Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ACTUALITE BD

  • Revue de presse BD (343)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,janvier,2020,charlie-hebdo,kouachi,2015,clément baloup,wolinski,huxley,jean-michel delambre,cabu,tignous,censure,new-york-times,israel

    + "Charlie-Hebdo" est-il en train de devenir une religion ? Cinq ans après l'assassinat d'une partie de sa rédaction par les frères Kouachi, on peut se le demander vu l'emploi récurrent dans les journaux de l'expression "martyrs de la liberté d'expression" pour parler des victimes, quand Cabu et ses confrères ne sont pas carrément comparés à des "fantassins".

    Le dessin ci-dessus par Clément Baloup, pourtant paru dans un album en forme d'hommage ("La BD est Charlie", Glénat, 2015), est presque devenu blasphématoire entre-temps.

    Ce dessin a le mérite de rappeler que l'assimilation de "Charlie-Hebdo" à la "libération sexuelle", ruse libérale grossière (éventée par A. Huxley ou W. Benjamin), fut le moyen principal de sa récupération politicienne, plus largement appliquée à "Mai 68".

    + Dans une interview donnée à "20-Minutes" (quotidien gratuit typique de l'évolution de la presse) le caricaturiste Jean-Michel Delambre se prévaut de son amitié avec Cabu et Tignous pour dire tout et surtout n'importe quoi à propos de "Charlie-Hebdo".

    Parmi les pépites, ce : "Je suis devenu plus intolérant avec les intolérants" vaut son pesant d'ostracisme.

    Une interview ubuesque puisque dans un article censé faire l'apologie de la liberté d'expression et de "Charlie-Hebdo", ce caricaturiste employé par LCI accomplit le tour de force de justifier la censure par le "New-York-Times" d'un dessin (assimilant Israël à la politique de son président).

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,janvier,2020,charlie-hebdo,kouachi,2015,clément baloup,wolinski,huxley,jean-michel delambre,cabu,tignous,censure,new-york-times,israel,académie,beaux-arts,catherine meurisse,philippe val

    Le dernier album de Catherine Meurisse, consacré au peintre E. Delacroix.

    + Pour faire bonne mesure, la caricaturiste et bédéaste Catherine Meurisse vient d'être admise à l'Académie des Beaux-Arts. L'illustratrice niortaise avait été recrutée par Philippe Val à "Charlie-Hebdo" dans un souci de parité, selon son ancien rédacteur en chef.

    Etre enterrée de son vivant après avoir échappé de justesse à un attentat, on peut dire que Catherine Meurisse n'a pas eu de la chance deux fois.

  • Fanzine n°77 - Janvier 2020

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,pdf,mensuel,caricature,waner,zombi,reyn,janvier,2020,dessin,presse,satirique

    (Dessin de "Une" par Waner)

    Chers Lecteurs,
     
    Quelques nouvelles du fanzine Zébra en ce début d'année :
     
    - depuis fin 2015 Zébra est expédié à quelques abonnés chaque mois ; nous suspendons la diffusion postale au profit d'une diffusion en ligne via une plateforme de lecture.
     
    En se connectant à la plateforme, vous pouvez lire le dernier fanzine paru (janvier 2020) : https://fr.calameo.com/books/006132867087003fa38bd
     
    Notre but est d'essayer d'améliorer ainsi la diffusion du fanzine, qui soutient quelques caricaturistes et bédéastes dans leur travail.
     
    Les anciens abonnés qui souhaitent continuer de nous soutenir peuvent nous envoyer un chèque de 25 euros pour contribuer aux frais.
     
    Avec nos meilleurs voeux pour l'année 2020 !
     
    PS : Zébra est encore cette année en lice au concours du fanzine organisé par le festival BD d'Angoulême).
  • Revue de presse BD (342)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,janvier,2020,duduchothèque,châlons-sur-marne,fanzinorama,fanzinothèque,poitiers,prozine,égozine,punk

    Clocher de N.-D. en Vaux, par Cabu, tiré de ses archives.

    + "Fin 2018, Châlons a inauguré dans un joli bâtiment du XVIIIe siècle jouxtant la médiathèque une Duduchothèque, espace d'exposition, mais aussi de recherche et de rencontre (...)" : Gilles Renault dans "Libération" (4-5 janvier) relate comment la ville de Châlons-en-Champagne, sous la houlette d'un maire sarkozyste, s'efforce de mettre en valeur Cabu, gloire locale ; comme quoi les questions de "patrimoine" ont le don de réconcilier gauche et droite...

    Ce papier évoque aussi la passion de Cabu -passion pas spécialement "de gauche"-, pour les vieilles pierres. Les Châlonais étaient bien "cons" pensait Cabu, d'avoir laissé démolir leurs vieilles bâtisses et leurs vieilles rues pleines de charme. Idem en ce qui concerne Paris, dont il était tombé amoureux ; Cabu en voulait à J. Chirac d'avoir livré la cité aux philistins du BTP et leur architecture indéfinie.

    Mais, comme on peut apprécier les caricatures de L.-F. Céline sans être antisémite, on peut apprécier Cabu tout en ne partageant aucune de ses idées politiques, écologistes, de gauche ou libérales (pro-Obama).

    La force de Céline et Cabu fut d'être des auteurs satiriques, inclassables politiquement à ce titre ; leur faiblesse fut d'avoir des idées politiques, qui heureusement ne gâchèrent pas le principal.

    Gilles Renault ne peut s'empêcher de faire son devoir de curé, écrivant que Cabu et ses potes sont "tombés pour la liberté d'expression" : "Charlie" est bien plutôt tombé dans le piège de calculs politiciens qui le dépassaient. La satire a le mérite de délivrer de la pénible obligation "d'être de son temps" (maladie des régimes totalitaires).

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,janvier,2020,duduchothèque,châlons-sur-marne,fanzinorama,fanzinothèque,poitiers,prozine,égozine,punk

    + Publié par la fanzinothèque de Poitiers, "Fanzinorama" est un panorama des fanzines depuis les années 80 jusqu'à aujourd'hui, à travers la reproduction des Unes de quelques titres représentatifs de cette culture "underground".

    Il y eut les années "punk" (caca, têtes de mort et bibine), les années "prozines" (fanzines qui se hissent au niveau de la presse professionnelle), les années "égozines" (fanzines autobiographiques)... la dernière tendance, probablement pour des raisons techniques, est celle des fanzines "scolaires" ; l'internet a, de surcroît, complètement "siphonné" la culture underground.

    Le point commun entre "Charlie-Hebdo" et la vogue des fanzines est qu'ils sont nés d'une insatisfaction vis-à-vis de la grosse presse, qui est devenue une véritable machine de guerre., aussi froide que les "monstres froids" qu'elle représente.

  • Revue de presse BD (341)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,revue,presse,hebdomadaire,2020,janvier,fluide glacial,emmanuel reuzé,nicolas rouhaud,politiquement correct,orwell,bourvil,nouvel an,1959,2020,waner

    Caricature par Waner.

    "Bonne année, bonne santé m'sieur-dame,

    Voilà le Nouvel An tout neuf,

    Solide comme le Pont-Neuf,

    Il va réaliser tout ce dont vous pouvez rêver.

    (...) J'connais des jules et leurs rombières,

    qui jouent les ducs et les barons,

    et qui se coiffent à coups d'soupière.

    Des qui discutent à la maison,

    Pis faut entendre l'vocabulaire,

    "Crevard  !", "Pouilleux !", "Fesse de merlan !",

    Ils gueulent comme ça l'année entière,

    Mais ils se murmurent au jour de l'An :

    Bonne année, bonne santé, Chère Anne,

    Ma coccinelle, mon gros poupou,

    Mon minet, mon loulou (...)"

    - Bourvil ironisait déjà en 1959 dans une chanson sur la politesse sucrée des voeux de bonne année.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,revue,presse,hebdomadaire,2020,janvier,fluide glacial,emmanuel reuzé,nicolas rouhaud,politiquement correct,orwell,bourvil,nouvel an,1959,waner

    + "Faut pas prendre les cons pour des gens", par Emmanuel Reuzé et Nicolas Rouhaud (ed. Fluide Glacial), égratigne le langage et les comportements "politiquement corrects", aussi bien de gauche que de droite.

    Cette bande dessinée, découpée en gags d'une ou deux planches, ironise d'emblée sur la difficulté d'étudier désormais Victor Hugo au lycée, de lire même tel ou tel extrait de son oeuvre à voix haute, sans risquer de heurter la susceptibilité de quelques élèves. Il y a pourtant des écrivains moins consensuels que Victor Hugo, qui épousa à peu près toutes les idées politiques au gré de ses intérêts.

    Le "politiquement correct" de droite protège certaines "valeurs", comme la famille ou l'argent, l'armée... Le politiquement correct de gauche protège les femmes, les homosexuels ou les minorités ethniques susceptibles de peser sur le plan électoral.

    Difficile cependant de tracer une frontière nette entre le "politiquement correct" de gauche et de droite ; le "travail" est-il une valeur de gauche ou de droite ? Bien que le travail soit idéalisé par le régime nazi ou le régime de Vichy, la critique virulente de Marx reste taboue.

    En filigrane du politiquement correct, on retrouve l'idée de langage pur, purifié des scories du parler populaire, des expressions vulgaires ou argotiques - idée bien sûr voisine de celle d'une société parfaite, caractéristique des régimes totalitaires.

    G. Orwell a imaginé l'étape suivante dans "1984" ; si le "politiquement correct" empêche avec plus ou moins d'efficacité d'exprimer des idées "nauséabondes", il n'empêche pas d'avoir des pensées déviantes.

    "Big Brother" imagine donc une manière de réprimer la pensée à l'aide d'un nouveau langage binaire, le "newspeak".

  • Revue de presse BD (340)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2019,toulouse-lautrec,grand palais,exposition,paris,caricature,satire

    Caricature du peintre Toulouse-Lautrec en train de dessiner sur le motif.

    + L'abstraction, c'est-à-dire la part mystique ou émotionnelle de l'art, n'est pas la seule tendance "lourde" de l'art moderne. La caricature ou la satire sont une autre tendance, non moins marquée, particulièrement nette dans l'oeuvre de Toulouse-Lautrec.

    "Vitalité", le mot est sans doute juste pour parler de l'art de Lautrec, dont la vocation artistique naît à l'occasion d'une terrible maladie qui dévie le cours de son destin. Mais l'aspect caricatural ou satirique de cette oeuvre saute aussi aux yeux et ces adjectifs ne sont pourtant pas prononcés une seule fois par les commissaires de la rétrospective consacrée à l'artiste au Grand Palais (jusqu'au 27 janvier).

    Dans leur présentation, ceux-ci préfèrent insister sur le rôle pionnier de Lautrec, sous-estimé ; ou encore sur la "tendresse" de Lautrec à l'égard des femmes (?) ; une chose est sûre, au contraire de beaucoup de cinéastes Lautrec préférait peindre les actrices sans fards et d'une façon qui ne devait pas encourager leur vanité, bien qu'il a donné aussi quelques belles affiches promotionnelles. 

    - La websérie complètement débile produite par le musée, destinée sans doute à attirer un public plus jeune, en dit long sur l'ambition des autorités culturelles de "démocratiser l'art".

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2019,toulouse-lautrec,grand palais,exposition,paris,caricature,satire,arènes-bd,philippe bercovici,catherine mory,louis-ferdinand céline

    + Les éditions Arènes-BD publient une "Incroyable histoire de la littérature française", par Catherine Mory (texte) et Philippe Bercovici.

    "Incroyable", cette bande dessinée l'est en effet, puisqu'elle ne mentionne même pas Louis-Ferdinand Céline au nombre des auteurs qui ont marqué le XXe siècle, ce qui revient à oublier Picasso dans un ouvrage sur la peinture de son temps.

    Catherine Mory appartient à l'Education nationale, qui a largement censuré Céline pour des raisons un peu troubles.

    Le critique littéraire Philippe Sollers a indiqué récemment dans une émission de télé la vraie raison de la censure : non pas tant son antisémitisme que l'anticommunisme précoce et virulent de Céline. Confirme cette explication la censure dans une réédition récente de "Féérie pour une autre fois" (1952) d'un passage où Céline met en cause la pureté d'intention de certains résistants communistes montmartrois.

    On recommande plutôt les "Vies littéraires" d'Edouard Sorel, où ce caricaturiste américain prend un malin plaisir à montrer les stars de la littératures mondiales en délicate posture morale, à commencer par les donneurs de leçons.

  • Revue de presse BD (339)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2019,2020,franck riester,gilets jaunes,xavier bureau,burlingue,expo,paris,anthologie,andi watson,jean-luc coudray,isabelle merlet,aquarius,orwell

    + Petite anthologie de (bonnes) BD parues en 2019, dont vous pouvez retrouver les critiques dans l'onglet "kritik" de ce blog, ou bien "actualité".

    Dans l'ordre : "La Tournée", par Andi Watson ; ed. çà & là.

    - "L'amusant Musée", par Jean-Luc Coudray & Isabelle Merlet ; éd. Wombat.

    - "A bord de l'Aquarius", par Marco Rizzo & Lelio Bonaccorso ; éd. Futuropolis.

    - "Orwell", par Christin & Verdier ; éd. Dargaud.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2019,2020,franck riester,gilets jaunes,xavier bureau,burlingue,expo,paris,anthologie,andi watson,jean-luc coudray,isabelle merlet,aquarius,orwell

    + Les autorités culturelles, le ministre de la Culture Franck Riester en tête, ont décrété l'année prochaine 2020 "année de la bande dessinée". Cette mesure destinée à soutenir les auteurs de bande dessinée laisse une partie d'entre eux sceptiques, qui réclament des mesures plus concrètes.

    Quelques auteurs et scénaristes ont même signé il y a quelques mois la pétition "Nous ne sommes pas dupes" de soutien au mouvement des Gilets jaunes, mouvement de défiance vis-à-vis des élites politiques, mais aussi culturelles, regroupées à Paris.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2019,2020,franck riester,gilets jaunes,xavier bureau,burlingue,expo,paris

    + Xavier Bureau alias Burlingue, est un dessinateur de presse et un peintre méconnu. De petites expositions de ses dessins et gouaches sont régulièrement organisées à Paris.

  • Prévente Zébra 2018-2019

    bd,zébra,gratuit,fanzine,caricature,2019,bande-dessinée,prévente

    Recueil des fanzines mensuels parus en 2019, le fanzine Zébra n°13 est d'ores et déjà disponible à la vente (tirage ultra-limité au tarif de 6 euros + frais de port/commande via zebralefanzine@gmail.com).

    - Avec une revue de presse couvrant l'année et des strips et caricatures signés Adéka, Krokus, Laouber, L'Enigmatique LB, Reyn, Waner, Zombi... + bonus.