Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

actualité

  • Revue de presse BD (365)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,juin,2020,déconfetti,lara,lapin,quotidien,aurélie willliam-levaux,assange,agnès de cayeux,gilets jaunes

    Dessin de Une par Lara.

    + Commencé pendant le confinement, le fanzine hebdomadaire "Déconfetti", paraissant chaque lundi, en est à son 9e numéro.

    On peut télécharger ce fanzine gratis ; au programme : des histoires à suivre et une page instructive sur la faune de nos campagnes.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,juin,2020,déconfetti,lara,lapin,quotidien,aurélie willliam-levaux,assange,agnès de cayeux,gilets jaunes

    + On est frappé en feuilletant la dernière livraison de "Mon Lapin quotidien" (L'Association), qui date du printemps dernier (février) par la qualité du papier. Les dessins ne sont pas toujours bien reproduits, en revanche (trop petits, bien que le format soit gigantesque !) ; le maquettiste doit être aveugle, à moins qu'il ne soit presbyte ?

    L'ensemble est assez hétéroclite -volontairement, semble-t-il. "Mon Lapin quotidien" fournit une tribune à quelques auteurs de BD. Aurélie William-Levaux exprime, par exemple, sa sympathie pour les Gilets jaunes.

    Un article intitulé "Assange le torturé" par Agnès de Cayeux revient sur les conditions de détention du Gêneur public n°1, et la façon subtile dont celui qui fut assez naïf pour croire à la transparence démocratique et à la liberté de la presse est torturé.

    La Une du journal tire parti du graphisme des armes blanches et des armes à feu, ainsi que de certains emblèmes néo-païens ou fachistes... au risque de faire oublier que les plus gros trafiquants d'armes sont des nations qui se réclament de la démocratie et des "Droits de l'Homme", non pas de Thor ou Vulcain.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,juin,2020,déconfetti,lara,lapin,quotidien,aurélie willliam-levaux,assange,agnès de cayeux,gilets jaunes,jean-pierre dionnet,métal hurlant,manchette,adg

    Couverture de "Métal-Hurlant" par Tardi.

    + On annonce le retour prochain de "Métal hurlant", magazine de BD et de rock bien connu. Son cofondateur, Jean-Pierre Dionnet, vient de donner au webzine "Chaosreign" une interview-fleuve où il revient sur les années "Metal Hurlant" qu'il décrit comme un magazine sans idéologie particulière dans une époque infestée par les idéologies.

    J.-P. Dionnet rêve d'assister à la fin de la civilisation occidentale ; il a tort de croire et dire que L.-F. Céline était "misanthrope", comme M. Houellebecq. Céline se méfiait raisonnablement de l'espèce humaine.

    Petit extrait :

    «De toute manière, à l’époque de "Métal-Hurlant", il n’y avait pas de scission droite et gauche. J’allais dire que l’extrême-droite et l’extrême-gauche cohabitaient dans leur haine du milieu. C’est Goscinny qui m’a appris ça.

    A «Pilote», il y avait le rédacteur en chef de «Minute», Serge de Beketch, qui avait beaucoup d’humour et qui était à côté de Jean-Marc Reiser ; ça ne posait pas de problème. Quand ils parlaient science-fiction, ils tombaient d’accord, quand ils parlaient d’autre chose, parfois ils tombaient d’accord, parfois ils s’engueulaient comme du poisson pourri. Généralement, on évitait de s’engueuler, mais on aimait bien discuter avec l’ennemi. C’était pas : - Toi t’es de droite, toi t’es de gauche, moi je ne savais pas où j’étais, juste à côté, je m’en foutais.

    Là je vois qu’on réédite enfin tout Jean-Patrick Manchette, y compris des choses inédites, bon bah, l’auteur de polar qu’il préférait c’était ADG, qui était d’extrême-droite, parce qu’il trouvait qu’il avait une vision du monde absolument extraordinaire. A l’époque, il n’y avait pas cette idée de «si t’es de droite et que je suis de gauche, alors je ne te parle pas». Et aujourd’hui, les journaux «de droite» et «de gauche», laissez-moi un peu ricaner.

    Les journaux dits «de gauche», estampillés de gauche, appartiennent tous à des grands patrons qui ne sont pas forcément de gauche, et qui ont la mainmise sur tout. Moi, je n’écoute plus personne en presse parce que j’ai fait une école de journalisme, en face de l’Eglise St-Germain-des-Prés. J’ai fait les deux ans. C’était en 68 et j’ai fait les deux ans, je suis allé jusqu’au bout. (…) Et donc à l’école de journalisme on nous a dit de lire les journaux. Après, on nous a donné des dépêches de l’Agence France-Presse. Puis on nous a dit : - Maintenant prenez ce fait divers et faites-en deux feuillets pour «L’Humanité», pour «Le Figaro», pour «Minute», pour «Libération». On a vu comment on pouvait tordre les faits pour qu’ils aillent dans la ligne politique du journal. (…)»

  • Revue de presse BD (364)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,caricature,revue,presse,hebdomadaire,juin,2020,roméo et juliette,france télévision,comédie française,éric ruf,mercutio,tybalt,nietzsche,capulet,pandora,casterman

    Revue "Pandora" illustrée par Blain (été 2020).

    + La revue "Pandora" vient de paraître (Casterman). Il s'agit plutôt depuis 2016 d'une compilation ou un recueil d'histoires courtes inédites par quelques bédéastes en vogue (Blutch, B. Vivès...).

    L'idée de publier des récits courts et complets est une bonne idée, mais cette revue publiée par Casterman manque d'âme comme une réclame.

    + Pendant le confinement on a vu des tas de philosophes (dans les pays laïcs, on préfère dire "philosophe" plutôt que "curé") expliquer que l'humour est proche de la "résilience" ; à ce détail près que, si l'humour est le propre de l'homme, la résilience est plutôt le propre de l'animal.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,caricature,revue,presse,hebdomadaire,juin,2020,roméo et juliette,france télévision,comédie française,éric ruf,mercutio,tybalt,nietzsche,capulet,pandora,casterman,prix,charlie-hebdo,tyll,céèf

    Roméo et Juliette interprétés par Jérémy Lopez et Suliane Brahim.

    + "France télévision" rediffuse actuellement une interprétation de "Roméo & Juliette" par la Comédie française (2016).

    Shakespeare exhibe dans "Roméo & Juliette" le mobile macabre de la culture occidentale tout entière, non seulement d'un couple de tourtereaux sacrifiés pour le bien de la principauté de Vérone.

    "Dieu est mort." déplore Nietzsche ; ce philosophe, lecteur de Shakespeare, aurait pu ajouter que les "modernes" ont remplacé dieu par la mort dans leurs églises ; ce qui explique largement leur appétit pour les charniers et la violence, mais aussi la spéculation financière.

    Shakespeare est le meilleur antidote à l'extraordinaire vanité occidentale. Il nous dissuade en outre de croire qu'elle est le fruit du hasard.

    Le metteur en scène Eric Ruf ne tire pas trop la couverture à lui, comme souvent dans le théâtre contemporain ; la musique est bien présente comme il se doit, accompagnant la bêtise qui sévit à Vérone.

    Les rôles principaux joués par Suliane Brahim et Jérémy Lopez sont légèrement hystériques, comme sous l'effet d'une drogue, ce qui va dans le sens de la pièce. Les Capulet sont repoussants, ce qui est aussi fidèle à Shakespeare.

    La Nourrice et Tybalt sont mal joués (Tybalt ressemble ici à un prof !), mais le plus regrettable est l'interprétation qui prête à confusion du Frère Laurence, rôle majeur, et seul personnage de la pièce avec Mercutio à avoir de l'esprit.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,caricature,revue,presse,hebdomadaire,juin,2020,roméo et juliette,france télévision,comédie française,éric ruf,mercutio,tybalt,nietzsche,capulet,pandora,casterman,prix,charlie-hebdo,tyll,céèf

    Tyll et Céèf, colauréats du prix "Charlie-Hebdo" de la caricature.

    + "Charlie-Hebdo" remettait un prix de la satire à un court texte sur un thème imposé ; cela donnait à ce prix un côté scolaire ; peut-être est-ce la raison pourquoi le prix est désormais remis à des caricaturistes en herbe, à l'instar du prix "Presse-Citron" unique en son genre ?

    Le thème en était cette année : "Vivre sans portable".

  • Revue de presse BD (363)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,juin,2020,siné-mensuel,michel onfray,charlie-hebdo,wolinski

    Une de "Siné-Mensuel" par Lie.

    + Le coup de frein donné au commerce international par le confinement a remis en selle l'utopie écologiste, qui fait la Une de "Siné-Mensuel" - de retour en kiosque en juin après avoir été contraint en mai de paraître au format numérique.

    Il peut paraître étonnant qu'un mensuel satirique aille dans le sens de l'utopie. En effet les classes populaires ont payé au cours du XXe siècle le plus lourd tribu à plusieurs utopies politiques néfastes. En outre l'économie libérale est une économie "utopique" précisément, non pas rationnelle.

    Quel discours démagogique n'est pas teinté d'une utopie politique quelconque ?

    La satire est mieux employée à détruire les illusions qu'à les entretenir.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,juin,2020,siné-mensuel,michel onfray,charlie-hebdo,wolinski

    M. Onfray par Juin dans "Charlie-Hebdo".

    + "Michel Onfray, l'homme qui montre la direction du vent" : sous ce titre, le moraliste normand, auteur de nombreux "best-sellers", se fait lyncher par "Charlie-Hebdo" (27 mai) ; l'essayiste n'est pas exempt de tout défaut ; il est sans doute permis de le caricaturer et de le critiquer, cependant le traitement infligé par "Charlie-Hebdo", à la limite de la diffamation, semble disproportionné.

    Quel péché capital M. Onfray a-t-il commis ? "Charlie-Hebdo" lui reproche d'être devenu "souverainiste", c'est-à-dire populiste ; de surcroît, comme l'humoriste Dieudonné ou les "Gilets jaunes", M. Onfray casse les codes politico-médiatiques en sympathisant avec le diable.

    On comprend que "Charlie-Hebdo" se trouve heurté dans ses convictions atlantistes ou européistes opposées. Mais on regrette le temps où "Charlie-Hebdo" avait moins de convictions et plus de sens de l'observation et d'humour. L'européisme est avant tout l'affaire de banquiers... dont l'incompétence est la première cause du populisme.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,juin,2020,siné-mensuel,michel onfray,charlie-hebdo,wolinski

    + "Masque Wolinski, Collection capsule limitée, 20 euros, sur thebatata.com", précise la publicité pour ce voile tendance à la fois pudique & laïc.

    Comme quoi on n'est jamais si bien trahi que par ses ayant-droits.

  • Revue de presse BD (362)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2020,inès léraud,algues vertes,breton,jean chéritel,côtes-d'armor,spirou,soviets,moulinsart,kremlin,laura remoué,journal minimal,saisonnier,métal hurlant,vincent bernière,margerin,chaland,francis bacon verulam,atlantide,ugo bienvenu

    Affiche publicitaire par Ugo Bienvenu.

    + Le magazine de BD/rock "Métal Hurlant" pourrait bientôt renaître de ses cendres, à l'initiative de Vincent Bernière, déjà restaurateur de "Les Cahiers de la BD".

    "Métal Hurlant" fit travailler dans les années 80, entre autres, Chaland et Margerin ; le journal publia aussi beaucoup de séries de "science-fiction", genre qui balance entre la satire du temps présent (sous couvert d'anticipation) ("1984", "La Planète des Singes"...) et, à l'opposé, un culte du progrès technique, quasi-mystique dans certains cas (Jules Verne, etc.).

    Cette espèce de religion de la technique et des gadgets technologiques n'est pas très éloignée de l'idéologie nazie et plusieurs stars du rock ont rendu un hommage plus ou moins discret - business oblige - à Hitler.

    Francis Bacon Verulam est un précurseur de la "science-fiction", qui rédigea au début du XVIIe siècle "La Nouvelle Atlantide", récit dans lequel sont prédites toutes les inventions de l'ère industrielle postérieure (radio, avion, jusqu'au réfrigérateur).

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2020,inès léraud,algues vertes,breton,jean chéritel,côtes-d'armor,spirou,soviets,moulinsart,kremlin,laura remoué,journal minimal,saisonnier,métal hurlant,vincent bernière,margerin,chaland,francis bacon verulam,atlantide,ugo bienvenu,fadi el hage,hergé,tintin,géopolitique,sioniste

    Tintin confondu avec un militant sioniste.

    + Tintin est-il un vulgaire propagandiste ou un véritable reporter ? Un long article (en deux parties) de Fadi El Hage, paru dans le webzine "Case d'Histoire" s'efforce de trancher la question.

    Il n'est pas difficile de démontrer que les albums de Hergé tournent autour d'événements politiques et militaires sinistres, dont le XXe siècle fut tristement émaillé. Mais Hergé ne se contente-t-il pas d'exploiter des événements qui l'ont ému parce qu'il les a vécus de près, afin d'étoffer un héros un peu falot ?

    Fadi El Hage plaide que "Tintin" n'est pas aussi superficiel et que Hergé montre à ses lecteurs dans "L'Île Noire" les ressorts économiques de la guerre. Les enfants qui lisent "Tintin" pourraient comprendre que le prétexte pour déclarer la guerre (très souvent le prétexte de la paix au XXe siècle) ne correspond pas à son mobile réel.

    Ce que Fadi El Hage démontre plutôt, à notre avis, c'est que les doutes et les interrogations de Hergé, somme toute assez banals compte tenu de l'extrême violence de notre époque, déteignent sur son oeuvre, et que Hergé est incapable d'une oeuvre de pure fantaisie.

    Néanmoins Hergé contribue surtout au mythe du reporter occidental indépendant animé de bonnes intentions. Or l'indépendance de la presse au XXe siècle est toute relative. Les journaux désinforment autant qu'ils informent et les "fake news" ne sont que les métastases d'un mal plus ancien.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2020,inès léraud,algues vertes,breton,jean chéritel,côtes-d'armor

    + L'enquête en BD sur la prolifération des algues vertes le long du littoral breton (plus de 45.000 ex. vendus) continue de faire parler d'elle plusieurs mois après sa parution (chez Delcourt) ; ainsi dans "Le Télégramme de Brest" (27 mai) :

    (...) La plainte en diffamation déposée par Jean Chéritel [fruits et légumes], chef d'entreprise des Côtes-d'Armor, contre la journaliste Inès Léraud, a amené la création d'un comité de soutien dans ce département. Dans la foulée, une lettre de 300 journalistes nationaux et régionaux au président de région Loïg Chesnais-Girard, rendue publique lundi, a politisé encore un peu plus l'affaire.

    Dans cette lettre, les journalistes signataires en appellent étonnamment à une autorité politique pour qu'elle "contribue à garantir une information et une parole publique libres sur les enjeux de l'agroalimentaire en Bretagne."

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2020,inès léraud,algues vertes,breton,jean chéritel,côtes-d'armor,spirou,soviets,moulinsart,kremlin

    Couverture du futur "Spirou chez les Soviets" à paraître chez Dupuis.

    + Du Nord ("Le Télégramme") au Sud ("Midi Libre") la presse régionale prépublie pendant le confinement les aventures de "Spirou chez les Soviets". Sans doute avec l'aval de Moulinsart SA, aussi soucieuse de son image de marque que le Kremlin.

    Encore une preuve du manque d'imagination des scénaristes qui écrivent des histoires pour les ados aujourd'hui, tantôt prolongeant ad nauseam de vieilles séries des années 50, tantôt plagiant le cinéma américain (Van Hamme).

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2020,inès léraud,algues vertes,breton,jean chéritel,côtes-d'armor,spirou,soviets,moulinsart,kremlin,laura remoué,journal minimal,saisonnier

    Aquarelle de Laura Remoué.

    + Le "Journal minimal" (sur internet) publie un article de Laura Remoué sur les travailleurs saisonniers agricoles qui reprochent au gouvernement de favoriser le "dumping social".

    On apprend aussi dans le "Journal minimal" que le déconfinement ne fait pas le bonheur des hérissons.

  • Revue de presse BD (361)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,2020,réseaux sociaux,censure,bill plympton,trump bites,arte,cambon,journal des arts,douanier rousseau,toad,loi avia

    Dessin par tOad à propos de la "loi Avia".

    + L'Assemblée nationale, qui joue sous la Ve République monarchique un rôle plus décoratif qu'utile, a voté en catimini la semaine dernière (11 mai) une loi de censure des "propos haineux" tenus sur les réseaux sociaux, dite "loi Avia".

    Les magistrats, par le biais des syndicats, protestent contre la faiblesse des moyens qui leurs sont accordés pour lutter contre la délinquance ; ils devraient s'élever contre de telles lois, idéologiques et qui ralentissent la justice inutilement.

    Et puis comme l'amour n'est jamais très loin de la haine, ne devrait-on pas, à titre préventif, censurer les propos amoureux tenus sur les réseaux sociaux ?

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,2020,réseaux sociaux,censure,bill plympton,trump bites,arte

    + "Trump bites" est le titre de la série de dessins-animés par le caricaturiste américain Bill Plympton qui prend pour cible Donald Trump. De tous les épisodes diffusés et traduits par "Arte", l'épisode "Je suis un maniaque de la propreté" est le plus en phase avec l'actualité.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,2020,réseaux sociaux,censure,bill plympton,trump bites,arte,cambon,journal des arts,douanier rousseau

    Les Joueurs de foot du Douanier Rousseau pastichés par Cambon.

    + ...et encore un dessin de Cambon, tiré de sa série humoristique sur les oeuvres d'art célèbres confinées (publiée dans "Le Journal des Arts").

  • Revue de presse BD (360)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2020,ouest-france,déconfinement,neuvième art,féminisme,yvan marié,bd-zoom,zette

    + Dans la rubrique "Le déconfinement ne fait pas que des heureux" : - Un mètre de distance entre moi et les frotteurs du métro, je trouve que c'est une chouette conséquence de l'épidémie, cingle Chloé, étudiante en communication à Paris. Pareil pour la poignée de main langoureuse, je vais très bien m'en passer !

    Le propos est rapporté par "Ouest-France" (13 mai), organe de presse démocrate-chrétien en pointe dans le féminisme et l'américanisation des moeurs.

    - "Neuvième Art", organe de la Cité de la Bande dessinée se penche sur les bandes dessinées au propos "féministe". Mais le "féminisme" est loin d'être une revendication univoque ; il n'implique pas toujours la diabolisation des hommes ; il n'est pas toujours un argument de vente, ni une opération de communication. On ne peut pas mettre toutes les féministes dans le même panier, Pénélope Bagieu avec Mary Shelley...

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2020,ouest-france,déconfinement,neuvième art,féminisme,yvan marié,bd-zoom,zette

    Planche extraite de "Zette reporter" par Yvan Marié.

    + Le webzine "BD-Zoom" consacre quant à lui un article à ces héroïnes féminines de bande dessinée exaltées par le trait d'Yvan Marié dans les publications pour la jeunesse catholiques des années 50 et 60 ; en particulier "Zette reporter" (Tintin au féminin).

    Mais le féminisme du clergé catholique ne date pas des années 50 ; il remonte au bas mot au XVIe siècle, où des récits ou romans sont rédigés, le plus souvent par des ecclésiastiques, montrant en exemple le courage et la vertu féminins, en particulier le sens du sacrifice des femmes, son dévouement.

    La littérature satirique d'alors est d'ailleurs anticléricale ET misogyne (cf. N. Machiavel).

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2020,ouest-france,déconfinement,neuvième art,féminisme,yvan marié,bd-zoom,zette,bercovici,spirou,infirmières,belgique,coronavirus

    + La Belgique fait partie des pays les plus touchés par l'épidémie de coronavirus ; la Une de l'hebdomadaire "Spirou", signée Bercovici & Cauvin, rend aux infirmières un hommage appuyé et conventionnel (13 mai).

    Entre "Spirou" et "Ouest-France", il n'y a même pas une feuille de papier à cigarette, idéologiquement parlant.

  • Revue de presse BD (359)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,revue,presse,hebdomadaire,actualité,mai,2020,confinement,jacques julliard,figaro,gilets jaunes,bretécher,aggripine,arte,dessin animé,willem,groix,frédérik,cambon,manet

    Jacques Julliard, portraituré par Fabien Clairefond.

    + "Nous vivions heureux et nous ne le savions pas." écrit Jacques Julliard cette semaine dans "Le Figaro".

    Quel est ce "nous" ? De quelle communauté J. Julliard parle-t-il ? Des lecteurs du "Figaro" ? Des Parisiens ? Des Français ?... alors dans ce cas le mécontentement des Gilets jaunes lui a échappé...

    L'expression d'une solidarité factice, surtout en période de crise, n'est-elle pas pour dissimuler l'absence de solidarité réelle, illustrée par l'abandon des vieillards "surnuméraires" dans des "Ephad" ?

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,revue,presse,hebdomadaire,actualité,mai,2020,confinement,jacques julliard,figaro,gilets jaunes,bretécher,aggripine,arte,dessin animé,willem,groix,frédérik,cambon,manet

    + Pas de dessin de Willem dans "Charlie-Hebdo" cette semaine, mais une chronique calligraphiée dans laquelle le caricaturiste, retiré sur l'île de Groix (Finistère), raconte comment il a été gravement blessé au doigt par son chat Frédérik et dû être soigné sur le continent.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,revue,presse,hebdomadaire,actualité,mai,2020,confinement,jacques julliard,figaro,gilets jaunes,bretécher,aggripine,arte,dessin animé,willem,groix,frédérik,cambon,manet

    + La chaîne "Arte" propose une adaptation en dessin-animé d'"Agrippine", parue dans le "Nouvel Obs" (1988-2009).

    L'adaptation est fidèle : le doublage et les dialogues sont soignés, et comme dans la version originale de Bretécher, les idéaux de gauche servant de masque à la bourgeoisie parisienne sont tournés en dérision.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,revue,presse,hebdomadaire,actualité,mai,2020,confinement,jacques julliard,figaro,gilets jaunes,bretécher,aggripine,arte,dessin animé,willem,groix,frédérik,cambon,manet

    Le "Déjeuner sur l'Herbe" de Manet revisité par Cambon.

    + Dans le "Journal des Arts", le caricaturiste Cambon s'est amusé à "confiner" quelques oeuvres d'art célèbres.

     

    + "En ces temps de confinement forcé, la bande dessinée s'épanouit plus que jamais sur internet et les réseaux sociaux" écrit E. Delcroix dans "Le Figaro" (20 avril). Et de citer les Journaux de confinement illustrés de certains auteurs, "têtes de gondoles" des principaux éditeurs de BD.

    Mais encore quelques publications profiteraient du confinement, comme l'octogénaire hebdomadaire "Spirou" (tirage : 70.000 ex.), dont le nombre d'abonnés à augmenté.

    Chez l'éditeur Dargaud, on a avancé la sortie d'un nouveau magazine numérique pour ados, "Mâtin" (clin d'oeil à "Pilote"), disponible gratuitement sur Instagram.