chef des parachutistes ; ou bien improvise un concours de bites fraternel avec le dessinateur Charlie Schlingo.

    Au tempérament burlesque de cet humoriste, issu d'un milieu très modeste et qui s'imposa comme le premier bouffon de France, le documentaire oppose la figure plus conventionnelle de Philippe Val, qui traîna le documentaire en justice (avec Cabu et Wolinski) pour cette raison. L'aspect polémique est secondaire, bien qu'éclairant sur l'évolution de la presse au cours du demi-siècle écoulé.

    + Le concours Libé Apaj de carnets de voyage (réservé au moins de 30 ans) est doté de 6.000 euros. On peut concourir dans plusieurs catégories : dessin, audio, texte, photo. Le thème de cette année : "Regards sur le travail".

    + "Lucky Luke" est au programme du festival "Pulp" organisé à la Ferme du Buisson (Marne-la-Vallée) (8-10 avril) ; il sera le thème d'une conversation entre l'actrice Stéphanie Cléau, Blutch et l'acteur Denis Podalydès. Un album-hommage signé Mathieu Bonhomme, "L'Homme qui tua Lucky-Luke", paraîtra en outre bientôt chez Dargaud. Les meilleurs albums de la série - cinq ou six - reposent sur le mélange de l'humour de Goscinny et Morris, d'une part, et l'inspiration de faits réels tirés de la chronique du Far West.

    + "Le Secret des Cailloux qui brillent" est une websérie en BD, qui tente de se financer grâce à ses lecteurs en ligne, à travers un site qui permet de faire un don. Deux épisodes ont d'ores et déjà été mis publiés, dessinés par Tarmasz et Emmanuel Espinasse. Il est trop tôt pour se prononcer sur l'intrigue, mais elle évoque les jeux vidéos ou les mangas en vogue chez les ados.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue de presse,mars,2016,légion d'honneur,joann sfar,sophie marceau,mohammed ben nayef,huffington post,napoléon,république,bnf,franc-maçonnerie,chroniques,pierre mollier,hugo pratt,médailles,allemandes,karl goetz,clemenceau,poincaré,inès villela-petit,choron,charlie-hebdo,hara-kiri,documentaire,georges bernier,pierre carles,charlie schlingo,philippe val,cabu,libé apaj,carnet,voyage,lucky-luke,matthieu bonhomme,pulp,marne-la-vallée,ferme du buisson,secret des cailloux qui brillent,tarmasz,emmanuel espinasse

    Illustration de Tarmasz pour la websérie "Le Secret des Cailloux qui brillent"

     

  • Revue de presse BD (136)

    Extraits de la revue de presse illustrée publiée dans l'hebdo Zébra.

    webzine,zébra,bd,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue de presse,hebdomadaire,david alliot,bullletin célinien,louis-ferdinand céline,cabu,laudelout,bécassine,pinchon,semaine de suzette,dominique strauss-kahn,carlton,françois boucq,lille,daumier,joann sfar,charlie-hebdo,huffington post,robert crumb,the observer,underground,comics

    + David Alliot, auteur de plusieurs ouvrages sur L.-F. Céline, explique en détail dans le dernier "Bulletin célinien" (n°371, février 2015), comment il est parvenu à convaincre Cabu, hostile à Céline, d'illustrer un de ses bouquins: "Contacter Cabu tenait du jeu de piste. Est-il besoin de préciser que le dessinateur était réfractaire à toute forme de téléphonie mobile ? (...). Lors de notre première rencontre, je lui explique quel genre de dessin je souhaite obtenir. Dans un premier temps Cabu est dubitatif. Céline, ce n'est pas son auteur préféré. Certes, il avait lu naguère Voyage au bout de la nuit, et Mort à Crédit, mais il était gêné par ses écrits antisémites et l'aspect ratiocineur du personnage. (...) A l'entrevue suivante, il était en train de terminer le deuxième dessin (...). Il m'avoua également qu'il avait longuement hésité avant d'accepter de les faire. "Tu peux dire pourquoi un auteur qui écrit de si belles choses peut aussi vociférer des horreurs pareilles". Et Cabu de terminer le dessin : "Tu vas me faire virer du Canard avec des trucs pareils" me reprocha-t-il, avec un grand sourire et un clin d'oeil."

    On n'est pas obligé de partager l'opinion du rédacteur en chef du "Bulletin célinien" (Bruxelles), M. Laudelout, sur Céline, Cabu et la France. D'après Laudelout, les rédacteurs de "Charlie-Hebdo" abhorrent ce qui est typiquement français. Mais le "beauf" de Cabu n'est pas plus français que le gouailleur Coluche, tel titi parisien ou L.-F. Céline (qui n'a rien d'un beauf ou d'un bidochon). Le beauf est plutôt le produit des "Trente glorieuses". De même on ne voit pas en quoi Céline exalte la "classe moyenne", notion au demeurant assez vague et plus statistique, politicienne que célinienne. Céline exalte les "milieux humbles", persuadé que leur mode de vie fruste constitue une chance de s'élever au-dessus de l'instinct (très loin par conséquent des promesses d'enrichissement faites aux beaufs par les politiciens en échange de leurs suffrages).

    + La presse fête en ce mois de février les cent dix ans de la naissance de Bécassine dans la "Semaine de Suzette". Invention de la rédactrice en chef de cette publication destinée aux fillettes (dessinée par J.-P. Pinchon), Bécassine est encore plus détestée des Bretons que Tintin l'est des Congolais. Bécassine symbolise en effet, au même titre que le tirailleur sénégalais jovial des publicités pour la marque de chocolat Banania, les bienfaits de la colonisation.

    On peut vérifier que l'hostilité des Bretons ne faiblit pas, sur les forums en ligne de la presse magazine, où certains signifient leur désapprobation et semblent rester sourds aux tentatives de réhabiliter Bécassine. On s'y dispute même sur le nombre de soldats bretons morts pour la France en 14-18.

    + Le dessinateur américain Robert Crumb, qui a une passion pour les femmes super-trapues (il est lui-même squelettique), a donné un pastiche inachevé de Bécassine, s'excusant en préambule auprès du dessinateur Pinchon de fantasmer sur un personnage en principe conçu pour ne donner aucune prise aux rêves érotiques).

    Comme R. Crumb s'est exilé en France depuis 1991, le magazine new-yorkais "The Observer" lui a demandé des explications sur "Charlie-Hebdo".

    - Est-ce qu'il y a quelque-chose aux Etats-Unis, dans notre histoire, qui se rapproche un tant soit peu de "Charlie-Hebdo" ?

    - Les comics "underground", dans les années 70. Mais aujourd'hui, je ne pense pas qu'il y ait quoi que ce soit de ce genre aux US. Le truc avec "Charlie-Hebdo", c'est que ça a commencé en 1969. La bande de types qui travaillait dans cet hebdo, ils ont tenu le coup pendant des décennies ! Ces types sont plutôt âgés, vous savez, des vieillards pour la plupart. (...) Les auteurs de BD sont pour la plupart d'entre eux des types très âgés. Ils critiquent aussi beaucoup la gauche. Ils disent que la gauche n'est qu'une bande d'hypocrites, d'embobineurs, d'opportunistes, tout ça. Mais de manière générale, ce sont plutôt des sympathisants de gauche à "Charlie-Hebdo". Quoi qu'il en soit, ça paraissait toutes les semaines. Chaque semaine. Et les gens jetaient un coup d'oeil et se marraient (...).

    - Ils avaient des bureaux et du personnel - ils semblaient avoir des moyens financiers corrects...

    - Ouais, j'ai lu récemment qu'ils étaient subventionnés, en particulier après cet attentat de 2011, ils étaient subventionnés par de plus grosses publications. Des trucs "mainstream" à succès. C'était comme une vieille institution assez radicale, vous voyez le genre. Ouais, ça n'existe pas aux US, il n'y a rien dans ce genre. Et ça a duré tellement longtemps, vous savez. Et ils continuent. Ils ne vont pas s'arrêter."

    R. Crumb ajoute qu'il n'a pas hésité une seconde à répondre à la demande de "Libé" de faire un dessin après l'attentat. Il ne voulait pas se dégonfler. Mais il voulait aussi à tout prix éviter de faire un dessin dans le genre "héroïque", comme il y en a eu tant. Il redoute que les autorités françaises en profitent pour durcir leur attitude vis-à-vis des ressortissants de confession musulmane, comme aux Etats-Unis après le 11-Septembre.

    + Dominique-Strauss Kahn, pour le procès du Carlton de Lille, à défaut de Cabu, qui s'adonna quelques fois à ce type d'exercice, est croqué par François Boucq. Il n'est pas rare que les politiciens survivent surtout dans la mémoire du public à travers les caricatures qui ont été faites d'eux, telles les variations de Daumier sur Louis-Philippe, transformé en poire par le roi de la caricature.

    + Joann Sfar, ex-"Charlie-Hebdo", publie désormais ses carnets dans le "Huffington-Post" ; comme Michel Houellebecq ou feu G. Wolinski, Sfar aime bien mêler considérations sur l'actualité & histoires de coeur ; il semble qu'au "Huffington Post", on apprécie tout particulièrement les artistes jaculatoires.

    Le "Huffington Post" ou le site "Euronews" publient quelques images du concours de dessins anti-américains et anti-israéliens organisé par un quotidien iranien en réponse aux caricatures islamophobes. Le niveau est assez faible, tout comme les caricatures du prophète. Les dessinateurs, en majorité iraniens, se contentent de renvoyer à la figure de leurs détracteurs les accusations de fachisme ou de nazisme.

  • Revue de presse BD (107)

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,revue de presse,107,hebdomadaire,joann sfar,france-inter,dessinateur

    + Joann Sfar vole dans cette chronique du 17 juin sur France-Inter au secours du métier de dessinateur, pour lequel il a "les yeux de Chimène", un peu cernés par les nuits blanches. Le propos est sans doute trop général, cela dit J. Sfar a raison, la faillite de la presse et celle du métier de dessinateur sont liées.

    + "En ce qui me concerne, je suis gêné quand un artiste s'engage en politique, je trouve ça toujours un peu ridicule. Je m'exprime dans mes livres, c'est tout ce que je sais faire." Auteur d'une BD récemment publiée évoquant son enfance, "L'Arabe du Futur", Riad Sattouf a donné une interview à "Jeune Afrique". La BD de Riad Sattouf constitue un témoignage intéressant, bien qu'ambigu, sur la mentalité des élites arabes occidentalisées auxquelles le père de Riad Sattouf appartenait. La question du refus de l'engagement politique est sans doute un peu plus compliquée que Riad Sattouf ne semble le croire, surtout quand on collabore à un hebdomadaire dont l'engagement est connu.

    + Par ce qu'elle a d'indéfinissable, la modernité inspire le dégoût aux poètes en général, non seulement à F. Nietzsche, même si ce philosophe matérialiste a le plus clairement établi le rapport des choses indéfinissables avec la mort. "Spirou vers la modernité", par Serge Clerc, est ainsi un titre redondant, puisque la spirale est signe de modernité (dessinée par A. Jarry sur le ventre du Père Ubu). Ceux qui se demandent comment la BD belge, qui servit naguère à propager la culture de petits industriels belges plutôt réacs, a pu devenir symbole de modernité grâce au discours pontifiant sur la "ligne claire", ne trouveront pas la réponse dans la chronique que le webzine "du9" consacre au bouquin de S. Clerc. C'est le principe même de la modernité de poser un tas de questions sans fournir de réponse.

    + "Citrus" est une nouvelle revue, abondamment illustrée, dont le premier numéro est consacré aux dessous du football.

     + Trois petits éditeurs, FRMK, Les Requins Marteaux et Cornélius lancent une opération commerciale alléchante : cinq BD pour 10 euros, espérant attirer ainsi dans les librairies spécialisées de nouveaux clients. Le site dédié à cette opération en fournit la liste.

    + Le dessin du jour est le portrait d'un amateur de bande-dessinée par Amandine Brûlée, extrait d'une galerie de croquis.

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,revue de presse,107,hebdomadaire,actualité,info,joann sfar,france-inter,dessinateur,riad sattouf,jeune afrique,interview,arabe du futur,politique,citrus,football,revue,illustration,amandine brûlée,amateur,portrait,croquis

     

  • Caricature Valérie Trierweiler

    La semaine de Suzette Zombi. Mardi : j'aime beaucoup dessiner Valérie Trierweiler, presque autant que Joann Sfar Julie Gayet, et pas forcément dans des postures sexuelles. Sur le plan purement plastique, je trouve Valérie Trierweiler plus intéressante que Carla Bruni, Julie Gayet ou même Marie-Antoinette, même si bien sûr aucune n'a l'entregent de la Maintenon.

    webzine,gratuit,fanzine,bd,zébra,bande-dessinée,satirique,caricature,valérie trierweiler,boko haram,élysée,séquelles,joann sfar,julie gayet,carla bruni,marie-antoinette,dessin,presse,editorial cartoon

     

  • Revue de presse BD (97)

    webzine,gratuit,bd,fanzine,zébra,bande-dessinée,revue de presse,hebdomadaire,97,jean sarkozy,dessin,presse,caricature,joann sfar,siné,charlie-hebdo,siné-hebdo,george bush,portrait,poutine,états-unis,président

    + On se souvient que Jean Sarkozy avait intenté par l'intermédiaire de la LICRA un procès au dessinateur de presse Siné pour antisémitisme (2008) ; l'affaire s'était terminée par l'éviction de ce dernier de "Charlie-Hebdo" et la fondation du titre concurrent "Siné-Hebdo". Dernièrement, en étalant son goût pour la caricature politique, qu'il pratique pour divertir sa femme Jessica, Jean Sarkozy a mis Joann Sfar dans l'embarras en le citant comme son modèle ; polygraphe, J. Sfar a en effet publié récemment une série de dessins de presse dans le genre gaulois et taquin, moquant le président Hollande. J. Sfar a répondu comme il se doit à son admirateur sur le ton de l'humour. Hélas, à ce jour, Jean Sarkozy n'a pas encore publié de caricature de son père.

    + Des autoportraits de George Bush Jr, ex-président des Etats-Unis, dans sa salle-de-bain avaient été divulgués sur le web à son insu. Dans une exposition officielle, intitulée "L'art du leadership", le politicien à la retraite expose quelques portraits des grands de ce monde, dont N. Sarkozy, V. Poutine, J. Chirac ou Silvio Berlusconi. Je sais bien qu'il ne faut pas décourager les novices, mais A. Hitler était plutôt plus doué comme peintre.

    + L'initiative du dessinateur de presse Berth d'organiser une expo sur le thème de la liberté et du féminisme autour de "L'Origine du Monde" est surprenante. En effet, si le peintre Gustave Courbet était ami avec G. Proudhon et partageait ses idées, les toiles érotiques de celui-ci en revanche étaient des oeuvres alimentaires. Courbet a peint des scènes pornographiques et lesbiennes, afin de permettre à leur riche commanditaire le diplomate turc Kahlil Bey de se rincer l'oeil. Le slogan américain de la "libération sexuelle" n'est pas très proudhonien.

    + "La direction du Grand Hyatt de Hong Kong devra peut-être former son personnel à faire la différence entre un chef d'oeuvre et une croûte. Des employés de ce grand hôtel sont soupçonnés d'avoir malencontreusement jeté une toile de plusieurs millions de dollars.", ironise le "Nouvel Observateur". Cependant, comme ce sont de richissimes collectionneurs qui ont fixé le prix de l'oeuvre du peintre chinois Cui Ruzhuo, on peut se demander comment de modestes employés de ménage pourraient avoir conscience de sa valeur ?

     

    webzine,gratuit,bd,fanzine,zébra,bande-dessinée,revue de presse,hebdomadaire,97,jean sarkozy,dessin,presse,caricature,joann sfar,siné,charlie-hebdo,siné-hebdo,george bush,portrait,poutine,berlusconi,chirac,sarkozy,états-unis,président,leadership,polygraphe,hitler,berth,liberté,féminisme,proudhon,courbet,khalil bey,origine du monde,grand hyatt,hong kong,nouvel observateur,cui ruzhuo,chinois,montagne neigeuse

    Montagne neigeuse, de Cui Ruzhuo