Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

décembre

  • Revue de presse BD (380)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,décembre,2020,galons,défense,ministère,hugo pratt,guy sajer,dimitri,mouminoux,hara-kiri,tardi,stalag,hugo pratt,elisa menini,folklore,japonais,conte,manga

    + Aux éditions "Ici-même" (août 2019), Elisa Menini propose quelques contes du folklore japonais, superbement illustrés, dont le raffinement tranche avec la production en série de mangas.

    La mort, sous les traits d'une sorcière ou encore de la neige, joue un rôle important dans les contes japonais comme dans toutes les cultures paysannes animistes. On ne peut s'empêcher en feuilletant ces belles pages, soigneusement imprimées, à la vitesse à laquelle le Japon s'est modernisé sous l'influence occidentale, comme s'il n'attendait que ça.

    Les démons auxquels le Japon se soumet désormais sont surtout technologiques. La mort n'a plus les traits d'une sorcière mais plutôt d'une centrale nucléaire ou d'une moto de course vrombissante.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,décembre,2020,galons,défense,ministère,hugo pratt,guy sajer,dimitri,mouminoux,hara-kiri,tardi,stalag,elisa menini,folklore,japonais,conte,manga

    La série "Le Goulag" et le personnage d'Eugène Krampon créés par Dimitri pour "Charlie-Mensuel" (1975).

    + Le ministère de la Défense a dévoilé la liste des BD nominées aux "Galons de la BD", prix qui sera décerné au printemps dans le cadre de "L'Année de la bande dessinée" 2020-21 à des BD traitant de sujets militaires. Trente-sept maisons d'édition ont postulé.

    La culture a toujours une dimension guerrière ; les événements politiques récents ont montré que la démocratie n'est pas moins guerrière que d'autres cultures et que ce ne sont pas les prétextes "humanistes" qui manquent pour faire la guerre.

    Le cinéma idéalise systématiquement la guerre : les combats ressemblent à des opéras de Wagner, les combattants ont presque toujours des motifs nobles et une jolie fiancée qui les attend. Hollywood est passé maître dans l'exaltation de la guerre et la production de films de propagande assez subtils. On sait d'ailleurs le rôle ou l'usage des actrices de cinéma pour redonner le moral aux troupes.

    Moins industrielle que le cinéma, la bande dessinée qui sert souvent aussi la propagande de tel ou tel régime, est parfois antimilitariste. On peut citer Jacques Tardi, qui critique le nationalisme de son père dans "Stalag IIB". Certaines BD de Hugo Pratt sont aussi antimilitaristes, qui n'hésitent pas à passer au crible l'héroïsme des soldats et à faire ressortir des motifs moins nobles.

    Mais le cas de bédéaste-soldat le plus frappant est sans doute Guy Sajer ; de père français et de mère allemande, Sajer s'engagea à 17 ans dans la Wehrmacht, fit toute la campagne de Russie jusqu'à la défaite allemande, y survécut avant de revenir vivre incognito chez ses parents en Alsace (cf. "Le Soldat oublié").

    Par la suite Guy Sajer entama une (longue) carrière d'auteur de BD, sous le pseudonyme de Dimitri ou Mouminoux, travaillant à la fois pour "Hara-Kiri" , "Charlie-Mensuel", "Pilote" et "Spirou", dessinant à la fois pour les adultes et pour les enfants. La guerre est surtout présente dans les BD de Dimitri-Mouminoux à travers la famine, puisqu'au terme de leur guerre fanatique, dans le froid glacial, les soldats allemands ne parvenaient  plus à se nourrir décemment.

    + Retiré de la vie politique depuis l'attentat auquel il échappa, le caricaturiste Luz n'a pas cessé de dessiner et de publier des BD. Dernièrement il illustre "Vernon Subutex" (Albin Michel) de la romancière Virginie Despentes, récit de la descente aux enfers d'un disquaire parisien privé d'emploi.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,décembre,2020,galons,défense,ministère,hugo pratt,guy sajer,dimitri,mouminoux,hara-kiri,elisa menini,folklore,japonais,conte,manga,tardi,stalag,vernon subutex,virginie despentes,luz,télérama,stéphane jarno

    Luz et V. Despentes en repérage pour le besoin de l'adaptation de "Vernon Subutex".

    Voici ce qu'en dit le critique de "Télérama" (Stéphane Jarno) : "(...) L'ancien pilier de "Charlie-Hebdo" n'a rien perdu de son mordant coutumier et son dessin tire naturellement vers la caricature et le grotesque. Avec la tentation de donner parfois de donner le coup de pouce à la balance, d'en faire trop, de surligner un texte dense, très présent et déjà explicite. (...) S'il y a des planches éblouissantes, tant dans la construction que l'expressivité, on a souvent l'impression d'assister à une compétition, une empoignade entre les mots et les dessins, comme si, au lieu de faire des quarts, de se répartir les rôles, les auteurs s'étaient disputés la barre."

    On connaît la réponse des caricaturistes quand on leur reproche de surligner et "d'en faire trop" ; dans ce cas-là ils répliquent que ce n'est pas la caricature mais l'époque qui a dépassé toutes les bornes de la décence.

  • Revue de presse BD (379)

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2020,angoulême,festival,marcel pagnol,nicolas,grand angle,adéka

    + Le recueil de l'année 2020 du fanzine Zébra vient de paraître sous une magnifique couverture signée Adéka. Il vient d'être expédié au jury du concours international du fanzine qui décernera pour la quarantième fois son prix lors de la grande foire à la BD d'Angoulême.

    A noter que les organisateurs de ce festival qui aurait dû se tenir à la fin du mois de janvier ont été contraints de repousser à une date ultérieure les longues séances de dédicaces, mais ont maintenu les remises de prix. Certaines bandes dessinées seront exposées dans des gares, où se masseront bientôt les voyageurs en partance pour leurs lieux de villégiature avec une obéissance inquiétante.

    + Faire croire que la France est "le pays de la liberté d'expression" n'est pas moins grave que de matraquer des manifestants qui protestent sans agressivité autre que verbale.

    Même les historiens "républicains" ne cachent pas que l'âge d'or de la presse satirique remonte à la IIIe République et que le XXe siècle est une période de déclin ; Hara-Kiri lorgne largement vers le passé, tant sur la forme que sur le fond. Dans sa "Petite histoire de la caricature de presse en 40 images", Dominique Moncond'huy reconnaît : "Gageons que le recul relatif de la satire de presse [au XXe siècle, par rapport au XIXe siècle], à sa manière, constituait un signe de l'affermissement de la République elle-même." (p. 140). Et de relever que le colonialisme fut peu la cible des journaux satiriques.

    Autrement dit on peut s'exprimer librement dans la République moderne... à condition de ne pas s'attaquer aux valeurs républicaines.

    Si la laïcité ou la loi de séparation des Eglises et de l'Etat (décembre 1905) est une spécificité française utile en matière de liberté d'expression, comme le prétendent certains, comment se fait-il que les valeurs républicaines contemporaines diffèrent aussi peu de l'idéologie démocrate-chrétienne, américaine ou européiste, qui ne comporte pas cette spécificité laïque ?

    Si les valeurs républicaines ne sont pas aussi mystiques que le Coran, que signifie cette déclaration récente du chef du gouvernement Jean Castex : - Je suis plus que jamais "Charlie" !? Etre "Charlie" est-il nécessaire pour être "républicain" ? De qui Jean Castex se paie-t-il la tête ?

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2020,angoulême,festival,marcel pagnol,nicolas,grand angle,adéka,topaze,albert dubout,dominique moncond'huy

    "Topaze" de Marcel Pagnol illustré par Dubout.

    + Le petit-fils de Marcel Pagnol, Nicolas, a eu l'idée de restaurer la notoriété de l'oeuvre romanesque de son aïeul auprès de la jeune génération en faisant adapter intégralement cette oeuvre en bande dessinée dans la collection "Grand Angle". Un petit film promotionnel expose la méthode de ce type de production.

    "Le Château de ma Mère" et "La Gloire de mon Père" fleurent bon le thym, le romarin et les valeurs laïques et républicaines d'antan, lorsque les profs avaient encore du prestige et ne craignaient pas la concurrence de BFM-TV.

  • Fanzine n°86 - Décembre 2020

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,pdf,mensuel,caricature,zombi,reyn,décembre,énigmatique lb,2020,dessin,presse,satirique

    (Une par Zombi)

    Chers Lecteurs,
     
    - depuis fin 2015 le fanzine de BD & caricature Zébra est expédié aux abonnés chaque mois ; nous avons suspendu la diffusion postale au profit d'une diffusion en ligne via une plateforme de lecture.
     
    Vous pouvez lire le dernier fanzine paru en téléchargeant le fichier PDF dans votre navigateur (décembre 2020).
     
    Les anciens abonnés qui souhaitent continuer de nous soutenir peuvent nous envoyer un chèque de 25 euros pour contribuer aux frais de fabrication.
  • Revue de presse BD (378)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2020,knock,jules romains,pamphlet

    + "Les gens bien portants sont des malades qui s'ignorent." : extraite de "Knock ou le Triomphe de la Médecine" par Jules Romains (1923), cette tirade est exemplaire d'un certain scepticisme français, peu à peu balayé par la foi dans le progrès, voire le miracle technologique.

    La satire mordante de Jules Romains de la nouvelle médecine lucrative reste d'actualité un siècle plus tard ; depuis une cinquantaine d'années, la recherche médicale n'a guère fait de progrès que dans le domaine du dopage sportif.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2020,knock,jules romains,pamphlet,giscard,chamalières,ehpad,vge,colin froid,cabu,jean edern-hallier,arte,george orwell,aldous huxley

    Valéry Giscard-d'Estaing vu par Cabu.

    + "BAL TRAGIQUE A L'EHPAD DE CHAMALIERES - 1 MORT" : l'hommage vibrant de la presse nationale à feu Valéry Giscard-d'Estaing indique que les journaux n'a pas beaucoup changé depuis "Hara-Kiri"... sauf "Charlie-Hebdo" qui est devenu la mascotte de la République policière française.

    On se souvient que l'ex-président de la République fut surnommé "le colin froid" par le pamphlétaire Jean-Edern Hallier, soulignant ainsi le profil de technocrate de VGE, qui s'efforçait comiquement de "réchauffer" son image.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2020,knock,jules romains,pamphlet,giscard,chamalières,ehpad,vge,colin froid,cabu,jean edern-hallier,arte,george orwell,aldous huxley,1984,fido nesti

    Case extraite d'une des trois adaptations récentes de "1984" en BD (par Fido Nesti).

    + La chaîne de télé "Arte" diffuse un documentaire qui compare les oeuvres de George Orwell ("1984") et Aldous Huxley ("Le Meilleur des Mondes") où les deux essayistes britanniques dépeignent un monde en proie à la soif de pouvoir sous des angles différents. Aldous Huxley insiste plus sur le rôle de la médecine au service du totalitarisme ; il faisait lui-même partie d'une famille de médecins et de biologistes darwinistes et les manipulations génétiques l'inquiétaient. 

    L'aspect médical est aussi présent dans "1984", mais le roman d'Orwell a une portée plus générale.

    Le documentaire conclut en désignant la Chine contemporaine comme un régime politique similaire à "Big Brother". Mais le roman d'Orwell décrit un monde globalisé, divisé en trois blocs continentaux régis par des principes totalitaires semblables. D'ailleurs il ne fait pas de doute que le totalitarisme est, pour Orwell comme pour Huxley, le produit de la culture occidentale.

  • Revue de presse BD (340)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2019,toulouse-lautrec,grand palais,exposition,paris,caricature,satire

    Caricature du peintre Toulouse-Lautrec en train de dessiner sur le motif.

    + L'abstraction, c'est-à-dire la part mystique ou émotionnelle de l'art, n'est pas la seule tendance "lourde" de l'art moderne. La caricature ou la satire sont une autre tendance, non moins marquée, particulièrement nette dans l'oeuvre de Toulouse-Lautrec.

    "Vitalité", le mot est sans doute juste pour parler de l'art de Lautrec, dont la vocation artistique naît à l'occasion d'une terrible maladie qui dévie le cours de son destin. Mais l'aspect caricatural ou satirique de cette oeuvre saute aussi aux yeux et ces adjectifs ne sont pourtant pas prononcés une seule fois par les commissaires de la rétrospective consacrée à l'artiste au Grand Palais (jusqu'au 27 janvier).

    Dans leur présentation, ceux-ci préfèrent insister sur le rôle pionnier de Lautrec, sous-estimé ; ou encore sur la "tendresse" de Lautrec à l'égard des femmes (?) ; une chose est sûre, au contraire de beaucoup de cinéastes Lautrec préférait peindre les actrices sans fards et d'une façon qui ne devait pas encourager leur vanité, bien qu'il a donné aussi quelques belles affiches promotionnelles. 

    - La websérie complètement débile produite par le musée, destinée sans doute à attirer un public plus jeune, en dit long sur l'ambition des autorités culturelles de "démocratiser l'art".

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2019,toulouse-lautrec,grand palais,exposition,paris,caricature,satire,arènes-bd,philippe bercovici,catherine mory,louis-ferdinand céline

    + Les éditions Arènes-BD publient une "Incroyable histoire de la littérature française", par Catherine Mory (texte) et Philippe Bercovici.

    "Incroyable", cette bande dessinée l'est en effet, puisqu'elle ne mentionne même pas Louis-Ferdinand Céline au nombre des auteurs qui ont marqué le XXe siècle, ce qui revient à oublier Picasso dans un ouvrage sur la peinture de son temps.

    Catherine Mory appartient à l'Education nationale, qui a largement censuré Céline pour des raisons un peu troubles.

    Le critique littéraire Philippe Sollers a indiqué récemment dans une émission de télé la vraie raison de la censure : non pas tant son antisémitisme que l'anticommunisme précoce et virulent de Céline. Confirme cette explication la censure dans une réédition récente de "Féérie pour une autre fois" (1952) d'un passage où Céline met en cause la pureté d'intention de certains résistants communistes montmartrois.

    On recommande plutôt les "Vies littéraires" d'Edouard Sorel, où ce caricaturiste américain prend un malin plaisir à montrer les stars de la littératures mondiales en délicate posture morale, à commencer par les donneurs de leçons.

  • Revue de presse BD (339)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2019,2020,franck riester,gilets jaunes,xavier bureau,burlingue,expo,paris,anthologie,andi watson,jean-luc coudray,isabelle merlet,aquarius,orwell

    + Petite anthologie de (bonnes) BD parues en 2019, dont vous pouvez retrouver les critiques dans l'onglet "kritik" de ce blog, ou bien "actualité".

    Dans l'ordre : "La Tournée", par Andi Watson ; ed. çà & là.

    - "L'amusant Musée", par Jean-Luc Coudray & Isabelle Merlet ; éd. Wombat.

    - "A bord de l'Aquarius", par Marco Rizzo & Lelio Bonaccorso ; éd. Futuropolis.

    - "Orwell", par Christin & Verdier ; éd. Dargaud.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2019,2020,franck riester,gilets jaunes,xavier bureau,burlingue,expo,paris,anthologie,andi watson,jean-luc coudray,isabelle merlet,aquarius,orwell

    + Les autorités culturelles, le ministre de la Culture Franck Riester en tête, ont décrété l'année prochaine 2020 "année de la bande dessinée". Cette mesure destinée à soutenir les auteurs de bande dessinée laisse une partie d'entre eux sceptiques, qui réclament des mesures plus concrètes.

    Quelques auteurs et scénaristes ont même signé il y a quelques mois la pétition "Nous ne sommes pas dupes" de soutien au mouvement des Gilets jaunes, mouvement de défiance vis-à-vis des élites politiques, mais aussi culturelles, regroupées à Paris.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2019,2020,franck riester,gilets jaunes,xavier bureau,burlingue,expo,paris

    + Xavier Bureau alias Burlingue, est un dessinateur de presse et un peintre méconnu. De petites expositions de ses dessins et gouaches sont régulièrement organisées à Paris.

  • Revue de presse BD (338)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2019,gilles bachelet,montreuil,grande ourse,sobd,licorne

    Licornes par Gilles Bachelet.

    + L'illustrateur Gilles Bachelet (67 ans) s'est récemment vu décerner "La Grande Ourse", non pas au Festival du film de Berlin mais au Salon du livre jeunesse à Montreuil.

    Cette nouvelle distinction récompense une carrière étoffée, débutant en 2002. Les ouvrages de G. Bachelet mettent en scène des animaux : "Madame le lapin blanc", "Mon chat le plus bête du monde", mais aussi des légumes ou des objets. Et l'auteur de préciser : - Je dessine très mal les humains.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2019,sobd,gilles bachelet,montreuil,grande ourse,licorne,rébecca dautremer,illustratrice,jacominus gainsborough,comtesse ségur,gustave doré

    Gouache par Rébecca Dautremer.

    + Interrogée par "Télérama" (21 novembre), l'illustratrice Rébecca Dautremer ("Les Riches Heures de Jacominus Gainsborough") donne une explication féministe au dédain pour l'illustration : - Encore aujourd'hui, dans les esprits, l'illustration jeunesse, c'est l'enfance, et l'enfance c'est l'affaire des mères, et les mères on ne les paie pas.

    Explication un peu "courte" : c'est bien une mère, la Comtesse de Ségur, qui lança en librairie la littérature jeunesse, et elle fut très bien payée pour ça, au point de pouvoir rembourser les dettes de son mari ruiné, restaurer son château.

    Qui plus est l'illustrateur Gustave Doré, qui fit une fulgurante et brillante carrière, souffrit d'être tenu pour un artiste mineur... bien qu'il fût un homme.

    C'est la "littérature spécialisée" qui n'est pas jugée de première importance par les critiques, à juste titre dans la mesure où elle n'a pas le même relief que les fables ou la mythologie.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2019,sobd,gilles bachelet,montreuil,grande ourse,licorne,rébecca dautremer,illustratrice,jacominus gainsborough,comtesse ségur,gustave doré,benoît barale,sobd,plg,papiers nickelés

    + Au cours du récent salon SOBD (éditeurs indépendants), le prix "Papiers Nickelés" 2019 a été remis à "La Bande dessinée, ou comment j'ai raté ma vie", par Benoît Barale (éd. PLG), parmi une longue liste de bouquins dédiés au 9e art.

    Quasiment un manifeste surréaliste !