Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mars

  • Revue de presse BD (310)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,dessin,presse,satirique,actualité,revue,hebdomadaire,mars,2019,topfferiana,hermann-paul,pierre-edouard noyelle,assiette au beurre,caran d'ache,forain,steinlein,poulbot,gallica,arthème fayard,veau gras

    Caricature extraite de "Le Veau Gras", roman en images par Hermann-Paul.

    + Le site "Töpfferiana" revient sur la carrière du caricaturiste Hermann-Paul (1864-1940), à qui Pierre-Edouard Noyelle consacre un article détaillé.

    Bien que principal contributeur du célèbre journal satirique "L'Assiette au Beurre", Hermann-Paul est quelque peu tombé dans l'oubli, moins souvent cité que Caran d'Ache, Forain ou Steinlein. Est-ce de n'avoir pas appartenu au "milieu montmartrois", contrairement à beaucoup de peintres d'avant-garde ou de caricaturistes ? Ou est-ce parce que son style est moins original ? On pourra en juger par soi-même grâce aux nombreuses reproductions que comporte l'article (extraites du site "Gallica").

    Dreyfusard, contrairement à quelques confrères, Hermann-Paul fut proche des "Croix de Feu" (colonel La Roque) à la fin de sa vie ; mais sa contribution à "Je Suis partout" date d'avant la ligne antisémite de cet hebdo, emblématique de la Collaboration (fondé par Arthème Fayard).

    L'itinéraire du libertaire Hermann-Paul (anticlérical, antirépublicain/antimilitariste) permet de mesurer l'impact de la guerre sur les convictions d'un caricaturistes ; rares furent les libertaires qui résistèrent à la ferveur ou la pression nationaliste quand la guerre fut déclarée (en 1914) ; le conflit transforma Hermann-Paul comme les Montmartrois Steinlein et Poulbot en dessinateurs militants.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,dessin,presse,satirique,actualité,revue,hebdomadaire,mars,2019,topfferiana,hermann-paul,pierre-edouard noyelle,assiette au beurre,caran d'ache,forain,steinlein,poulbot,gallica,arthème fayard,veau gras,hergé,expo,tintin,malbrouck

    + Encore une grosse expo. consacrée à Hergé et Tintin ! Cette fois-ci elle se tiendra au château de Malbrouck en Moselle (-30 mars), qui avait déjà célébré les 70 ans du "Journal de Tintin".

    Le titre de l'expo., "Une Vie, une Oeuvre", dissimule que l'oeuvre de Hergé est la moins personnelle qui soit : les meilleurs scénarios ne sont pas de lui, certains personnages non plus. Le génie de Georges Rémi est surtout contenu dans sa "ligne claire" cinématographique, d'où la frustration de cet artisan de n'avoir pu se consacrer pleinement au dessin-animé.

    + Dans ce "podcast" produit par "BD-Zoom", on en apprend un peu plus sur la longue vie du magazine de BD humoristique "Psikopat", dont l'ultime numéro est paru en janvier.

    Son fondateur Paul Carali ne cache pas que les tracasseries administratives n'épargnent même pas les petites entreprises fondées sur de petits profits.

    + Petite pub dessinée par Jérémy Banx, caricaturiste au "Financial Times", premier quotidien économique européen (britannique) pour une séance de dédicace samedi prochain à Paris.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,dessin,presse,satirique,actualité,revue,hebdomadaire,mars,2019,topfferiana,hermann-paul,pierre-edouard noyelle,assiette au beurre,caran d'ache,forain,steinlein,poulbot,gallica,arthème fayard,veau gras,hergé,expo,tintin,malbrouck,paul carali,psikopat,bd-zoom,financial times,jeremy banx

  • Fanzine n°69 - Mars 2019

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,pdf,mensuel,caricature,waner,zombi,adéka,lb,laouber,mars,2019,dessin,presse,satirique

    Le dernier fanzine Zébra BD & Caricature vient tout juste de paraître ! Avec des caricatures d'Adéka, Laouber, LB, Waner, Zombi, et une revue de presse illustrée.

    Pour s'abonner à ce mensuel (25 euros/an-10 n° franco de port), écrire à zebralefanzine@gmail.com

    (Dessin de "Une" par Zombi)

  • Revue de presse BD (309)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,revue,presse,hebdomadaire,mars,2019,krokus,européiste,démagogie,populisme,nationalisme,satire,gallica,wolinski,bnf,biafra,école estienne,presse citron,écologisme,gueule ouverte,hugot

    "L'Europe, prison de la pensée", par Krokus.

    + Quelques dessins parus sur ce blog peuvent laisser croire à une ligne "anti-européiste". En réalité l'idéologie provoque la satire au même titre que la religion.

    Les détracteurs d'un gouvernement européen comme ses partisans font assaut d'arguments démagogiques, cependant la presse et les médias détenus par l'oligarchie répercutent l'idée qu'il n'y a pas de salut en dehors du capitalisme, et donc d'un gouvernement européen. Ils forment ainsi une "idéologie dominante", incitant particulièrement à la satire du rêve européiste.

    On note ici que les médias audio-visuels, plus encore que la presse écrite, s'avèrent le canal idéal de diffusion de l'idéologie et de la démagogie. Nombre de détracteurs du populisme s'accommodent sans gêne d'un outil particulièrement propice à la démagogie.

    En outre, comme l'européisme aime se parer de l'argument de la lutte contre le démon du nationalisme, ce qui est un PUR SLOGAN, il faut préciser que les formules les plus catastrophiques du nationalisme au cours du siècle écoulé furent des formes déguisées, tel le nationalisme russe déguisé en "communisme". Le fachisme lui aussi affichait une ambition "européenne", non seulement italienne ou allemande.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,revue,presse,hebdomadaire,mars,2019,européiste,démagogie,populisme,nationalisme,satire,gallica,wolinski,bnf,biafra,école estienne,presse citron,écologisme

    + Le site Gallica permet de consulter plus de mille caricatures de Wolinski léguées à la BNF une dizaine d'années avant sa mort et numérisées.

    La volonté de Cavanna de renouveler la caricature avec "Hara-Kiri" est particulièrement visible à travers le style de Reiser ou Wolinski ; ce dernier était en effet admiratif à ses débuts des dessins de Topor, dont le style repose sur des bases plus académiques.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,revue,presse,hebdomadaire,mars,2019,européiste,démagogie,populisme,nationalisme,satire,gallica,wolinski,bnf,biafra,école estienne,presse citron,écologisme,gueule ouverte,hugot

    "La Gueule Ouverte" (1974), publication emblématique du mariage de l'écologisme et de la caricature.

    + Au cours de la semaine du dessin de presse, organisée de façon conjointe par l'école de graphisme Estienne et la BNF, un colloque se tiendra consacré à la satire et l'écologisme (21 mars). Il y a sans doute beaucoup à dire sur l'écologie, qui semble pousser sur le terreau d'un très grand nombre de paradoxes.

    Les prises de position écologistes de certains caricaturistes comme Reiser ou Cabu sont connues (le paradoxe de Cabu est de marier écologie et pacifisme, alors qu'il n'y a rien de plus naturel que la violence) ; cela dit dans les années 70, à l'instar du mouvement "hippie" aux Etats-Unis, l'écologisme est avant tout l'expression du dégoût des partis politiques conventionnels ; ce n'est plus le cas depuis que le leitmotiv écologiste a été récupéré par la quasi-totalité des partis politiques français.

    L'écologisme de Reiser et Cabu n'est  donc pas si loin de l'anarchisme déclaré des caricaturistes du XIXe siècle, marquant leur dédain vis-à-vis de l'engagement politique partisan, bourgeois ou socialiste.

    Le titre de "champion de la terre" décerné récemment à E. Macron, pieds et poings liés par le rendement industriel, est surtout  un motif de raillerie pour les caricaturistes. Cette distinction donne sans doute raison aux marxistes qui voient dans l'écologisme la moindre opposition au capitalisme.

  • Revue de presse BD (308)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2019,tomi ungerer,brigands,école des loisirs,canard enchaîné,patrick chappatte,international herald tribune,spiegel,le temps,expérimentation,samandal,festival angoulême,atrabile,alex baladi,presse-citron,trophée,école estienne

     

    + La presse française, nationale ou régionale, n'a pas parue très inspirée au moment d'honorer la mémoire de Tomi Ungerer (disparu le 9 février). La plupart des journaux ont évoqué de façon répétitive son carton "Les Trois Brigands", publié par l'Ecole des Loisirs, qui laisse à beaucoup de bambin-e-s un souvenir impérissable.

    Rappelons ici l'effort de Tomi Ungerer pour ne pas se laisser emprisonner dans la "littérature de genre", qui va grosso modo d'Alexandre Dumas à Hergé en passant par la Comtesse de Ségur.

    Le prétexte éducatif (ou féministe) parfois sincère de cette littérature typiquement bourgeoise masque un déni de la réalité caractéristique ; cette culture rassurante n'est pas loin de la religion, aussi dénuée soit la littérature de genre de motif confessionnel apparent.

    L'effort de Tomi Ungerer pour se distinguer est largement responsable de l'échec d'une carrière entamée aux Etats-Unis sur les chapeaux de roue, que l'artiste semble avoir pris un malin plaisir à briser comme un gosse brise le jouet qui a cessé de le délasser. La satire soviétique de la société américaine semble en effet bien mollassonne au regard des traits d'Ungerer. Qu'il s'agisse du féminisme, des droits de l'Homme humanistes, de l'antiracisme, de l'optimisme, de la sexualité heureuse... pas un seul des bibelots rutilants de la vitrine américaine n'a échappé au massacre de Tomi Ungerer (ill. ci-dessus extraite de "The Party" (1966), réédité par Les Cahiers dessinés).

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2019,tomi ungerer,brigands,école des loisirs,canard enchaîné,patrick chappatte,international herald tribune,spiegel,le temps,expérimentation,samandal,festival angoulême,atrabile,alex baladi,presse-citron,trophée

    (caricature de Chappatte dans "Le Canard enchaîné")

    + On reproche parfois au "Canard Enchaîné" son point de vue excessivement franco-français, pour ne pas dire "chauvin" ; cela comporte un risque de décalage à l'heure de la mondialisation où la notion de "politique intérieure" est dépassée, par conséquent les querelles politiciennes intestines un gaspillage supplémentaire de ressources.

    La rédaction du "Canard" cherche peut-être à pallier ce problème en s'attachant les services du caricaturiste (Patrick) Chappatte ? Les journaux américain ("International Herald Tribune"), suisse ("Le Temps") et allemand ("Spiegel") publient les dessins de ce caricaturiste né au Pakistan depuis des lustres.

    Chappatte signe donc depuis quelques semaines des dessins dans le "Canard". On sait le penchant des Français à donner des leçons de morale au monde entier, penchant qui trouve son origine dans la culture nationaliste enseignée à l'école. A plusieurs reprises ces dernières années les dessins de Chappatte ont montré qu'il a du recul sur cette culture "franco-française". Rien de tel qu'un étranger à la religion locale pour en montrer le ridicule et les travers.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2019,tomi ungerer,brigands,école des loisirs,canard enchaîné,patrick chappatte,international herald tribune,spiegel,le temps,expérimentation,samandal,festival angoulême,atrabile,alex baladi,presse-citron,trophée

    + "Expérimentation", publié par l'association libanaise Samandal, a remporté en janvier dernier le prix du fanzine décerné chaque année lors du festival d'Angoulême. Chapeautées par Alex Baladi, les expérimentations des auteurs de ce collectif beyrouthin trahissent l'influence d'autres expérimentations publiées il y a une trentaine d'années en Europe francophone par de petites maisons d'édition indépendantes comme "L'Association", "Cornélius", "Atrabile" (Suisse)...

    Comme il se fait sentir sur la bande dessinée pour ados, le tropisme de l'album ou du livre se fait sentir aussi sur les fanzines, désormais souvent distribués en librairie au rayon BD.

    + Il reste encore quelques jours aux étudiants pour envoyer leurs meilleures caricatures à l'école Estienne (Paris XIIIe) qui organise dans le cadre de la semaine de la presse le trophée "Presse-Citron" de la meilleure caricature (jusqu'au 13 mars).

    L'originalité de ce concours, assorti depuis quelques années d'une bourse, est de soumettre les dessins de caricaturistes débutants au vote d'un jury de caricaturistes expérimentés.

  • Revue de presse BD (270)

    webzine,bd,fanzine,zébra,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2018,caricature,louisa cao,presse-citron,école estienne,bnf,stephen hawking

    + Jeudi dernier (22 mars) le trophée "Presse-citron" 2018 du dessin de presse a été remis à une dessinatrice, Louisa Cao, au cours d'une soirée organisée à la BNF par les étudiants de l'école Estienne. Il s'agit d'un trophée original puisque décerné à un dessinateur débutant par un jury de dessinateurs expérimentés.

    On remarque que le lauréat (ci-dessus), qui fait référence au récent décès du mathématicien britannique Stephen Hawking, est entièrement dépourvu d'intention satirique ; dommage, car c'est justement le dessin satirique qui est censuré par les rédacteurs en chef et les patrons de presse, qui publient de moins en moins de dessins ou des dessins de plus en plus insipides.

    Dernièrement les caricatures se sont multipliées dans la presse française contre les industriels de l'armement nord-américains ; la presse française ne fait pas preuve de la même liberté d'expression vis-à-vis de l'industrie automobile française et ses milliers de victimes "collatérales" (l'industrie auto contribue largement à financer la presse française).

    + En mettant à la disposition du public des collections de journaux anciens, lewebzine,bd,fanzine,zébra,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2018,caricature,louisa cao,presse-citron,école estienne,bnf,stephen hawking,gallica,jules depaquit,rire,hara-kiri,cabu site "Gallica" (qui fête ses 20 ans) permet de mesurer la place encore modeste occupée par les encarts publicitaires à la fin du XXe siècle.

    Le style et l'humour des dessins a quelque peu évolué depuis "Le Rire" (fondé en 1894), notamment sous l'influence de "Hara-Kiri" et Reiser (le style de Cabu est moins original) ; cependant on peut voir des dessins précurseurs de la manière actuelle, comme cette chronique illustrée du caricaturiste montmartrois Jules Depaquit (1869-1924).

    + La rédaction de "Charlie-Hebdo" n'aime pas se faire taxer d'islamophobie : cependant l'hebdomadaire fait sa "Une" pour la troisième fois (par Juin et Riss) en quelques semaines sur le prédicateur musulman Tariq Ramadan, accusé de viol par une ou deux ex-coreligionnaires, au point qu'on peut parler d'acharnement.

    On fera forcément le reproche à "Charlie-Hebdo" de ne pas s'étaler autant sur des affaires de moeurs impliquant des institutions républicaines telles que l'armée, la police ou l'Education nationale.

    webzine,bd,fanzine,zébra,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2018,caricature,louisa cao,presse-citron,école estienne,bnf,stephen hawking,gallica,jules depaquit,rire,hara-kiri,cabu,riss,juin,tariq ramadan,islamophobie

    + On connaissait déjà l'expression "payer en monnaie de singe" (d'autant pluswebzine,bd,fanzine,zébra,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2018,caricature,louisa cao,presse-citron,école estienne,bnf,stephen hawking,gallica,jules depaquit,rire,hara-kiri,cabu,riss,juin,tariq ramadan,islamophobie,monnaie,paris,mickey,effigie,claude giffin utile que la confiance n'est plus de mise dans les banques et les banquiers). On pourra désormais payer en "monnaie de souris", puisque la monnaie de Paris vient d'émettre deux millions d'euros en pièces à l'effigie de Mickey Mouse.

    Ce privilège accordé à Mickey est, paraît-il, rarissime. Claude Giffin (Monnaie de Paris) le justifie ainsi: - Parce que c’est un personnage iconique, transgénérationnel, qui symbolise des valeurs d’amitié, d’enthousiasme, d’énergie.

    "Transgénérationnel" est peut-être exagéré... Un petit rat de l'Opéra fera bien de se méfier si un vieux producteur de cinéma lui demande de lui montrer son "petit mickey".

    + Deux cambrioleurs spécialisés dans le vol de BD ont été interpellés dans la région lyonnaise; jusqu'ici rien que de très banal... Leur butin en revanche est extraordinaire, puisqu'on a retrouvé dans la cache des deux criminels près de 4.000 albums ! Le moins qu'on puisse dire c'est que le vol de BD est un art séquentiel !

    + François Ayroles ("L'Amour sans peine") publie chez Dupuis "Les Moments clefs du Journal de Spirou (1937-1985)", succession de vignettes retraçant l'histoire de cette entreprise de divertissement belge et faisant le portrait de ses principaux acteurs (Charles Dupuis, Joseph Gillain, Franquin, Morris, Y. Delporte, etc.).

    Hélas le béotien risque de ne pas y trouver son compte et de s'ennuyer à la lecture de cet album, mi-humoristique, mi-documenté ; ceux qui connaissent mieux l'histoire de "Spirou" resteront au contraire sur leur faim et trouveront peut-être comme moi l'humour de F. Ayroles assez éloigné de celui du "Journal de Spirou" (plus humoristique que son concurrent "Tintin").

    On conseille plutôt la lecture des BD d'Yves Chaland (en particulier "Le Jeune Albert"), ouvrages parodiques qui font ressortir l'esprit de la BD franco-belge, mélange baroque de scoutisme, de patriotisme, de désir d'évasion hors du carcan de l'enfance...

    A propos de la fabrication de l'hebdo, le témoignage du repreneur de la série "Spirou", Jean-Claude Fournier (accouché par Nicoby et Joub), est assez éclairant sur les méthodes de l'entrepreneur belge ("Dans l'Atelier de Fournier", 2013).

    webzine,bd,fanzine,zébra,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2018,caricature,louisa cao,presse-citron,école estienne,bnf,stephen hawking,gallica,jules depaquit,rire,hara-kiri,cabu,riss,juin,tariq ramadan,islamophobie,monnaie,paris,mickey,effigie,claude giffin,cambriolage,françois ayroles,spirou,journal,joseph gillain,charles dupuis,delporte,chaland,jean-claude fournier,nicoby,joub

     

  • Revue de presse BD (269)

    fanzine,bd,zébra,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2018,bernard baissat,canard enchaîné,maurice maréchal,crapouillot,galtier-boissière,pierre scize,cabu,choron,cavanna,gallica,gassier,lettres françaises,sennep,aragon,eluard,hemingway,steinbeck,triolet,effel,maurras,abel hermant

    Dessin de Gassier (1939), dessinateur au "Canard enchaîné" et précurseur du style de Sennep, Effel, Cabu...

    + Le documentaire filmé de Bernard Baissat, "Aux 4 Coins du Canard" (1987, 3 parties) retrace l'histoire du "Canard Enchaîné" depuis sa fondation par Maurice Maréchal en 1915. Si ce n'est exhaustif, ce docu montre les principaux collaborateurs et directeurs successifs d'une publication qui passe paradoxalement aujourd'hui pour une vénérable institution. Les principaux dessinateurs et des exemples de leurs dessins sont aussi présentés.

    L'anticonformisme du "Canard", son esprit contestataire, trouve son origine dans la guerre de 14-18, décidée et planifiée par les élites politiques, mais contre laquelle se rebiffèrent quelques anciens combattants, le plus souvent issus de milieux populaires. "Le Crapouillot" de Galtier-Boissière, ou encore le "Voyage" de L.-F. Céline sont animés par des mobiles similaires.

    Autres aspects populaires : une conception artisanale et l'absence de publicité. Un collaborateur, Pierre Scize, fut même viré par M. Maréchal en 1933 pour avoir accepté la Légion d'Honneur, ce qui prouve que le "Canard" ne transigeait pas avec sa propre éthique.

    Après la Seconde guerre mondiale, le "Canard" renaît, mais il va s'éloigner peu à peu de son caractère populaire original. Nouveau paradoxe, on constate que plus la démocratie progresse, plus le peuple est privé de moyens d'expression propres.

    Cabu (2e partie) a tort de vanter le professionnalisme du "Canard enchaîné", car professionnalisme rime avec académisme, voire autocensure. La politisation du "Canard" rend en outre celui-ci de plus en plus insipide et de moins en moins truculent.

    Le "Charlie-Hebdo" de Choron et Cavanna occupera le créneau de la presse populaire laissé vacant par le "Canard".

    + Le site "Gallica", qui fête ses 20 ans, permet la consultation de nombreuxfanzine,bd,zébra,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2018,bernard baissat,canard enchaîné,maurice maréchal,crapouillot,galtier-boissière,pierre scize,cabu,choron,cavanna,gallica,gassier,lettres françaises,sennep,aragon,eluard,hemingway,steinbeck,triolet,effel,maurras,abel hermant titres de presse datant d'avant la censure publicitaire - indirecte mais néanmoins très efficace.

    Lire les "Lettres Françaises" de 1944 est assez instructif sur cette période cruciale dans l'histoire de la presse française et de la censure. Cet hebdomadaire d'obédience communiste, qui sera dirigé par Aragon ultérieurement, est bizarrement plus américanophile et anglophile qu'il n'est russophile -comme quoi BHL n'est pas seul responsable du changement de cap américanophile de l'intelligentsia française (plus disciplinée que la soviétique).

    En 1944 les "Lettres Françaises" publient un poème d'Eluard en face d'une caricature de Sennep (ci-contre) (anticommuniste mais gaulliste) ; l'heure est à "balance ton collabo" et de nombreuses caricatures de J. Effel, Sennep, Monier, Ferjac, visent les écrivains soupçonnés de sympathie avec l'occupant allemand (Abel Hermant, Sacha Guitry, C. Maurras...) ; comme la télé ne livre pas encore son stock de divertissements à domicile, le journal publie sous forme de feuilletons des romans illustrés (de Queneau, Claude Aveline, E. Triolet, Steinbeck, Hemingway...).

    Les encarts de publicité pour les grandes enseignes parisiennes n'ont pas encore la taille des placards d'aujourd'hui ; la rubrique "mode féminine" est intitulée "Souvent femme varie..."

    fanzine,bd,zébra,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2018,bernard baissat,canard enchaîné,maurice maréchal,crapouillot,galtier-boissière,pierre scize,cabu,choron,cavanna,gallica,lettres françaises,sennep,aragon,eluard,hemingway,steinbeck,triolet,effel,maurras,abel hermant,gassier,cabu,charlie-hebdo,concours,dessin,presse,l'étudiant,siné-mensuel

    + L'asso. "Dessinez, créez, liberté" ("Charlie-Hebdo") en partenariat avec "L'Etudiant", propose un concours (ouvert aux 15-25 ans) sur le thème de "le rire ou la peur". A la clef, 500 euros de fournitures et bouquins divers à gagner.

    + Les plus grands dessinateurs de "Siné-Mensuel": Jiho, Desclozeaux et Fernand, exposent ensemble à Lunel, non loin de Montpellier, jusqu'au 10 avril. Une grande affiche !

    fanzine,bd,zébra,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2018,bernard baissat,canard enchaîné,maurice maréchal,crapouillot,galtier-boissière,pierre scize,cabu,choron,cavanna,gallica,lettres françaises,sennep,aragon,eluard,hemingway,steinbeck,triolet,effel,maurras,abel hermant,gassier,charlie-hebdo,concours,dessin,l'étudiant,siné-mensuel,lunel,jiho,desclozeaux,fernand

  • Revue de presse BD (268)

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2018,siné-mensuel,yassine belattar,bosc,wolinski,charlie-hebdo

    + Tout ou presque oppose l'humour de Wolinski, prolixe, à celui de Bosc, muet. Dans ses Mémoires dessinés ("Le Bonheur est un métier"/Glénat), Georges Wolinski raconte pourtant son intérêt, voire son admiration pour Bosc, qu'il faillit embaucher à "Charlie-Hebdo".

    A la page 19, Wolinski reprend cette tarte à la crème du suicide, plus fréquent chez les humoristes en raison de leur "lucidité". Ce poncif repose sur quelques cas mémorables. Les caricaturistes de "Charlie-Hebdo" (Cabu, Wolinski, Honoré), eux, étaient bien partis pour fêter leur cent ans.

    D'ailleurs on sait que les cas de suicide sont nombreux parmi les lycéens ou les policiers, espèces qui ne brillent pas spécialement par leur humour ou leur esprit satirique, mais se contentent le plus souvent de blagues potaches.

    Remarquons en outre que l'optimisme est le carburant indispensable des idéologies modernes les plus meurtrières: optimisme des 7 vierges au paradis d'Allah, mais aussi optimisme des "lendemains qui chantent", optimisme du darwinisme social, optimisme de l'égalité entre les hommes et entre les peuples, optimisme de l'entrepreneur, etc.

    Le site internet dédié à Bosc reprend un échange de lettres entre les deux humoristes.

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2018,siné-mensuel,yassine belattar,bosc,wolinski,charlie-hebdo,presse-citron,bnf,cavanna,goscinny,école estienne,pilote,mad,guy bara,strip,france-soir,sempé,france-culture,tewfik hakem

    + Dans un entretien avec Tewfik Hakem diffusé par "France-Culture", Jean-Jacques Sempé dit son amour de la musique, sujet de nombre de ses dessins, et son horreur de la bande-dessinée.

    - La mort rôde toujours dans les chansons de Trenet.

    + Dans "Siné-Mensuel" de mars 2018, l'humoriste musulman Yassine Belattar, qui se produit dans des cabarets ou des théâtres, répond à la question : - Pourquoi refusez-vous de dire tout simplement "Je suis Charlie" ? Ce qui dans le contexte actuel prête à confusion...

    - Je n'ai pas l'impression que Charb ou les autres auraient voulu qu'on utilise un des moments les plus pénibles de l'histoire de notre pays pour le transformer en slogan, en image pieuse interdite de toute critique.

    Dans l'ensemble, Yassine Belattar fait des réponses très patriotiques, ce qui s'explique sans doute par son implication dans les campagnes électorales de F. Hollande et E. Macron.

    Avant que Philippe Val n'écrive un essai sur la grandeur de l'Occident, les dessinateurs de "Charlie-Hebdo" étaient peu, voire pas du tout nationalistes ; il faut dire que certains avaient participé aux guerres d'Algérie ou d'Indochine. Or la guerre soigne généralement du nationalisme, comme le cocufiage soigne de l'amour.

    + En marge du trophée "Presse-Citron" de la caricature amateur, organisé par les élèves de l'école Estienne, se déroulera à la BNF jeudi 22 mars une série de conférences sur le thème du rapport de la bande-dessinée avec la caricature ; il faut souligner que cette série de conférences aura lieu sous haute protection policière : ne s'agirait-il pas d'un traquenard afin de procéder à l'arrestation de quelques anarchistes ?

    Le rapport entre la BD et la caricature n'est pas apaisé mais conflictuel. La querelle entre Goscinny ("Pilote") et Cavanna ("Charlie-Hebdo") n'était pas une simple querelle de personnes. Auquel cas, Goscinny aurait mieux digéré des critiques qui visaient aussi le contenu "infantilisant" de "Pilote".

    Tandis que la caricature satirique s'efforce de dépasser le niveau du simple divertissement, la BD tend au contraire au pur divertissement (et se trouve ainsi peu à peu remplacée par de nouveaux modes de divertissement encore plus stupéfiants).

    Quelques contre-exemples confirment la règle : le magazine américain "Mad", qui parodiait les "comics" pour souligner leur stupidité ; on peut aussi mentionner quelques BD de Franquin, qui avait fini par être dégoûté par son métier de bédéaste ; et encore Goscinny lui-même quand il souligne certains aspects ridicules du chauvinisme français.

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2018,siné-mensuel,yassine belattar,bosc,wolinski,charlie-hebdo,presse-citron,bnf,cavanna,goscinny,école estienne,pilote,mad,guy bara,strip,france-soir

    Max l'Explorateur, par Guy Bara.

    + Les strips de BD, surtout appréciés par le public germanique ou américain, sont à mi-chemin entre satire et BD. Ils permettent exprimer une forme d'humour qu'il est assez vain d'essayer de transposer au cinéma.

    Le webzine BD-Zoom annonce la réédition prochaine en album chez Dupuis des strips de "Max l'Explorateur" par le dessinateur belge (d'origine lettone) Guy Bara.

    Ces strips furent publiés dès la fin des années 50 dans "France-Soir", puis dans le quotidien belge "Le Soir", jusqu'au début des années 90.