Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

charlie-hebdo

  • Revue de presse BD (275)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2018,bobika,siné-mensuel,mai 68,cohn-bendit,charlie-hebdo,gaullisme,reiser,choron,gotlib,orwell,macron,gustave jossot,didier pasamonik

    Dessin de Presse par Bobika ("Siné-Mensuel")

    + L'anniversaire de "Mai 68" ne déclenche pas seulement des railleries "à droite", chez les héritiers du "gaullisme", mais encore de la part de certains militants de gauche ulcérés par le libéralisme de Daniel Cohn-Bendit, figure du mouvement estudiantin qui cautionne aujourd'hui la politique d'E. Macron.

    On peut dire que "Charlie-Hebdo" a connu la même évolution que Cohn-Bendit; sans l'attaque de sa rédaction au fusil d'assaut, qui lui a conféré un nouveau statut médiatique international, "Charlie-Hebdo" ne serait sans doute plus qu'une icône vieillie, le symbole d'une époque révolue.

    Il convient aussi de mentionner l'ironie précoce de Reiser vis-à-vis de "Mai 68" ; le Pr Choron et Marcel Gotlib ("Fluide Glacial") le rejoignaient sur ce point, qui avaient en commun d'être issus de milieux très modestes et de n'avoir pas pu faire d'études supérieures. De leur point de vue, le militantisme politique était un luxe qu'ils ne pouvaient pas se permettre.

    + Quand on cite G. Orwell en 2018, on se fait traiter de militant de droite (surwebzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2018,mai 68,bobika,siné-mensuel,cohn-bendit,charlie-hebdo,gaullisme,reiser,choron,gotlib,orwell,macron,gustave jossot,didier pasamonik,bataille d'hernani,pepe,putois,looney tunes,australie,sidney daily telegraph les réseaux sociaux). C'est sans doute le pessimisme d'Orwell qui le fait passer pour un "essayiste de droite". On ne devrait pourtant pas s'étonner qu'un essayiste marxiste s'efforce de désillusionner ses lecteurs (ci-contre éd. française 1969 de "1984").

    G. Orwell faisait observer combien le militantisme politique nuit à la satire, et par conséquent à la "liberté d'expression", slogan creux n'en déplaise aux auteurs de "Le Pouvoir de la Satire" (Dargaud, 2018), BD didactique à ranger au rayon des ouvrages pieux républicains.

    Le plus agaçant dans cet ouvrage est la récupération au profit d'une thèse de caricaturistes qui ne sont pas ou peu "républicains", voire antirépublicains comme Gustave Jossot.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2018,mai 68,bobika,siné-mensuel,cohn-bendit,charlie-hebdo,gaullisme,reiser,choron,gotlib,orwell,macron,gustave jossot,didier pasamonik,bataille d'hernani,pepe,putois,looney tunes,australie,sidney daily telegraph

    + Le journaliste belge Didier Pasamonik a tenu à défendre la récente adaptation de Gaston Lagaffe au cinéma contre la "bigoterie" de ceux qui estiment l'oeuvre culte de Franquin trahie : "Gaston Lagaffe de PEF est un bon film, drôle, bien écrit, malin dans l’adaptation, respectueux mais pas béat, soucieux d’abord de bien caractériser les personnages et de les mettre dans des situations comiques cohérentes. Le jeu des acteurs en particulier est très réussi."

    La fille de Franquin semble particulièrement visée par D. Pasamonik, qui compare la réception de ce film à la "Bataille d'Hernani" - pas moins.

    Ce spécialiste de la BD doit pourtant savoir que l'humour de Gaston Lagaffe tient largement au rythme de ses gags, impossible à transposer au cinéma. Rarement nanard n'aura été défendu avec autant de conviction !

    + Emmanuel Macron, lors d'un voyage diplomatique, a gratifié la femme de son homologue australien d'un "delicious wife" sexuellement connoté ; ce lapsus a valu au chef de l'Etat d'être comparé à "Pépé le Putois" par la presse australienne. Il s'agit d'un personnage de "cartoon" américain ("Looney Tunes"), s'exprimant avec un fort accent français ou italien. Or Pépé le Putois se distingue par ses moeurs de harceleur sexuel. 

    Le "Daily Telegraph" de Sydney aurait-il osé s'en prendre ainsi à de Gaulle ?

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2018,mai 68,bobika,siné-mensuel,cohn-bendit,charlie-hebdo,gaullisme,reiser,choron,gotlib,orwell,macron,gustave jossot,didier pasamonik,bataille d'hernani,pepe,putois,looney tunes,australie,sidney daily telegraph

  • Revue de presse BD (269)

    fanzine,bd,zébra,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2018,bernard baissat,canard enchaîné,maurice maréchal,crapouillot,galtier-boissière,pierre scize,cabu,choron,cavanna,gallica,gassier,lettres françaises,sennep,aragon,eluard,hemingway,steinbeck,triolet,effel,maurras,abel hermant

    Dessin de Gassier (1939), dessinateur au "Canard enchaîné" et précurseur du style de Sennep, Effel, Cabu...

    + Le documentaire filmé de Bernard Baissat, "Aux 4 Coins du Canard" (1987, 3 parties) retrace l'histoire du "Canard Enchaîné" depuis sa fondation par Maurice Maréchal en 1915. Si ce n'est exhaustif, ce docu montre les principaux collaborateurs et directeurs successifs d'une publication qui passe paradoxalement aujourd'hui pour une vénérable institution. Les principaux dessinateurs et des exemples de leurs dessins sont aussi présentés.

    L'anticonformisme du "Canard", son esprit contestataire, trouve son origine dans la guerre de 14-18, décidée et planifiée par les élites politiques, mais contre laquelle se rebiffèrent quelques anciens combattants, le plus souvent issus de milieux populaires. "Le Crapouillot" de Galtier-Boissière, ou encore le "Voyage" de L.-F. Céline sont animés par des mobiles similaires.

    Autres aspects populaires : une conception artisanale et l'absence de publicité. Un collaborateur, Pierre Scize, fut même viré par M. Maréchal en 1933 pour avoir accepté la Légion d'Honneur, ce qui prouve que le "Canard" ne transigeait pas avec sa propre éthique.

    Après la Seconde guerre mondiale, le "Canard" renaît, mais il va s'éloigner peu à peu de son caractère populaire original. Nouveau paradoxe, on constate que plus la démocratie progresse, plus le peuple est privé de moyens d'expression propres.

    Cabu (2e partie) a tort de vanter le professionnalisme du "Canard enchaîné", car professionnalisme rime avec académisme, voire autocensure. La politisation du "Canard" rend en outre celui-ci de plus en plus insipide et de moins en moins truculent.

    Le "Charlie-Hebdo" de Choron et Cavanna occupera le créneau de la presse populaire laissé vacant par le "Canard".

    + Le site "Gallica", qui fête ses 20 ans, permet la consultation de nombreuxfanzine,bd,zébra,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2018,bernard baissat,canard enchaîné,maurice maréchal,crapouillot,galtier-boissière,pierre scize,cabu,choron,cavanna,gallica,gassier,lettres françaises,sennep,aragon,eluard,hemingway,steinbeck,triolet,effel,maurras,abel hermant titres de presse datant d'avant la censure publicitaire - indirecte mais néanmoins très efficace.

    Lire les "Lettres Françaises" de 1944 est assez instructif sur cette période cruciale dans l'histoire de la presse française et de la censure. Cet hebdomadaire d'obédience communiste, qui sera dirigé par Aragon ultérieurement, est bizarrement plus américanophile et anglophile qu'il n'est russophile -comme quoi BHL n'est pas seul responsable du changement de cap américanophile de l'intelligentsia française (plus disciplinée que la soviétique).

    En 1944 les "Lettres Françaises" publient un poème d'Eluard en face d'une caricature de Sennep (ci-contre) (anticommuniste mais gaulliste) ; l'heure est à "balance ton collabo" et de nombreuses caricatures de J. Effel, Sennep, Monier, Ferjac, visent les écrivains soupçonnés de sympathie avec l'occupant allemand (Abel Hermant, Sacha Guitry, C. Maurras...) ; comme la télé ne livre pas encore son stock de divertissements à domicile, le journal publie sous forme de feuilletons des romans illustrés (de Queneau, Claude Aveline, E. Triolet, Steinbeck, Hemingway...).

    Les encarts de publicité pour les grandes enseignes parisiennes n'ont pas encore la taille des placards d'aujourd'hui ; la rubrique "mode féminine" est intitulée "Souvent femme varie..."

    fanzine,bd,zébra,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2018,bernard baissat,canard enchaîné,maurice maréchal,crapouillot,galtier-boissière,pierre scize,cabu,choron,cavanna,gallica,lettres françaises,sennep,aragon,eluard,hemingway,steinbeck,triolet,effel,maurras,abel hermant,gassier,cabu,charlie-hebdo,concours,dessin,presse,l'étudiant,siné-mensuel

    + L'asso. "Dessinez, créez, liberté" ("Charlie-Hebdo") en partenariat avec "L'Etudiant", propose un concours (ouvert aux 15-25 ans) sur le thème de "le rire ou la peur". A la clef, 500 euros de fournitures et bouquins divers à gagner.

    + Les plus grands dessinateurs de "Siné-Mensuel": Jiho, Desclozeaux et Fernand, exposent ensemble à Lunel, non loin de Montpellier, jusqu'au 10 avril. Une grande affiche !

    fanzine,bd,zébra,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2018,bernard baissat,canard enchaîné,maurice maréchal,crapouillot,galtier-boissière,pierre scize,cabu,choron,cavanna,gallica,lettres françaises,sennep,aragon,eluard,hemingway,steinbeck,triolet,effel,maurras,abel hermant,gassier,charlie-hebdo,concours,dessin,l'étudiant,siné-mensuel,lunel,jiho,desclozeaux,fernand

  • Revue de presse BD (268)

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2018,siné-mensuel,yassine belattar,bosc,wolinski,charlie-hebdo

    + Tout ou presque oppose l'humour de Wolinski, prolixe, à celui de Bosc, muet. Dans ses Mémoires dessinés ("Le Bonheur est un métier"/Glénat), Georges Wolinski raconte pourtant son intérêt, voire son admiration pour Bosc, qu'il faillit embaucher à "Charlie-Hebdo".

    A la page 19, Wolinski reprend cette tarte à la crème du suicide, plus fréquent chez les humoristes en raison de leur "lucidité". Ce poncif repose sur quelques cas mémorables. Les caricaturistes de "Charlie-Hebdo" (Cabu, Wolinski, Honoré), eux, étaient bien partis pour fêter leur cent ans.

    D'ailleurs on sait que les cas de suicide sont nombreux parmi les lycéens ou les policiers, espèces qui ne brillent pas spécialement par leur humour ou leur esprit satirique, mais se contentent le plus souvent de blagues potaches.

    Remarquons en outre que l'optimisme est le carburant indispensable des idéologies modernes les plus meurtrières: optimisme des 7 vierges au paradis d'Allah, mais aussi optimisme des "lendemains qui chantent", optimisme du darwinisme social, optimisme de l'égalité entre les hommes et entre les peuples, optimisme de l'entrepreneur, etc.

    Le site internet dédié à Bosc reprend un échange de lettres entre les deux humoristes.

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2018,siné-mensuel,yassine belattar,bosc,wolinski,charlie-hebdo,presse-citron,bnf,cavanna,goscinny,école estienne,pilote,mad,guy bara,strip,france-soir,sempé,france-culture,tewfik hakem

    + Dans un entretien avec Tewfik Hakem diffusé par "France-Culture", Jean-Jacques Sempé dit son amour de la musique, sujet de nombre de ses dessins, et son horreur de la bande-dessinée.

    - La mort rôde toujours dans les chansons de Trenet.

    + Dans "Siné-Mensuel" de mars 2018, l'humoriste musulman Yassine Belattar, qui se produit dans des cabarets ou des théâtres, répond à la question : - Pourquoi refusez-vous de dire tout simplement "Je suis Charlie" ? Ce qui dans le contexte actuel prête à confusion...

    - Je n'ai pas l'impression que Charb ou les autres auraient voulu qu'on utilise un des moments les plus pénibles de l'histoire de notre pays pour le transformer en slogan, en image pieuse interdite de toute critique.

    Dans l'ensemble, Yassine Belattar fait des réponses très patriotiques, ce qui s'explique sans doute par son implication dans les campagnes électorales de F. Hollande et E. Macron.

    Avant que Philippe Val n'écrive un essai sur la grandeur de l'Occident, les dessinateurs de "Charlie-Hebdo" étaient peu, voire pas du tout nationalistes ; il faut dire que certains avaient participé aux guerres d'Algérie ou d'Indochine. Or la guerre soigne généralement du nationalisme, comme le cocufiage soigne de l'amour.

    + En marge du trophée "Presse-Citron" de la caricature amateur, organisé par les élèves de l'école Estienne, se déroulera à la BNF jeudi 22 mars une série de conférences sur le thème du rapport de la bande-dessinée avec la caricature ; il faut souligner que cette série de conférences aura lieu sous haute protection policière : ne s'agirait-il pas d'un traquenard afin de procéder à l'arrestation de quelques anarchistes ?

    Le rapport entre la BD et la caricature n'est pas apaisé mais conflictuel. La querelle entre Goscinny ("Pilote") et Cavanna ("Charlie-Hebdo") n'était pas une simple querelle de personnes. Auquel cas, Goscinny aurait mieux digéré des critiques qui visaient aussi le contenu "infantilisant" de "Pilote".

    Tandis que la caricature satirique s'efforce de dépasser le niveau du simple divertissement, la BD tend au contraire au pur divertissement (et se trouve ainsi peu à peu remplacée par de nouveaux modes de divertissement encore plus stupéfiants).

    Quelques contre-exemples confirment la règle : le magazine américain "Mad", qui parodiait les "comics" pour souligner leur stupidité ; on peut aussi mentionner quelques BD de Franquin, qui avait fini par être dégoûté par son métier de bédéaste ; et encore Goscinny lui-même quand il souligne certains aspects ridicules du chauvinisme français.

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2018,siné-mensuel,yassine belattar,bosc,wolinski,charlie-hebdo,presse-citron,bnf,cavanna,goscinny,école estienne,pilote,mad,guy bara,strip,france-soir

    Max l'Explorateur, par Guy Bara.

    + Les strips de BD, surtout appréciés par le public germanique ou américain, sont à mi-chemin entre satire et BD. Ils permettent exprimer une forme d'humour qu'il est assez vain d'essayer de transposer au cinéma.

    Le webzine BD-Zoom annonce la réédition prochaine en album chez Dupuis des strips de "Max l'Explorateur" par le dessinateur belge (d'origine lettone) Guy Bara.

    Ces strips furent publiés dès la fin des années 50 dans "France-Soir", puis dans le quotidien belge "Le Soir", jusqu'au début des années 90.

  • Caricature Jean-Marie Le Pen

    La Semaine de Zombi. Mercredi : Le point commun entre Jean-Marie Le Pen et "Charlie-Hebdo" ? Le pressentiment que le "politiquement correct" les tuera.

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,caricature,jean-marie le pen,mémoires,nègre,politiquement correct,charlie-hebdo,dessin,presse,satirique,editorial cartoon,zombi

  • Revue de presse BD (263)

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,février,2018,tintin,hergé,bob garcia,wallez,diable,bon dieu,georges rémi,catholique,tintoret,philippe val,coq,bruyères,charlie-hebdo,agathe andré,patrick font

    + Les ayant-droits de Hergé sont peu soucieux de mettre en avant le catholicisme du père de Tintin, car celui-ci constitue un obstacle à la reconnaissance de Hergé comme artiste. Avec son essai "Hergé, le diable et le bon dieu" (Desclée de Brouwer), Bob Garcia n'hésite pas à mettre les pieds dans le plat.

    On sait que Georges Rémi a reçu une éducation catholique et qu'il a eu pour mentor un ecclésiastique, l'abbé Wallez, résolu à exploiter la bande-dessinée comme moyen de propagande. Pour autant, "Tintin" a-t-il un lien avec le catholicisme ? La propagande par l'image est sans doute une caractéristique catholique, mais les aventures de Tintin & Milou sont loin d'être une illustration ou une défense de la foi catholique comme la peinture de Tintoret ou du Caravage.

    Tintin illustre plutôt le patriotisme belge, à la fois anticommuniste, antiaméricain et colonialiste (occultant le pillage du Congo par les entrepreneurs belges); la religion catholique n'est qu'un aspect secondaire de ce patriotisme. Les convictions religieuses de Hergé semblent avoir évolué au fil du temps ; plus persistants furent ses principes écologistes, appris chez les boy-scouts, qui le marquèrent plus que telle ou telle idéologie.

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,février,2018,tintin,hergé,bob garcia,wallez,diable,bon dieu,georges rémi,catholique,tintoret,philippe val,coq,bruyères,charlie-hebdo,agathe andré,patrick font,biodiversity heritage library,françois martinet,flickr,chouette

    Tête de chouette par François Martinet

    + La bibliothèque virtuelle de la biodiversité (Biodiversity Heritage Library) a mis en ligne (Flickr) plus d'un million de dessins, croquis et photographies représentant la faune ou la flore. Les illustrateurs et auteurs de bande-dessinée qui travaillent souvent à partir d'une documentation pourront puiser dans ce stock d'images exceptionnel (cf. ci-dessus).

    "On vit dans un monde où le réel est en concurrence avec l’opinion à tous les niveaux." déclare Philippe Val dans "Le Coq des Bruyères", où il est interviewé par Agathe André (ex-journaliste à "Charlie-Hebdo").

    Sur ce point l'ancien rédacteur en chef de "Charlie-Hebdo" fait preuve de lucidité, bien qu'il faut ajouter que le gouvernement par l'opinion, la rumeur et les "fake-news", est largement orchestré par les médias et les élites politiques...

    De plus, en entrant avec "Charlie-Hebdo" dans le jeu politique, P. Val s'est exposé à des polémiques violentes et des insultes qui sont monnaie courante sur ce terrain.

    Pour le reste, Philippe Val est plus proche de l'incantation et du cours d'éducation civique que de la satire. La liberté d'expression est enseignée dans l'école républicaine (y compris dans l'enseignement privé, soumis à un programme commun) quasiment comme... un dogme ; quelques affaires judiciaires récentes illustrent cette situation ubuesque. Or l'étatisme à la française, peut-être sans équivalent dans le monde, non seulement est un moyen de censure (il rend le contrôle de la presse et des médias audio-visuels plus facile, par exemple), mais il est aussi sans doute le produit d'une certaine censure.

    On peut se demander si cet étatisme n'est pas la cause de l'engouement non moins extraordinaire des Français pour l'internet, c'est-à-dire un média alternatif, souvent perçu et décrit comme une menace par les représentants de l'ordre public républicain.

    NB : le "Coq des Bruyères" est une publication satirique en ligne fondée en 2006 par Patrick Font, ex-partenaire de scène de Philippe Val.

    + La bande-dessinée didactique a le vent en poupe, mais elle s'avère souvent un moyen de propagande. Nous reviendrons sur le cas de Marion Montaigne, qui assimile la technique à la science dans ses BD et ses dessins-animés humoristiques de vulgarisation. Le label de la science est ainsi accordé à des découvertes ou inventions qui ne souvent que le fruit de tâtonnements hasardeux.

    Dans cette BD en ligne, il s'agit d'élucider de façon pseudo-scientifique le "terrorisme individuel" ; traduisez : le terrorisme qui ne trouve pas sa motivation dans une fatwa, dont les exemples ne manquent pas dans l'actualité récente.

    En résumé : l'individualisme est suspect a priori, et seul un certificat médical lui fournira une excuse valable. On est plus près ici du scénario d'une série américaine jouant sur la peur que du propos didactique.

    Le caractère distinctif du terrorisme en réalité n'est pas sa violence, qui focalise l'attention, c'est sa violence assumée. Il existe une violence sociale, voire institutionnelle, quantitativement beaucoup plus meurtrière, mais en revanche presque taboue, ou considérée comme un "dommage collatéral", qui ne soulève pas ou peu d'indignation.

    Le fait d'assumer la violence de la part des terroristes, comme de la minimiser de la part des institutions, ce sont là deux surtout deux stratégies différentes.

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,février,2018,tintin,hergé,bob garcia,wallez,diable,bon dieu,georges rémi,catholique,tintoret,philippe val,coq,bruyères,charlie-hebdo,agathe andré,patrick font,biodiversity heritage library,françois martinet,flickr,chouette,didactique,marion montaigne,vulgarisation,terrorismeti

     

  • Revue de presse BD (261)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,janvier,2018,alix,shinzo keigo,macroniste,töpffer,québec,christian blais,histoire,fake news

    + Le festival d'Angoulême expose "Alix", créé par Jacques Martin; à cette occasion "Libération" publie un portrait revisité du jeune héros gallo-romain, dont les aventures furent publiées dans "Tintin" afin de fournir à ce magazine un alibi culturel. Alix est transformé en jeune député macroniste, bobo et militant gay, marié à son faire-valoir (dessin de Shinzo Keigo).

    Le temps semble loin où les intellectuels de gauche accusaient cette série d'entretenir la nostalgie typiquement réac (cf. Nietzsche) de l'empire romain. Le propre de l'idéologie est, comme le vent, de tourner.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,janvier,2018,alix,shinzo keigo,macroniste,töpffer,québec,christian blais,histoire,fake news,propagande,kamil plejwaltzsky,zoo,voile noir,bashar el assad,dodo,cha,casterman

    + Les spécialistes de la BD s'accordent à voir en Rodolphe Töpffer (1799-1846) un pionnier du genre. Manquent à Töpffer les bulles, employées presque systématiquement dans la BD aujourd'hui. La revue "L'Histoire" a déniché un placard publicitaire québécois, datant de la fin du XVIIIe siècle ; cette affiche en bande-dessinée était destinée à promouvoir la candidature à la députation de deux marchands d'origine écossaise.

    Cet usage précoce de phylactères dans lesquels s'inscrivent dialogues ou descriptions est à rapprocher de l'usage similaire par les caricaturistes britanniques de l'époque, explique l'historien Christian Blais.

    + Beaucoup de bruit pour rien autour des "fake news" : le président E. Macron en webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,janvier,2018,alix,shinzo keigo,macroniste,töpffer,québec,christian blais,histoire,fake news,donald trump,macron,orwell,1984,kamil plejwaltzsky,zoo,voile noir,bashar el assad,dodo,cha,castermanpersonne, suivi de sa ministre de la Culture, ont annoncé qu'ils mettront en place des mesures légales pour lutter contre ces "fake-news". Mais la propagande n'a rien d'une nouveauté: la démagogie explique le recours systématique des partis politiques à la propagande, diffusée par la presse. Tous les titres, y compris ceux réputés les plus sérieux ("Le Monde"), ont publié des "fake news" au cours des dernières décennies. Rarement ces journaux ont fait ne serait-ce qu'amende honorable.

    Georges Orwell ne fait pas pour rien du "Ministère de l'Information" l'un des centres névralgiques du pouvoir totalitaire dans "1984".

    Le coup de génie politique de Donald Trump est d'avoir récupéré la méfiance de l'opinion publique américaine vis-à-vis des médias, dans un pays où le complotisme est devenu une contre-culture vivace, en réaction à la désinformation des médias.

    + Comme la bande-dessinée est une composante de la culture de masse, vecteur important de propagande, elle est directement concernée. Kamil Plejwaltzsky épingle dans le magazine publicitaire gratuit "Zoo" (n°64 - janvier 2018) "Le Voile noir" (Casterman), BD de Dodo et Cha ; il est reproché à cette BD de contribuer à la désinformation sur le récent conflit syrien :

    "Dans la bande-dessinée de Dodo et Cha, la Russie et le gouvernement de Bashar-el-Assad en prennent aussi pour leur grade et sont accusés de bombarder aveuglément les populations civiles, perpétuant ainsi l'idée saugrenue d'une guerre propre. Même si on sait maintenant que les bombes lâchées sur les manifestants syriens au début du conflit provenaient de positions rebelles, la question de s'être fait une opinion trop vite à coup d'idéalisme et de reportages bâclés ne semble pas avoir traversé l'esprit de la scénariste."

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,janvier,2018,québec,christian blais,histoire,fake news,alix,shinzo keigo,macroniste,töpffer,kamil plejwaltzsky,zoo,voile noir,bashar el assad,dodo,cha,casterman,donald trump,macron,orwell,1984,pamphlets,louis-ferdinand céline,le point,haïm korsia,buck danny,nippophobe

    + "Je me fais un pieux devoir de n'avoir jamais lu Céline." Décidément ubuesque, la censure des "Pamphlets" de Louis-Ferdinand Céline ; en effet l'hebdomadaire "Le Point" a décidé de publier dans le cadre d'un "rendez-vous littéraire" (sic) les goûts du grand rabbin de France Haïm Korsia. Que penserait-on d'un athée qui se vanterait de n'avoir jamais lu la Bible ? Que c'est un imbécile pétri de préjugés.

    Le grand rabbin avoue son dégoût également de la littérature de Proust (phrases trop longues). Il cite la bande-dessinée, en particulier "Buck Danny", série belge pompée sur la propagande américaine. Cette BD ouvertement raciste (nippophobe) permet de comprendre le mécanisme du racisme ; il n'est dans ce cas qu'un des aspects de la culture nationaliste.

    Mais il y a longtemps que l'on ne fait plus seulement la guerre (d'où découlent les génocides) au nom de la xénophobie, mais aussi au nom de valeurs prétendument humanistes (liberté, fraternité, égalité) ou... de la paix (prétexte inventé par... saint Thomas d'Aquin au moyen-âge).

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,janvier,2018,québec,christian blais,histoire,fake news,alix,shinzo keigo,macroniste,töpffer,kamil plejwaltzsky,zoo,voile noir,bashar el assad,dodo,cha,casterman,donald trump,macron,orwell,1984,pamphlets,louis-ferdinand céline,le point,haïm korsia,buck danny,nippophobe

    La série "Buck Danny" mettant en scène la guerre entre les Etats-Unis et le Japon dans l'océan Pacifique sont émaillés d'insultes racistes vis-à-vis des soldats japonais ("face de citron", "face de coing", de "lune", etc.)

    + "France 3" diffuse un long documentaire sur "Charlie-Hebdo", les caricatures de Mahomet et le massacre des dessinateurs : "Charlie-Hebdo, le rire en éclats" (Y. Riou & Ph. Pouchain).

    Haché, mélangeant des témoignages récents et des images d'archives, invitant à s'exprimer des intellectuels sans lien direct avec "Charlie-Hebdo" ni la satire (Marcel Gauchet, Raphaël Enthoven, Jean-Noël Jeanneney...), plutôt qu'un documentaire, il s'agit de faire la démonstration que la France est la patrie de la liberté d'expression.

    Loin de l'esprit critique défendu par les fondateurs de "Charlie-Hebdo", on est ici proche de la mythomanie républicaine. Parmi les rares voix discordantes invitées à témoigner, celle de l'avocat de la mosquée de Paris, Me Szpiner ; il n'a pas de mal à montrer le caractère démagogique du soutien à "Charlie-Hebdo" des principaux chefs de partis politiques, lors du procès intentée par la mosquée; ce soutien constitue l'une des étapes de la récupération de "Charlie-Hebdo".

    Plusieurs intellectuels tentent dans ce documentaire d'établir une filiation entre "Charlie-Hebdo" et la philosophie des Lumières. En réalité le modèle politique de Voltaire était la monarchie constitutionnelle anglaise et les philosophes des Lumières contestaient le monopole du clergé catholique, alors encore puissant, non la religion d'une petite minorité dépourvue d'influence. L'islamophobie de Voltaire est anecdotique.

    Les caricatures violentes dirigées contre la monarchie de Louis XVI, citées dans le documentaire comme les ancêtres des caricatures de "Charlie-Hebdo", n'ont pas grand-chose à voir avec les philosophes des Lumières, satiriques mais réformistes; ces caricatures furent un outil de propagande entre les mains d'un gouvernement républicain... terroriste.

  • Revue de presse BD (260)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,janvier,2018,revue,presse,hebdomadaire,new york times,féminisme,simone de beauvoir,agnès poirier,fred martin,harcèlement sexuel,charlie-hebdo,richard malka,liberté d'expression

    Dessin de presse de Fred Martin

    + La querelle entre féministes à propos du harcèlement sexuel a un retentissement international.

    Dans les colonnes de "The New York Times" (13-14 janv.), Agnès Poirier explique aux lecteurs new-yorkais que Simone de Beauvoir elle-même n'adhérait pas au féminisme radical actif aux Etats-Unis, avec ses réunions interdites aux hommes. Le féminisme radical s'est implanté en France depuis une vingtaine d'années, ajoute A. Poirier, néanmoins toutes les femmes françaises, y compris lorsqu'elles se disent féministes, ne sont pas disposées à renoncer aux relations avec l'autre sexe, à quoi la judiciarisation des rapports amoureux conduit.

    Paradoxalement la société occidentale capitaliste est la plus (officiellement) féministe en même temps qu'elle repose largement sur ce dérèglement des sens et du désir que l'on appelle "société de consommation", qui constitue un obstacle à la maîtrise de soi et l'éducation.

    + A l'occasion de la promotion de son premier roman, l'avocat (de "Charlie-Hebdo") et scénariste de BD Richard Malka a déclaré lors d'un "talk-show" télévisé (13/01) : - Je ne considère pas que la liberté d'expression est un absolu. Une déclaration étonnante puisque personne n'a jamais sérieusement prétendu le contraire. Les lois civiles et pénales françaises encadrent strictement la liberté d'expression, soumise au respect de "l'ordre public".

    Propos mensonger, bien qu'il soit parfois enseigné à l'école, celui qui consiste à faire de la liberté d'expression le résultat d'un quelconque "progrès juridique"; les tribunaux ne sont pas les meilleurs garants d'une liberté d'expression qui, le plus souvent, se joue des lois. Il vaut mieux étudier, plutôt que le principe abstrait de la "liberté d'expression", les nouvelles méthodes de censure mises en place dans les sociétés modernes afin de suppléer l'impuissance de l'interdiction légale.

    La télévision, qui joue le rôle de filtre, est un puissant moyen de censure dans la mesure où elle canalise l'expression et permet de mieux la contrôler.

    + L'affaire de la réédition des "Pamphlets" de L.-F. Céline illustre la difficulté dewebzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,janvier,2018,revue,presse,hebdomadaire,new york times,féminisme,simone de beauvoir,agnès poirier,fred martin,harcèlement sexuel,charlie-hebdo,richard malka,liberté d'expression,pamphlets,céline,antisémite,censure,gallimard,jul,chine,macron,aragon la censure moderne. Résultat de pressions gouvernementales exercées sur l'éditeur Gallimard, la censure fait en pratique une publicité extraordinaire à un auteur et des ouvrages que l'on peut aisément se procurer chez un bouquiniste.

    Dans ces pamphlets (éd. 1937,38,41)Céline vilipende notamment les Juifs ("Bagatelles pour un Massacre"), qu'il soupçonnait de comploter pour pousser l'Europe à une nouvelle guerre.

    Lors de leur première parution, les pamphlets ne firent pas tant scandale dans la presse ; l'outrance du propos, qui passe aujourd'hui pour une circonstance aggravante, était plutôt perçue comme une circonstance atténuante au début du XXe siècle.

    On peut donc parler ici de bavure en matière de censure, qui prend désormais habituellement des formes plus subtiles.

    + Le caricaturiste Jul (ex-"Charlie-Hebdo") est parti en voyage officiel en Chine dans les bagages du président de la République. A son retour, le dessinateur s'est répandu en explications dans les médias. Contrairement au poète Aragon qui dressa un portrait idyllique de la dictature soviétique, contrairement aux peintres français invités par le Reich nazi en Allemagne pour contribuer au rapprochement entre les deux pays (1941), Jul ne tresse pas de lauriers au régime chinois.

    Cependant on peut difficilement faire plus hypocrite que l'alibi des Droits de l'Homme, invoqué pour justifier la présence de ce bédéaste lors de cette excursion diplomatique.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,janvier,2018,revue,presse,hebdomadaire,new york times,féminisme,simone de beauvoir,agnès poirier,fred martin,harcèlement sexuel,charlie-hebdo,richard malka,censure,liberté d'expression,pamphlets,céline,antisémite,gallimard,jul,chine,macron,aragon