Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cabu

  • Revue de presse BD (411)

    - La revue de presse hebdomadaire est désormais consultable en ligne sur Getrevue.

    - On peut s'abonner à cette nouvelle formule gratuitement et recevoir la revue de presse directement dans sa boîte e-mail.

    - Au programme cette semaine :  1-Bouvard & Pécuchet ou Flaubert caricaturiste ; 2-Cabu pas si dupe ; 3-Dorthe Landschulz alias Loutre Rhin ; 4-L'humour so british de Banx...

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,revue,presse,hebdomadaire,actualité,septembre,2021,getrevue,dessin,satirique,editorial cartoon,bouvard et pécuchet,flaubert,cabu,dorthe landschulz,loutre rhin,banx,british,henry somm

    Illustration par Henry Somm.

  • Cabu vs Daumier

    En guise de revue de presse cette semaine, le script d'un débat au sein de la rédaction de "Zébra" : Heldar estime que Cabu vaut bien Daumier, tandis que Zombi, lui, argumente en faveur de la supériorité de Daumier sur son "héritier".

    HELDAR : Vraiment pas mal le dernier Cabu ("Le Rire de Cabu", ed. Michel Lafon) ; Cabu est bien "notre" Daumier. Bien sûr la comparaison est boiteuse parce qu'esthétiquement Daumier est un cran au-dessus, mais pour la variété de sa caricature politique et le comique de ses légendes, Cabu est très supérieur (pas difficile, d'ailleurs !)

    ZOMBI : La variété ? Non, Daumier dépasse nettement Cabu ; d'abord Daumier est contemporain de l'âge d'or de la presse, de Paris "capitale des beaux-arts" ; Cabu, lui, est contemporain d'un monde américanisé, où le dessin et la satire n'ont plus leur place. Cabu n'a pas son Baudelaire, il est isolé, presque incompris - la preuve : les gogos "Tous Charlie" qui pleurent Cabu comme un martyr et déposent des "ex-voto" Place de la République !

    Et puis Cabu a beaucoup trop dessiné le personnel politique ; or la politique ne passionne en 2020 que les intellos. A cause de la télé, de la presse quotidienne, de l'école, le quidam est forcé de s'intéresser à la politique, mais en réalité il n'y a rien de plus ennuyeux que la politique contemporaine, sauf la musique électronique. Cabu rend un peu moins assommant le jeu de ping-pong politicien (exactement comme Trump).

    HELDAR : Tu es sévère pour Cabu... Sed contra... La politique sous Louis-Philippe (1830-1848) était encore plus ennuyeuse qu'aujourd'hui !

    ZOMBI : Oui, et Daumier en a bien résumé l'ennui. J'ai vu ses têtes de parlementaires récemment dans la vitrine d'un antiquaire - des copies ; ils sont tous déjà là : Mitterrand, Sarkozy, Hollande, Le Pen, Mélenchon... On crève déjà d'ennui. Le meilleur de Cabu, c'est du Daumier. Le meilleur de Cabu, c'est la caricature de Paris, sa ville chérie, vendue aux industriels du BTP par ce maquereau féministe de Jacques Chirac.

    HELDAR : Cabu, comme Bretécher d'ailleurs, est quand même moins nul que la sociologie des snobs bobos...

    webzine,gratuit,bd,zébra,fanzine,bande-dessinée,caricature,cabu,daumier,bretécher,michel lafon,baudelaire,satire,proprietaire

    Propriétaire parisien saluant son locataire, par H. Daumier.

  • Revue de presse BD (378)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2020,knock,jules romains,pamphlet

    + "Les gens bien portants sont des malades qui s'ignorent." : extraite de "Knock ou le Triomphe de la Médecine" par Jules Romains (1923), cette tirade est exemplaire d'un certain scepticisme français, peu à peu balayé par la foi dans le progrès, voire le miracle technologique.

    La satire mordante de Jules Romains de la nouvelle médecine lucrative reste d'actualité un siècle plus tard ; depuis une cinquantaine d'années, la recherche médicale n'a guère fait de progrès que dans le domaine du dopage sportif.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2020,knock,jules romains,pamphlet,giscard,chamalières,ehpad,vge,colin froid,cabu,jean edern-hallier,arte,george orwell,aldous huxley

    Valéry Giscard-d'Estaing vu par Cabu.

    + "BAL TRAGIQUE A L'EHPAD DE CHAMALIERES - 1 MORT" : l'hommage vibrant de la presse nationale à feu Valéry Giscard-d'Estaing indique que les journaux n'a pas beaucoup changé depuis "Hara-Kiri"... sauf "Charlie-Hebdo" qui est devenu la mascotte de la République policière française.

    On se souvient que l'ex-président de la République fut surnommé "le colin froid" par le pamphlétaire Jean-Edern Hallier, soulignant ainsi le profil de technocrate de VGE, qui s'efforçait comiquement de "réchauffer" son image.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2020,knock,jules romains,pamphlet,giscard,chamalières,ehpad,vge,colin froid,cabu,jean edern-hallier,arte,george orwell,aldous huxley,1984,fido nesti

    Case extraite d'une des trois adaptations récentes de "1984" en BD (par Fido Nesti).

    + La chaîne de télé "Arte" diffuse un documentaire qui compare les oeuvres de George Orwell ("1984") et Aldous Huxley ("Le Meilleur des Mondes") où les deux essayistes britanniques dépeignent un monde en proie à la soif de pouvoir sous des angles différents. Aldous Huxley insiste plus sur le rôle de la médecine au service du totalitarisme ; il faisait lui-même partie d'une famille de médecins et de biologistes darwinistes et les manipulations génétiques l'inquiétaient. 

    L'aspect médical est aussi présent dans "1984", mais le roman d'Orwell a une portée plus générale.

    Le documentaire conclut en désignant la Chine contemporaine comme un régime politique similaire à "Big Brother". Mais le roman d'Orwell décrit un monde globalisé, divisé en trois blocs continentaux régis par des principes totalitaires semblables. D'ailleurs il ne fait pas de doute que le totalitarisme est, pour Orwell comme pour Huxley, le produit de la culture occidentale.

  • Revue de presse BD (378)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2020,knock,jules romains,pamphlet

    + "Les gens bien portants sont des malades qui s'ignorent." : extraite de "Knock ou le Triomphe de la Médecine" par Jules Romains (1923), cette tirade est exemplaire d'un certain scepticisme français, peu à peu balayé par la foi dans le progrès, voire le miracle technologique.

    La satire mordante de Jules Romains de la nouvelle médecine lucrative reste d'actualité un siècle plus tard ; depuis une cinquantaine d'années, la recherche médicale n'a guère fait de progrès que dans le domaine du dopage sportif.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2020,knock,jules romains,pamphlet,giscard,chamalières,ehpad,vge,colin froid,cabu,jean edern-hallier,arte,george orwell,aldous huxley

    Valéry Giscard-d'Estaing vu par Cabu.

    + "BAL TRAGIQUE A L'EHPAD DE CHAMALIERES - 1 MORT" : l'hommage vibrant de la presse nationale à feu Valéry Giscard-d'Estaing indique que les journaux n'a pas beaucoup changé depuis "Hara-Kiri"... sauf "Charlie-Hebdo" qui est devenu la mascotte de la République policière française.

    On se souvient que l'ex-président de la République fut surnommé "le colin froid" par le pamphlétaire Jean-Edern Hallier, soulignant ainsi le profil de technocrate de VGE, qui s'efforçait comiquement de "réchauffer" son image.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2020,knock,jules romains,pamphlet,giscard,chamalières,ehpad,vge,colin froid,cabu,jean edern-hallier,arte,george orwell,aldous huxley,1984,fido nesti

    Case extraite d'une des trois adaptations récentes de "1984" en BD (par Fido Nesti).

    + La chaîne de télé "Arte" diffuse un documentaire qui compare les oeuvres de George Orwell ("1984") et Aldous Huxley ("Le Meilleur des Mondes") où les deux essayistes britanniques dépeignent un monde en proie à la soif de pouvoir sous des angles différents. Aldous Huxley insiste plus sur le rôle de la médecine au service du totalitarisme ; il faisait lui-même partie d'une famille de médecins et de biologistes darwinistes et les manipulations génétiques l'inquiétaient. 

    L'aspect médical est aussi présent dans "1984", mais le roman d'Orwell a une portée plus générale.

    Le documentaire conclut en désignant la Chine contemporaine comme un régime politique similaire à "Big Brother". Mais le roman d'Orwell décrit un monde globalisé, divisé en trois blocs continentaux régis par des principes totalitaires semblables. D'ailleurs il ne fait pas de doute que le totalitarisme est, pour Orwell comme pour Huxley, le produit de la culture occidentale.

  • Revue de presse BD (376)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2020,riad sattouf,arabe,futur

    Le père de Riad Sattouf : un mélange d'arrogance française républicaine futuriste et de frustration arabe.

    + Privé de séances de dédicace à l'occasion de la sortie du cinquième tome de "L'Arabe du Futur", Riad Sattouf a confié au "Figaro" (5 nov.) son amour de la France, son système éducatif et son réseau de vente de livres.

    R. Sattouf aime beaucoup lire parce que, dit-il : "J'ai grandi dans un petit village syrien à l'atmosphère très rigoureuse. J'y suis resté huit ans. Jamais, dans ce village, je n'ai vu quelqu'un lire de livre. Si je suis là aujourd'hui, c'est parce que ma grand-mère bretonne m'a envoyé des Tintin par la Poste.

    - Dans mon village, en Syrie, ajoute-t-il, les élèves étaient dressés. En France, au contraire, la mission des profs consiste à les éduquer (...)."

    Sur l'éducation "made in France", R. Sattouf a d'ailleurs produit lui-même quelques albums assez éclairants ("Retour au collège") et des chroniques pendant 10 ans à "Charlie-Hebdo" ("La Vie secrète des Jeunes").

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2020,riad sattouf,arabe,futur,figaro,tampographe,sardon,charlie-hebdo,père lachaise,barrigue,montvallon,piem,petit rapporteur,lb,cabu,mose,donald trump

    + Le Tampographe Sardon, contrairement à R. Sattouf, a vite délaissé la BD "trop technique" à son goût. Le détournement de tampons administratifs est devenu sa spécialité. Il l'exerce dans une échoppe non loin du cimetière du Père Lachaise, en marge des valeurs républicaines par conséquent, ce qui explique peut-être que ses jugements sur le genre humain soient rarement optimistes.

    Flammarion publie ses chroniques ("Le Tampographe, chroniques de la rue du Repos").

    + Disparu cette semaine, le caricaturiste Pierre de Barrigue de Montvallon, alias Piem, s'était fait connaître comme Cabu d'un large public grâce à la télévision ("Le Petit Rapporteur") et à sa longévité. Le site Actualitté, outre des détails biographiques et bibliographiques donne un aperçu de son humour dans une vidéo de l'Ina (1979).

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2020,riad sattouf,arabe,futur,figaro,tampographe,sardon,charlie-hebdo,père lachaise,barrigue,montvallon,piem,petit rapporteur,lb,cabu,mose,donald trump

    + En raison de la dictature sanitaire, les fétichistes du "livre-objet" se trouvent sevrés "manu militari". Ils peuvent néanmoins se rabattre sur les puces en ligne, à l'instar de notre collaborateur LB, qui vient de faire l'acquisition pour quelques euros d'un "tiré-à-part" des meilleures caricatures de Mose (dont l'extrait ci-dessus). 

    + Donald Trump est un vrai sportif : il ne s'avouera jamais vaincu ! A se demander s'il n'est pas dopé comme tous nos champions !?

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2020,riad sattouf,arabe,futur,figaro,tampographe,sardon,charlie-hebdo,père lachaise,barrigue,montvallon,piem,petit rapporteur,lb,cabu,mose,donald trump

    Caricature par LB (à lire aussi dans l'hebdo "Marianne")

  • Revue de presse BD (374)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,dessin,presse,satirique,actualité,revue,hebdomadaire,octobre,2020,caricature,françois hollande

    + Comment l'islam pourrait-il être fachiste, alors que le fachisme est laïc et républicain ?

    Si le terrorisme n'existait pas, il faudrait l'inventer car il permet à des élites fragilisées de justifier le déploiement de forces de police partout.

    + Tout l'intellectualisme de gauche est résumé dans l'appel à maintenir les librairies ouvertes pendant le confinement, comme si les livres étaient des biens "de première nécessité". Conseillons à ceux qui votent à gauche de profiter du confinement pour lire K. Marx, le plus éloigné de se prosterner devant la "culture", qui est au bourgeois ce que la religion est à l'homme du peuple.

    + La laïcité républicaine prônée par "Charlie-Hebdo" ou le ministre de l'Education nationale Blanquer n'a aucun rapport avec la philosophie des Lumières. Voltaire concevait la laïcité comme un remède au monopole des jésuites (en matière de religion et de science), monopole détenu aujourd'hui par l'Education nationale et ses 800.000 fonctionnaires (sans oublier l'enseignement privé similaire).

    La laïcité française contemporaine ressemble plutôt à une version sécularisée de la religion catholique, adaptée aux bouleversements économiques du XIXe siècle, mais néanmoins religieuse ; les "lendemains qui chantent" promis aux ouvriers réactualisent le paradis promis aux paysans catholiques.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,dessin,presse,satirique,actualité,revue,hebdomadaire,octobre,2020,françois hollande

    Véronique Cabut par Cabu, dans un décors parisien.

    Dépositaire de son oeuvre, la seconde épouse de Cabu travailla comme "communicante" pour des ministres PS (selon "Libération").

    + Rendant compte de l'expo. Cabu (suspendue) à l'Hôtel de Ville (salle St-Jean (!), "Le Monde" du 22 oct. évoque sans pudeur "l'antimilitarisme viscéral" de Cabu ; sans pudeur, car comment peut-on être antimilitariste ET républicain sans être un véritable tartufe... sachant tout ce que la République doit à son armée ?

    F. Potet s'efforce de démontrer que Cabu était un journaliste-modèle, comme Tintin, c'est-à-dire une sorte de militant.

    Cabu est aussi qualifié de "monstre sacré" (?) et comparé à Daumier. Aussi talentueux soit-il, Cabu n'a pas l'influence de Daumier sur l'art de son temps. L'époque n'est plus la même : Paris n'est plus la capitale mondiale de l'art depuis des lustres et la satire n'a plus le prestige ni l'influence qu'elle avait encore au XIXe siècle.

    Cabu n'était pas aussi "politiquement correct" qu'on voudrait nous le faire croire.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,dessin,presse,satirique,actualité,revue,hebdomadaire,octobre,2020,françois hollande,cabu,véronique cabut,daumier,morten morland,times,boris johnson

    + L'impuissance de Boris Johnson face à la "seconde vague" caricaturée par Morten Morland ("The Times"), ressemble beaucoup à l'impuissance d'E. Macron.

    B. Johnson s'avance en outre comme son homologue français derrière le prétexte scientifique.

  • Revue de presse BD (373)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,critique,fluide glacial,rouhaud,reuzé,comédie française,mathieu sapin,emmanuel macron,françois hollande

    + "Faut pas prendre les cons pour des gens (2)" : Le premier volume de cette série de gags a cartonné ; l'éditeur (Fluide Glacial) s'est donc empressé d'en publier un second.

    Malgré un mauvais titre, qui sonne comme la réplique d'un vieux sketch des années 80, les auteurs E. Reuzé et N. Rouhaud tendent à notre époque un miroir peu complaisant. Ils n'ont eu pour trouver l'inspiration qu'à parcourir la rubrique des faits divers ; la plupart des gags font écho à l'actualité, enrichie en situations ubuesques par le confinement et la politique sécuritaires... sans oublier la mode des idées écologistes adoptées sans hésiter par des peuples qui ont fait du gâchis dans tous les domaines le principal motif de l'existence.

    Le titre "Faut pas prendre les cons..." n'est pas bon car les faits divers et les gags illustrent une forme d'institutionnalisation de la connerie ; "les gens" sont largement entraînés à être cons depuis le plus jeune âge par les différentes institutions auxquelles leurs parents les abandonnent pour courir après l'argent : la télévision, l'Education nationale, l'Université, j'en passe et des meilleures. La disparition du "bon sens" n'est pas le fait "des gens" en général, mais plutôt d'une petite élite perchée. En effet le "pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué" est en filigrane de toutes les situations absurdes exploitées ici.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,critique,fluide glacial,rouhaud,reuzé,comédie française,mathieu sapin,emmanuel macron,françois hollande

    "Comédie française" évoque une satire de moeurs enlevée ou une tragédie. Mais rien de tout ça dans l'album de Mathieu Sapin, pesant malgré son style de dessin naïf. Prendre Emmanuel Macron pour sujet, après François Hollande, c'est prendre le risque de se répéter.

    L'actuel hôte de l'Elysée semble persuadé que la BD est un art de courtisan (il invita le bédéaste Jul à l'accompagner en Chine). E. Macron est un génie du marketing politique ; on le sait déjà depuis son élection et son emploi du temps n'est pas bien palpitant.

    Plutôt que sur les manifestations de Gilets jaunes, vite évacuées, l'auteur préfère s'attarder sur la passion qu'il partage avec Brigitte Macron pour l'oeuvre de Jean Racine.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,critique,fluide glacial,rouhaud,reuzé,comédie française,mathieu sapin,emmanuel macron,françois hollande,brigitte macron,jean racine,gilets jaunes,picasso,gertrude stein,fernande olivier,funnies,vincent bernière

    Dessin signé Tignous.

    + Où l'on apprend que Gertrude Stein fournissait en funnies (BD) le jeune couple formé par Pablo Picasso et Fernande Olivier. Quelques justifications supplémentaires à l'expo "Picasso et la BD" (musée Picasso) fournies par son commissaire Vincent Bernière ; une expo un peu "tirée par les cheveux".

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,critique,fluide glacial,rouhaud,reuzé,comédie française,mathieu sapin,emmanuel macron,françois hollande,brigitte macron,jean racine,gilets jaunes,picasso,gertrude stein,fernande olivier,funnies,vincent bernière,tignous,cabu,hotel de ville

    + Rétrospective "Le Rire de Cabu" à l'Hôtel de Ville de Paris (salle St-Jean) (9 oct.-19 déc.).

    Cabu tempérait : - Le rire... ou le sourire. Sachant que le rire peut être gras, ou même sournois.

    Une expo Cabu sous haute surveillance policière où il faut montrer patte blanche : décidément le destin est ironique...