Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

festival

  • Caricature Emmanuel Macron

    Caricature par ZOMBI

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,festival,angoulême,emmanuel macron,fauve,fibd,2020,dessin,presse,satirique,editorial cartoon,zombi

     

  • Revue de presse BD (344)

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,janvier,2020,le greco,grand palais,eisenstein,picasso,barrès,cocteau,elie faure,tolède,domenikos theotokopoulos,jésus,apôtres

    Calvaire du Christ par le Greco.

    + Peut-on admirer les oeuvres du Greco exposées au Grand Palais (jusqu'au 10 février) sans culture biblique ? Sans doute puisque Domenikos Theotokopoulos, alias le Greco (1541-1614), n'est pas moins fameux en raison de ses qualités plastiques que de ses représentations de scènes de la vie de Jésus et ses apôtres.

    La réponse serait moins nette en ce qui concerne Rembrandt ou d'autres peintres particulièrement attachés à rendre la foi chrétienne intelligible à travers leurs oeuvres. Un double portrait des apôtres Pierre et Paul trahit peut-être l'origine grecque du peintre, car il suggère la soumission de Pierre à Paul, armé d'une impressionnante "épée de la foi".

    Le Greco a été propulsé assez récemment au rang des grands peintres par ses admirateurs, parmi lesquels on compte Th. Gautier, M. Barrès, Picasso, Cocteau, Elie Faure, ou encore le cinéaste S. Eisenstein. L'originalité de sa gamme de couleurs, mais aussi de ses compositions, ont été prises pour des signes de génie. Il émane aussi de la peinture du Greco une grande vitalité due à la leçon de dessin prise chez Michel-Ange. Avec une connotation positive, le Greco est parfois qualifié de "fantasque" ; il faut minimiser ce caractère, qui tient en partie à l'évolution technique du Greco, peintre d'icône converti à la grande peinture italienne, installé à Tolède et réputé au-delà.

    Eisenstein s'appuie en partie sur la méthode de composition du Greco, qui propose parfois plusieurs angles de vue dans un même tableau, pour bâtir une thèse selon laquelle l'art occidental converge vers le... cinéma ; cette thèse, qui pourrait inclure la bande dessinée, est typiquement technocratique puisqu'elle ne prend en compte que la dimension technique de l'art ; de plus les artistes, y compris les plus modernes, se tournent souvent vers des solutions techniques archaïques ou antiques. Le cinéma est en réalité proche de l'académisme, lié à la virtuosité technique.

    On peut sans doute admirer Le Greco sans culture biblique, mais pas comprendre les débats et les querelles parfois violentes qui agitent l'art occidental depuis plusieurs siècles sans cette culture.

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,janvier,2020,le greco,grand palais,eisenstein,picasso,barrès,cocteau,elie faure,tolède,domenikos theotokopoulos,jésus,apôtres,festival,angouleme,dumping,victor hugo

    + Les auteurs de BD feront symboliquement grève le 31 janvier lors du festival d'Angoulême ; ils entendent ainsi protester contre les méthodes de "dumping social" mises en oeuvre par les gros éditeurs de BD depuis une quarantaine d'années.

    Il y a fort à parier que cette grève n'aura pas le même impact que celle du métro parisien. Cette corporation est en effet très peu solidaire, en dépit de quelques slogans communs.

    Au point où ils en sont, certains auteurs de BD échangeraient bien leur statut "d'artistes" contre des fins de mois moins difficiles.

    Parmi les revendications des syndicalistes, l'étonnante réclamation d'une taxe "Victor Hugo" sur les oeuvres tombées dans le domaine public afin de favoriser la "création vivante". On confond ici procréation et création artistique : il ne suffit pas d'être en vie pour produire une oeuvre vivante et il y a des tas d'artistes morts dont l'oeuvre vit encore.

  • Revue de presse BD (337)

     

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2019,algérie,nime,arrestation,festival,angoulême,samandal,concours,serre,glénat,ouest-france,roman graphique

    Caricature par WANER (à lire aussi dans "Siné-Mensuel")

    + Le caricaturiste algérien Nime (Abdelhamid Amine) a été arrêté fin novembre par des policiers en civil dans les locaux de son agence de communication ; il semblerait qu'on lui reproche des caricatures irrévérencieuses publiées sur les réseaux sociaux dans le cadre des élections.

    La nouvelle a de quoi rendre nostalgiques les amateurs français de caricatures irrévérencieuses ; en effet en 2019 les politiciens sont les premiers à lire "Le Canard enchaîné". Les élites politiques françaises ne se sentent pas menacées dans l'immédiat, bien que les Gilets jaunes ont récemment fait souffler un vent de panique au sein de la "nomenklatura", mettant en relief l'absence d'indépendance de la presse et des médias français.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2019,algérie,nime,arrestation,festival,angoulême,samandal,concours,serre,glénat,ouest-france,roman graphique

    Edition allemande d'un album de Claude Serre.

     

    + Pour les cinquante ans des éditions Glénat, leur fondateur s'est fendu d'une interview à "Ouest-France" où il raconte comment il est devenu grâce à Wolinski l'éditeur des caricaturistes de "Charlie-Hebdo".

    Les caricatures thématiques de Claude Serre publiées en album cartonnèrent au début des années 70, permettant de lancer les éditions Glénat.

    Néanmoins on peut reprocher à cet éditeur d'avoir investi massivement comme TF1 dans la culture de masse japonaise, au contraire des éditeurs belges qui avaient auparavant su adapter intelligemment la culture américaine des "comics" au goût européen.

    Les bons chiffres des ventes et le snobisme (parler de "roman graphique" plutôt que de BD) dissimulent mal le déclin de la bande dessinée, visible dans la poursuite ad nauseam des aventures d'Astérix.

    + Il reste une dizaine de jours pour participer à L'increvable concours de fanzine organisé en marge du festival d'Angoulême chaque année depuis 1982, remporté l'année dernière par un fanzine libanais ("Samandal").

  • Revue de presse BD (327)

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,caricature,actualité,presse,revue,hebdomadaire,septembre,2019,st-just-le-martel,festival,delambre,steve bell,the guardian,télégramme,laurel,success story,californie

    + Dédié à la caricature, le 38e festival de St-Just-Le-Martel se tiendra du 28 septembre au 6 octobre. Lauréat en 2018, le caricaturiste Delambre signe l'affiche cette année, où figure la vache (symbole républicain ?) décernée chaque année au lauréat.

    Au programme, de nombreux auteurs exposés, français ou étrangers comme Steve Bell ("The Guardian"), ainsi que des expos thématiques ; dont une sur les réseaux sociaux, qui représentent de plus en plus la seule alternative au discours social-démocrate dominant.

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,caricature,actualité,presse,revue,hebdomadaire,septembre,2019,st-just-le-martel,festival,delambre,steve bell,the guardian,télégramme,laurel,success story,californie

    + Comme l'indique "Le Télégramme", Laurel, auteur de BD visant plus particulièrement un public féminin "affole les compteurs". En effet elle s'apprête à lancer une souscription pour financer la publication de son troisième album ("Californid") après avoir recueilli la coquette somme de 700.000 euros lors des deux précédentes souscriptions (cumulées).

    Cette "success story" est d'autant plus remarquable que le métier d'auteur de BD est une des professions les plus mal payées - faire des ménages est plus rentable -, ce qui explique que la récupération de la BD par les pouvoirs publics a le don d'irriter certains auteurs.

    On devine que cette mère de famille naguère exilée en Californie avec son compagnon et ses enfants (thèmes de ses BD) est non seulement douée pour la BD mais aussi pour le "marketing viral" via les réseaux sociaux.

  • Rencontres d'Arles

    par l'Enigmatique LB (à lire aussi dans "Siné-Mensuel")

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,dessin,presse,arles,photo,festival,lb,dessin,presse,editorial cartoon

  • Revue de presse BD (322)

    webzine,bd,zébra,gratuit,bande dessinée,fanzine,caricature,revue,presse,hebdomadaire,juin,2019,antoine-jean gros,cheval,louvre,géricault,david,baudelaire,bucephale,alexandre,new york times

    Bucéphale dompté par Alexandre.

    + Moins célèbre que Géricault, le Baron Gros (1771-1835) fut lui aussi un exceptionnel dessinateur de chevaux, élève de J.-L. David. Du 28 juin au 30 septembre, le Louvre expose sa collection de dessins d'Antoine-Jean Gros.

    Qu'y a-t-il de plus difficile à dessiner que les chevaux ? Même pas le corps humain, répondent certains maîtres. Le cheval fascine, en particulier les femmes et les soldats, car il est symbole de puissance (l'équitation est un sport "sexiste", majoritairement pratiqué par des femmes)... du moins l'était-il jusqu'à l'apparition de l'automobile.

    L'écologie est à la mode, mais le dessin d'après nature a presque disparu au profit d'une conception mécaniste ou "perspectiviste" du dessin, beaucoup plus proche de la photographie, en réalité, capable de rendre le mouvement mais non la vie.

    Il arrive que dans le milieu de la bande dessinée, on ne sache pas faire la différence entre un bon dessinateur et quelqu'un qui a seulement un oeil photographique, dont le travail relève de la "performance". Reiser est ainsi bien meilleur dessinateur que Moebius, car Reiser simplifie tandis que Moebius complique.

    "Gros et Géricault, sans posséder la finesse, la délicatesse, la raison souveraine ou l'âpreté sévère de leurs devanciers, furent de généreux tempéraments." écrivait Baudelaire, inventeur de "l'art moderne".

    webzine,bd,zébra,gratuit,bande dessinée,fanzine,caricature,revue,presse,hebdomadaire,juin,2019,antoine-jean gros,cheval,louvre,géricault,david,baudelaire,bucephale,alexandre,new york times,netanyahou,censure,caricature,joep bertrams,donald trump,antonio moreira antunes,roar hagen

    Caricature par Joep Bertrams.

    + La décision du "New York Times", grand quotidien new-yorkais, de ne plus publier de dessins de presse après l'accusation d'antisémitisme visant plusieurs caricatures de B. Netanyahou (par Roar Hagen et Antonio Moreira Antunes) ne surprend personne, quoi que quelques-uns font semblant d'être surpris ("Le Monde"). L'antisémitisme n'est ici qu'un prétexte (ignoble).

    On sait très bien que la politisation extrême de la presse et son but publicitaire (mercantile) ont radicalement transformé la presse en quelques décennies, rendant les romans d'anticipation de Georges Orwell plus "actuels" que jamais.

    Donald Trump n'a pas tort de dire que les journaux publient des foutaises - il est mieux placé que quiconque pour le savoir. Sa stratégie politique peut d'ailleurs s'interpréter comme une tentative de reprendre les rênes de la politique en main, rênes qui ont complètement échappé à son prédécesseur et l'ont conduit à mille lieues de ses promesses de venir en aide aux communautés les plus démunies.

    webzine,bd,zébra,gratuit,bande dessinée,fanzine,caricature,revue,presse,hebdomadaire,juin,2019,antoine-jean gros,cheval,louvre,géricault,david,baudelaire,bucephale,alexandre,new york times,netanyahou,censure,joep bertrams,donald trump,antonio moreira antunes,roar hagen,fumetti,nantes,festival

    + Les auteurs de BD bénéficient depuis peu à Nantes de vastes locaux de travail et d'exposition, la Maison Fumetti ; du 13 au 16 Juin, la Maison Fumetti organise un festival de BD indépendante.

  • Revue de presse BD (303)

    + Bernard-Henri Lévy a repris son bâton de pèlerin pour prêcher l'Europe et ses valeurs aux Français dewebzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,janvier,2019,bhl,bernard-henri lévy,fachisme,philippe val,lévinas,charlie-hebdo,onfray,cicéron,tacite,lumières plus en plus sceptiques vis-à-vis de ce séduisant projet d'abolition des frontières, de paix et de rayonnement culturel - en un mot de victoire contre le fachisme latent dans le peuple, tantôt à l'état pur, tantôt sous la forme non moins inquiétante de "l'islamo-fachisme" ou du "communisto-fachisme", voire du "twittéro-fachisme".

    Laissons de côté l'aspect économique et financier du projet européen, puisque BHL n'est pas un de ces banquiers internationaux cupides qui se complaisent dans l'onanique manipulation des chiffres et des statistiques. Tenons-nous en à la "culture européenne" au sens noble.

    Hélas cette notion de "culture européenne" est des plus obscures, un vrai trou noir ! BHL donne quelques exemples de ses auteurs préférés : Vargas-Llosa, Kundéra, Philippe Val, lui-même..., mais on a du mal à se faire une idée générale, ou même à dénicher dans cette liste un auteur satirique qui nous délivre de l'oppressant optimisme du totalitarisme.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,janvier,2019,bhl,bernard-henri lévy,fachisme,philippe val,lévinas,charlie-hebdo,onfray,cicéron,tacite,lumières

    M. Onfray caricaturé par Pancho ("Canard Enchaîné")

    + Il paraît que le monde et la philosophie modernes sont complexes, affaires de spécialistes. N'empêche que l'éthique de BHL (bon antifachiste contre méchant fachiste) est limpide comme de l'eau de roche ou comme un album de Tintin, infatigable héros cosmopolite défenseur du droit de certains peuples (chinois, amérindien, syldave...) à disposer d'eux-mêmes (tant que ça ne nuit pas aux intérêts belges).

    Frédéric Pagès pour sa part suggère un rapprochement entre la morale de Michel Onfray et la série "Alix" ("Canard Enchaîné", 17 janvier). En effet l'essayiste rival de BHL prône de son côté le retour de la vertu romaine : courage, fidélité, amitié, famille, patrie... dont le bavardage des théologiens chrétiens nous aurait éloigné.

    C'est bien beau la culture : Tintin, BHL, Onfray... mais le moins pragmatique des citoyens français devine que ça ne règle pas le problème des milliers de milliards de dettes accumulées par les élites politiques françaises, allemandes ou britanniques. Il faudra bien que quelqu'un paie.

    + A propos de culture -japonaise, cette fois-, on sait le rôle prépondérant de la télévision dans la mode webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,janvier,2019,bhl,bernard-henri lévy,fachisme,philippe val,lévinas,charlie-hebdo,onfray,cicéron,tacite,lumières,frédéric pagès,rumiko takahashi,ranma,maison ikkoku,festival,angoulême,manga,tf1,delitoondes mangas en France. Les dessins-animés japonais ont été importés en France en raison de leurs faibles coûts de production, notamment par TF1 au début des années 80.

    TF1 se passionne encore en 2019 pour la culture asiatique puisque le groupe vient d'investir dans la "start-up" Delitoon, qui diffuse des mangas sur tablettes numériques selon un procédé de lecture en vogue en Corée du Sud. Delitoon, diffuseur de mangas traduits en français se targue de 400.000 abonnés.

    Le festival d'Angoulême fournit sa caution à cette mode asiatique, qui a cette année décerné son prix à la mangaka Rumiko Takahashi ("Ranma 1/2", "Maison Ikkoku").

    On voit ici à quel point l'idée de "culture européenne" est théorique voire dépassée. Toutes les politiques protectionnistes dans le domaine de la culture ont échoué face à une culture de plus en plus mondialisée.

    Il faut dire de cette culture de masse qu'elle est la moins "populaire" qui soit, contrairement à l'étiquette couramment apposée dessus, et la plus "élitiste" compte tenu de son mode de production industriel.

    Cette culture est aussi de plus en plus spécialisée (par sexe, voire par goût sexuel, mais aussi par tranche d'âge, passion pour telle ou telle pratique sportive...), et par conséquent de moins en moins "universelle" selon un terme galvaudé.

    (Vignette ci-contre extraite de "Juliette, je t'aime !" par Rumiko Takahashi.)