Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

estampe

  • Revue de presse BD (193)

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,actualité,juin,2016,revue de presse,info,maadiar,loubok,didier deschamps,estampe,42 mars,nuit debout,mai 68,iran,cartoon,zéon,holocauste,islamophobe,charlie-hebdo,nicolas sarkozy,golan,israelien,wehrmacht,shoah,hubert mounier,affaire luis trio,chaland,ligne claire

    + Sur son blog, Maadiar réagit parfois à l'actualité sous forme de "loubok" (estampe russe) - comme ici au non-recrutement de plusieurs joueurs d'origine maghrébine dans l'équipe de France de foot par son entraîneur Didier Deschamps.

    + Le mouvement d'étudiants et de militants "Nuit debout" publie le premier n° d'un fanzine illustré intitulé "Le 42 Mars". "C'était mieux avant !" diront certains, en comparant avec les affiches et les slogans de "Mai 68".

    + 12.000 $ est la somme gagnée par le dessinateur français Zéon (d'origine chilienne) à un concours de caricatures sur l'holocauste, organisé par l'Iran House of Cartoon (Téhéran) ; l'Iran réplique ainsi aux caricatures du prophète publiées par des journaux occidentaux et jugées islamophobes par certains musulmans. Ce n'est pas la première fois qu'un tel concours est organisé et qu'un caricaturiste français remporte la palme.

    Certains journalistes français soulignent la collusion de l'Iran House of Cartoon avec le pouvoir iranien ; mais on se souvient que le gouvernement français, en la personne du ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy avait tenu à défendre publiquement "Charlie-Hebdo", mettant en avant le principe de la liberté d'expression de la presse française (alors même que son indépendance reste à prouver).

    En comparant l'armée israélienne à la Wehrmacht nazie, pile le Jour de la Shoah, le général israélien Golan a sans doute fait preuve d'une plus grande audace que le dessinateur Zéon ; cette déclaration a fait scandale dans son pays et provoqué de nombreux commentaires furibards, dont celui-ci : "Après tout, qui sont les adversaires les plus acharnés d'Israël et de son armée ? Des Juifs."

    + Parmi les nombreux chanteurs décédés récemment, mentionnons Hubert Mounier qui fit les beaux jours du Top 50 dans les années 80 avec son groupe "L'Affaire Louis' Trio", interprétant des chansons gaies et entraînantes, sur des textes (volontairement) simplistes ; natif de Perrache, ce chanteur était aussi un suiveur de Chaland, qui dessina la couverture de l'album "Chic Planète" ; Hubert Mounier dessina un ou deux albums de BD, dont l'un pour raconter son expérience de chanteur à succès. Interview disponible sur le blog "Klare linj international" (actualités de la ligne claire).

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,actualité,juin,2016,revue de presse,info,maadiar,loubok,didier deschamps,estampe,42 mars,nuit debout,mai 68,iran,cartoon,zéon,holocauste,islamophobe,charlie-hebdo,nicolas sarkozy,golan,israelien,wehrmacht,shoah,hubert mounier,affaire louis trio,chaland,ligne claire,klare linj international,blog

    Cases extraites de "La Maison de Pain d'épices", par Hubert Mounier.

  • Hokusai (1760-1849)****

    Le Grand Palais propose jusqu'au 18 janvier 2015 la plus grande exposition hors du Japon des œuvres du maîtrewebzine,bd,gratuit,fanzine,zébra,bande-dessinée,kritik,critique,hokusai,expo,grand palais,estampe,ukiyo-e,edo,gakyo rojin,peinture,mont fuji,hiroshige,kabuki,van gogh,cézanne,monet,aurélie dekeyser de l'estampe japonaise, Hokusai, chouchou des Français.

                  Cette rétrospective est presque exhaustive, retraçant la vie de l'artiste, de son apprentissage dans un atelier de xylographie à ses dernières œuvres qu’il signe « Gakyō Rôjin », littéralement « vieux fou de peinture ».

                  On peut suivre l’itinéraire de l’artiste et sa production foisonnante, scandée par les noms différents qu’il s’est donnés. Au cours de sa carrière, Hokusai change cinq fois son nom d'artiste, comme pour affirmer à chaque fois une nouvelle période, conscient des étapes de son parcours artistique.

      Et c'est peut-être le défaut de cette exposition  d'être aussi détaillée. En effet, malgré le talent indéniable d'Hokusai, certaines œuvres majeures sont fondues dans la masse.

      Orphelin adopté, Hokusai est né à Edo (ancien nom de Tokyo) en 1760 et commence à dessiner à l'âge de 6 ans. Il devient peintre d'estampe chez un portraitiste d'acteurs de théâtre Kabuki. Commence ainsi sa formation au genre de « l'Ukiyo-e » qui signifie « images du monde flottant » dont il deviendra avec Hiroshige la figure majeure dans les années 1830.

      Cette notion philosophique  incite les artistes à s'éloigner des conceptions matérialistes et à peindre dans une perspective shintoïste (mélange de polythéisme et d'animisme) la fusion entre l'homme et la nature. Selon Hokusai, l'art de la peinture ne devait briser l'harmonie du tout, mais bien rendre hommage à cette nature sacrée.

      Les images du quotidien, la vie des courtisanes, artisans, paysans, pécheurs, sumos ou acteurs de théâtre peuplent ses œuvres.

      L'artiste évite l'anecdote par la maîtrise du trait qui permet une grande stylisation et force de composition.

      Les estampes étaient réalisées sur bois (souvent de cerisier très dur), gravé au canif. Les lignes très fines permettent le travail quasi miniaturiste de certaines scènes. Le bois est ensuite encré, d'abord à l'encre noire pour faire apparaître le dessin sur le papier de riz. L'opération est renouvelée plusieurs fois puisque chaque couleur est traitée séparément.

       Ces « Ukiyo-e » sont à l'époque tellement courantes qu'elles servent parfois de papiers d'emballage à des poteries ou autres objets du quotidien. Mais c'est un art à part entière qui existe de manière autonome, contrairement à l'estampe chinoise qui fera toujours office d'illustration de texte.

      L'exposition présente aussi quelques « shungas », représentations érotiques offertes aux jeunes mariés et des mangas (esquisses ou croquis spontanés).

       Positions anatomiques, faune et flore sont recensées et ont été publiés en recueils, offrant ainsi aux élèves d'Hokusai un véritable catalogue de formes pour s'exercer.

    (...)

    Lire la suite

  • Revue de presse BD (73)

    Spéciale : "c'était (beaucoup) mieux avant"

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,revue de presse,73,hebdomadaire,téléchat,roland topor,henri xhonneux,arte,streaming,télé,fiac,foire,2013,marché

    + Petit clin-d'oeil à "Téléchat" de Roland Topor & Henri Xhonneux, que la chaîne "Arte" de l'amitié entre les peuples français et allemand permet de visionner en streaming depuis des mois. C'était à ma connaissance la seule émission de télé, diffusée à la télé, qui dénonçait la connerie du journal télé ; et, du coup, elle n'a pas pris une ride.

    + A l'heure où s'ouvre la Foire internationale d'art contemporain 2013, certains s'alarment de ce que la France ne représente plus que 2,79 % du marché de l'art mondial, loin derrière les Etats-Unis, la Chine et le Royaume-Unis, gros consommateurs d'art. Alors, à quand une "semaine du goût artistique" pour redonner aux Français l'envie de l'art ?  

    + "Astérix chez les Pictes" paraissait ce jour même en librairie. Un brin démago, le quotidien "Le Monde" doit être rendu à son 10e article sur le sujet. Pour que la BD devienne adulte, c'était tout con, il suffisait d'attendre que les lecteurs de "Le Monde" retombent en enfance.

    + Prévoyante, la société Moulinsart qui gère le patrimoine artistique de Tintin a prévu la publication d'un album chez Casterman en 2052 pour compenser l'entrée dans le domaine public de "Tintin & Milou". La maison Gallimard devrait lui emboîter le pas et publier la suite des aventures de Bardamu en 2030.

    + La nouvelle a fait l'effet d'une bombe dans le landerneau de l'humour et de la satire français : Cabu vient de cosigner un bouquin avec l'humoriste beauf de droite Laurent Gerra. Compte tenu du mutisme légendaire de Cabu, on ne sait pas encore si c'est par solidarité avec Philippe Val ou Jean Roucas.

    + Séverine Lepape, commissaire d'une exposition à la BNF sur les origines de l'estampe en Europe du Nord (1400-1470) (jusqu'au 13 janvier 2014) nous la présente sur son blog. Le caractère à la fois hybride, populaire et dévot de l'art de l'estampe, en fait un des ancêtres incontestables de la BD.

    + Mon confrère "Lerapideduweb" lance une nouvelle rubrique sur son blog d'info-BD - son "Journal dissipé". Mieux vaut que la BD reste un art de cancres décomplexés.

    + Le webzine-BD payant "Mauvais Esprit" n'est plus... payant. "100 % de réduction !" ; "Il n'est même plus nécessaire de se créer un compte pour lire la revue !" Plaisir d'offrir, joie de recevoir: la démocratie, en définitive, n'était pas une chose si difficile...

    + Le dessin de la semaine est de Julie Michelin, auteur de BD "expérimentale" récemment choisie pour être exposée à la bibliothèque M. Duras au dernier festival du fanzine organisé par l'asso. "Papier Gâché". Ce type d'événement est assez rare pour que des contributeurs du monde entier expédient leur production.

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,revue de presse,73,hebdomadaire,téléchat,roland topor,henri xhonneux,arte,streaming,télé,fiac,foire,2013,marché,astérix chez les pictes,moulinsart,le monde,tintin,domaine public,casterman,bardamu,gallimard,landerneau,cabu,laurent gerra,philippe val,jean roucas,séverine lepape,bnf,blog,estampe,europe du nord,mauvais esprit,lerapideduweb,journal dissipé,cancre,julie michelin,duras,papier gâché,festival

  • Revue de presse BD (60)

    Spécial "choc des cultures"

    webzine,bd,gratuit,fanzine,zébra,bande-dessinée,revue de presse,60,hebdomadaire,actualité,camille déjoué,biennale,naturiste,bruxelles,esthétique,feever,thérèse d'avila,sexualité,nonne,girly,bible,adaptation,robert crumb,genèse,moïse,underground,kingstone,comics

    + Les organisateurs de la biennale naturiste du fanzine (Bruxelles) ont confié le soin de dessiner leur affiche à la jeune dessinatrice française, Camille Déjoué. Influencée par l'esthétique américaine, elle y introduit assez d'autodérision pour alléger ce style.

    Omniprésente dans ces vignettes colorées, la sexualité perd le caractère mystérieux qu'elle peut avoir dans certaine littérature spécialisée, voire chez la nonne Thérèse d'Avila, dont l'existence est plus encore fonction du sexe que celle d'un libertin. La sexualité paraît chez Camille Déjoué un jeu de société, les corps destinés à s'emboîter les uns dans les autres de façon ludique comme des legos : c'est en cela que son art est ultra-moderne, tandis que les blogs "girly" distillent un sentimentalisme qui semble dater du XIXe siècle. Interview de Camille Déjoué dans le webzine belge "Feever".

    + La nouvelle adaptation de la Bible en BD produite par l'Américain Kingstone Comics devrait compter pas moins de 2000 pages. L'adaptation récente du récit mythologique de la Genèse attribué à Moïse par Robert Crumb dérouta certains fans, prenant sans doute les Etats-Unis pour une nation hyper-religieuse, et ne voyant pas le rapport entre la culture "underground" et Moïse.

    Au contraire, l'initiative de Crumb d'adapter Moïse me semble dans la continuité de sa volonté individualiste d'affranchissement du politiquement correct. Le judaïsme contredit en effet tous les codes de la culture américaine. Pas toujours assumé ainsi, mais présenté au contraire comme un humanisme, le pouvoir du président des Etats-Unis est perçu comme pharaonique dans les régions du monde sous domination américaine. La confrontation des mythologies égyptienne/juive présente à tout le moins plus d'intérêt que les prêches des politiciens ou des télévangélistes.

    + Le n°180 de la revue "Dada" (février 2013), qui se donne pour vocation d'initier les ados à l'art, présente l'art japonais de l'estampe, précurseur des mangas, de façon didactique. La gravure sur bois, "ukiyo-e", est née à Edo au XVIIe siècle, alors l'une des plus grandes villes du monde, comptant près d'un million d'habitants. Ses plus fameux maîtres : Hokusai, Hiroshige, Utawaga, etc., dessinent des scènes païennes très éloignées des préoccupations historiques ou révolutionnaires de l'art occidental. On devine que la nostalgie du bonheur antique est aussi utopique que la fermeture de l'empire japonais au reste du monde.

    + Le (luxueux) fanzine semestriel "Page 1", produit par la province de Liège (Belgique) est une initiative des pouvoirs publics pour promouvoir les dessinateurs en herbes issus des écoles de la région (trois numéros parus). Comme Mathieu Barthelemy, ci-dessous, inspiré par le style "tablette graphique" de Bastien Vivès.

    webzine,bd,gratuit,fanzine,zébra,bande-dessinée,revue de presse,60,hebdomadaire,actualité,camille déjoué,biennale,naturiste,bruxelles,esthétique,feever,thérèse d'avila,sexualité,nonne,girly,bible,adaptation,robert crumb,genèse,moïse,underground,kingstone,comics,dada,hiroshige,estampe,japonaise,hokusai,utawaga,edo,ukiyo-e,occidental,païen,historique,page 1,province,liège,mathieu barthelemy,bastien vivès