Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

caran d'ache

  • Revue de presse BD (84)

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,revue de presse,84,hebdomadaire,dieudonné,quenelle,manuel valls,caran d'ache,maadiar,blogueur,dreyfus,scandale,lerapideduweb,prix,angoulême,festival,alan moore,michel-edouard leclerc,capucin,métal hurlant,à suivre,revue,alchimiste,capucin,landerneau,expo,déluge,bretagne,fnac,dédicace,jeune talent

    + Le comique Dieudonné et le ministre Manuel Valls ont concocté, entre le sapin et la bûche, un hénaurme scandale franco-français. En effet, on ne sait pas forcément à l'étranger ce qu'est une "quenelle", et la traduction ne doit pas être facile pour les journalistes. Je n'ai pas aperçu pour l'instant de dessin humoristique qui traite de l'affaire des quenelles avec autant de talent que Caran d'Ache traita de l'affaire Dreyfus dans son fameux dessin (Surtout ne parlons pas de l'affaire Dreyfus/Ils en ont parlé) ; il faut dire que la haine nuit à l'humour, et qu'il y a beaucoup trop de dessinateurs "engagés".

    J'ai tout de même bien ri en lisant cette planche du blogueur Maadiar, qui raconte que sa copine lui défend de parler de Dieudonné ; or, non seulement il en parle, mais il dessine sa copine de façon assez peu flatteuse. Bien sûr la vie ne serait pas la même si on obéissait toujours à notre mère ou à notre femme.

    + L'émission radio "Mauvais genres" sur France-Culture (François Angelier) recevait le 4 janvier dernier Emmanuel Pollaud-Dulian en compagnie de son éditeur Jean-Louis Gauthey (Cornélius) pour évoquer l'artiste désenchanté Gus Bofa.

    + Les paris sont ouverts chez Lerapideduweb sur celui des nominés au festival d'Angoulême qui se verra remettre le Grand prix cette année. Lerapide, lui, mise tout sur Alan Moore.

    + Michel-Edouard Leclerc organise à Landerneau une expo. sur les revues "Métal Hurlant" et "A Suivre" qui firent fureur (surtout la première) dans les années 70. L'expo. est installée dans l'ancien couvent des capucins (moines à capuches) de cette petite ville bretonne. Certains trouveront le rapprochement étonnant entre "Métal hurlant" et les moines capucins ; cependant les moines furent parfois, au moyen-âge, de savants alchimistes, férus d'expériences "interdites" (c'est un moine anglais qui réinventa la poudre à canon). Les amateurs de BD rockn'roll doivent donc dépêcher d'aller voir l'expo., avant que la Bretagne ne soit engloutie sous les eaux du déluge.

    + La Fnac décerne chaque année un prix en BD ; nous avons dit dans Zébra le peu de bien que nous pensons de la plupart des six finalistes (sans savoir qu'ils seraient finalistes) ; ce n'est pas pour les dénigrer de nouveau que je mets le sujet sur le tapis, mais parce que la récompense m'a surpris : il s'agit en effet d'une "mise en avant commerciale de l'ouvrage" et d'une... tournée de dédicaces dans le réseau des Fnac de France... Les pauvres types doivent croiser les doigts pour ne pas être élus.

    + Nous en parlions la semaine dernière, et il encore temps de voter pour votre blog-bd préféré parmi la sélection du jury d'Angoulême, concourant au prix Jeune talent. Il vous reste sept jours.

    + Le dessin de la semaine est signé Helkarava ; il s'agit d'une illustration pour les "Aventures du romancier atonal" que l'auteur publie sur son blog pour la faire connaître plus largement.

     

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,revue de presse,84,hebdomadaire,dieudonné,quenelle,manuel valls,caran d'ache,maadiar,caricature,blogueur,dreyfus,scandale,lerapideduweb,prix,angoulême,festival,alan moore,michel-edouard leclerc,capucin,métal hurlant,à suivre,revue,alchimiste,landerneau,expo,déluge,bretagne,fnac,dédicace,jeune talent,illustration,helkarava,romancier atonal,dessin


  • Caran d'Ache au Chat noir (2)

    Un strip de Caran d'Ache où je n'ai eu qu'à ajouter les bulles pour en faire une BD moderne. Le dernier phylactère est de Caran d'Ache lui-même.

     

    fanzine,zébra,bd,blog,bande-dessinée,illustration,chat noir,caran d'ache


  • Caran d'Ache au Chat noir

    Je donne ici quelques "chutes" d'une prochaine chronique dédiée à l'influence du "Chat noir" sur la bande-dessinée (à paraître dans le prochain Zébra). Je précise : une chronique un peu plus longue que d'habitude, mais abondamment illustrée.

    - Après Henry Somm et Adolphe Willette la semaine dernière, disons quelques mots d'Emmanuel Poiré, dit "Caran d'Ache" (pseudo inspiré du mot russe pour dire "crayon"). Parmi les collaborateurs du "Chat Noir", c'est celui dont le style se rapproche le plus de la BD franco-belge moderne.

    Caran d'Ache (1858-1909) est plus souvent imité que cité en référence, eu égard à son antidreyfusisme, opinion qu'il partagea avec le caricaturiste Forain ou le peintre Degas, et beaucoup d'autres dans le milieu anarchiste ou libertaire de l'époque ("La Libre Parole") (j'ajoute, à l'attention des moralistes, qui ne sont souvent que des tartufes, qu'il est plus facile de faire le procès posthume de Caran d'Ache, que d'écrire l'histoire véritable de cette époque). Le dessin le plus fameux de Caran d'Ache est justement un dessin humoristique consacré à l'affaire Dreyfus, que l'on peut regarder sans crainte d'aller brûler en enfer.

    Comme on peut voir ci-dessous, il ne manque pas grand-chose pour parler de "bande-dessinée" :

    fanzine,zébra,bande-dessinée,illustration,henry somm,adolphe willette,chat noir,caran d'ache,emmanuel poiré,guerre,dreyfus,degas,forain

  • Somm au Chat noir

    Y a-t-il un lien entre les humoristes du "Chat noir" et les auteurs de BD plus récents ? Il y en a plusieurs, aussi bien sur la forme que sur le fond. Je citais l'exemple, dans une précédente note, de l'influence du style de Caran d'Ache sur l'illustrateur Gus Bofa, ainsi que sur Maurice de Bevère, alias Morris, père de Lucky Luke. Il ne manque aux personnages de Caran d'Ache que la manière de s'exprimer dans des bulles.

    De même le dessin d'humour n'entre dans aucune nomenclature officielle, et déroute le législateur, qui voudrait tous les arts au garde-à-vous en rang d'oignon, bien définis, comme les corps de métier. Ainsi de la bande-dessinée, qui mêle aussi le dessin et le texte.

    fanzine,zébra,illustration,chat noir,bande-dessinée,maurice de bevère,morris,lucky luke,henry somm,willette,impressionniste,françois clément sommier,caricature,gus bofa,caran d'ache

     

    François Clément Sommier, alias Henry Somm (1844-1907) est aussi peintre de formation, comme Willette. Il a exposé avec les impressionnistes. Mais Somm sait mieux adapter son style au format de la presse et de la caricature, se montrant en noir et blanc bien plus expressionniste.

    fanzine,zébra,illustration,chat noir,bande-dessinée,maurice de bevère,morris,lucky luke,henry somm,willette,impressionniste,françois clément sommier,caricature,gus bofa,caran d'ache

  • Au Chat noir

    Je m'en voudrais de ne pas signaler, au musée de Montmartre actuellement, une expo. dédiée au "Chat noir", célèbre cabaret parisien (doublé d'un journal satirique), fondé par le peintre Rodolphe Salis (1881). Le cabaret draina jusqu'à la Butte tout ce que le Quartier latin comptait alors d'artistes ou d'anarchistes, anciens membres du club des "Hydropathes" ou des "Hirsutes".

    Je m'en voudrais, à cause de l'admiration sans bornes que j'ai pour Alphonse Allais (que je situe au-dessus de ce que tout le XXe siècle a donné ensuite comme poètes ou philosophes, même L.-F. Céline ; je dispose de quelques arguments solides, mais pas assez de place pour les étaler ici...)

    D'ailleurs l'influence du "Chat noir" sur l'art français est, aussi, largement sous-estimée. Pourtant, la rupture de Céline avec le style académique a été préparée par les auteurs de ce cabaret ; la rupture de Picasso lui doit plus encore. Ce qui a nui à la réputation publique de la clique de Salis et Allais n'est autre que leur modeste fantaisie ; le surréalisme d'Alphonse Allais ne se prend pas au sérieux : il est donc inutilisable par les instituteurs ou les conservateurs (de musée), qui réclament l'onction.

    fanzine,zébra,bande-dessinée,illustration,kritik,chat noir,cabaret,rodolphe salis,montmartre,butte,alphonse allais,adolphe willette,picasso,apollinaire,céline,académisme,henry somm,caran d'ache,daumier,humour,politique

    - Adolphe Willette (1857-1926), présenté aujourd'hui, avant d'aborder Henry Somm et Caran d'Ache une autre fois, est un peintre converti à la caricature de moeurs/politique. Willette ne révolutionne pas le dessin, comme on peut le constater, contrairement à Daumier auparavant. Willette se contente d'en perpétuer l'humour. Celui-ci va de la plus légère gaudriole aux sujets les plus graves, voire tragiques ; et il n'épargne aucun milieu, même si le bourgeois constitue une cible de choix. Cette palette, la plus large, est une des marques de fabrique du "Chat Noir".

    fanzine,zébra,bande-dessinée,illustration,kritik,chat noir,cabaret,rodolphe salis,montmartre,butte,alphonse allais,adolphe willette,picasso,apollinaire,céline,académisme,henry somm,caran d'ache,daumier,humour,politique

    fanzine,zébra,bande-dessinée,illustration,kritik,chat noir,cabaret,rodolphe salis,montmartre,butte,alphonse allais,adolphe willette,picasso,apollinaire,céline,académisme,henry somm,caran d'ache,daumier,humour,politique

  • De Caran d'Ache à Morris

    -E. Pollaud-Dulian, sur le blog "Illustrissimo", compare les dessins de Caran d'Ache, Gus Bofa et Maurice de Bévère (autrement dit "Morris") ; c'est notamment le cas en ce qui concerne les premiers albums de "Lucky Luke", avant que le dessin de Morris ne devienne plus nerveux et moins rond. Le caricaturiste Caran d'Ache (antidreyfysard comme Degas et Forain) a inspiré de nombreux illustrateurs.

    -D'ailleurs on peut relever que les premiers épisodes de "Lucky Luke" empruntent aux récits de voyage de Mark Twain autour du Mississipi (l'intrigue des "Rivaux de Painful Gulch" semble ainsi tirée d'une anecdote racontée par M. Twain sur la guerre aussi farouche qu'inepte que se livrent deux familles de fermiers, et présentée par l'écrivain comme authentique).

    fanzine,bd,zébra,emmanuel pollaud-dulian,morris,lucky luke,mark twain,maurice de bevere,illustrissimo,caran d'ache,antidreyfusard,gus bofa

    Caricature par Caran d'Ache.

    fanzine,bd,zébra,emmanuel pollaud-dulian,morris,lucky luke,mark twain,maurice de bevere,illustrissimo,caran d'ache,antidreyfusard,gus bofa

    Dessin de Gus Bofa

    fanzine,bd,zébra,emmanuel pollaud-dulian,morris,lucky luke,mark twain,maurice de bevere,illustrissimo,caran d'ache,antidreyfusard,gus bofa

    Couverture de "Lucky Luke" par Morris.

  • Revue de presse (11)

    fanzine,zebra,blog,bd,revue de presse,hebdomadaire,papier gache,festival,marguerite duras,auto-edition,mael rannou,fanzinat,case depart,angouleme,henry mayo bateman,actes sud,punch,the tatler,caran d'ache,mimodrames,illustrissimo,emmanuel pollaud-dulian,gus bofa,morris,dessin

    + «Papier Gâché», petite maison d’édition indépendante à Paris, organise dans le XXe arr. (bibiothèque M. Duras) la 2e édition d’un festival d’auto-édition graphique. ATTENTION, L’APPEL A CONTRIBUTION S’ACHEVE APRES-DEMAIN ! (Je cours à la Poste inscrire Zébra)

    + Maël Rannou, du blog «1Fanzine/jour», a pondu récemment une note recensant les meilleures bases de données dans le domaine de l’auto-édition et du fanzinat.

    + Le blog «Case Départ» propose une chronique du festival d’Angoulême illustrée avec de vieux clichés en noir et blanc.

    + Bateman n’est pas seulement le blaze du plus mélancolique des super-héros yankees, mais aussi le nom d’un illustrateur comique britannique (Henry Mayo), peu connu de ce côté-ci du "channel". H.M. Bateman publia dans «Punch» et «The Tatler» des dessins au trait nettement inspiré de celui de Caran d’Ache, et les éd. Actes Sud sous la forme d’une anthologie («Mimodrames») lui font passer le tunnel.

    + L’agence d’illustrateurs «Illustrissimo» publie sur son blog une instructive interview d’Emmanuel Pollaud-Dulian ; Pollaud-Dulian souligne par exemple la similitude du dessin de Morris avec celui de Bofa ; notre érudit affirme aussi que le dessin est méprisé en France ; mais est-ce seulement le cas de la France, dès lors qu’on sort du registre du dessin décoratif ou publicitaire ?

    + Le fil des revues de presse du blog Zébra. Voilà, c'est tout pour cette fois.