Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

punch

  • Revue de presse BD (189)

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,actualité,mai,2016,revue,presse,siné,maurice sinet,ascension,jésus-christ,anticlérical,anarchiste,antisémitisme,philippe val,choron,cabu,hara-kiri

    Siné vu par le dessinateur de presse Gab.

    + La mort a choisi le jour de l'Ascension (jeudi 5 mai) pour emporter Maurice Sinet, alias Bob Siné, alias Siné. Pied de nez du destin ? A sa manière, parti le même jour, Jésus-Christ était une sorte d'anticlérical et d'anarchiste (honni par Nietzsche pour ce motif).

    Au cours des dernières années qui ont précédé sa mort à l'âge de 87 ans (à l'hôpital Bichat), le dessinateur et chroniqueur satirique n'a pas été ménagé : en effet, outre la maladie, celui-ci a connu une rupture difficile avec une partie de l'équipe de "Charlie-Hebdo", qui s'est séparée de Siné à l'occasion d'un retentissant et ubuesque procès pour... antisémitisme ; cela ne l'a pas empêché ensuite d'éprouver de la douleur lors de l'assassinat des caricaturistes de "Charlie-Hebdo" qui s'étaient rangés du côté de Philippe Val ; enfin, le spectacle actuel d'une France quadrillée par l'armée et la police, sous prétexte de renforcer la sécurité, devait être désespérant pour un ancien soixante-huitard. En dépit de ces claques successives, Siné tenait à faire bonne figure et affichait crânement sa joie de vivre.

    On peut sans hésiter ranger Siné parmi les derniers auteurs satiriques de ce pays, en compagnie du Pr Choron, de Cabu et quelques autres. Le dessin minimaliste de Siné était particulièrement percutant ; les meilleures affiches de Mai 68 s'inspirent de son style et le dessinateur a continué de dessiner les "unes" de "Siné-Mensuel" jusqu'à son dernier souffle. La qualification "d'anarchiste" est plus contestable : non seulement Siné avait foi dans la politique, à travers l'idéal révolutionnaire, mais il reprochait à l'équipe de "Hara-Kiri" de n'être pas assez impliquée dans le combat politique. Des années plus tard, Siné a regretté son engagement en faveur de la révolution cubaine, qui le rapprocha d'un régime brutal et tortionnaire, loin de la pure utopie socialiste.

    + Petit inventaire de la carrière anticarriériste de Siné, par l'un des ses admirateurs.

    + A mi-chemin entre Arthur Rimbaud et Tintin, le Petit Prince de Saint-Exupéry fête ses soixante-dix ans. Pour l'anecdote, on apprend à cette occasion que le polémiste Jean-Edern Hallier aurait pu servir de modèle à une sculpture de Consuelo de Saint-Exupéry, épouse du conteur, reproduite fidèlement par celui-ci pour illustrer son conte.

    Le rapprochement est plutôt amusant entre le Petit Prince, exemple un peu niais donné à la jeunesse, et le fantasque Jean-Edern Hallier, peu avare d'insultes aux chefs de l'Etat successifs, Giscard d'Estaing sa bête noire, puis F. Mitterrand par dépit. Edern-Hallier fonda "L'Idiot international" avec l'argent de Sylvina Boissonnas, riche héritière d'une famille d'industriels alsaciens.

    + Devancée par Luz chez Futuropolis, c'est au tour de la dessinatrice Catherine Meurisse, de publier chez Dargaud "La Légèreté", un album dédié à la manière dont Catherine a "encaissé" l'attentat contre sa rédaction et la mort violente de ses consoeurs et confrères. En retard comme Luz à la réunion de rédaction, Catherine Meurisse avait ainsi évité le massacre ; le professionnalisme ne paie pas toujours.

    Peu de temps avant le drame, en décembre 2014, C. Meurisse avait déclaré au magazine de BD "Casemate" : - Traiter [dans "Charlie-Hebdo"] les sujets avec gaieté me sauve. Le propos de "La Légèreté" est plus confus. On devine qu'il est plus difficile de traiter avec gaieté le sujet d'une violence qui nous touche directement. L'humour exige du recul. La religion est bien souvent la dernière défense de ceux qui éprouvent directement telle ou telle forme de violence ; d'où le ton un peu religieux et mystique de Catherine pour parler de "La Légèreté".

    + Dans le nouveau webzine "Marsam Graphics", Elric fait remarquer, dessins à l'appui, la ressemblance entre le style de Hergé et une BD japonaise parue peu de temps auparavant, "Shouchan no Bouken" (1924), par le dessinateur Katsuichi Kabashima ; à cette ressemblance avec le style épuré de Hergé, il faut ajouter que le jeune garçon, héros de la série, est accompagné par un écureuil, comme le sera Spirou, créé par le Français Rob-Vel. L'affaire se corse, puisque la bande-dessinée japonaise a été imaginée à partir d'une autre série populaire en Grande-Bretagne, "Pip, Squeak & Wilfred". Elric fait aussi remarquer l'influence que le style de Forton ("Les Pieds Nickelés") semble avoir exercée sur le dessinateur japonais.

    Ce rapprochement est le prétexte à un article sur l'influence réciproque de la culture japonaise et de la culture européenne, britannique en particulier. La célèbre revue humoristique anglaise "Punch" a même été exportée par un dessinateur au Japon, où l'on était peu habitué à voir les représentants du pouvoir brocardés dans la presse. 

    Cet article, abondamment illustré, est un peu une façon de démontrer que l'originalité, en art, n'est qu'une illusion.

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,actualité,mai,2016,revue,presse,siné,maurice sinet,ascension,jésus-christ,anticlérical,anarchiste,antisémitisme,philippe val,choron,cabu,hara-kiri,petit prince,saint-exupéry,consuelo,jean edern-hallier,sylvina boissonnas,idiot international,catherine meurisse,luz,wolinski,charlie-hebdo,dargaud,shoushan no bouken,katsuichi kabashima,tintin,hergé,pip,squeak,wilfred,forton,marsam graphics,elric,spirou,rob-vel,punch

    Couverture d'un des albums de la série "Shouchan no Bouken", par Katsuichi Kabachima.

  • Revue de presse BD (147)

     Extraits de la revue de presse illustrée publiée chaque semaine en intégralité dans l'hebdo Zébra.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue de presse,hebdomadaire,2015,banx,jérémy banks,punch,financial times,the reaper,frankenthing,nicolas poussin,vélasquez,caravage,ménines,mensuel,casemate,sfar,bonnard,élysée,mathieu sapin,uderzo,cabu,laurent bonneau,luz,françois hollande,rupestre,davodeau,guibert,potet,prudhomme,rabaté,troubs,géricault,paléolithique,futuropolis,catharsis,inrockuptibles,philippe val,mahomet,pen america,pétition

    - Je suis climato-sceptique, mon Père. Dessin de Banx.

     

    + Le dessinateur britannique Jérémy Banks, alias Banx a courtoisement consenti à ce que l’un de ses dessins d’actualité (muet) fasse la couverture de notre précédent hebdo. Quelques précisions à propos de cet humoriste confirmé, dont l’ironie et l’efficacité sont typiquement anglo-saxonnes ; le célèbre hebdomadaire « Punch » a bâti sa réputation sur ce type d’humour. Notons que le kiosque virtuel « Scopalto » (diffuseur également de « Zébra ») propose une collection d’anciens numéros du « Punch », que l’on peut télécharger gratuitement (pdf).

    Banx, donc, est né en 1959 à Londres, où il vit encore (Greenwich). L’association « Cartoon Art Trust » l’a élu à deux reprises « meilleur dessinateur de presse de l’année », en 2008 et 2013  Il a collaboré au cours de sa carrière à des titres aussi divers que « Punch »« Penthouse »« The London Evening Standard », « The Daily Express », « The Financial Times » (-1986)…

    A noter que Banx collabore en outre à un webzine, « The Reaper », dont la devise « the magazine about death » annonce clairement l’humour noir. On peut acquérir son dernier e-book (2015), « Frankenthing » (les mésaventures de Franken-machin-chose) sur Amazon.

    Lire la suite

  • Guide BD gratuite

    Le webzine Zébra propose un petit guide pour s'y retrouver plus facilement dans l'offre de webzine,zébra,gratuit,bd,bande-dessinée,gratuite,ressource,blog,annuaire,actualité,moteur de rechercheBD gratuite en ligne. En effet, au cours des cinq dernières années, la qualité des BD en ligne s'est nettement améliorée, en même temps que les divers outils permettant au public d'en profiter, au point d'égaler l'offre "payante".

    - Il faut distinguer l'offre totalement gratuite de l'offre gratuite assortie de messages publicitaires, puisque celle-ci constitue un moyen de rémunération indirect.

    - Au cas où des liens utiles ne figureraient pas ici, merci de nous les signaler en écrivant à zebralefanzine@gmail.com

    BD GRATUITE

    30joursdebd (strips/planches/mise à jour quotidienne)

    Grand papier (belge/plusieurs classements : top 50, expérimentale/maj quotidienne)

    8pcx (mini-fanzines pdf téléchargeables et imprimables)

    Mauvais Esprit (webzine humoristique financé par la pub, nouveautés chaque semaine/quelques-uns des humoristes les plus talentueux)

    Short-Editions (Edition de formats courts)

    Portail Lapin (très nombreux strips et planches BD gratuits en ligne)

    Punch (Collection du "Punch" de Londres au format pdf)

    (Rubriques suivantes : "Films d'animation", "Actualité-info BD", "Moteurs de recherche blogs-bd", "Bibliothèques d'images")

    Lire la suite

  • Revue de presse BD (83)

    webzine,gratuit,zébra,bd,fanzine,bande-dessinée,revue de presse,hebdomadaire,83,marc large,hollande,sarkozy,2014,caricature,sud-ouest,siné-hebdo,cabu,françois forcadell,nouvel obs,bitstrips,intellectualisme

    + Si le caricaturiste Marc Large ("Siné Hebdo", "Sud-Ouest"), ici, s'en sort bien, les dessinateurs de presse vont néanmoins devoir redoubler d'imagination en 2014 pour tourner en ridicule François Hollande, dont le style paraît aussi figé, désormais, que celui de son prédécesseur, la placidité alternant avec la nervosité (il n'y a pas qu'au lit qu'on aime bien varier les positions).

    La caricature est, rappelons-le, un art plus durable que la politique, puisque les politiques passent, tandis que les caricatures restent. De la politique de Louis-Philippe, on a tout oublié, sauf son faciès en forme de poire par Daumier. Non seulement l'humour est le propre de l'homme, le moins facile à expliquer par la théorie de l'évolution (comme dirait Alphonse Allais), mais il marque plus profondément la mémoire collective que l'action politique et, a fortiori, les velléités d'action politique.

    + S'il faut reconnaître que le blog de François Forcadell dédié à la caricature a le mérite d'exister, quasi seul sur ce terrain, je dois dire que je suis rarement d'accord avec ses critiques et les explications qu'il fournit à la crise du dessin de presse.

    Ainsi, ce blogueur vient de reprocher au "Nouvel Obs" de faire usage, pour illustrer un article, d'un dessin issu d'un logiciel automatique (Bitstrips), et non d'un dessin "fait main". Pourquoi pas ? Le "Nouvel Obs" est un magazine qui use habituellement, comme beaucoup d'autres, de la photographie ; c'est aussi un procédé largement mécanique. Ce qui frappe dans l'illustration en cause, c'est sa nullité. Elle est parfaitement redondante, comme le sont souvent les photos, qui font office de bouche-trou. Il n'est pas nécessaire d'être un virtuose du dessin pour être un excellent dessinateur de presse. Ce qui compte, c'est d'être le meilleur observateur possible, car l'humour et la caricature sont les arts les moins abstraits. Cabu est aussi bon dessinateur qu'on peut l'être, mais s'il perdait les deux bras dans un attentat terroriste, il n'en demeurerait pas moins un bon dessinateur de presse de droite (car Cabu n'a pas son pareil pour caricaturer les militants de gauche, qu'il connaît beaucoup mieux, et du coup on sent que c'est du vécu).

    Globalement, la presse française en général et le dessin de presse en particulier, ont souffert et souffrent de l'intellectualisme, et ce d'autant plus que la France, contrairement aux Etats-Unis ou à l'Allemagne, est un pays qui manifeste peu d'intérêt pour les choses intellectuelles. Quand c'est chiant, le Français est peu client, même si la pression scolaire est forte. La France a même tendance a exporter sa phraséologie et ses intellectuels à l'étranger, où ils sont mieux accueillis, et je crois émettre un avis typiquement français en disant qu'un éboueur d'origine africaine (hélas ils le sont presque tous), a une utilité sociale beaucoup plus probable qu'un professeur d'université.

    + J'en veux pour preuve le groupe de recherche universitaire de Benoît Berthou pour une approche stylistique de la bande-dessinée. Merdre, j'ai envie de dire, laissons ça aux tintinologues bataves. Que les amoureux du style s'occupent des pâtisseries de chez Fauchon ou des petites robes séquentielles de Karl Lagerfeld, plutôt que de BD. "(...) L'ensemble des participants s'est en effet réuni autour d'un constat que je présenterai comme suit (...) : parmi l'ensemble des questions que pose la bande-dessinée, les moins développées et étudiées concernent certainement ses moyens d'expression. Ou plus précisément : l'organisation des formes verbales, scripturales et spatiales (liste close ?) qu'elle mobilise afin de construire des narrations." De périphrase en périphrase, notre auguste finit par conclure gravement que "le dessin est un impensé". Dame, forcément, comme les intellectuels se font un devoir de fermer les yeux sur tout, vu sous cet angle le dessin est forcément impensable.

    + Preuve que le blog est devenu un moyen artistique incontournable, la sélection de la prochaine édition du FIBD d'Angoulême se distingue par le soin apporté par les candidats à la présentation de leurs travaux. Les votes pour le prix "Révélation blog" sont ouverts jusqu'au 16 janvier. Zébra s'abstient de donner une consigne de vote, mais rappelle que les cas de scrutins où l'on sait à peu près pourquoi on vote sont plus rares que ce que prétendent les réclames. Pour ma part j'ai déjà voté pour un blog corrosif à souhait, avant de repérer le blog d'Ima, qui dans le style de Joann Sfar n'est pas mal non plus.

    + Marion Fayolle, jeune illustratrice ardéchoise, est une récidiviste, puisqu'elle a raflé plusieurs années de suite des prix à Angoulême, avant de passer "pro". Cette année le fibd consacre une exposition à cette ancienne élève des arts déco. de Strasbourg, dont le style est représentatif d'une tendance appréciée de la presse magazine sérieuse. En effet, à côté d'ouvrages personnels centrés sur son père (il semble que les jeunes illustratrices-teurs ont beaucoup à dire sur ce sujet), Marion Fayolle se montre particulièrement apte à illustrer des thèmes psychologiques ou sociologiques. Le problème des artistes n'est pas seulement celui de l'indépendance financière, mais aussi de l'indépendance vis-à-vis de leurs commanditaires, qui les incitent trop souvent à se répéter.

    webzine,gratuit,zébra,bd,fanzine,bande-dessinée,revue de presse,hebdomadaire,83,marc large,hollande,sarkozy,2014,caricature,sud-ouest,siné-hebdo,cabu,françois forcadell,nouvel obs,bitstrips,intellectualisme,benoît berthou,stylistique,tintinologue,fauchon,karl lagerfeld,universitaire,révélation blog,blog-bd,fibd,angoulême,joann sfar,ima,marion fayolle,exposition,arts déco,strasbourg,illustratrice,punch,scopalto,londres,taux de mortalité,hulotte,thoreau,écologiste,télérama,altata-comics,association,pâté lorrain

    + Les amateurs de dessin de presse anglophones vont se précipiter pour télécharger gratuitement les anciennes éditions du "Punch" mises à la disposition du public par le kiosque en ligne "Scopalto".

    + Le taux de mortalité des fanzines et des publications amateurs est tellement élevé que l'on ne peut s'empêcher, au passage d'un specimen adulte, de siffler d'admiration, ou plutôt d'ululer, s'agissant de La Hulotte. J'étais morveux, voire carrément gélatineux, quand un de mes oncles me présenta ce petit fanzine écologiste, rempli de dessins d'animaux, et loin de me douter qu'il serait un jour diffusé dans toute l'Europe. Certains doutent qu'on peut vivre d'amour et d'eau fraîche, "La Hulotte" prouve le contraire, mieux que le philosophe païen Thoreau qui ne résista pas très longtemps, lui, au contact avec la nature.

    webzine,gratuit,zébra,bd,fanzine,bande-dessinée,revue de presse,hebdomadaire,83,marc large,hollande,sarkozy,2014,caricature,sud-ouest,siné-hebdo,cabu,françois forcadell,nouvel obs,bitstrips,intellectualisme,benoît berthou,stylistique,tintinologue,fauchon,karl lagerfeld,universitaire,révélation blog,blog-bd,fibd,angoulême,joann sfar,ima,marion fayolle,exposition,arts déco,strasbourg,illustratrice,punch,scopalto,londres,taux de mortalité,hulotte,thoreau,écologiste,télérama,altata-comics,association,pâté lorrain

    + L'association Altata-Comics, qui édite le fanzine "Pâté Lorrain" ne pouvait pas tomber mieux en me demandant de faire un peu de pub pour leur fanzine ; en effet, ils proposent à leurs lecteurs un florilège de contes lorrains, qu'ils revisitent. Or il se trouve que contes et fables sont mon genre préféré. Soit dit en passant, les contes sont souvent beaucoup plus difficiles à revisiter que le pâté lorrain.

    webzine,gratuit,zébra,bd,fanzine,bande-dessinée,revue de presse,hebdomadaire,83,marc large,hollande,sarkozy,2014,caricature,sud-ouest,siné-hebdo,cabu,françois forcadell,nouvel obs,bitstrips,intellectualisme,benoît berthou,stylistique,tintinologue,fauchon,karl lagerfeld,universitaire,révélation blog,blog-bd,fibd,angoulême,2014,joann sfar,ima,marion fayolle,exposition,arts déco,strasbourg,illustratrice,punch,scopalto,londres,taux de mortalité,hulotte,thoreau,écologiste,télérama,altata-comics,pâté lorrain,florilege,conte,fable

  • Afourismes****

    Emmanuel Mané-Katz -dit «Morez»- a connu son heure de gloire dans l’après-guerre, quand les pluswebzine,bd,gratuit,fanzine,bande-dessinée,zébra,kritik,critique,afourisme,morez,cherche-midi,krokodil,aphorisme,punch,emmanuel mané-katz,alphonse allais,viagra,peintre,chat-noir,maroquinier,sempé célèbres titres de la presse magazine publiaient encore plusieurs pleines pages de dessins humoristiques.

    Morez collabora à des titres aussi différents que «Krokodil», journal humoristique soviétique, «Lui», «Paris-Match», «Le Pèlerin», «Punch». Il est vrai que les humoristes s’encombrent rarement d’idéologie.

    Prolifique, Morez a donc rarement été publié sous forme de recueil. «Afourismes», au «Cherche-midi», comble cette lacune. S’il n’est pas aussi subversif qu’Alphonse Allais, dynamiteur subtil de cette religion de l’homme moderne qu’est le « progrès », reculant à mesure qu’on s’approche de lui, Morez polit des aphorismes ou des bons mots, et les intercale entre ses dessins, évocateurs des saillies du maître normand. Voyez plutôt :

    « Le maroquinier a licencié l’apprenti, il l’a surpris la main dans le sac. » ;

    « Elle ne va plus à la selle quand elle monte à cheval. » ;

    « Un type trop « raide » pour se payer une boîte de viagra » ;

    « Ils s’entendent à merveille : il est peintre, sa femme est cadre. » ; ces facéties nous rappellent que l’art populaire a toujours comporté une part de raillerie ou de désinvolture vis-à-vis du langage, sacré en revanche du point de vue de l’élite et de ses rhéteurs.

    Morez a aussi en commun avec certains artistes du «Chat Noir» une opportune reconversion de peintre en dessinateur humoristique, en des temps où la peinture de chevalet ne sert plus guère qu’à épater le chaland ou à l’art-thérapie.

    Comme il ne traînait pas de «Paris-Match», de «Lui» ou de «Pèlerin» dans le grenier de mon grand-père, qui préférait les quotidiens plus adéquats pour allumer le feu ou dégraisser la vaisselle, je dois avouer que Morez (nonagénaire) est pour moi une heureuse découverte. Son trait évoque un peu celui de Sempé, en plus franc.

     

    Afourisme, Morez, éd. du Cherche-midi, nov. 2013. 

  • Revue de presse (11)

    fanzine,zebra,blog,bd,revue de presse,hebdomadaire,papier gache,festival,marguerite duras,auto-edition,mael rannou,fanzinat,case depart,angouleme,henry mayo bateman,actes sud,punch,the tatler,caran d'ache,mimodrames,illustrissimo,emmanuel pollaud-dulian,gus bofa,morris,dessin

    + «Papier Gâché», petite maison d’édition indépendante à Paris, organise dans le XXe arr. (bibiothèque M. Duras) la 2e édition d’un festival d’auto-édition graphique. ATTENTION, L’APPEL A CONTRIBUTION S’ACHEVE APRES-DEMAIN ! (Je cours à la Poste inscrire Zébra)

    + Maël Rannou, du blog «1Fanzine/jour», a pondu récemment une note recensant les meilleures bases de données dans le domaine de l’auto-édition et du fanzinat.

    + Le blog «Case Départ» propose une chronique du festival d’Angoulême illustrée avec de vieux clichés en noir et blanc.

    + Bateman n’est pas seulement le blaze du plus mélancolique des super-héros yankees, mais aussi le nom d’un illustrateur comique britannique (Henry Mayo), peu connu de ce côté-ci du "channel". H.M. Bateman publia dans «Punch» et «The Tatler» des dessins au trait nettement inspiré de celui de Caran d’Ache, et les éd. Actes Sud sous la forme d’une anthologie («Mimodrames») lui font passer le tunnel.

    + L’agence d’illustrateurs «Illustrissimo» publie sur son blog une instructive interview d’Emmanuel Pollaud-Dulian ; Pollaud-Dulian souligne par exemple la similitude du dessin de Morris avec celui de Bofa ; notre érudit affirme aussi que le dessin est méprisé en France ; mais est-ce seulement le cas de la France, dès lors qu’on sort du registre du dessin décoratif ou publicitaire ?

    + Le fil des revues de presse du blog Zébra. Voilà, c'est tout pour cette fois.