Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

victor hugo

  • Revue de presse BD (315)

    webzine,zébra,bd,gratuit,fanzine,bande dessinée,caricature,pieter brueghel,flandre,hazebrouck,cassel,dürer,baldung,bosch,julie chaizemartin

    Capucins cherchant le chemin du bordel (détail).

    + Le musée de Flandre à Cassel (près de Hazebrouck), expose des scènes de fêtes paysannes par des suiveurs de Pieter Brueghel (jusqu'au 14 juillet) ; le succès de ces scènes de genre stimula leur production après la mort de P. Brueghel l'Ancien.

    On est tenté de faire le rapprochement entre l'art de Brueghel et la bande dessinée, non seulement pour des raisons géographiques, mais aussi à cause du caractère narratif et archaïsant de cette peinture. En effet Brueghel propose de telles images satiriques à une époque où les maîtres italiens du dessin rayonnent au-delà de l'Italie, dont l'influence est remarquable sur A. Dürer ou H. Baldung.

    Ces scènes sont parfois jugées "grivoises" par le spectateur contemporain, dans le contexte actuel d'une sexualité puritaine ou aseptisée ; mais au début du XVIIe siècle, outre l'habileté du peintre, elles étaient appréciées surtout pour leur côté satirique. La persistance de la culture paysanne derrière le vernis des valeurs chrétiennes est soulignée de façon comique.

    Il est plus difficile de dire si les auteurs penchent comme la peinture apocalyptique de Jérôme Bosch du côté de la foi chrétienne, ou s'ils se contentent de pointer l'hypocrisie sociale ambiante, d'autant qu'il ne s'agit pas ici d'une inspiration originale.

    On pourrait imaginer une bande dessinée qui souligne le décalage entre la morale officielle des "droits de l'Homme" et la réalité plus proche du darwinisme social.

    - A écouter sur le site "Art District", une interview de la commissaire de l'expo. par Julie Chaizemartin.

    webzine,zébra,bd,gratuit,fanzine,bande dessinée,caricature,pieter brueghel,flandre,hazebrouck,cassel,dürer,baldung,bosch,julie chaizemartin,todo historietas,alberto breccia,carlos trillo,boscavidas,rackham

    Esquisse pour Buscavidas par Breccia.

    + En cherchant des informations sur Albert Breccia et Carlos Trillo, dont la série "Buscavidas" vient d'être publiée en album par Rackham (critique dans "Zébra"), j'ai découvert, outre le site soigné consacré à A. Breccia, un site dédié à la BD argentine "Todo Historietas" qui est une mine d'informations.

    webzine,zébra,bd,gratuit,fanzine,bande dessinée,caricature,pieter brueghel,flandre,hazebrouck,cassel,dürer,baldung,bosch,julie chaizemartin,todo historietas,alberto breccia,carlos trillo,rackham,buscavidas,cambon,notre-dame,victor hugo,dan brown,paris,opéra garnier

    Dessin d'humour signé Cambon.

    + Pour en finir avec Notre-Dame (ou presque), il faut dire que l'architecture est un art "séquentiel". L'opéra Garnier, de style Napoléon III, récemment rénové à grand frais, faillit être rasé quelques années plus tard pour faire place à la basilique du Sacré-Coeur.

    Surnommée "l'étron" par certain poète, une candidate malheureuse à la mairie de Paris proposa de raser la Tour Montparnasse en cas de victoire ; les monuments récents ne sont pourtant pas légion dans Paris.

    Lorsque Victor Hugo remit Notre-Dame de Paris au goût du jour, elle était presque devenue une ruine et loin d'être l'aspirateur à touristes qu'elle est devenue après. Dan Brown a relancé la mode avec son "Da Vinci Code" ; comme quoi les mauvais romanciers font une fixette sur Notre-Dame. 

  • Revue de presse BD (294)

    + Manifestation de défiance vis-à-vis des élites politiques et morales, le mouvement des Gilets jaunes awebzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2018,#giletsjaunes,charlie-hebdo,félix quelques points communs avec l'élection de Donald Trump...

    A propos des Gilets jaunes, l'hebdomadaire "Marianne" titre : "Cette France qui pue le diesel", soulignant ainsi le dégoût que les Gilets jaunes inspirent aux "bobos" - les mêmes qui se bouchent le nez en parlant de Donald Trump et son électorat.

    Les Gilets jaunes contribuent en effet comme Donald Trump au discrédit de la presse et des médias dans l'opinion publique. Lors de la campagne de Trump comme à l'occasion des manifestations des Gilets jaunes sur des lieux emblématiques de la société de consommation, les médias sont apparus assez clairement comme un rouage essentiel du gouvernement de la majorité des citoyens par une minorité d'entre eux (grâce au pouvoir des mots, et non des images comme on entend parfois).

    Il n'est pas certain qu'Emmanuel Macron aurait été élu sans l'appui des médias. La plupart des électeurs déçus d'E. Macron sont conscients du rôle prescripteur joué ici par la presse.

    Les médias prouvent simultanément que la démocratie existe et qu'elle n'existe pas. De même on pourrait prouver que la presse désinforme autant qu'elle informe. C'est exactement la même ambiguïté qui traverse la société de consommation, présentée comme un idéal de bonheur par une petite élite dirigeante, tandis que quelques esprits dissidents la dépeignent au contraire comme la formule de l'esclavage.

    - Deux pièges sont tendus aux Gilets jaunes : le premier piège est celui de la violence (quand elle n'existe pas, les médias l'inventent) ; le second piège est celui de l'espoir politique. Le capitalisme et la mondialisation qui en résulte apparaissent largement comme un "nouveau destin" à travers l'étude que Marx en a fait. Or le destin est, par définition, sans issue. Marx lui-même n'en propose quasiment pas (c'est le seul point où il se montre lyrique).

    Paradoxalement on peut tirer une conclusion bien plus individualiste que politique de la critique marxiste, d'autant plus que le citoyen-consommateur ne se connaît visiblement pas et qu'il est dépossédé de lui-même par les nouveaux instruments au service de la politique de consommation, dont les médias et l'argument culturel font partie, trahissant leur objectif démocratique déclaré.

    + "Charlie-Hebdo", après avoir soutenu le candidat E. Macron lors du scrutin présidentiel, en le présentant comme un rempart contre le fachisme, donne cette semaine un dessin de Une (par Félix, ci-dessus) à la fois plus nuancé et plus satirique.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2018,#giletsjaunes,charlie-hebdo,félix,gilets jaunes,marx,macron,chappatte,le temps,sans-culotte,mai 68,victor hugo,maison,caricature,baudelaire,musset,andré gill

    + Le caricaturiste suisse francophone Chappatte, qui publie ses dessins dans la presse allemande et américaine, aime bien jouer avec les codes de l'idéologie française. Il l'avait fait après l'attaque contre la rédaction de "Charlie-Hebdo" en publiant un dessin où l'on voyait des islamistes radicaux approuver les paroles guerrière de la Marseillaise républicaine. Il récidive avec ce dessin (in : "Le Temps", 23 novembre) où il place un Sans-culotte à côté d'un Gilet jaune ("Insoumission française").

    La comparaison avec "Mai 68" paraît plus proportionnée.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2018,#giletsjaunes,gilets jaunes,marx,charlie-hebdo,félix,macron,victor hugo,maison,caricature,baudelaire,musset,andré gill

    + Il n'y a guère de personnalité plus identifiable au roman national français que Victor Hugo, dont la figure nous apparaît aujourd'hui comme lissée par des décennies de sermons scolaires.

    La bibliographie de V. Hugo montre un auteur pas ou peu satirique, contrairement à de grands noms de la littérature française tels que Rabelais, Molière ou Voltaire. De là vient peut-être qu'il est si consensuel ? C'est sans doute parmi les hommes de lettres que le consensus autour de Hugo est le moins large, certain lui faisant grief de son engagement politique (Musset), un autre lui reprochant son manque de profondeur en comparaison de Goethe ou Shakespeare (Baudelaire).

    Une exposition en cours à la maison de Victor Hugo (-6 janvier) rappelle qu'il fut beaucoup caricaturé dans la presse, l'accusation d'opportunisme politique revenant souvent. Le caricaturiste André Gill l'a représenté (ci-dessus) vêtu comme une sorte de mage inspiré d'une religion plus ou moins ésotérique, peut-être un mélange de catholicisme, d'anticléricalisme, de républicanisme et de tables tournantes typiquement français ?

  • Revue de presse BD (215)

     

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2016,actualité,mix et remix,philippe becquelin,mort,suisse,lausanne,l'hebdo,siné-hebdo,actuabd,glénat,bourses,fondation,montagne,fécocorico,feco,france,dessin,mose,siné,tetsu,trez,jean-jacques pauvert,victor hugo,tomi ungerer,kama sutra,robert rousso,cartoon,hastings,congo,brazzaville,bilili,bpi,pompidou,gaston lagaffe,franquin

    Gag de Mix & Remix extrait de son blog "1er Degré"

    + Le dessinateur de presse helvète Mix & Remix est mort des suites d'un cancer du pancréas. Pratiquant un humour basé sur les dialogues bien plus que sur le dessin, Mix & Remix publiait ses gags et strips dans "L'Hebdo", magazine suisse francophone (Lausanne) dont il était le dessinateur vedette et qui lui rend un hommage spécial. "Courrier international" et "Siné-Hebdo" ont contribué a faire connaître Mix & Remix en France.

    Dans une interview au site "Actuabd" en 2011, Mix disait avoir "horreur de la provocation gratuite" (allusion à "Charlie-Hebdo" ?) et refusait de travailler pour un parti politique quelconque, afin de pouvoir "taper" sur tout le monde. Le pseudo double de Philippe Becquelin était dû à une ancienne collaboration artistique avec sa femme.

    + Alors que la guerre civile menace la République démocratique (sic) du Congo, le premier festival de BD Bilili organisé à Brazzaville vient de s'achever. Il réunissait des dessinateurs camerounais, congolais et français. Ce petit festival paraît bien dérisoire face aux affrontements politiques pour la conquête du pouvoir suprême.

    + "Fécocorico", organe trimestriel de la "Feco France" (association de caricaturistes) consacre un article aux petits albums de dessins cochons tirés à part autrefois sous le manteau par divers caricaturistes : Mose, Siné, Tetsu, Trez... ce type de publication paraît bien démodé aujourd'hui, alors que la pornographie fait désormais partie de la culture des ados, qui en savent (théoriquement) beaucoup plus que leurs parents ou grands-parents. Le plus cocasse est la censure d'un dessin par l'éditeur d'un album licencieux de Siné, Jean-Jacques Pauvert, choqué d'y voir Victor Hugo pratiquant une fellation.

    De la part de certains dessinateurs satiriques, tel Tomi Ungerer, il ne s'agit d'ailleurs pas tant de provoquer ou de choquer que de montrer la part d'ombre de la sexualité (le rapport de soumission et de domination qu'elle implique, par exemple), au contraire du "Kama Sutra", véritable bréviaire religieux en vogue dans les élites indiennes.

    + Encore à lire dans le n° de "Fécocorico" de juillet-août-sept. 2016, un compte rendu de la visite du caricaturiste Robert Rousso au festival de cartoon d'Hastings en Angleterre.

    + La fondation grenobloise Glénat accorde à de jeunes dessinateurs de BD entre (18 et 30 ans) une ou deux bourses d'études de montants variés, allant de 2000 à 15000 euros. Les dossiers comportant quelques planches doivent être envoyés avant le 15 février 2017. L'un des projets devra porter sur le thème de la montagne ; "l'originalité narrative et picturale" du second projet devra apporter "une nouvelle dimension au neuvième art"... rien que ça !

    + De l'exposition dédiée en ce moment par la bibliothèque du Centre Pompidou (et Frédéric Jannin) à Franquin à travers le personnage de Gaston Lagaffe, nous avons récemment rendu compte sur le blog Zébra.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2016,actualité,mix et remix,philippe becquelin,mort,suisse,lausanne,l'hebdo,siné-hebdo,actuabd,glénat,bourses,fondation,montagne,fécocorico,feco,france,dessin,mose,siné,tetsu,trez,jean-jacques pauvert,victor hugo,tomi ungerer,kama sutra,robert rousso,cartoon,hastings,congo,brazzaville,bilili,bpi,pompidou,gaston lagaffe,franquin,frédéric jannin

    Illustration de Franquin pour orner la 4e de couverture des albums de "Gaston Lagaffe".

  • Revue de presse BD (150)

     Extraits de la revue de presse illustrée publiée chaque semaine en intégralité dans l'hebdo Zébra.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue de presse,hebdomadaire,mai,2015,roland-garros,chinois,affiche,du zhenjun,victor hugo,louis veuillot,paul lafargue,karl marx,burlingue,gudule,anne duguel,carali,psikopat,écho des savanes,bernard lahire,poussin,fuite en égypte,bernard geniès,pyrame et thisbé,le rire,clément vautel,steinlein,forain

     

    + Depuis 1980, l’affiche des Internationaux de tennis de Roland-Garros est dessinée par un artiste contemporain. L’œuvre du Chinois Du Zhenjun, représentant un joueur au service, a été retenue pour l’édition en cours du tournoi où se presse chaque année le gratin parisien. Pour la première fois un artiste chinois a pu illustrer l’événement. D’après lui, la grande virgule au milieu de la composition est un élément de l’esthétique « zen » (le tournoi de tennis, sur la terre rouge de Roland-Garros, évoque plutôt une corrida-sans taureau).

    Chaque année, Cabu proposait dans « Charlie-Hebdo » un ou plusieurs dessins pour illustrer l’événement, dans un goût moins chinois.

    Lire la suite

  • Réduction de tête

    ...littéraire (pour faire de la place dans ma bibliothèque).

    webzine,zébra,gratuit,bd,fanzine,bande-dessinée,antistyle,littéraire,critique,littérature,portrait,écrivain,caricature,citation,hegel,ignorance,confiance,guerre

    Et, puisque on célèbre l'armistice, petit florilège de citations sur la paix et la guerre :

    Le mot "Etat" est identique au mot "guerre". Kropotkine

    L'ignorance c'est le nerf de la guerre. MC Solaar

    Une guerre entre Européens est une guerre civile. Victor Hugo

    Dans une guerre civile, la victoire même est une défaite. Lucain

    La femme est une grande réalité, comme la guerre. Valéry Larbaud

    Après la guerre, beaucoup de héros se présentent. Proverbe roumain

    Nulle terre sans guerre. Proverbe français

    Une grande absente au procès de Nuremberg : la polytechnique ou le génie humain.

    Anonyme

    par Antistyle


     

  • Revue de presse BD (74)

    Spéciale "Sexe et Bande-dessinée"

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,revue de presse,hebdomadaire,74,sexe,autoportrait,robert crumn,aline kominsky,arte,reportage,érotisme,pornographie,molly crabapple,eiris,satirique,guerre des sexes,genre,thomas mathieu,harcèlement sexuel,crocodile,frédéric boilet,partouze,financement participatif,ligne claire,belge,hergé,swarte,herr seele,lezinfo,yacine,alph-art,cow-boy henk,blog,quick et flupke,pasamonik,actuabd,astérix chez les pictes,le monde,battage médiatique,victor hugo,fiente,zoo,pierrick starsky,aaarg,magazine,pilote

    Autoportrait de R. Crumb et sa femme Aline Kominsky-Crumb

    + Défense de rire, l'Equipe interdisciplinaire de recherche sur l'image satirique (Eiris) prépare une conférence sur la guerre des sexes, ou celle des genres, dans la caricature. Mais si la satire prenait le parti des hommes, ou celui des femmes, elle ne serait pas la satire mais le militantisme. Cette Eiris confond images d'Epinal et caricature : elle devrait porter un monocle pour mieux y voir.

    + Le dessinateur Thomas Mathieu milite, lui, en faveur de la galanterie française, qui semble-t-il se perd au fil des ans. Il donne dans son "projet crocodiles" aux "harceleurs de rue" l'apparence de ce saurien, connu pour sa férocité et sa stupidité. D'ailleurs monsieur Crocodile ne demande pas son avis à madame ; il est pris, comme on dit, d'un "besoin irrépressible". C'est vrai ça, pourquoi n'y aurait-il que les policiers et les gendarmes à se montrer polis avec les femmes, et pas les petits voyous ? Blague à part, ce serait un préjugé sexiste de croire que les femmes ne sont pas, elles aussi, capables de harcèlement sexuel.

    + Beaucoup de bruit ces derniers temps autour de la BD de genre "pornographique". Ainsi "Arte" lui a consacré un reportage (26 oct.), dont l'illustratrice américaine Molly Crabapple déroule le fil (d'Ariane). Ce n'est pas le but de ce reportage de le remarquer, mais la pornographie a autant de succès dans les populations frustrées sexuellement qu'elle laisse les peuples épanouis indifférents ; à tel point qu'au Japon, pays où l'esclavage est fréquemment associé au plaisir sexuel, la pornographie et les pratiques masturbatoires sont en passe de supplanter le coït, tant le stress dû aux conditions de travail est grand. C'est exclusivement du point de vue bourgeois libéral que l'on peut promouvoir l'effet prétendument libérateur de la pornographie. On retrouve ici une rhétorique semblable à la devise qui surmontait les camps de travail allemands : "Le travail rend libre." La démonstration que "Le sexe rend libre." relève de la même malversation intellectuelle.

    Empressons-nous d'ajouter que la pornographie n'est pas la cause de l'oppression, mais seulement un symptôme, premièrement ; ensuite que les auteurs, dont le reportage diffusé sur "Arte" recueille les témoignages, ne font pas l'apologie de la pornographie, mais évoquent plutôt la manière dont ils pratiquent ce genre, que certains ont sensiblement détourné de son but érotique.

    + Des hommes politiques, en général, on dit qu'ils "parviennent par les femmes" - mère, épouse, ou maîtresses successives. Frédéric Boilet semble vouloir éprouver cette recette dans le domaine de l'art, puisque chaque nouvelle concubine est pour lui l'occasion de pondre une nouvelle oeuvre. Qui a dit que les hommes ne peuvent pas accoucher, eux aussi ? Son dernier bouquin est soumis au financement participatif, qui est à peu près à l'emprunt épargne-logement ce que la partouze est au mariage ordinaire.

    + Les Belges adeptes de la ligne claire, Swarte ou Herr Seele par exemple, me paraissent s'inscrire dans la perspective fachiste de Hergé afin de devenir un Artiste coûte que coûte; autrement dit, c'est comme s'ils voulaient achever "L'Alph-art", ultime album par où Hergé désira égaler les plus fameux, sans se douter qu'il serait un jour aussi "bankable" qu'eux, et sans doute gravé plus profondément dans l'inconscient collectif. C'est pourquoi j'ai rédigé une critique négative de "Cow-boy Henk", dont je trouve l'humour un peu répétitif et ennuyeux. Dans cette interview donnée à Yacine, chef d'orchestre du blog "Lezinfo", interview récente et qui recèle néanmoins quelques saillies, Herr Seele entend une nouvelle fois se distinguer de Hergé et "Quick et Flupke" : cependant les adultes belges aujourd'hui ne lisent-ils pas à peu près la même chose que ce que les gosses de la même nationalité lisaient dans les années 50 ?

    + Une fois n'est pas coutume, j'approuve le chroniqueur bruxellois D. Pasamonik (Actuabd) de fustiger la presse en général, et "Le Monde" en particulier, pour son battage médiatique ridicule autour de la sortie en librairie d'"Astérix chez les Pictes". Hélas la BD est aussi un art industriel ou séquentiel, imperméable comme le cinéma à la critique pour cause d'enjeu financier. On peut d'autant plus le regretter que, comme dit Victor Hugo, "Le calembour est la fiente de l'esprit."

    + Interview dans le dernier n°50 de "Zoo" de Pierrick Starsky, qui a eu l'idée de lancer la revue de BD marseillaise "Aaarg !", que celui-ci promet la plus éclectique possible. A l'image de "Zoo", j'imagine. M. Starsky établit un lien entre le marasme dans lequel se trouvent les jeunes auteurs de BD, et le déclin de la presse. On ne peut que le suivre sur ce terrain. En revanche certains des modèles cités en référence sont contestables, comme "Pilote", entreprise de presse non seulement régie selon des principes capitalistes, mais qui n'a pratiquement jamais été rentable. On oublie souvent de dire que le succès (durable) de ce type d'entreprise dépend plus encore d'une organisation rigoureuse que du talent de ses contributeurs.

    + Le dessin de la semaine est un dessin de presse signé Vincent, et il est paru dans l'Hebdo.ch. (en remplacement du dessin prévu, sur lequel je n'arrive pas à remettre la main, et qui montrait une femme s'approchant de son mari, à moitié nue - et celui-ci de sursauter : Oh, tu m'as fait peur, dans l'obscurité je t'avais prise pour une "femen").

     

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,revue de presse,hebdomadaire,74,sexe,autoportrait,robert crumn,aline kominsky,arte,reportage,érotisme,pornographie,molly crabapple,eiris,satirique,guerre des sexes,genre,thomas mathieu,harcèlement sexuel,crocodile,frédéric boilet,partouze,financement participatif,ligne claire,belge,hergé,swarte,herr seele,lezinfo,yacine,alph-art,cow-boy henk,blog,quick et flupke,pasamonik,actuabd,astérix chez les pictes,le monde,battage médiatique,victor hugo,fiente,zoo,pierrick starsky,aaarg,magazine