Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

macron

  • Caricature Macron & Philippe

    La Semaine de Suzette Zombi. Lundi :

    webzine,gratuit,zébra,bd,fanzine,bande-dessinée,caricature,edouard philippe,macron,titanic,croisière,dessin,presse,satirique,editorial cartoon,zombi

  • Revue de presse BD (294)

    + Manifestation de défiance vis-à-vis des élites politiques et morales, le mouvement des Gilets jaunes awebzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2018,#giletsjaunes,charlie-hebdo,félix quelques points communs avec l'élection de Donald Trump...

    A propos des Gilets jaunes, l'hebdomadaire "Marianne" titre : "Cette France qui pue le diesel", soulignant ainsi le dégoût que les Gilets jaunes inspirent aux "bobos" - les mêmes qui se bouchent le nez en parlant de Donald Trump et son électorat.

    Les Gilets jaunes contribuent en effet comme Donald Trump au discrédit de la presse et des médias dans l'opinion publique. Lors de la campagne de Trump comme à l'occasion des manifestations des Gilets jaunes sur des lieux emblématiques de la société de consommation, les médias sont apparus assez clairement comme un rouage essentiel du gouvernement de la majorité des citoyens par une minorité d'entre eux (grâce au pouvoir des mots, et non des images comme on entend parfois).

    Il n'est pas certain qu'Emmanuel Macron aurait été élu sans l'appui des médias. La plupart des électeurs déçus d'E. Macron sont conscients du rôle prescripteur joué ici par la presse.

    Les médias prouvent simultanément que la démocratie existe et qu'elle n'existe pas. De même on pourrait prouver que la presse désinforme autant qu'elle informe. C'est exactement la même ambiguïté qui traverse la société de consommation, présentée comme un idéal de bonheur par une petite élite dirigeante, tandis que quelques esprits dissidents la dépeignent au contraire comme la formule de l'esclavage.

    - Deux pièges sont tendus aux Gilets jaunes : le premier piège est celui de la violence (quand elle n'existe pas, les médias l'inventent) ; le second piège est celui de l'espoir politique. Le capitalisme et la mondialisation qui en résulte apparaissent largement comme un "nouveau destin" à travers l'étude que Marx en a fait. Or le destin est, par définition, sans issue. Marx lui-même n'en propose quasiment pas (c'est le seul point où il se montre lyrique).

    Paradoxalement on peut tirer une conclusion bien plus individualiste que politique de la critique marxiste, d'autant plus que le citoyen-consommateur ne se connaît visiblement pas et qu'il est dépossédé de lui-même par les nouveaux instruments au service de la politique de consommation, dont les médias et l'argument culturel font partie, trahissant leur objectif démocratique déclaré.

    + "Charlie-Hebdo", après avoir soutenu le candidat E. Macron lors du scrutin présidentiel, en le présentant comme un rempart contre le fachisme, donne cette semaine un dessin de Une (par Félix, ci-dessus) à la fois plus nuancé et plus satirique.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2018,#giletsjaunes,charlie-hebdo,félix,gilets jaunes,marx,macron,chappatte,le temps,sans-culotte,mai 68,victor hugo,maison,caricature,baudelaire,musset,andré gill

    + Le caricaturiste suisse francophone Chappatte, qui publie ses dessins dans la presse allemande et américaine, aime bien jouer avec les codes de l'idéologie française. Il l'avait fait après l'attaque contre la rédaction de "Charlie-Hebdo" en publiant un dessin où l'on voyait des islamistes radicaux approuver les paroles guerrière de la Marseillaise républicaine. Il récidive avec ce dessin (in : "Le Temps", 23 novembre) où il place un Sans-culotte à côté d'un Gilet jaune ("Insoumission française").

    La comparaison avec "Mai 68" paraît plus proportionnée.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2018,#giletsjaunes,gilets jaunes,marx,charlie-hebdo,félix,macron,victor hugo,maison,caricature,baudelaire,musset,andré gill

    + Il n'y a guère de personnalité plus identifiable au roman national français que Victor Hugo, dont la figure nous apparaît aujourd'hui comme lissée par des décennies de sermons scolaires.

    La bibliographie de V. Hugo montre un auteur pas ou peu satirique, contrairement à de grands noms de la littérature française tels que Rabelais, Molière ou Voltaire. De là vient peut-être qu'il est si consensuel ? C'est sans doute parmi les hommes de lettres que le consensus autour de Hugo est le moins large, certain lui faisant grief de son engagement politique (Musset), un autre lui reprochant son manque de profondeur en comparaison de Goethe ou Shakespeare (Baudelaire).

    Une exposition en cours à la maison de Victor Hugo (-6 janvier) rappelle qu'il fut beaucoup caricaturé dans la presse, l'accusation d'opportunisme politique revenant souvent. Le caricaturiste André Gill l'a représenté (ci-dessus) vêtu comme une sorte de mage inspiré d'une religion plus ou moins ésotérique, peut-être un mélange de catholicisme, d'anticléricalisme, de républicanisme et de tables tournantes typiquement français ?

  • Caricature Macron & Trump

    La Semaine de Zombi. Vendredi : C'est au plan culturel que l'échec de la mondialisation est le plus palpable, moins facile à dissimuler que l'échec économique ou scientifique.webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,macron,tintin,milou,donald trump,super-héros,captain america,dessin,presse,satirique,editorial cartoon,zombi

  • Air-Macron

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,macron,en marche,crash,avion,dessin,presse,satirique,waner,siné-mensuel

    par WANER

  • Revue de presse BD (287)

    webzine,gratuit,zébra,bd,fanzine,bande dessinée,caricature,actualité,revue presse,hebdomadaire,octobre,2018,lb,macron,aznavour,malraux,académie française,pétillon,nono,télégramme,le drian,nicolas bourriaud,ai weiwei,riss,charlie-hebdo,caricaturiste,fantassin

    Dessin de LB (à lire aussi dans "Siné-Mensuel".

    + L'hommage rendu par le président E. Macron à Charles Aznavour avait de quoi faire passer A. Malraux pour un poète minimaliste. Hélas on n'a pas vu -dignité de la fonction oblige-, le président pousser la chansonnette.

    Vu l'importance croissante des hommages nationaux dans l'emploi du temps du président (et le temps, c'est de l'argent), on pourrait peut-être confier ces hommages aux professionnels qui siègent à l'Académie française et qui ont déjà un pied dans la tombe ?

    - Le caricaturiste et bédéaste Pétillon a eu droit aussi à quelques hommages. Même les dessinateurswebzine,gratuit,zébra,bd,fanzine,bande dessinée,caricature,actualité,revue presse,hebdomadaire,octobre,2018,lb,macron,aznavour,malraux,académie française,pétillon,nono,télégramme,le drian,nicolas bourriaud,ai weiwei,riss,charlie-hebdo,caricaturiste,fantassin lepénistes se sont inclinés devant sa tombe ! Toutes les idéologies communieraient-elles dans la mort ?

    L'hommage de Nono dans "Le Télégramme" (quotidien breton) (1er oct.), n'est pas beaucoup moins absurde. Il fournit le mode d'emploi de l'éloge funèbre dessiné :

    - au passage, Nono en profite pour s'incliner devant un vivant, le ministre Le Drian, promu ici emblème de la Bretagne (à moins qu'il ne fût collectionneur des dédicaces de Pétillon ?).

    - Dieu est aussi représenté, en hommage aux lecteurs démocrates-chrétiens du "Télégramme" - à moins qu'il ne s'agisse du "grand architecte" de Voltaire ?

    + Nicolas Bourriaud écrit dans le magazine "Beaux-Arts" (oct. 2018), après avoir longuement éreinté l'artiste chinois Ai Weiwei, qualifié entre autres "d'artiste pulsionnel qu'attendait Facebook" :

    - L'incapacité des médias à abriter en leur sein la moindre réflexion critique sur l'art, au profit de l'enregistrement pavlovien des étiquettes de prix et du nombre de followers agrippés aux artistes ne pourra que fabriquer des Ai Weiwei à la chaîne : la grande imposture de l'art contemporain (...) c'est avant tout celle de ses commentateurs.

    Si l'implication des médias dans la propagande capitaliste, directe ou indirecte (publicité), est une évidence, encore faut-il mentionner que la critique a été évincée aussi au sein des institutions scolaires publiques. Cela s'explique par la fonction religieuse accrue de l'art moderne. Cet aspect religieux est si net que même la caricature et la satire sont récupérés par le discours officiel et les caricaturistes bombardés "fantassins de la démocratie", la métaphore militaire faisant écho au commando armé qui s'attaqua à "Charlie-Hebdo"

    + Toujours dans "Beaux-Arts" de ce mois-ci, un article consacré au caricaturiste Félix Tournachon (1820-1910), alias Nadar, plus connu comme photographe-portraitiste.webzine,gratuit,zébra,bd,fanzine,bande dessinée,caricature,actualité,revue presse,hebdomadaire,octobre,2018,lb,macron,aznavour,malraux,académie française,pétillon,nono,télégramme,le drian,nicolas bourriaud,ai weiwei,riss,charlie-hebdo,caricaturiste,fantassin,nadar,félix tournachon,bnf,offenbach

    L'article nous apprend que Nadar n'est pas un mais plusieurs ; en effet son frère cadet Adrien le précéda dans la branche photographique et son fils Paul le suivit. Quelques photographies d'Adrien furent attribuées par erreur à Félix, qui en définitive concentre toute la gloire sur son prénom.

    Félix et Adrien, bourgeois lyonnais montés à Paris se disputèrent même au tribunal la propriété intellectuelle du pseudonyme "Nadar", abréviation de l'argotique "Tournadar" d'abord utilisé par Félix.

    (Expo. à la BNF du 16 oct. au 3 févr.)

    (Ci-contre : le compositeur Offenbach caricaturé par Nadar.)

  • Caricature Emmanuel Macron

    La Semaine de Zombi. Vendredi : "Tout est communication." (B. Macron, coach de président de la République)

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande dessinée,caricature,macron,brigitte,aznavour,hommage national,dessin,presse,editorial cartoon,zombi

  • Revue de presse BD (284)

    + Grosse campagne de pub pour le coca-cola cette semaine dans le métro parisien (plusieurs stationswebzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,septembre,2018,jul,silex & the city,macron,sartre,beauvoir,coca-cola,kanako,métro,paris,communisme,roosevelt entièrement tapissées) ; compte tenu des méfaits de cette boisson sur l'organisme (en particulier celui des jeunes enfants), on est surpris que le ministère de la Santé n'ait pas censuré une telle réclame...

    Aussi surprenante dans cette campagne, dessinée par l'illustratrice japonaise Kanako Kuno, l'utilisation du couple Sartre & Beauvoir, installé à une terrasse de café ; on se souvient peut-être en effet que Sartre & Beauvoir comptent parmi les chantres zélés du communisme stalinien, notoirement antiaméricain.

    Néanmoins Sartre ne dédaigna pas l'invitation du président Roosevelt à séjourner aux Etats-Unis en 1945, date à laquelle le philosophe-dramaturge s'enticha opportunément du général de Gaulle. Le célèbre philosophe eut sans doute alors l'occasion de siroter la boisson nationale des Etats-Unis.

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,septembre,2018,jul,silex & the city,macron,sartre,beauvoir,coca-cola,kanako,métro,paris,communisme,roosevelt

    "L'Homme de Cro-Macron" : on dit que les plaisanteries les meilleures sont les plus courtes ? Le bédéaste Jul n'en a cure puisqu'il tire sur le fil de la même plaisanterie depuis plusieurs années.

    Dans le tome 8 de sa série "Silex in the City", Jul s'en prend (mollement) au président Macron, après avoir accepté récemment l'invitation du président français à l'accompagner en Chine à l'occasion d'un voyage officiel.

    Est-ce qu'on ne peut pas considérer la satire de Jul comme une satire officielle, dont le gouvernement chinois pourrait s'inspirer pour pouvoir se prévaloir à son tour de la "liberté d'expression" ?

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,septembre,2018,jul,silex & the city,macron,sartre,beauvoir,coca-cola,kanako,métro,paris,communisme,roosevelt,les échos,cahuzac,procès,richophobie,lécroart,pinçon-charlot,violence,riches

    + Le quotidien "Les Echos" (propriété de LVMH) -quotidien qui "bouscule les lignes" (sic)- proteste contre la "richophobie" d'un album de BD dessiné par Lécroart et écrit par un couple d'universitaires, Michel et Monique Pinçon-Charlot.

    Le journaliste des "Echos" (Julien Damon) accuse notamment cette BD qui met en scène les déboires judiciaires du couple Cahuzac d'être un ouvrage "militant". De la part d'un journaliste de la presse dite "économique", c'est plutôt gonflé car cette presse est remplie de projections et de calculs économiques le plus souvent invalidés par les faits ; il n'y a aucune raison pour prendre ladite "science économique" plus au sérieux que l'astrologie.

    Avec "La Violence des Riches" (2013) les Pinçon-Charlot ont cherché à attirer l'attention sur une violence minimisée voire dissimulée en Occident. Cette violence, plus discrète que la violence physique puisqu'elle passe par des moyens de contrainte plus abstraits, n'a pas moins des conséquences dévastatrices. Un certain nombre d'actes violents plus spectaculaires ne sont que des répliques à la violence des riches ou de l'Etat.