Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

charlie-hebdo

  • Revue de presse BD (354)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,avril,2020,revue,presse,hebdomadaire,canard enchaîné,lefred-thouron,confinement,épidémie,times,animation,morten morland,coronavirus,charlie-hebdo,riss,toad,strip,école

    + Ce petit film d'animation produit par le "Times" de Londres (Morten Morland) résume bien l'ambiance du confinement dans les pays riches ; dans les pays pauvres dont la population est asservie à la production industrielle, les mesures drastiques de précaution pourraient déboucher sur des révolutions.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,avril,2020,revue,presse,hebdomadaire,canard enchaîné,lefred-thouron,confinement,épidémie,times,animation,morten morland,coronavirus,charlie-hebdo,riss,toad,strip,école

    Caricature par Lefred-Thouron.

    + Le confinement a pour effet de restreindre l'humour à l'épidémie. En effet aucun dessin du dernier "Canard enchaîné" (1er Avril) n'aborde un autre sujet d'actualité.

    A en croire le "Canard", le coronavirus serait plutôt de droite car il empêche certaines femmes d'avorter aux Etats-Unis. On pourrait rétorquer qu'il est de gauche car les personnes âgées votent majoritairement à droite.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,avril,2020,revue,presse,hebdomadaire,canard enchaîné,lefred-thouron,confinement,épidémie,times,animation,morten morland,coronavirus,charlie-hebdo,riss,toad,strip,école

    + La dernière Une de "Charlie" (par Riss) indique que l'hebdo ne veut pas être confiné au "rire thérapeutique", encore appelé "humour gras". Les dictatures s'accommodent du rire gras.

    + Sur la délicate question de l'école à domicile, qui prive momentanément l'Education nationale française de son monopole, Toad a donné ce strip "qui sent le vécu" (dans la série : "Ma Fille en ligne").

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,avril,2020,revue,presse,hebdomadaire,canard enchaîné,lefred-thouron,confinement,épidémie,times,animation,morten morland,coronavirus,charlie-hebdo,riss,toad,strip,école

  • Revue de presse BD (353)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,revue,presse,hebdomadaire,mars,2020,actualité,dilem,charlie-hebdo,inna schevchenko,féministe,canard enchaîné,chappatte,albert uderzo,potion magique,planche,satirique

    Caricature de Dilem dans "Charlie-Hebdo".

    + En matière de confinement et de surveillance policière, "Charlie-Hebdo" avait quelques années d'avance sur la plupart des Français !

    Ses dessinateurs et caricaturistes ont le bon goût (républicain) d'épargner à la police et à l'armée leurs sarcasmes en ces temps troublés où la discipline peut sauver des vies.

    Dans les colonnes de cet hebdo (25 mars), Inna Schevchenko, écrit, dans un article intitulé : "Epidémie de totalitarisme" : "(...) Si, après l'épidémie de coronavirus, ces mesures d'urgences sont normalisées et non levées, rester chez soi pourrait alors devenir pour beaucoup de gens un moyen de se prémunir non seulement du virus, mais aussi de la répression."

    On comprend en lisant le corps de l'article que la militante féministe parle de la Russie de Poutine et de la Chine, non de la France d'Emmanuel Macron, pays de la liberté d'expression garantie par la constitution. Ouf, on l'a échappé belle !

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,revue,presse,hebdomadaire,mars,2020,actualité,dilem,charlie-hebdo,inna schevchenko,féministe,canard enchaîné,chappatte,albert uderzo,potion magique,planche,satirique

    Caricature de Chappatte dans "Le Canard enchaîné".

    + "Le Canard enchaîné" quant à lui continue de paraître mais à dû réduire sa pagination, "la faute au virus". Ceux qui croyaient l'imprudence politique la principale cause de ce gigantesque bazar sont ainsi détrompés.

    "Le Canard" se fait un devoir de traquer les "fake news" qui infestent les réseaux sociaux, comme l'annonce du déploiement de l'armée dans Paris pour botter les fesses des Parisiens récalcitrants à penser que les solutions du gouvernement sont les meilleures pour lutter contre la connerie.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,revue,presse,hebdomadaire,mars,2020,actualité,dilem,charlie-hebdo,inna schevchenko,féministe,canard enchaîné,chappatte,albert uderzo,potion magique,planche,satirique,christophe blain,hommage,naumasq

    Hommage par C. Blain à A. Uderzo.

    + Albert Uderzo est mort avant-hier dans son sommeil à 92 ans et repose désormais après une vie de labeur entre quatre planches, ce qui pour un dessinateur de BD n'est guère dépaysant.

    Il emporte malheureusement avec lui dans la tombe le secret de la potion magique qui lui procura une capacité de travail et une immunité "hors normes".

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,revue,presse,hebdomadaire,mars,2020,actualité,dilem,charlie-hebdo,inna schevchenko,féministe,canard enchaîné,chappatte,albert uderzo,potion magique,planche,satirique,christophe blain,hommage,naumasq,coronavirus

    Caricature par Naumasq.

    + Certain humoriste (cf. ci-dessus) témoigne que le terrible coronavirus qui fait mettre un genou à terre à l'économie mondiale aurait a contrario pour effet de stimuler l'humour et l'impertinence.

  • Revue de presse BD (343)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,janvier,2020,charlie-hebdo,kouachi,2015,clément baloup,wolinski,huxley,jean-michel delambre,cabu,tignous,censure,new-york-times,israel

    + "Charlie-Hebdo" est-il en train de devenir une religion ? Cinq ans après l'assassinat d'une partie de sa rédaction par les frères Kouachi, on peut se le demander vu l'emploi récurrent dans les journaux de l'expression "martyrs de la liberté d'expression" pour parler des victimes, quand Cabu et ses confrères ne sont pas carrément comparés à des "fantassins".

    Le dessin ci-dessus par Clément Baloup, pourtant paru dans un album en forme d'hommage ("La BD est Charlie", Glénat, 2015), est presque devenu blasphématoire entre-temps.

    Ce dessin a le mérite de rappeler que l'assimilation de "Charlie-Hebdo" à la "libération sexuelle", ruse libérale grossière (éventée par A. Huxley ou W. Benjamin), fut le moyen principal de sa récupération politicienne, plus largement appliquée à "Mai 68".

    + Dans une interview donnée à "20-Minutes" (quotidien gratuit typique de l'évolution de la presse) le caricaturiste Jean-Michel Delambre se prévaut de son amitié avec Cabu et Tignous pour dire tout et surtout n'importe quoi à propos de "Charlie-Hebdo".

    Parmi les pépites, ce : "Je suis devenu plus intolérant avec les intolérants" vaut son pesant d'ostracisme.

    Une interview ubuesque puisque dans un article censé faire l'apologie de la liberté d'expression et de "Charlie-Hebdo", ce caricaturiste employé par LCI accomplit le tour de force de justifier la censure par le "New-York-Times" d'un dessin (assimilant Israël à la politique de son président).

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,janvier,2020,charlie-hebdo,kouachi,2015,clément baloup,wolinski,huxley,jean-michel delambre,cabu,tignous,censure,new-york-times,israel,académie,beaux-arts,catherine meurisse,philippe val

    Le dernier album de Catherine Meurisse, consacré au peintre E. Delacroix.

    + Pour faire bonne mesure, la caricaturiste et bédéaste Catherine Meurisse vient d'être admise à l'Académie des Beaux-Arts. L'illustratrice niortaise avait été recrutée par Philippe Val à "Charlie-Hebdo" dans un souci de parité, selon son ancien rédacteur en chef.

    Etre enterrée de son vivant après avoir échappé de justesse à un attentat, on peut dire que Catherine Meurisse n'a pas eu de la chance deux fois.

  • Revue de presse BD (334)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2019,charlie-hebdo,riss,pédagogie

    + "Charlie-Hebdo" "hors-série" ou "hors service" ? On est en droit d'ironiser sur cette Une signée par le directeur de cet hebdomadaire -hélas- sous perfusion.

    Peu avare de leçons de morale (en vrac : républicaine, européiste, écologiste ou féministe), "Charlie-Hebdo" se spécialise de plus en plus dans la "pédagogie de la satire", matière qui ne devrait pas tarder à trouver bientôt place à côté de l'instruction civique dans les programmes scolaires.

    On peut compléter ce sous-titre, sans même avoir lu le hors-série : "Le dessin satirique, une forme de la liberté d'expression en voie de disparition... mais heureusement sous protection de la police et des lois républicaines."

    "Charlie-Hebdo" n'est plus "satirique", il est démonstratif ; il survit comme preuve que la liberté d'expression existe, même si cette démonstration ne tient pas debout.

    Il est devenu facile de caricaturer certains hommes politiques de premier plan (c'est plus difficile sur le plan local), parce qu'ils ne jouent plus un rôle politique primordial et sont interchangeables.

    On a pu le constater avec la contribution des "Guignols de l'Info" à la victoire de Jacques Chirac : la caricature s'inscrit dans le cirque médiatique, ce qui a été qualifié (un peu pompeusement) naguère de "société du spectacle". La mondialisation n'a pas seulement des conséquences économiques, elle a aussi des conséquences culturelles.

  • Revue de presse BD (307)

    webzine,zébra,bd,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,février,2019,marianne,catherine sauvat,anne simon,sader-masoch,roman graphique,thomas rabino,will eisner,goscinny,pratt,riad sattouf

    (Planche extraite de "L'Homme à la Fourrure", biographie de Sacher-Masoch citée par "Marianne"comme un exemple de BD "intello".)

    + "La BD est-elle devenue intello ?" : l'hebdo "Marianne" (22-28 février) consacre un long article à la mode des BD, pompeusement baptisées "romans graphiques", qui se multiplient en librairie et visent un public plus âgé que la bande dessinée dite "franco-belge".

    L'auteur de l'article, Thomas Rabino, cite le bédéaste américain Will Eisner : "Notre génération dessinait comme des dieux des histoires stupides, la nouvelle arrive avec des dessins nuls et des histoires incroyables." Mais cette description lapidaire ne correspond pas à l'évolution de la BD en Europe. Quel scénariste contemporain rivalise avec un Goscinny, un Hugo Pratt, un Fred, un Chaland... ?

    A l'inverse, on pourrait citer quelques bédéastes contemporains très doués pour le dessin, mais dont le propos est un peu vain, intellectuel au sens péjoratif.

    Et puis distinguer la forme du fond n'est guère utile s'agissant de la bande-dessinée, où forme et fond s'imbriquent comme dans les hiéroglyphes égyptiens.

    Plus certainement, c'est l'économie de la bande dessinée qui a changé au cours des dernières décennies ; la presse écrite sur laquelle reposait la BD franco-belge a perdu toute sa vitalité ; le dynamisme de la BD repose désormais sur une poignée de petits éditeurs indépendants dont les plus grosses maisons s'empressent de recopier les meilleures idées.

    + Le projet de construction européenne est présenté dans les médias audio-visuels sous l'angle culturelwebzine,zébra,bd,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,février,2019,marianne,catherine sauvat,anne simon,sacher-masoch,roman graphique,thomas rabino,will eisner,goscinny,pratt,riad sattouf,captain europe,super-héros,mythologie,cahiers,alain saint-ogan,hergé,franz masereel,martin de halleux,honoré,charlie-hebdo,école estienne,presse-citron,trophée afin de mieux convaincre une partie de l'électorat désabusé.

    La mise en service d'un "Captain Europe" pour séduire les plus jeunes électeurs indique clairement le modèle américain suivi.

    Les discours des derniers chefs d'Etat américains "face à la nation" empruntent largement au vocabulaire et aux symboles des "super-héros" ; ils ont encore en Europe une connotation puérile.

    Les Etats-Unis sont le plus souvent qualifiés en France de "démocratie-chrétienne". Les super-héros cependant soulignent un aspect commun avec la France, à savoir le caractère "technocratique" du régime, non seulement capitaliste ; l'analogie est entre les super-pouvoirs attribués aux super-héros et ceux attribués à la technologie, y compris au plan métaphysique ou religieux, car l'espoir de "sauver le monde" est un leitmotiv caractéristique des organisations technocratiques et des idéologies (élitistes) qui en découlent.

    Les spécialistes des super-héros précisent que leur succès public n'est jamais aussi grand que dans les périodes de crise, ce qui souligne encore l'étoffe religieuse des super-héros.

    Cette dimension religieuse de la technocratie, véhiculée notamment par la culture de masse, disqualifie l'aura "scientifique" souvent mis en avant. Elle disqualifie également la laïcité en tant que remède au fanatisme et au totalitarisme.

    Disqualifiés aussi les intellectuels qui présentent les super-héros comme une nouvelle mythologie comparable à la mythologie antique, grecque ou juive (biblique) ; la mythologie grecque reflète en effet une conscience nette de ce qui oppose la science à la technique.

    En d'autres termes, les Etats-Unis ont plus de deux millénaires de retard sur la Grèce antique sur le plan culturel ; le cinéma est un autre élément significatif de leur marche arrière vers le futur.

    webzine,zébra,bd,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,février,2019,marianne,catherine sauvat,anne simon,sacher-masoch,roman graphique,thomas rabino,will eisner,goscinny,pratt,riad sattouf,captain europe,super-héros,mythologie,cahiers,alain saint-ogan,hergé,franz masereel,martin de halleux

    + Les "Cahiers de la Bande dessinée" (nouveaux) (n°6/janv-mars) publient une enquête sur Alain Saint-Ogan, auteur notamment de "Zig & Puce", dont le jeune Hergé imita le trait en le modernisant petit à petit au fil de sa carrière.

    Les "Cahiers" se penchent notamment sur la carrière conséquente de dessinateur de presse de St-Ogan. S'il ne fut pas un caricaturiste de premier plan, en revanche St-Ogan nourrissait une véritable passion pour la presse et les médias.

    Par ailleurs les "Cahiers" consacrent un article illustré à Franz Masereel, artiste originaire des Flandres aux opinions pacifistes et communistes. Les éditions Martin de Halleux viennent de rééditer "Idée", bande-dessinée muette gravée sur bois par Masereel.

    + L'Ecole d'art Estienne (Paris, XIIIe) rend hommage au caricaturiste Honoré, assassiné en janvier 2015, à travers une exposition de ses dessins lors de la semaine du dessin de presse et du trophée "Presse-Citron" 2019  (-13 mars).

    Les caricatures de Honoré font un clin d'oeil appuyé à la gravure sur bois, se démarquant nettement du style moins "rétro" des confrères. Honoré faisait rarement la Une de "Charlie-Hebdo" comme ci-dessous (24/2/2010).

    webzine,zébra,bd,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,février,2019,marianne,catherine sauvat,anne simon,sacher-masoch,roman graphique,thomas rabino,will eisner,goscinny,pratt,riad sattouf,captain europe,super-héros,mythologie,cahiers,alain saint-ogan,hergé,franz masereel,martin de halleux

  • La Planète des Sciences*

    On observe la multiplication sur les étals des libraires des ouvrages de BD pédagogiques, mais rares sont leswebzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,critique,fischetti,bouzard,sciences,charlie-hebdo,galilée,descartes,newton,pythagore,dargaud réussites dans ce domaine.

    Paradoxalement, plus la pédagogie enfle et les moyens investis dans l'enseignement augmentent, plus le niveau scolaire diminue. Petit à petit, la méthodologie a tendance à se substituer au contenu même de l'art ou de la science enseignée.

    Le premier reproche à faire à cet album de vulgarisation scientifique rédigé par Antonio Fischetti et illustré par Guillaume Bouzard est sa présentation. Au regard des explications érudites d'A. Fischetti, chercheur dans le domaine de l'acoustique et chroniqueur à "Charlie-Hebdo", G. Bouzard publie une planche de BD humoristique sur chacun des savants présentés. Outre que son humour est du niveau de l'almanach Vermot ou de Cyril Hanouna, on suggère de cette façon que la science est ennuyeuse ou amère, comme les médicaments qu'il faut enrober de sucre pour que les enfants puissent les avaler.

    A priori la science est quand même un sujet beaucoup moins fastidieux que le foot ou les mangas !

    - Un autre défaut, dont les auteurs essaient de se disculper dans la préface, consiste à faire passer ainsi l'histoire de la science pour une succession de découvertes géniales, à mettre au compte de génies. La pomme de Newton, les petites phrases de Galilée ou Descartes, ce sont là des images d'Epinal plus proches de la légende dorée que de l'histoire de la Science à travers ses différentes branches.

    Le choix des trente-sept savants portraiturés est plus arbitraire que scientifique. On trouve pèle-mêle Pythagore, Léonard de Vinci et Emmanuelle Charpentier. On ne voit pas ce qu'ils ont de "révolutionnaires", suivant le critère en principe retenu ?

    La science a d'ailleurs souvent progressé contre les institutions scientifiques elles-mêmes, et cet album ne rend pas bien compte de cet aspect.

    L'ambition de cet album fait penser à celle du programme de philosophie de classe terminale, spécialité française assez ubuesque puisque il s'agit en quelques mois d'étudier LA philosophie, alors que quelques mois seraient nécessaires pour étudier chacun des trente-six auteurs figurant dans l'index des manuels. Résultat : qui trop embrasse mal étreint.

    Il aurait sans doute été plus judicieux de se concentrer sur l'une des branches de la science ; qu'il s'agisse de l'astronomie, de l'archéologie ou de la médecine... le choix est large.

    L'histoire de la science ou ce qui passe pour tel soulève actuellement beaucoup de questions. En effet on a vu peu à peu au cours du XXe siècle la politique se résoudre entièrement à des questions économiques, et on peut se demander si la science n'est pas désormais, de façon similaire, réduite à des questions techniques. Certains indices le laissent penser, comme la spécialisation accrue de la recherche scientifique et la ramification de la science en branches toujours plus nombreuses ; ce phénomène reflète bien plus l'organisation technocratique de la recherche qu'il n'est "scientifique" à proprement parler.

    Comme certains réclament "la preuve de Dieu", les plus jeunes générations sont tentées de réclamer aujourd'hui "la preuve du Progrès" dans un monde qui semble plus en proie au chaos qu'au progrès.

    La Planète des Sciences, par A. Fischetti & G. Bouzard, éd. Dargaud 2019.

  • Revue de presse BD (303)

    + Bernard-Henri Lévy a repris son bâton de pèlerin pour prêcher l'Europe et ses valeurs aux Français dewebzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,janvier,2019,bhl,bernard-henri lévy,fachisme,philippe val,lévinas,charlie-hebdo,onfray,cicéron,tacite,lumières plus en plus sceptiques vis-à-vis de ce séduisant projet d'abolition des frontières, de paix et de rayonnement culturel - en un mot de victoire contre le fachisme latent dans le peuple, tantôt à l'état pur, tantôt sous la forme non moins inquiétante de "l'islamo-fachisme" ou du "communisto-fachisme", voire du "twittéro-fachisme".

    Laissons de côté l'aspect économique et financier du projet européen, puisque BHL n'est pas un de ces banquiers internationaux cupides qui se complaisent dans l'onanique manipulation des chiffres et des statistiques. Tenons-nous en à la "culture européenne" au sens noble.

    Hélas cette notion de "culture européenne" est des plus obscures, un vrai trou noir ! BHL donne quelques exemples de ses auteurs préférés : Vargas-Llosa, Kundéra, Philippe Val, lui-même..., mais on a du mal à se faire une idée générale, ou même à dénicher dans cette liste un auteur satirique qui nous délivre de l'oppressant optimisme du totalitarisme.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,janvier,2019,bhl,bernard-henri lévy,fachisme,philippe val,lévinas,charlie-hebdo,onfray,cicéron,tacite,lumières

    M. Onfray caricaturé par Pancho ("Canard Enchaîné")

    + Il paraît que le monde et la philosophie modernes sont complexes, affaires de spécialistes. N'empêche que l'éthique de BHL (bon antifachiste contre méchant fachiste) est limpide comme de l'eau de roche ou comme un album de Tintin, infatigable héros cosmopolite défenseur du droit de certains peuples (chinois, amérindien, syldave...) à disposer d'eux-mêmes (tant que ça ne nuit pas aux intérêts belges).

    Frédéric Pagès pour sa part suggère un rapprochement entre la morale de Michel Onfray et la série "Alix" ("Canard Enchaîné", 17 janvier). En effet l'essayiste rival de BHL prône de son côté le retour de la vertu romaine : courage, fidélité, amitié, famille, patrie... dont le bavardage des théologiens chrétiens nous aurait éloigné.

    C'est bien beau la culture : Tintin, BHL, Onfray... mais le moins pragmatique des citoyens français devine que ça ne règle pas le problème des milliers de milliards de dettes accumulées par les élites politiques françaises, allemandes ou britanniques. Il faudra bien que quelqu'un paie.

    + A propos de culture -japonaise, cette fois-, on sait le rôle prépondérant de la télévision dans la mode webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,janvier,2019,bhl,bernard-henri lévy,fachisme,philippe val,lévinas,charlie-hebdo,onfray,cicéron,tacite,lumières,frédéric pagès,rumiko takahashi,ranma,maison ikkoku,festival,angoulême,manga,tf1,delitoondes mangas en France. Les dessins-animés japonais ont été importés en France en raison de leurs faibles coûts de production, notamment par TF1 au début des années 80.

    TF1 se passionne encore en 2019 pour la culture asiatique puisque le groupe vient d'investir dans la "start-up" Delitoon, qui diffuse des mangas sur tablettes numériques selon un procédé de lecture en vogue en Corée du Sud. Delitoon, diffuseur de mangas traduits en français se targue de 400.000 abonnés.

    Le festival d'Angoulême fournit sa caution à cette mode asiatique, qui a cette année décerné son prix à la mangaka Rumiko Takahashi ("Ranma 1/2", "Maison Ikkoku").

    On voit ici à quel point l'idée de "culture européenne" est théorique voire dépassée. Toutes les politiques protectionnistes dans le domaine de la culture ont échoué face à une culture de plus en plus mondialisée.

    Il faut dire de cette culture de masse qu'elle est la moins "populaire" qui soit, contrairement à l'étiquette couramment apposée dessus, et la plus "élitiste" compte tenu de son mode de production industriel.

    Cette culture est aussi de plus en plus spécialisée (par sexe, voire par goût sexuel, mais aussi par tranche d'âge, passion pour telle ou telle pratique sportive...), et par conséquent de moins en moins "universelle" selon un terme galvaudé.

    (Vignette ci-contre extraite de "Juliette, je t'aime !" par Rumiko Takahashi.)