Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

michel lagarde

  • Revue de presse BD (128)

     

    Extraits de la revue de presse publiée dans l'hebdo Zébra.

    *webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue de presse,hebdomadaire,bas van der schot,dessin,presse,tif et tondu,fernand dineur,blutch,will,bosser,dbd,daniel dugne,alfred de musset,indiana,caricature,töpffer,joan cornella,facebook,michel lagarde,lionel koechlin,illustrissimo

    "Couple exemplaire", par L. Koechlin

    + La galerie Michel Lagarde (Paris Xe) organise jusqu'au 30 janvier une expo-vente des dessins de Lionel Koechlin, artiste actif depuis une quarantaine d'années et dont le thème de prédilection est le cirque. A noter que Michel Lagarde est agent d'illustrateurs et que l'on peut lire sur son blog "Illustrissimo" les interviews d'illustrateurs en vogue employés surtout par la presse magazine ou les agences de publicité. La crise aidant, peut-être, il semble que le dessin fait son retour dans la pub.

    + Une bonne nouvelle pour les amateurs de BD désargentés à la veille de Noël : outre qu'ils peuvent offrir un abonnement à ce webzine hebdo (gratuit), les bons blogs-BD se multiplient, qui permettent de se divertir, voire plus, pour pas un rond. Là encore, Zébra propose une sélection en dernière page de quelques blogs, principalement humoristiques, dans le genre acide, décapant ou truculent. Il ne manquerait plus que l'esthétique parfois discutable des vitrines de Noël fasse perdre leur sang-froid à ce qui en ont encore, malgré tous ces stimuli.

    + D'ailleurs d'excellents ingénieurs ont mis en place d'excellents outils de navigation/moteurs de recherche à l'intérieur de la blogosphère-BD. Citons-en trois qui se distinguent par leur ergonomie raffinée : Petitformat.fr - Blogoss.fr et blogsbd.fr. Ils incluent aussi un bon nombre de sites de dessinateurs de presse et caricaturistes. Illustrine.fr, quant à lui, est plus précisément dédié aux illustrateurs.

    + Bas van der Schot, dessinateur de presse batave, comme son nom l'indique, a remporté le prix du meilleur dessin de presse dans son pays pour le dessin ci-contre "Brève histoire du parti travailliste". Ce dessin donne à penser que Hollande, c'est un peu la France.

    + Les amateurs de BD franco-belges pour ados se souviennent peut-être des aventures de "Tif et Tondu", binôme à la capillarité et aux blazes opposés (créés en 1938 par Fernand Dineur, et dessinés après guerre par Will). Ces héros revivront, au moins le temps d'un épisode à paraître en 2015, sous la plume de Blutch et de son frère (au scénario). Plus connu pour ses bandes-dessinées humoristiques, mais dont les derniers opus n'ont guère emballé les lecteurs, ni même les critiques animés pourtant d'un préjugé favorable à son égard, Blutch a confié dans une interview à F. Bosser (magazine "dBD"), qu'il avait l'impression de tourner en rond : "J'en ai un peu marre de moi." Et un peu plus loin : "C'est ça la vraie BD, la bande-dessinée que l'on aura encore envie de lire dans vingt ou trente ans. Je l'espère en tout cas !" On apprend aussi que Blutch n'a pas été autorisé à utiliser le personnage de Choc, ennemi juré des deux détectives.

    Certains professionnels s'alarment de cette politique éditoriale qui consiste, par des rééditions ou des reprises, à exploiter le filon des vieilles séries de l'âge d'or de la BD franco-belge ; outre le côté "madeleine de Proust" un peu agaçant, ils y voient un frein à l'essor de jeunes talents originaux. Les éditeurs se défendent en arguant que publier des "valeurs sûres" est justement ce qui permet de publier de jeunes auteurs méconnus. A vrai dire, si les producteurs étaient capables de lancer de nouvelles séries à succès, ils le feraient. Mais le temps des Charlier, Tillieux, Goscinny, Tillieux, etc., ainsi que le contexte dans lequel leur talent pouvait s'épanouir, est révolu. En matière de divertissement, les goûts des ados évoluent.

    + Sur le site "Caricatures & caricature", Daniel Dugne raconte une petite BD cocasse d'Alfred de Musset (1810-1857), postérieure de quelques dizaines d'années (vers 1840) aux bandes de Rodolphe Töpffer (1827), que l'on cite habituellement comme l'inventeur du genre (Goethe en admirait le dessin, mais en dédaignait le propos). Musset y met en scène sa maîtresse Georges Sand (alias "Indiana"), qui sert d'entremetteuse à un mariage. Pour la petite histoire, Daniel Dugne en conclut que Musset est le premier auteur de BD français. Musset aimait faire le portrait de Georges Sand, il appelait ça "outrager ses beaux yeux noirs". On est bien loin aujourd'hui de cette galanterie vis-à-vis du beau sexe, comme certain album de BD récent le démontre, avec force métaphore animalière à l'appui ("Projet crocodile").

    + De plus en plus de dessinateurs tirent gloire de se faire censurer par Facebook, souvent pour le motif d'atteinte à la pudeur. Tel Joan Cornella dernièrement, auteur d'un blog-BD et de strips aussi colorés que sinistres (mais, comme on dit, on ne fait pas de bons strips avec de bons sentiments). Le motif invoqué par Facebook est souvent l'atteinte à la pudeur ; cependant, cette apparente pudibonderie cache un motif commercial, ce qui n'est pas tout à fait la même chose. Facebook prend les devants pour éviter de recevoir des plaintes. Tel pâtissier qui voudrait proposer des bûches de Noël en forme de phallus (ou autres suggestions) s'en abstiendra pour ne pas faire fuir sa clientèle familiale. Même si la bûche, symboliquement, bon...

  • Revue de presse BD (76)

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,john kenn,post-it,art séquentiel,tampographe sardon,blog,punk,chien,bastia,maadiar,mathurin soldat,siné mensuel,internet,brassens

    + John Kenn dessine ses cauchemars d'enfants sur des "post-it". Vu la la forme et l'usage du "post-it", je ne sais pas trop si on peut parler d'art séquentiel ? Il faudrait demander à un spécialiste. Le fait de dessiner sur des post-it plutôt que sur des bouts de papier quelconques démontre que le type a de la suite dans les idées.

    + Pas content qu'on lui ait renvoyé du festival de Bastia le fruit de son travail emballé à la va-que-je-te-pousse, le tampographe Sardon a pondu sur son blog un accusé de réception vengeur. Désormais, on saura qu'un "punk à blog" est plus hargneux qu'un "punk à chien". En même temps, les Corses, l'art moderne c'est pas trop leur truc, si, hormis le football ?

    Sinon le tampographe annonce que les portes de son atelier rénové seront ouvertes le 23 novembre. Si vous n'êtes pas déjà tatoué(e), vous pouvez toujours aller vous faire tamponner.

    + Si on veut éviter les commémorations de la guerre de 14-18 un peu trop pompeuses, on peut toujours réécouter la chanson de Brassens, ou bien lire le feuilleton de Maadiar sur son blog, "Mathurin soldat".

    + A noter que Les premières "puces de l'illustration" se tiendront ce samedi 16 novembre à Paris, porte de Bagnolet.

    + "Siné Mensuel" est à poil. 19.000 ex. seulement de l'avant-dernier n° se sont vendus, quand il aurait fallu 5.000 ventes supplémentaires pour atteindre l'équilibre. Internet est parfois cité parmi les causes du déclin de la presse, mais on peut penser au contraire que le succès d'internet est la conséquence de la médiocrité de la presse. Avant l'essor d'internet, les Français avaient déjà commencé de se désintéresser d'une presse qui servait surtout de canevas aux journaux télévisés. Les crises économiques ont fini par dissuader les moins naïfs de gober le fameux "devoir d'information".

    + Rubrique rien-à-foutre : un triptyque de Francis Bacon, figurant Lucian Freud, ou le défigurant, comme on voudra, s'est négocié en salle des ventes dernièrement 142 millions de dollars ; sur ce, "Le Monde" en ligne n'a pas honte de titrer : "142 millions de dollars, un prix salé même pour un Bacon."

    + Le dessin du jour (assez ironique à l'égard des valeurs républicaines qui, sans l'armée, ne seraient rien) est de Lucien Boucher, exposé parmi d'autres illustrateurs au "Salon de l'Araignée", fondé par Gus Bofa, salon auquel la galerie Michel Lagarde rend hommage à travers une exposition (jusqu'au 31 janvier).

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,john kenn,post-it,art séquentiel,tampographe sardon,blog,punk,chien,bastia,maadiar,mathurin soldat,siné mensuel,internet,brassens,paris,puces,illustration,porte de bagnolet,lezinfo,le monde,francis bacon,lucian freud,salon,araignée,lucien boucher,michel lagarde,galerie,exposition

  • Revue de presse (10)

    fanzine,bd,zébra,illustration,revue de presse,jean maurice bosc,michel lagarde,agent,humour,exposition,tintin,st-germain-des-prés,gallimard,casterman,esquisse,crayon,bleu,caran d'ache,gomme,serge lehman,super-héros

    L'Echassier, par Jean-Maurice Bosc.


    + «Ceux qui ont un vrai talent, on va les chercher là où ils se trouvent» : agent d’illustrateurs, Michel Lagarde expose dans une interview les ficelles de son métier ; sollicité chaque année par des centaines d’illustrateurs, on comprend que M. Lagarde préfère qu’ils restent à leur domicile.  

    + Exposition de dessins d’humour tout l’été (4 juillet au 15 septembre) à la galerie de Michel Lagarde.

    + «Tintin à St-Germain-des-Prés» : l’éditeur de Tintin, Casterman, vient d’être racheté par la maison d’édition parisienne Gallimard. Il semble que, malgré son passé sulfureux, Tintin soit en période de crise une valeur sûre.

    + Caran d’Ache commercialise depuis peu un crayon bleu spécialement conçu pour éviter aux dessinateurs de BD d’avoir à gommer leurs croquis avant de les scanner ou de les photocopier ; vendu 5,60 euros l’unité, son prix est plutôt dissuasif (sauf pour ceux qui sont à fond la gomme).

    + Il y a de la place pour un super-héros contemporain en France, dixit Serge Lehman ; pas sûr, étant donné que les super-héros sont presque tous des super-flics, et que la France est le pays au monde après Singapour qui compte le plus de policiers pour 100 habitants. A moins que le super-héros ne vienne suppléer la réduction drastique du budget de la police et des forces de sécurité pour faire face à la crise ?

    + Le fil des revues de presse précédentes. Voilà, c'est tout pour cette fois.