Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ACTUALITE BD

  • Fanzine n°85 - Novembre 2020

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,pdf,mensuel,caricature,zombi,reyn,novembre,énigmatique lb,2020,dessin,presse,satirique

    (Une par L'Enigmatique LB)

    Chers Lecteurs,
     
    - depuis fin 2015 Zébra est expédié à quelques abonnés chaque mois ; nous avons suspendu la diffusion postale au profit d'une diffusion en ligne via une plateforme de lecture.
     
    Vous pouvez lire le dernier fanzine paru en téléchargeant le fichier PDF dans votre navigateur (novembre 2020).
     
    Les anciens abonnés qui souhaitent continuer de nous soutenir peuvent nous envoyer un chèque de 25 euros pour contribuer aux frais de fabrication.
  • Revue de presse BD (376)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2020,riad sattouf,arabe,futur

    Le père de Riad Sattouf : un mélange d'arrogance française républicaine futuriste et de frustration arabe.

    + Privé de séances de dédicace à l'occasion de la sortie du cinquième tome de "L'Arabe du Futur", Riad Sattouf a confié au "Figaro" (5 nov.) son amour de la France, son système éducatif et son réseau de vente de livres.

    R. Sattouf aime beaucoup lire parce que, dit-il : "J'ai grandi dans un petit village syrien à l'atmosphère très rigoureuse. J'y suis resté huit ans. Jamais, dans ce village, je n'ai vu quelqu'un lire de livre. Si je suis là aujourd'hui, c'est parce que ma grand-mère bretonne m'a envoyé des Tintin par la Poste.

    - Dans mon village, en Syrie, ajoute-t-il, les élèves étaient dressés. En France, au contraire, la mission des profs consiste à les éduquer (...)."

    Sur l'éducation "made in France", R. Sattouf a d'ailleurs produit lui-même quelques albums assez éclairants ("Retour au collège") et des chroniques pendant 10 ans à "Charlie-Hebdo" ("La Vie secrète des Jeunes").

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2020,riad sattouf,arabe,futur,figaro,tampographe,sardon,charlie-hebdo,père lachaise,barrigue,montvallon,piem,petit rapporteur,lb,cabu,mose,donald trump

    + Le Tampographe Sardon, contrairement à R. Sattouf, a vite délaissé la BD "trop technique" à son goût. Le détournement de tampons administratifs est devenu sa spécialité. Il l'exerce dans une échoppe non loin du cimetière du Père Lachaise, en marge des valeurs républicaines par conséquent, ce qui explique peut-être que ses jugements sur le genre humain soient rarement optimistes.

    Flammarion publie ses chroniques ("Le Tampographe, chroniques de la rue du Repos").

    + Disparu cette semaine, le caricaturiste Pierre de Barrigue de Montvallon, alias Piem, s'était fait connaître comme Cabu d'un large public grâce à la télévision ("Le Petit Rapporteur") et à sa longévité. Le site Actualitté, outre des détails biographiques et bibliographiques donne un aperçu de son humour dans une vidéo de l'Ina (1979).

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2020,riad sattouf,arabe,futur,figaro,tampographe,sardon,charlie-hebdo,père lachaise,barrigue,montvallon,piem,petit rapporteur,lb,cabu,mose,donald trump

    + En raison de la dictature sanitaire, les fétichistes du "livre-objet" se trouvent sevrés "manu militari". Ils peuvent néanmoins se rabattre sur les puces en ligne, à l'instar de notre collaborateur LB, qui vient de faire l'acquisition pour quelques euros d'un "tiré-à-part" des meilleures caricatures de Mose (dont l'extrait ci-dessus). 

    + Donald Trump est un vrai sportif : il ne s'avouera jamais vaincu ! A se demander s'il n'est pas dopé comme tous nos champions !?

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2020,riad sattouf,arabe,futur,figaro,tampographe,sardon,charlie-hebdo,père lachaise,barrigue,montvallon,piem,petit rapporteur,lb,cabu,mose,donald trump

    Caricature par LB (à lire aussi dans l'hebdo "Marianne")

  • Revue de presse BD (375)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2020,france-info,thomas snégaroff,hara-kiri,lumières,police,george orwell,trump,joe biden,avi katz,jerusalem post,netanyahou

    Après avoir dessiné cette caricature prêtant à B. Netanyahou les traits d'un porc pour fustiger sa politique xénophobe, le caricaturiste Avi Katz a été limogé du "Jerusalem Post" qui l'employait (2018).

    + Au cours de la campagne de Donald Trump et Joe Biden, les militants des deux camps ont souvent fait référence à Georges Orwell, s'accusant mutuellement de "totalitarisme".

    Mais, à l'appui des "faits alternatifs" ou du mensonge totalitaire, Orwell dénonce sans ambiguïté la propagande des partis politiques toujours plus envahissante, l'art engagé et la presse.

    L'essayiste anglais a précisé sa pensée à propos de la mort ou l'étiolement de la littérature dans le contexte totalitaire :

    "Dans les milieux "cultivés", la doctrine de l'art pour l'art se ramenait en fait à une abolition glorifiée de la signification. La littérature était censée s'occuper uniquement de jongleries verbales. Juger un livre sur son sujet était un péché irrémissible, et le seul fait de s'apercevoir qu'il y avait un sujet une faute de goût.

    Vers 1928, l'un des trois dessins humoristiques véritablement drôles parus dans le "Punch" depuis la Grande Guerre montrait un jeune freluquet faisant part à sa tante de son intention d'"écrire" : "Et qu'as-tu l'intention d'écrire ? demande la tante. - Ma chère tante, répond le jeune homme d'un ton d'infini mépris, on n'écrit pas sur quelque chose, on écrit, c'est tout." ("Dans le ventre de la baleine", 1941)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2020,france-info,thomas snégaroff,hara-kiri,lumières,police,george orwell,trump,joe biden,avi katz,jerusalem post,netanyahou

    Une de "Charlie-Hebdo" avant que cet hebdo ne devienne un supplément illustré au quotidien bobo "Libération".

    + Déconstruisons la légende dorée "laïque et républicaine" autour des caricatures et la liberté d'expression, à partir de l'enseignement dispensé par "France-info" (Th. Snégaroff) :

    - Dire la caricature "laïque & républicaine", selon le catéchisme de l'Education nationale, c'est oublier que les cibles privilégiées de "Hara-Kiri"-"Charlie-Hebdo" : l'armée, la police, les profs, les médias... sont des institutions-piliers de la République. Le contenu de la religion n'est pas tant la cible de la caricature française que le clergé, au sens large incluant le personnel judiciaire.

    La caricature est une "tradition française & républicaine"... à ce détail près que les premiers républicains répondent et imitent la presse anglaise monarchiste qui souligne les méthodes terroristes de la première République française.

    A rebours de "France-Info", on pourrait démontrer que l'antisémitisme, en l'occurrence l'antidreyfusisme, est typiquement républicain. Satirique, Paul Valéry écrivait que : "Si Dreyfus n'avait pas été Juif, il aurait été le plus antidreyfusard.", soulignant ainsi l'attachement de Dreyfus aux valeurs républicaines martiales, patriotiques et xénophobes.

    Rappelons au passage que la "Une" de "Hara-Kiri", selon le témoignage de ses auteurs, ne visait pas de Gaulle mais la presse française, particulièrement servile.

    - Liberté de la presse française ? Mieux vaut entendre ça que d'être sourd !

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2020,france-info,thomas snégaroff,hara-kiri,lumières,police

    + Encore une expo. ajournée pour cause de paranoïa nationale (aux Archives nationales à Paris), sobrement intitulée : "La Police des Lumières". Le rapport entre la philosophie des Lumières et la police n'est pas très clair...

    On apprend dans cette présentation que l'idée du policier "gardien de la paix" ne date pas du XXe siècle totalitaire mais du XVIIe siècle.

  • Revue de presse BD (374)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,dessin,presse,satirique,actualité,revue,hebdomadaire,octobre,2020,caricature,françois hollande

    + Comment l'islam pourrait-il être fachiste, alors que le fachisme est laïc et républicain ?

    Si le terrorisme n'existait pas, il faudrait l'inventer car il permet à des élites fragilisées de justifier le déploiement de forces de police partout.

    + Tout l'intellectualisme de gauche est résumé dans l'appel à maintenir les librairies ouvertes pendant le confinement, comme si les livres étaient des biens "de première nécessité". Conseillons à ceux qui votent à gauche de profiter du confinement pour lire K. Marx, le plus éloigné de se prosterner devant la "culture", qui est au bourgeois ce que la religion est à l'homme du peuple.

    + La laïcité républicaine prônée par "Charlie-Hebdo" ou le ministre de l'Education nationale Blanquer n'a aucun rapport avec la philosophie des Lumières. Voltaire concevait la laïcité comme un remède au monopole des jésuites (en matière de religion et de science), monopole détenu aujourd'hui par l'Education nationale et ses 800.000 fonctionnaires (sans oublier l'enseignement privé similaire).

    La laïcité française contemporaine ressemble plutôt à une version sécularisée de la religion catholique, adaptée aux bouleversements économiques du XIXe siècle, mais néanmoins religieuse ; les "lendemains qui chantent" promis aux ouvriers réactualisent le paradis promis aux paysans catholiques.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,dessin,presse,satirique,actualité,revue,hebdomadaire,octobre,2020,françois hollande

    Véronique Cabut par Cabu, dans un décors parisien.

    Dépositaire de son oeuvre, la seconde épouse de Cabu travailla comme "communicante" pour des ministres PS (selon "Libération").

    + Rendant compte de l'expo. Cabu (suspendue) à l'Hôtel de Ville (salle St-Jean (!), "Le Monde" du 22 oct. évoque sans pudeur "l'antimilitarisme viscéral" de Cabu ; sans pudeur, car comment peut-on être antimilitariste ET républicain sans être un véritable tartufe... sachant tout ce que la République doit à son armée ?

    F. Potet s'efforce de démontrer que Cabu était un journaliste-modèle, comme Tintin, c'est-à-dire une sorte de militant.

    Cabu est aussi qualifié de "monstre sacré" (?) et comparé à Daumier. Aussi talentueux soit-il, Cabu n'a pas l'influence de Daumier sur l'art de son temps. L'époque n'est plus la même : Paris n'est plus la capitale mondiale de l'art depuis des lustres et la satire n'a plus le prestige ni l'influence qu'elle avait encore au XIXe siècle.

    Cabu n'était pas aussi "politiquement correct" qu'on voudrait nous le faire croire.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,dessin,presse,satirique,actualité,revue,hebdomadaire,octobre,2020,françois hollande,cabu,véronique cabut,daumier,morten morland,times,boris johnson

    + L'impuissance de Boris Johnson face à la "seconde vague" caricaturée par Morten Morland ("The Times"), ressemble beaucoup à l'impuissance d'E. Macron.

    B. Johnson s'avance en outre comme son homologue français derrière le prétexte scientifique.

  • Fanzine n°84 - Octobre 2020

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,pdf,mensuel,caricature,zombi,octobre,énigmatique lb,2020,dessin,presse,satirique

    (Parodie par Zombi)

    Chers Lecteurs,
     
    - depuis fin 2015 Zébra est expédié à quelques abonnés chaque mois ; nous avons suspendu la diffusion postale au profit d'une diffusion en ligne via une plateforme de lecture.
     
    Vous pouvez lire le dernier fanzine paru en téléchargeant le fichier PDF dans votre navigateur (octobre 2020).
     
    Les anciens abonnés qui souhaitent continuer de nous soutenir peuvent nous envoyer un chèque de 25 euros pour contribuer aux frais de fabrication.
     
  • Revue de presse BD (373)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,critique,fluide glacial,rouhaud,reuzé,comédie française,mathieu sapin,emmanuel macron,françois hollande

    + "Faut pas prendre les cons pour des gens (2)" : Le premier volume de cette série de gags a cartonné ; l'éditeur (Fluide Glacial) s'est donc empressé d'en publier un second.

    Malgré un mauvais titre, qui sonne comme la réplique d'un vieux sketch des années 80, les auteurs E. Reuzé et N. Rouhaud tendent à notre époque un miroir peu complaisant. Ils n'ont eu pour trouver l'inspiration qu'à parcourir la rubrique des faits divers ; la plupart des gags font écho à l'actualité, enrichie en situations ubuesques par le confinement et la politique sécuritaires... sans oublier la mode des idées écologistes adoptées sans hésiter par des peuples qui ont fait du gâchis dans tous les domaines le principal motif de l'existence.

    Le titre "Faut pas prendre les cons..." n'est pas bon car les faits divers et les gags illustrent une forme d'institutionnalisation de la connerie ; "les gens" sont largement entraînés à être cons depuis le plus jeune âge par les différentes institutions auxquelles leurs parents les abandonnent pour courir après l'argent : la télévision, l'Education nationale, l'Université, j'en passe et des meilleures. La disparition du "bon sens" n'est pas le fait "des gens" en général, mais plutôt d'une petite élite perchée. En effet le "pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué" est en filigrane de toutes les situations absurdes exploitées ici.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,critique,fluide glacial,rouhaud,reuzé,comédie française,mathieu sapin,emmanuel macron,françois hollande

    "Comédie française" évoque une satire de moeurs enlevée ou une tragédie. Mais rien de tout ça dans l'album de Mathieu Sapin, pesant malgré son style de dessin naïf. Prendre Emmanuel Macron pour sujet, après François Hollande, c'est prendre le risque de se répéter.

    L'actuel hôte de l'Elysée semble persuadé que la BD est un art de courtisan (il invita le bédéaste Jul à l'accompagner en Chine). E. Macron est un génie du marketing politique ; on le sait déjà depuis son élection et son emploi du temps n'est pas bien palpitant.

    Plutôt que sur les manifestations de Gilets jaunes, vite évacuées, l'auteur préfère s'attarder sur la passion qu'il partage avec Brigitte Macron pour l'oeuvre de Jean Racine.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,critique,fluide glacial,rouhaud,reuzé,comédie française,mathieu sapin,emmanuel macron,françois hollande,brigitte macron,jean racine,gilets jaunes,picasso,gertrude stein,fernande olivier,funnies,vincent bernière

    Dessin signé Tignous.

    + Où l'on apprend que Gertrude Stein fournissait en funnies (BD) le jeune couple formé par Pablo Picasso et Fernande Olivier. Quelques justifications supplémentaires à l'expo "Picasso et la BD" (musée Picasso) fournies par son commissaire Vincent Bernière ; une expo un peu "tirée par les cheveux".

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,critique,fluide glacial,rouhaud,reuzé,comédie française,mathieu sapin,emmanuel macron,françois hollande,brigitte macron,jean racine,gilets jaunes,picasso,gertrude stein,fernande olivier,funnies,vincent bernière,tignous,cabu,hotel de ville

    + Rétrospective "Le Rire de Cabu" à l'Hôtel de Ville de Paris (salle St-Jean) (9 oct.-19 déc.).

    Cabu tempérait : - Le rire... ou le sourire. Sachant que le rire peut être gras, ou même sournois.

    Une expo Cabu sous haute surveillance policière où il faut montrer patte blanche : décidément le destin est ironique...

  • Revue de presse BD (372)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,caricature,revue,presse,hebdomadaire,octobre,2020,chappatte,new york times,canard enchaîné

    Trump et le coronavirus, vus par Chappatte.

    + Le caricaturiste Chappatte est sans doute le dessinateur de presse le mieux adapté à la mondialisation. Né au Pakistan, d'une mère Libanaise et d'un père Suisse, il vit aux Etats-Unis.

    Ce reportage datant de 2015, rediffusé par "Arte", nous le montre officiant avec beaucoup de "professionnalisme" pour le "New York Times" (réputé centriste, ce qui n'a pas beaucoup de sens au pays des idées outrancières).

    Depuis quelques mois, Chappatte travaille aussi depuis sa villa de Los Angeles (!) pour "Le Canard enchaîné". Cet étranger (francophone, mais non citoyen Français) trouve parfois des angles originaux pour traiter de l'actualité française. Après la fusillade meurtrière à "Charlie-Hebdo", il avait fait un dessin rappelant que la République française a été fondée par des terroristes sanguinaires.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,caricature,revue,presse,hebdomadaire,octobre,2020,chappatte,new york times,canard enchaîné,trump,zemmour,macron,tintin,largo winch

    + Dans une chronique récente dans "Le Figaro magazine", Eric Zemmour compare le chef de l'Etat E. Macron à Tintin après l'échec de sa tentative de remettre le Liban dans le droit chemin.

    Tintin a peut-être l'air naïf, mais il n'échoue jamais contrairement à E. Macron, dont le règne coïncide avec la mort du crédit de la France. Et puis Tintin est un patriote, comme Zemmour.

    Le président de la "start-up nation" française nous ressembler plutôt à un autre héros belge : Largo Winch. Les discours d'E. Macron sont aussi rasoirs que les aventures du gentleman milliardaire-philanthrope.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,caricature,revue,presse,hebdomadaire,octobre,2020,chappatte,new york times,canard enchaîné,trump,zemmour,macron,tintin,largo winch,catherine meurisse,bpi,charlie-hebdo

    + "France-Inter" recommande chaudement l'expo. Catherine Meurisse à la bibliothèque Pompidou, qui succède à l'expo. Riad Sattouf.

    C. Meurisse a comme qui dirait reçu une promotion depuis la fusillade qui a fauché ses confrères et soeurs, à l'instar des anciens combattants qui reviennent indemnes du front. Elle parle de son mal de vivre et d'art-thérapie ; est-ce que tout ça ne fait pas un peu "cliché" ?

    Devenir une sorte de mascotte de la République, c'est quand même pour "Charlie-Hebdo" une double peine.