Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

xavier gorce

  • Revue de presse BD (385)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,janvier,2021,derf backderf,festival,angoulême,libération

    Parodie de Hergé par Derf Backderf.

    + Jamais le festival de BD d'Angoulême n'aura autant été boycotté par les auteurs mécontents que cette année où il n'aura pas lieu.

    "Libération" (29 janvier) n'a pas dérogé à la tradition qui consiste à faire illustrer un numéro entier par des auteurs de BD. L'Américain Derf Backderf (ci-dessus) ironise gentiment sur le thème du Capitaine Haddock, prostré à cause du confinement qui le prive de sa drogue préférée et de son compagnon d'aventure, emporté par le coronavirus malin.

    + Réclamée depuis deux ans par Bernard-Henri Lévy (qui a écrit un bouquin rien que pour ça en 2018 - "L'Empire et les cinq Rois"), la censure des réseaux sociaux est plus que jamais à l'ordre du jour ; tous les prétextes sont bons pour persuader l'opinion de son bien-fondé.

    Courroie de transmission du pouvoir politique, comme autrefois le clergé, l'institution médiatique est en effet de plus en plus fortement contestée depuis le krach mondial de 2008. Celui-ci a été suivi de révolutions au Maghreb au cours desquelles les réseaux sociaux ont joué un rôle fédérateur au service des insurgés... Rien d'étonnant à ce que des sociétés cimentées par l'argent se délitent à la suite de graves crises économiques.

    - Le quotidien "La Croix" vient de publier un sondage destiné à évaluer la crédibilité des médias dans l'opinion publique. Il en ressort qu'après avoir connu un "plus bas" au cours de la fronde des Gilets jaunes, la crédibilité des médias se redresse légèrement. "La Croix" ne le dit pas, mais ce léger redressement est sans doute dû à l'état d'urgence.

    La radio occupe une surprenante première position (52 % des Français jugent ce médias fiable), devant la presse écrite (48 %), dont la faillite n'est pas seulement économique ; puis vient la télévision (42 %), surtout divertissante, et enfin l'internet (28 %), en qui les Français ont peu confiance, ce qui est assez logique puisqu'il est très disparate, tant dans sa forme que son contenu.

    + Certains élus locaux et institutions (prochainement l'Elysée) ont pris la décision de censurer les oeuvres de l'artiste-plasticien Claude Lévêque, accusé de viol sur mineur, qu'elles avaient acquises et exposaient. Les bibliothèques universitaires feront-elles de même avec les ouvrages du politologue Olivier Duhamel ?

    Ce type de réaction est probablement hypocrite et certainement inefficace. Il vaut mieux se contenter d'accorder à Olivier Duhamel et ses confrères une place dans l'histoire de la tartuferie et des tartufes. Notons au passage que Molière fait un lien entre les sermons hypocrites et la séduction.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,janvier,2021,derf backderf,festival,angoulême,libération,bernard-henri lévy,olivier duhamel,xavier gorce,le monde

    Dessin de Xavier Gorce publié après sa démission.

    + L'affaire adjacente des pingouins de Xavier Gorce, dessin censuré par Le Monde, a provoqué quelques remous y compris au sein de la rédaction de "Le Monde" (dont l'histoire récente est loin d'être exempte d'entorses majeures à la déontologie, mais qui continue de faire figure de "quotidien de référence").

    Le quotidien a publié une longue plaidoirie en défense. Elle est instructive sur la manière dont le dessin et les dessinateurs sont "traités" dans "Le Monde" - en réalité comme des illustrateurs, soumis à une ligne éditoriale, et non dans la continuité de "la tradition française du dessin de presse", comme cela a pu être dit.

    Extrait :

    "(...) Le Monde est aujourd’hui le quotidien français d’informations générales qui a le plus recours aux dessinateurs et illustrateurs de presse : environ 70 par mois, y compris ceux publiés dans « Le Brief du Monde », auxquels on peut ajouter les huit blogs dessinés hébergés par Lemonde.fr. Et il n’envisage en aucune façon d’infléchir cette ligne, comme le New York Times a pu le faire, de la plus radicale des façons, en 2019. Ou comme d’autres journaux français qui ont réduit, voire fait disparaître, depuis plusieurs années, ce mode d’expression."

  • Revue de presse BD (384)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,revue,presse,hebdomadaire,janvier,2021,actualité,charlie-hebdo,donald trump,joe biden,alice,xavier gorce,pingouin,le monde,censure,canard enchaîné,france-soir,lefred-thouron,plantu

    Une de "Charlie-Hebdo" (13 janvier) par Alice.

    + Avec le départ de Donald Trump, les caricaturistes du monde entier perdent un de leurs principaux sujets d'inspiration, d'autant plus que Joe Biden, son remplaçant, a le charisme d'une endive cuite.

    C'est surtout vrai de "Charlie-Hebdo", qui ne "lâche" Donald Trump depuis quelques mois que pour s'attaquer au président turc Erdogan.

    La France est mal placée pour donner des leçons de démocratie à D. Trump compte tenu de la longue tradition politique des coups d'Etat qui ont façonné les institutions françaises. Aux yeux des médias français, D. Trump a surtout l'inconvénient de donner de la démocratie américaine une image moins policée que B. Obama ou J.-F. Kennedy (image d'Epinal).

    Quant au port d'armes, qui donnait l'impression télévisuelle d'une tentative de coup d'Etat des partisans de Donald Trump rassemblés aux abords du capitole, il est pour beaucoup de citoyens américain l'emblème d'un Etat de droit démocratique où la confiscation des armes par l'Etat comme en France, au profit de l'armée ou de la police, est perçue comme une atteinte intolérable au droit individuel.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,revue,presse,hebdomadaire,janvier,2021,actualité

    + La censure récente d'un dessin de Xavier Gorce par la rédaction de "Le Monde" (ci-dessus) est assez éclairante sur le procédé de grands médias qui se targuent par ailleurs de défendre la "liberté d'expression".

    En effet, tant que Xavier Gorce se moquait du mouvement des Gilets Jaunes, en quoi il s'est distingué plusieurs fois au cours de cette fronde, la rédaction n'y trouvait rien à redire, bien au contraire, mais quand il dessine sur le thème tabou des moeurs sexuelles sadiques d'un représentant de l'élite française, quelques protestations de lecteurs indignés suffisent à pousser la rédaction à se désolidariser du dessin qu'elle avait publié (sa publication dans une "newsletter" expédiée aux abonnés empêchait la rédaction du "Monde" de retirer le dessin.)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,revue,presse,hebdomadaire,janvier,2021,actualité,charlie-hebdo,donald trump,joe biden,alice,xavier gorce,pingouin,le monde,censure,canard enchaîné,france-soir,lefred-thouron,plantu

    Caricature par Lefred-Thouron.

    + "Le Canard enchaîné" (20 janvier) se fait un devoir de combattre le "complotisme" qui sévit sur le site internet "France-Soir". Celui-ci offre notamment une tribune aux médecins qui contestent la politique de santé du gouvernement, mélange d'autoritarisme et de fantaisie qui incite pourtant à la qualifier d'"ubuesque".

    En feuilletant la presse anarchiste (antirépublicaine) du XIXe siècle où A. Jarry trouva à s'employer, on constate qu'elle s'efforce de ridiculiser la religion du progrès technique, dont l'humanité a subi entre-temps les conséquences dramatiques. Pratiquement on peut dire que la presse satirique a été ensuite progressivement étouffée au cours du XXe siècle par cette religion du progrès, qui passe aussi bien par la gauche que par la droite.

    Le caricaturiste Lefred-Thouron dans le "Canard" se montre néanmoins ironique à l'égard de la campagne de vaccination dont le gouvernement attend des miracles, mais qui se heurte à la réticence des premiers concernés : les résidents des Ehpad (on ne sait si ce sont les plus gâteux qui sont les plus réticents, ou au contraire les moins séniles).

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,revue,presse,hebdomadaire,janvier,2021,actualité,charlie-hebdo,donald trump,joe biden,alice,xavier gorce,pingouin,le monde,censure,canard enchaîné,france-soir,lefred-thouron,plantu,ehpad,plantureux

    Premier dessin de Plantu en Une de "Le Monde", toujours d'actualité (caricature de J. Carter).

    + Dernière minute : le funambule Jean Plantureux alias Plantu vient de rendre son balancier après 49 ans de numéros d'équilibrisme en Une de "Le Monde". Cela tient en effet autant du funambulisme que de la caricature d'illustrer l'actualité pour le compte du "quotidien de référence" des élites françaises ; il faut y mettre de l'ironie, puisque c'est tout de même l'ingrédient de la satire, mais pas trop car l'ironie entame le pouvoir, dont "Le Monde" est représentatif. Il y avait de quoi se faire des cheveux.

  • Revue de presse BD (323)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,juin,2019,oblik,waner,siné-mensuel,micael,pakman,lardon,xavier gorce,le point,le monde,indégivrables,onfray,griffo,van hamme,orwell,1984,sos-bonheur

    (Dessin refusé par "Le Monde", publié par l'auteur sur son compte Twitter, qu'il accuse pourtant de contribuer au populisme.)

    + Xavier Gorce dessine dans "Le Monde" des vignettes humoristiques où des manchots débattent de l'actualité ("Les Indégivrables"). A l'instar de quelques confrères de "Charlie-Hebdo", il a pris pour cible le mouvement des Gilets jaunes, ce qui lui a valu quelques insultes.

    Après un chapô élogieux ("un des meilleurs dessinateurs de presse du moment", "il chérit plus que tout la liberté"...) "Le Point" (6/6/2019) a offert à Xavier Gorce l'occasion de plaider dans une interview :

    - Le mouvement des gilets jaunes m'a beaucoup inspiré. (...) Il y a un populisme que je trouve assez répugnant dans l'ambiance politique et sociale du moment.

    Le terme de "populisme" est un terme qui dissimule que les mouvements populaires violents, qu'ils soient "républicain" en France, "soviétique" en Russie, "nationalistes" un peu partout dans le monde, ont toujours été précédés de la grave défaillance d'un système politique élitiste.

    Par ailleurs les promesses d'enrichissement faites au peuple par les leaders libéraux à chaque campagne électorale sont des discours populistes, au même titre que les slogans nationalistes.

    - Je pense que la raison doit être mise au-dessus de tout. Nous assistons au basculement d'une perception du réel basée sur le rationnel vers une perception plus émotionnelle et affective. (...) On sort de la compréhension du monde.

    X. Gorce n'a pas l'air de se douter que le suffrage universel, au coeur du système politique français, est une procédure bien plus mystique qu'elle n'est rationnelle, et cela depuis son introduction par des dictateurs (Napoléon Ier, Napoléon III) jusqu'à aujourd'hui.

    Il faut pour qualifier la sociale-démocratie de "système rationnel" ignorer tous les ouvrages critiques démontrant qu'elle ne l'est pas, notamment sur le plan économique.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,juin,2019,oblik,waner,siné-mensuel,micael,pakman,lardon,xavier gorce,le point,le monde,indégivrables,onfray,griffo,van hamme,orwell,1984,sos-bonheur

    + Michel Onfray remet la littérature antitotalitaire de Georges Orwell à la mode à travers un nouvel ouvrage : "Théorie de la dictature" où il pose d'emblée la question : - Sommes-nous en dictature ?

    Familier des médias audio-visuels, M. Onfray connaît bien leur fonctionnement et la censure qui frappe certains thèmes; mais l'expérience de G. Orwell (1903-1950) était mieux enracinée dans la réalité politique et sociale internationale.

    Au milieu des années 80, en écho au fameux "1984" d'Orwell (?), l'hebdomadaire "Spirou" publia une série de courtes BD, par Griffo et Van Hamme - "SOS-Bonheur". Cette série souligne notamment comment l'argument sécuritaire sert de prétexte aux gouvernements technocratiques pour réduire les libertés publiques.

    (Une exposition est actuellement organisée au Musée de la BD de Bruxelles, qui rend hommage au dessinateur de cette série.)

    + Plusieurs caricaturistes exposeront à Clichy (Atelier Oblik) leur travail les 22 et 23 juin - dont "notre" Waner, auteur sur ce site et dans "Siné-Mensuel" de dessins qui cognent (Siné l'avait sans doute repéré pour cette raison).

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,juin,2019,patrick besson,le point,fluide glacial,jean-christophe delpierre,binet,bidochon,macron,rennais,la vilaine,fanzinorama,bruxelles,bunker,clichy,oblik,waner,siné-mensuel

     

  • Revue de presse BD (242)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,septembre,2017,huysmans,forain,certains,baudelaire,satanisme,caricaturiste,constantin guys,françois angelier,monte-en-l'air,françoise nyssen,jeux vidéos,roman graphique,alan moore,rebecca clarke,portrait,comics,gentrification,culture

    Portrait d'A. Moore par Rebecca Clarke.

    + "De nos jours, il n’y a plus que des romans graphiques, des livres pour table à café. C’est l’une des raisons pour lesquelles je me retire de la bande-dessinée."

    Le scénariste de BD Alan Moore dénonce l'embourgeoisement de la BD dans une interview donnée au "Point" (25 août), hebdo prisé par les cadres commerciaux.

    "La bande-dessinée s'est embourgeoisée. Maintenant, on parle de roman graphique – une invention d'un département de marketing quelconque. La raison pour laquelle j'aimais les bandes-dessinées est qu'elles parlaient à tout le monde, par-delà les classes sociales. Elles ne remplissent plus cette fonction désormais."

    Il vaudrait mieux parler à propos du roman graphique d'intellectualisme, car de manière générale la BD est, comme le cinéma, un art bourgeois, produit par des magnats de la presse en conformité avec les intérêts de la bourgeoisie industrielle. Ce n'est qu'à titre exceptionnel que la BD échappe à ce cahier des charges : "Hara-Kiri" en France, les fanzines de R. Crumb aux Etats-Unis, etc.

    Le "roman graphique" est une appellation qui contribue à la gentrification culturelle de la BD, opération à travers laquelle les élites bourgeoises s'efforcent de mettre en valeur leur patrimoine culturel. Sur ce point A. Moore n'a pas tort.

    + Les gouvernements changent, la démagogie continue ; la nouvelle ministre de la Culture Françoise Nyssen, à peine nommée, s'est empressée de faire l'apologie des jeux vidéos comme ses prédécesseurs ; il faut dire que l'industrie des jeux vidéos est des plus lucratives. Les bibliothèques municipales cèdent elles aussi à la mode qui consiste à installer des "postes de jeu" et organiser des tournois de jeux vidéos ; de l'adage ancien qui signale que les peuples intelligents sont difficiles à gouverner, on peut en forger un autre : "Les crétins décérébrés font les électeurs les plus dociles."

    Comme "dieu" sert à certains fanatiques à justifier tout et n'importe quoi, la "culture" est devenue un argument massue en Occident, une méthode pour étouffer l'esprit critique, au profit de la culture de masse. Le divorce est d'ailleurs consommé entre les élites contemporaines et les philosophes des Lumières qui fustigeaient les spectacles divertissants comme un frein à l'émancipation du peuple.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,septembre,2017,huysmans,forain,certains,baudelaire,satanisme,caricaturiste,constantin guys,françois angelier,monte-en-l'air,françoise nyssen,jeu vidéo,xavier gorce,roman graphique,alan moore,comics,gentrification,culture,rebecca clarke,portrait

    Strip extrait du blog de Xavier Gorce.

    + Le romancier naturaliste J.-K. Huysmans (1848-1907) ("Là-bas", "A Rebours"...), émule de Zola avant de se convertir au catholicisme, fut aussi critique d'art (Huysmans descendait d'une famille de peintres flamands).

    Dans "Certains", recueil de portraits d'artistes, Huysmans décrit le caricaturiste Forain : "(...) M. Forain a voulu faire ce que le Guys [Constantin], révélé par Baudelaire, avait fait pour son époque : peindre la femme où qu'elle s'affirme, dans les lieux où elle travaille (...).

    A coup sûr, personne n'a mieux que lui, dans d'inoubliables aquarelles, décrit la fille ; personne n'a mieux rendu les tépides amorces de ses yeux vides, l'embûche polie de son sourire, l'émoi parfumé de ses seins, le glorieux dodinage de son chignon trempé dans les eaux oxygénées et les potasses ; personne, enfin, n'a plus justement exprimé la délicieuse horreur de son masque rosse, ses élégances vengeresses des famines subies, ses dèches voilées sous la gaieté des falbalas et l'éclat des fards.

    En sus de ses qualités d'observation aiguë, de son dessin délibéré, rapide, concisant l'ensemble, avivant le soupçon, forant d'un trait jusqu'aux dessous, il a apporté, en art, la sagace ironie d'un Parisien narquois.

    C'est grâce, sans doute, à cette orientation d'un esprit net et blagueur, très élagué de toute chimère, qu'il dut d'avoir trouvé, pour les dessins des journaux où il logeait, d'audacieuses légendes, parfois cruelles, souvent même presque comminatoires pour les ridicules gredineries de ces temps fous."

    A l'instar de Baudelaire (et de nombreux romanciers du XIXe siècle), un des thèmes favoris de Huysmans est le satanisme ; il faut dire que le "grand Pan" est souvent tenu pour le dieu des artistes. Sur le sujet relativement confus du satanisme et de Huysmans, dont il est fin connaisseur, François Angelier (!) a donné une conférence assez claire à la librairie "Le Monte-en-l'air" - conférence enregistrée ici.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,septembre,2017,huysmans,forain,certains,baudelaire,satanisme,caricaturiste,constantin guys,françois angelier,monte-en-l'air,françoise nyssen,jeux vidéos,roman graphique,alan moore,comics,gentrification,culture

    Petite danseuse et son souteneur, par Forain, qui mettait plus de satire et moins d'esthétique dans ses peintures que son ami E. Degas.

  • Revue de presse BD (173)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue de presse,janvier,2015,festival angoulême,xavier gorce,indégivrables,emmanuel guibert,féministe,le populaire,limousin,pénélope bagieux,marjane satrapi,julie doucet,lynda barry,moto hagio,chantal montellier,posy simmonds,freud,lucky-luke,morris,joseph gillain,jijé,moebius,franquin

    Planche extraite du blog de Xavier Gorce, "Les "Indégivrables"

    + Des réactions parfois cocasses, à la limite de l'hystérie, ont suivi la proclamation par le festival d'Angoulême d'une sélection d'auteurs exempte de femmes, afin de décerner son grand prix. "Le Monde" a ainsi publié une tribune signée Emmanuel Guibert, intitulée : "La plus belle bande-dessinée de tous les temps est l'oeuvre d'une femme". En matière de féminisme comme de galanterie, il arrive que certains hommes en fassent un peu trop.

    + "Le Populaire" (Limousin) se mouille un peu plus qu'Emmanuel Guibert en faisant la promotion de sept "grands noms" de la BD au féminin : Pénélope Bagieux, Marjane Satrapi, Lynda Barry, Julie Doucet, Moto Hagio, Chantal Montellier, Posy Simmonds. Il n'est pas impossible que certains lecteurs de "Le Populaire" lisent ces "grands noms" pour la première fois ; parfois on veut démontrer une chose, et on prouve son contraire.

    En réalité la question du sexe de l'auteur ne se pose pratiquement que dans la littérature bourgeoise. Bien que misogyne et qualifiant l'homosexualité de tare, le freudisme a pesé sur la critique littéraire, incitant à voir dans l'oeuvre littéraire ou artistique le reflet de la personnalité de son auteur, et donc son sexe ; encore une fois, cette "clef de lecture" est trop restrictive. On ne naît pas dessinateur de bande-dessinée, on le devient.

    + Le 43e festival d'Angoulême rendra hommage à "Lucky-Luke" et son dessinateur Morris. Derrière Morris comme derrière d'autres auteurs renommés tels Giraud-Moebius, Franquin, Will, ou encore d'autres, il y eut le Namurois Joseph Gillain, alias Jijé. Plus dilettante que certains de ses élèves, Jijé n'a pas laissé derrière lui une oeuvre aussi marquante que "Lucky-Luke" ou "Gaston Lagaffe" ; cependant il joua le rôle, obscur mais indispensable, de pygmalion et de maître dans la formation d'un jeune dessinateur.

    Un petit reportage diffusé sur Youtube célèbre modestement la mémoire de Jijé et illustre son rôle-charnière. Le statut de la BD aujourd'hui doit sans doute beaucoup plus que les théoriciens de la BD ne veulent l'admettre à l'application de méthodes artisanales par les dessinateurs belges. D'une certaine façon, les auteurs de BD, qui furent des artisans, sont devenus désormais des ouvriers et y ont perdu une bonne partie de leur marge de manoeuvre ; à moyen terme, cette évolution, qui a d'abord été rentable, pourrait bien être préjudiciable aussi aux petits industriels du divertissement que sont les éditeurs de BD.

    + Le prochain festival de la ville d'Antony fin mai (21) organise un concours de BD sur le thème assez libre de "la nature" ; il est ouvert également aux scénaristes amateurs, puisque ce concours propose à ceux qui ne savent pas dessiner d'utiliser des cases pré-dessinées pour raconter une histoire.

    + Le cabinet d'arts graphiques du musée des beaux-arts d'Angers détient une collection de 13.500 dessins (Poussin, Boucher, Fragonard, Delacroix, Ingres, Géricault, etc.) ; ce musée organise jusqu'au 28 février une exposition, "La Fabrique de l'oeuvre", visant à mettre en lumière le processus qui va de l'esquisse préparatoire à l'oeuvre définitive (sous la direction d'Anne Sarazin).

    Le peintre Eugène Delacroix, qui rêvait de réunir le dessin et la musique pour produire une sorte d'art "total", note dans son "Journal" que l'exigence de perfection de la musique contraste avec la peinture, qui a souvent plus de force au stade de l'esquisse que l'oeuvre parachevée n'a.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue de presse,janvier,2016,festival angoulême,xavier gorce,indégivrables,emmanuel guibert,féministe,le populaire,limousin,pénélope bagieux,marjane satrapi,julie doucet,moto hagio,chantal montellier,posy simmonds,lynda barry,freud,lucky-luke,morris,joseph gillain,jijé,moebius,franquin,concours,antony,festival,musée angers,esquisses,exposition,fabrique,géricault,eugène delacroix,anne sarrazin

    Dessin de Th. Géricault dans les collections du musée des beaux-arts d'Angers