Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

novembre

  • Revue de presse BD (254)

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2017,arlette farge,clément oubrerie,voltaire,actuabd,paris,lumières

    + Après Isadora Duncan et Picasso, en tandem avec Julie Birmant, Clément Oubrerie s'attaque en solo à l'ambitieux projet de faire le portrait de Voltaire et son siècle en BD... quitte à égratigner une icône républicaine?

    Dans une interview donnée à ActuaBD, Clément Oubrerie se défend de faire un travail de biographe. Il dit s'appuyer sur les travaux d'Arlette Farge ("Paris au Siècle des Lumières") pour peindre un XVIIIe siècle crédible.

    + Il ne reste plus que quelques minutes aux dessinateurs de presse pour concourir au "Prix international du Dessin de presse pour les Droits de l'Homme", parrainé par "United Sketches". Les concours de dessin de presse sont plutôt rares et la plupart du temps moins bien dotés que ce dernier (plusieurs milliers d'euros).

    Le thème des Droits de l'Homme interpelle, car le premier esprit satirique venu observera que les sociétés fondées sur le droit humanitaire sont loin d'atteindre l'objectif égalitaire qu'elles se fixent. Cela explique en grande partie le regain de la ou des religions, et ce d'autant plus qu'elles ne sont pas compromises avec les "valeurs occidentales".

    + La publication de "Charlie-Hebdo" en allemand, faute de lecteurs enwebzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2017,arlette farge,clément oubrerie,voltaire,actuabd,paris,lumières,marx,charlie-hebdo,allemand,united sketches,dessin,sobd,suisse,quentin duckit nombre suffisant, a été interrompue au bout d'un an. Cette initiative originale semblait condamnée à l'avance. D'une certaine façon, l'engouement du public allemand pour le numéro spécial de "Charlie-Hebdo", paru après le massacre d'une partie des dessinateurs, indiquait peut-être plus le goût du public allemand pour les enterrements que pour la satire.

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2017,arlette farge,clément oubrerie,voltaire,actuabd,paris,lumières,marx,charlie-hebdo,allemand,united sketches,dessin,sobd,suisse,andreas kündig,quentin duckit

    Gag d'Andreas Kündig, auteur suisse exposé au SOBD 2017

    + Le prochain salon SoBD, dédié aux petits éditeurs de BD indépendants (8-10 déc. à la Halle des Blancs Manteaux, Paris 4e) mettra cette année la production suisse à l'honneur.

    Est aussi programmé lors de ce salon un colloque sur les fanzines, la persistance de ce mode d'édition à l'heure d'internet et les motivations des producteurs de fanzines (dimanche, de 15h à 17h30).

    + Les fanzines sont parfois des publications luxueuses, grâce aux machines mises à la disposition des élèves d'écoles formant aux techniques d'imprimerie. Tels les fanzines "Nyctalope" ou "Psoriasis" auxquels a contribué le talentueux illustrateur Quentin Duckit (ci-dessous).

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2017,arlette farge,clément oubrerie,voltaire,actuabd,paris,lumières,marx,charlie-hebdo,allemand,united sketches,dessin,sobd,suisse,andreas kündig,quentin duckit

  • Revue de presse BD (253)

    webzine,bd,dessin,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2017,caricature,dessin,presse,willem,libération,plantu,edwy plenel,riss,charb,charlie-hebdo,l'obs,daniel schneidermann,topo

    Editorial cartoon par Willem.

    + Willem ("Libération") sait faire ce que Plantu, en plus de quarante années de carrière au "Monde", n'a jamais réussi : résumer un fait ou un phénomène d'actualité et éviter ainsi au lecteur de se farcir un éditorial fastidieux. Willem est un génie de la presse quotidienne échoué dans un pays où la presse quotidienne n'a pas plus d'intérêt qu'un sermon dominical.

    + A propos de la guerre picrocholine entre Edwy Plenel/"Médiapart" et Riss/"Charlie-Hebdo", le journaliste Daniel Schneidermann ("L'Obs") rappelle que la guerre des mots fait vendre du papier (journal). On ne rappellera jamais assez le lien entre la guerre et le commerce dans une civilisation qui a atteint simultanément un degré de mercantilisme et un degré de bellicisme inédits dans l'Histoire.

    + La revue "Topo", qui fait une large part aux dessins et aux dessinateurs, se fait un devoir de décrypter l'actualité pour un public d'adolescents. Sa rédactrice en chef, Charlotte Miquel, invoque les mânes de "Charlie-Hebdo" ; on aurait tort de prêter à "Charlie-Hebdo" une intention didactique. Il n'en a pas, ou très peu. La caricature, dans "Charlie-Hebdo", va du grossier pamphlet dans la tradition républicaine à la satire plus subtile.

    L'originalité de "Charlie-Hebdo" fut d'être un journal qui prenait ses distances avec l'actualité; avant d'être ramené peu à peu par ses derniers rédacteurs en chef (P. Val, Charb et Riss) dans le giron du journalisme, dont l'actualité et l'information constituent la matière première, découpées ensuite à la convenance des patrons de presse.

    + Plusieurs dessinateurs et journalistes de "Charlie-Hebdo" se sont plaint récemment d'avoir reçu des menaces de mort via les réseaux sociaux. Mais les caricatures de Mahomet ont elles aussi fait planer une menace sur de petites communautés d'Occidentaux isolées dans des pays musulmans, désignant ces communautés à la vindicte.

    La menace et le danger sont partout, même s'ils sont moins perceptibles dans les pays occidentaux privilégiés. "Si certaines personnes peuvent dormir en paix dans leurs lits, c'est seulement parce que des brutes se tiennent prêtes à défendre cette tranquillité au prix de la violence.", rappelle G. Orwell.

    webzine,bd,dessin,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,presse,actualité,revue,hebdomadaire,novembre,2017,caricature,willem,libération,plantu,edwy plenel,riss,charb,charlie-hebdo,l'obs,daniel schneidermann,orwell,topo,charlotte miquel,tomi ungerer,yoko-tsuno,roger leloup,hergé,kaboom-bd,loïc sécheresse,anniversaire,chien

    + Les admirateurs de Tomi Ungerer peuvent lui souhaiter son 86e anniversaire en envoyant un dessin à sophie@tomiungerer.com (avant demain vendredi). Ungerer fut la coqueluche des éditeurs américains avant de choquer la bonne société new-yorkaise en la prenant pour cible de dessins satiriques. Le site internet consacré aux dessins d'Ungerer va être entièrement remanié.

    webzine,bd,dessin,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,presse,actualité,revue,hebdomadaire,novembre,2017,caricature,willem,libération,plantu,edwy plenel,riss,charb,charlie-hebdo,l'obs,daniel schneidermann,orwell,topo,charlotte miquel,tomi ungerer,yoko-tsuno,roger leloup,hergé,kaboom-bd,loïc sécheresse,anniversaire,chien

    + Roger Leloup, dans cette interview à Kaboom-BD, donne la recette d'une série à succès mettant en scène une jeune japonaise, "Yoko-Tsuno" : mélange d'intuition, d'implication personnelle, de travail acharné et de volonté d'indépendance.

    Cet ancien employé émancipé du studio Hergé, chargé de dessiner certains éléments de décors particulièrement techniques, raconte aussi les coulisses de la fabrication de Tintin.

    + Certains auteurs de BD, illustrateurs ou caricaturistes vendent des dessins originaux sur leurs sites pour arrondir leurs fins de mois (ou les boucler). Ainsi Loïc Sécheresse vend une série de chiens, peints à l'aquarelle, dignes d'un peintre animalier. Ce dessinateur a visiblement tiré profit de son expérience de caricaturiste politique pour peindre la gent canine.

    webzine,bd,dessin,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,presse,actualité,revue,hebdomadaire,novembre,2017,caricature,willem,libération,plantu,edwy plenel,riss,charb,charlie-hebdo,l'obs,daniel schneidermann,orwell,topo,charlotte miquel,tomi ungerer,yoko-tsuno,roger leloup,hergé,kaboom-bd,loïc sécheresse,anniversaire,chien

     

  • Revue de presse BD (252)

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2017,médiapart,charlie-hebdo,riss,edwy plenel,le monde,philippe morin,festival angoulème,fauve,staebler,biscoto,grodada,pr choron,christie's,sauveur,léonard,burlingue,exposition

    Edwy Plenel, caricaturée par Coco, qui lui reproche notamment sa défense du port du "burkini".

    + Le torchon brûle entre "Charlie-Hebdo" (Riss) et "Médiapart" (Edwy Plenel), deux titres de presse relativement indépendants. On peut voir là une répercussion de la récente déroute du parti socialiste aux élections présidentielles ; on sait en effet à quel point la presse française est tributaire du mobile électoral - E. Plenel le sait sans doute mieux que quiconque, puisqu'il fit carrière au "Monde", dirigeant sa rédaction de 1996 à 2004. Le manque d'indépendance du "quotidien de référence" a été mis à jour à l'occasion de plusieurs scandales successifs.

    Pourquoi parler de "Le Monde" quand "Charlie-Hebdo" et "Médiapart" sont sous le feu des projecteurs ? Parce que ces derniers sont des "idiots utiles" : ils servent à démontrer que la presse est libre en France; en réalité, c'est "Le Monde" (ou "TF1") qui est exemplaire, si on peut dire, de l'état de cette liberté. Ici l'exception ne justifie pas la règle, elle la dissimule.

    Une caractéristique "orwellienne", qui saute aux yeux à l'occasion de cette querelle, c'est la superficialité du débat qui oppose E. Plenel à Riss, propice au battage médiatique, analogue à la rumeur dans ses causes et conséquences.

    La censure n'est plus dans l'interdiction ; elle s'est adaptée à l'évolution technique, qui rend impossible la censure pure et simple (la censure était faible sous Louis XV, au temps des Lumières, car elle était inadaptée à certaines évolutions techniques) ; la censure est désormais dans la réduction du débat ou de la pensée à des slogans.

    Il y a désormais deux "Charlie-Hebdo" en un ; d'une part "Charlie-Hebdo" reste un journal satirique traditionnel, destiné à un public restreint d'amateurs du genre ; d'autre part le titre de presse est presque intégré aux institutions républicaines, sans que sa place soit clairement définie encore, et la violence de ses pamphlets s'en trouve décuplée - les rédacteurs de "Charlie-Hebdo" ne peuvent plus invoquer l'humour et la satire à la française, comme ils pouvaient le faire auparavant.

    + Comme chaque année, Philippe Morin organise à l'occasion du festival webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2017,médiapart,charlie-hebdo,riss,edwy plenel,le monde,philippe morin,festival angoulème,fauve,staebler,biscoto,grodada,pr choron,christie's,sauveur,léonard,burlingue,expositiond'Angoulême un concours de fanzines (candidatures closes mi-décembre); pour la première fois, ce concours sera doté (500 euros).

    L'année dernière, le "fauve" fut décerné au fanzine "Biscoto" ; ses fondatrices, les soeurs Julie et Catherine Staebler, ont été interviewées à cette occasion. Elles se réclament notamment de "Grodada", lancé par le Pr Choron - dont une grève de "La Poste" entraîna la faillite (dixit Choron). Elles évoquent par ailleurs "la grande diversité de la presse pour adultes", mais "quantité" n'est pas synonyme de diversité.

    De même la célébration d'un "Second âge d'or de la BD" par les éditeurs et certains journalistes est -au moins- à relativiser. En ce qui concerne la BD "grand public", on ne voit pas bien quel scénariste soutient la comparaison avec R. Goscinny ? Le changement tient plutôt à l'émergence de petits éditeurs, dont l'activité n'est quasiment pas commerciale (faibles tirages, auteurs pas ou peu rémunérés, qui gagneraient mieux leur vie en faisant des ménages).

    + "Le Sauveur du Monde" a été vendu cette semaine 450 millions de dollars par la maison Christie's. L'info brute résonne parfois de façon... surprenante.

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2017,médiapart,charlie-hebdo,riss,edwy plenel,le monde,philippe morin,festival angoulème,fauve,staebler,biscoto,grodada,pr choron,christie's,sauveur,léonard,burlingue,exposition

    + La prochaine exposition-vente de dessins de Burlingue à la Galerie des Patriarches (Paris 5e) est l'occasion de découvrir un dessinateur méconnu, ayant peu publié dans la presse ("L'Express", "L'Arche").

    On peut voir dans Zébra n°9 quelques reproductions des caricatures de Burlingue, qui aime varier les styles.

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2017,médiapart,charlie-hebdo,riss,edwy plenel,le monde,philippe morin,festival angoulème,fauve,staebler,biscoto,grodada,pr choron,christie's,sauveur,léonard,burlingue,exposition

     

     

  • Revue de presse BD (251)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2017,riad sattouf,no sex,new york,féministe,séduction,pastiche,blutch,barbier & mathon,galerie,expo,reboux,müller,comtesse de ségur

    + Le dispositif légal que certaines féministes et la ministre de l'Egalité entre les sexes souhaitent mettre en place pour encadrer les rapports de séduction entre hommes et femmes existe déjà aux Etats-Unis. C'est le thème d'une BD de Riad Sattouf (2005), "No Sex in New York" (reportage-BD commandé par "Libération").

    Sur le mode humoristique, Riad Sattouf décrit l'organisation des rapports amoureux à New York, capitale culturelle des Etats-Unis : les nouvelles règles du "flirt" sont décalquées sur celles de l'entretien d'embauche professionnel; la jeune femme joue le rôle de la recruteuse et le jeune homme celui du candidat. Les sites internet de rencontre, qui ont fait de l'amour un business juteux et proposent aux cadres surchargés de travail de rationaliser le "flirt", ressemblent en effet aux sites des "chasseurs de tête".

    On constate que les lois en matière d'amour reflètent les lois économiques : la natalité fut encouragée dans les périodes d'expansion industrielle, puis découragée au cours de la désindustrialisation ; la procréation représente dorénavant un enjeu sentimental.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2017,riad sattouf,no sex,new york,féministe,séduction,pastiche,blutch,barbier & mathon,galerie,expo,reboux,müller,comtesse de ségur

    + Le bédéaste Blutch dévoile à la galerie Barbier & Mathon (Paris 9e-jusqu'au 9 déc.) quelques planches réinterprétant tel ou tel passage de BD lues pendant son enfance (ci-dessus : Adèle Blanc-sec vue par Blutch).

    On peut regretter que Blutch se soit contenté de réinterprétations et n'ait pas proposé des pastiches, genre manié parfois avec brio par les critiques littéraires. Ainsi Paul Reboux (opérant le plus souvent en duo avec Charles Müller) dévoilait dans ce pastiche de la Comtesse de Ségur la connotation sado-masochiste de ses histoires destinées aux petites filles (on comprend mieux leur phénoménal succès).

    + En cours de financement participatif, un nouveau magazine entièrement dédié au dessin et aux dessinateurs devrait voir le jour bientôt. Frédéric Bosser (magazine "dBD") en sera le rédacteur en chef.

    Il reste que la notion de dessin est parmi les plus vagues depuis que les images photographiques et cinématographiques sont omniprésentes et que la nature n'est plus la source d'inspiration principale. Il y a des dessinateurs de BD qui ne sont pas dessinateurs du tout. Il est indispensable d'être un bon conteur pour devenir auteur de BD, tandis que l'on peut se contenter d'être un médiocre dessinateur.

    + La mode est au carnet de voyage et Clermont-Ferrand accueillera prochainement (17-19 nov.) un festival dédié à cette nouvelle forme de poésie, mêlant le récit ou description et le dessin ou la photographie.

    Ci-dessous, extrait du carnet de voyage de Lorraine Martin (alias Marthe) "Road-Trip en Belgique" : "Certains font la route 66, moi j'aurais fait la N40 dans les Ardennes belges..."

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2017,riad sattouf,no sex,new york,féministe,séduction,pastiche,blutch,barbier & mathon,galerie,expo,reboux,müller,comtesse de ségur,dbd,frédéric bosser,dessin,photographie,carnet,voyage,clermont-ferrand,lorraine martin,ardennes belges,festival

     

  • Revue de presse BD (250)

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2017,wallace et gromit,aardman,nick park,david wallace,bill sproxton,stop-motion,hollywood,desproges,lb,siné

    + Parution de "Desproges par Desproges", aux éds du Courroux; beau livre avec plein de trucs intéressants dedans, y compris quelques dessins (dont la version "rat" des chats de Siné) (caricature par LB).

    + Un documentaire diffusé par "France 2" (encore quelques jours) expliquewebzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2017,wallace et gromit,aardman,nick park,david wallace,bill sproxton,stop-motion,hollywood,desproges,lb,siné comment les Britanniques Nick Park (Wallace & Gromit), David Wallace et Bill Sproxton ont produit des courts et des longs métrages en utilisant la pâte à modeler et le "stop-motion", et révolutionné l'industrie du dessin-animé... grâce au système D.

    Wallace & Gromit sont aussi célèbres au Royaume-Uni que Astérix & Obélix en France; les productions du studio Aardman ont raflé pas moins de trois oscars à Hollywood.

    Le documentaire est un peu sirupeux (les témoignages des acteurs), cependant il souligne ce paradoxe de l'industrie du divertissement capitaliste : elle se renouvelle contre ses propres règles, et non selon les lois d'un darwinisme social qui fait office de doxa libérale officielle, martelée à longueur d'antenne par de soi-disant "experts économiques".

    On comprend aussi pourquoi la bande-dessinée échappe parfois à la culture de masse industrielle : ses conditions de production laissent un minimum d'indépendance à ses auteurs, tandis que la culture de masse est une oeuvre collective.

    + Dans cette série de petites vidéos produites par "France-Inter", on peut voir une brochette de dessinateurs de BD dessiner (ici, Jean Harambat), et quel outil ils utilisent: plume, feutre fin, feutre-pinceau, etc.

    + L'expo des dessins de Tomi Ungerer à Moulins (Allier), inaugurée dans le cadre de la biennale des illustrateurs, se prolonge jusqu'au 9 janvier. Une centaine de dessins est exposée en provenance du musée Tomi Ungerer de Strasbourg (ville natale d'Ungerer).

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2017,wallace et gromit,aardman,nick park,david wallace,bill sproxton,stop-motion,hollywood,desproges,lb,siné,tomi ungerer,expo,moulins,allier,biennale,illustrateur,strasbourg,jean harambat,france-inter

    Illu. en couleur par Tomi Ungerer exposée à Moulins.

  • Fanzine n°46 - novembre 2016

    fanzine,bd,zébra,mensuel,novembre,abonnement,dessin,presse,caricature,satirique,donald trump,zombi,lb,naumasq,aurélie dekeyser

    Abonnez vous au mensuel Zébra (4 p. dont les meilleurs dessins du mois + 1 p. revue de presse BD)

    22 euros pour 11 n° papier - écrire à zebralefanzine@gmail.com

    Téléchargez et lisez gratuitement le précédent n° (octobre) au format PDF 

  • Revue de presse BD (211)

    webzine,bd,zébra,gratuit,actualité,revue,presse,novembre,2016,sarko-hebdo,montpellier,charlie-hebdo,allemagne,gageure,satirique,eulenspiegel,nicolas pagnol,dbd,casterman,jacques ferrandez,marcel pagnol,pascal pic,quinzaine littéraire,oscar wilde,petit palais,judge,exposition

    + L'éviction prématurée de l'ex-chef de l'Etat Nicolas Sarkozy va priver les caricaturistes français d'une importante source d'inspiration ; ses homologues Alain Juppé ou François Fillon sont beaucoup moins pittoresques. Une nouvelle publication satirique, "Sarko-Hebdo", produite à Montpellier, avait même pris l'ancien président pour mascotte.

    On ne sait pas qui, des magistrats ou des caricaturistes, a eu la peau de Nicolas Sarkozy ? Ou simplement la nécessité de renouveler les acteurs du "show" politique ? Quoi qu'il en soit, les militants de droite viennent de priver ceux de gauche d'un de leurs méchants favoris.

    + Dans le magazine "dBD" (décembre 2016), Nicolas Pagnol, petit-fils du célèbre romancier provençal, évoque les conditions dans lesquelles l'oeuvre de son grand-père est adaptée en bande-dessinée sous sa supervision :

    dBd : Mais des adaptations en bandes-dessinées de "Manon des sources" et "Jean de Florette" existaient déjà chez Casterman avec Jacques Ferrandez aux manettes...

    N. Pagnol : C'est exact ! J'ai même repris naturellement contact avec eux pour continuer, mais ils m'ont éconduit de manière fort cavalière. La directrice de l'époque a, du bout des lèvres, accepté l'idée de continuer mais... avec le même dessinateur. Or ce qui m'intéressait, c'était de faire du Pagnol, pas du Jacques Ferrandez. De là, ils ne m'ont jamais relancé, malgré mes courriers et mes nombreux coups de fil. La grande classe ! Fait amusant, suite au succès des albums chez Bamboo, ils se sont empressés de me rappeler. Je ne suis pas près d'y retourner... Ces grandes maisons sont devenues des usines à gaz.

    + Si nous n'étions pas en hiver, nous aurions pu croire à un poisson d'avril, car une version allemande de l'hebdomadaire "Charlie-Hebdo" devrait voir le jour prochainement. Cette traduction devrait être tirée à 200.000 exemplaires (!). Le succès en Allemagne du numéro suivant l'attentat contre la rédaction de l'hebdomadaire satirique aurait motivé cette décision. L'entreprise relève néanmoins de la gageure ; l'humour n'est pas le plus facile à traduire dans une autre langue, surtout quand il fait référence à une politique locale ; il faudra aussi que "Charlie-Hebdo" s'adapte à la législation allemande en matière d'injures et de diffamation ; on sait que les procès sont une façon pour le pouvoir politique de réduire au silence des publications satiriques jugées excessivement impertinentes.

    "L'Eulenspiegel" est actuellement un des rares titres de presse satirique paraissant en Alllemagne (né en RDA).

    + Dans la "Quinzaine littéraire" (16-30 novembre), Rafaël Pic rend compte de l'exposition au Petit Palais (-15 janvier) des reliques du nouvelliste et critique d'art Oscar Wilde. L'expo porte sur la biographie d'Oscar Wilde, dont les déboires judiciaires liés à son homosexualité et au procès qu'il intenta au père de son amant (et perdit) sont surtout connus.

    Qui sait, par exemple, que ce dandy lettré alla tôt chercher fortune en Amérique (1882) et parvint à s'y rendre célèbre grâce à une série de 140 conférences (lui ayant rapporté 6000 dollars) ; son effigie accompagna même des réclames pour des tapis et une crème pour raffermir les seins. Mais Wilde mourra à Paris dans la dèche et l'anonymat, fabriquant un des derniers "bons mots" qui ont contribué à son renom posthume ("Je meurs au-dessus de mes moyens.")

    Comme l'exposition de manuscrits lasse vite le public, R. Pic souligne que ce type d'expo est nécessairement orienté vers l'art, la politique ou le scandale.

    webzine,bd,zébra,gratuit,actualité,revue,presse,novembre,2016,charlie-hebdo,allemagne,gageure,satirique,eulenspiegel,nicolas pagnol,dbd,casterman,jacques ferrandez,marcel pagnol,pascal pic,quinzaine littéraire,oscar wilde,petit palais,exposition

    Les deux visages du périple d'Oscar Wilde à travers les Etats-Unis - caricatures parues dans l'hebdomadaire américain "Judge".