Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

micael

  • Revue de presse BD (281)

    + La Coupe du Monde de foot a le mérite d'exposer les valeurs occidentaleswebzine,zébra,fanzine,gratuit,bd,bande dessinée,actualité,juin,2018,revue,presse,hebdomadaire,coupe,monde,football,1998,charb,charlie-hebdo,hannah arendt,marx telles qu'elles sont, non telles qu'elles sont enseignées aux gosses dans les cours de catéchisme ou d'éducation civique.

    On peut voir que le populisme, loin de se limiter à quelque parti politique "extrémiste", est soigneusement et systématiquement entretenu par les élites politiques et morales.

    En 1998, "Charlie-Hebdo" jouait encore le rôle de contre-culture en brocardant la religion du foot, comme ici cette "Une" de Charb. Le défaut de la satire de "Charlie-Hebdo" a peut-être toujours été de pointer excessivement le "beauf". Hannah Arendt pour sa part préférait fustiger (au début des années 50), non les produits de la culture de masse eux-mêmes, mais les intellectuels qui se font un devoir d'exalter ce populisme sournois, dont le football ne représente qu'une partie.

    Pour pouvoir parler d'entreprise systématique, il faudrait étudier et mettre à jour les éléments d'une tactique commune à ces intellectuels et "pseudo-philosophes". L'éloge "indistinct" de "la culture" est un de ces éléments.

    L'actualité fournit un autre exemple de l'effort pour abrutir le peuple accompli par les élites intellectuelles - je veux parler des grands discours foireux sur "l'intelligence artificielle". Il s'agit là d'une notion aussi creuse que la notion de "providence", une version "séculière" de cet argument typiquement clérical. Il n'est pas moins fanatique de croire au(x) miracle(s) futur(s) que "l'intelligence artificielle" pourrait accomplir en faveur de l'humanité, que dans l'intervention providentielle de Dieu. Les meilleures fables de science-fiction (les plus satiriques) sont celles qui soulignent l'impasse à laquelle conduit le développement technologique.

    webzine,zébra,fanzine,gratuit,bd,bande dessinée,actualité,juin,2018,revue,presse,hebdomadaire,coupe,monde,football,1998,charb,charlie-hebdo,hannah arendt,marx,intelligence artificielle,science-fiction,micael

    + Ce dessin de Micaël ("Siné Mensuel") souligne la part du hasard dans le football et, plus largement, dans la culture contemporaine, largement ouverte par ce biais à la superstition. 

     

    webzine,zébra,fanzine,gratuit,bd,bande dessinée,actualité,juin,2018,revue,presse,hebdomadaire,coupe,monde,football,1998,charb,charlie-hebdo,hannah arendt,marx,intelligence artificielle,science-fiction,micael,gourmelin,sempé,moisan,forcadell,expo,absurde

    par Gourmelin

    + F. Forcadell signale sur son blog la petite expo. de dessins originaux de Gourmelin, Moisan et Sempé à la galerie "Artmouvances" (à Montfort-L’Amaury, du 15 juin au 8 juillet 2018).

    La satire est inactuelle, contrairement au "devoir d'information" des journalistes qui opère une diversion constante, une tension religieuse vers l'avenir.

    Qualifier Jean Gourmelin (1920-2011) de "dessinateur de l'absurde" (notice wikipédia) est dépourvu de signification précise. En effet chez les humoristes qui représentent l'absurdité, on décèle vis-à-vis de celle-ci des attitudes très différentes ; tandis que certains se révoltent contre l'absurdité, d'autres à l'opposé paraissent abdiquer devant elle ou s'y résigner, n'en tirant qu'un simple motif pour déclencher le rire gras ou le fou rire.

  • Revue de presse BD (262)

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,février,2018,dale mc featters,sam henderson,guerre,sexes,arts dessinés,frédéric bosser,degas,mattotti,yves saint-laurent,micaël,blexbolex,pajak,jamie hewlett,delcourt,brassart,étienne puaux,chloe,jeune talent

    Dale McFeatters (1952)

    + Le caricaturiste américain Sam Henderson fait observer que la guerre des sexes, qui bat son plein en ce moment dans les médias, sur fond de choc des cultures Nord-Sud, n'est pas un thème nouveau pour les humoristes américains, habitués à brocarder les deux sexes. Ici le stéréotype de la faible femme qui ne sait pas se défendre est démenti par le dessinateur McFeatters.

    Qu'est-ce qu'une faible femme, d'ailleurs, si ce n'est un fantasme d'homme galant ou féministe ?

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,février,2018,dale mc featters,sam henderson,guerre,sexes,arts dessinés,frédéric bosser,degas,mattotti,yves saint-laurent,micaël,blexbolex,pajak,jamie hewlett,delcourt,brassart,étienne puaux,chloe,jeune talent

    Dessin de l'acteur Romain Duris, interviewé par "Les Arts dessinés".

    + Disponible depuis peu en kiosque, le premier numéro de "Les Arts dessinés", revue lancée grâce au financement participatif par Frédéric Bosser, déjà rédacteur en chef de "dBD", magazine spécialisé dans la BD.

    Cette publication est très éclectique, abordant une grande variété de "dessinateurs": Degas, Will, Mattotti, Micaël, Yves St-Laurent, Jamie Hewlett, Blexbolex... pour n'en citer qu'une poignée (cet épais magazine fait 160 p.). Cet éclectisme est plaisant, en même temps qu'il représente la limite de cette revue.

    L'étiquette du dessin est bien large, qui englobe ici des artistes dont l'art ne repose que très peu sur le dessin (Y. Saint-Laurent, Blexbolex, Caro & Jeunet, F. Pajak). "Les Arts dessinés" contribuent d'ailleurs à entretenir l'illusion ou le poncif selon lequel l'image occupe une place prépondérante dans la culture contemporaine, ce qui est largement inexact.

    Les profs qui enseignent la bande-dessinée soulignent utilement que cet art ne repose que secondairement sur le dessin. Hergé ou Reiser sont deux génies du récit, non du dessin. On aurait tort de voir dans la BD un art "figuratif", opposé à la musique.

    + L'éditeur Delcourt publie les travaux des élèves de 2e année de l'académie Brassart-Delcourt (privée), sur le thème de la fête foraine; c'est une initiative intéressante car elle permet de mesurer le niveau technique d'une telle formation. A dire vrai, on constate que la différence de niveau entre les travaux ces 16 élèves est très marquée, puisque quelques-uns ont un niveau technique comparable à celui de professionnels expérimentés... ce qu'ils doivent peut-être à un exercice précoce, dès l'adolescence ?

    A noter aussi, l'influence sur les élèves des dessins-animés japonais, matraqués par certaines chaînes de télé pendant des années.

    Il ne faut pas perdre de vue que la technique n'est qu'un des aspects du métier. Le plus dur à acquérir pour un jeune apprenti dans ce domaine est -ce qui est primordial-, le don de raconter des histoires originales (ou qui le paraissent).

    Enfin, n'oublions pas que dans le domaine de la BD, soumis à une rude concurrence (si rude que des collectifs d'auteurs en dénoncent les abus), le sens du commerce est un don utile; on a vu ainsi ces dernières années émerger quelques jeunes auteurs dont le principal talent est le marketing, c'est-à-dire la capacité à promouvoir leurs bandes-dessinées, damant le pion à des auteurs plus expérimentés.

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,février,2018,arts dessinés,frédéric bosser,degas,mattotti,yves saint-laurent,micaël,blexbolex,pajak,jamie hewlett,delcourt,brassart,étienne puaux,chloe,jeune talent

    Extrait de "Tunnel of Love", brève BD d'Etienne Puaux, élève de 2e année à l'académie Brassart.

    + Le festival d'Angoulême décerne chaque année plusieurs prix à de jeunes auteurs de BD. Ces concours sont très courus, car ils valent mention de fin d'études (dans une discipline de plus en plus académique et de moins en moins artisanale).

    A noter que le fanzine "Bien, monsieur" remporte le grand prix du concours de fanzines, organisé de longue date, mais doté pour la première fois d'un prix.

    Quant aux divers "grands prix" décernés, ils sont avant tout un reflet de l'époque et de la mode, indices peu fiables de la valeur d'une oeuvre ou de sa portée.

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,février,2018,dale mc featters,sam henderson,guerre,sexes,arts dessinés,frédéric bosser,degas,mattotti,yves saint-laurent,micaël,blexbolex,pajak,jamie hewlett,delcourt,brassart,étienne puaux,chloe bertschy,graphisme,jeune talent

    Planche de Chloé Bertschy, lauréate du prix du graphisme (catégorie scolaire). 

  • Micaël : Entrée, plat, dessert****

    Excellent assortiment de gags, répartis en "Entrée, plat, dessert". Ils composent un nouvelle anthologie dewebzine,bd,gratuit,fanzine,zébra,bande-dessinée,kritik,critique,micaël,cahiers dessinés,siné-mensuel,frédéric schiffter,moraliste,chamfort dessins de Micaël, dessinateur franco-argentin, publiée par les "Cahier dessinés". Les dessins de Micaël paraissent aussi régulièrement dans plusieurs titres de presse, dont "Siné-Mensuel".

    Préfacier du bouquin, Frédéric Schiffter range Micaël parmi les moralistes ; il le compare en particulier à Chamfort (1740-1794), auteur de maximes désillusionnantes souvent teintées d'humour ("La seule chose qui retient Dieu de nous envoyer un autre déluge, c'est que le premier n'a servi à rien.", ou encore : "Il y a beaucoup plus de gens à vouloir être aimés que de gens à vouloir aimer.")

    Le trait géométrique de Micaël est adéquat pour peindre une époque soumise au calcul. Micaël parvient à la concision, là où un romancier réputé comme M. Houellebecq échoue.

    L'absurdité de la condition humaine donne du grain à moudre aux moralistes. L'économie capitaliste, que sa dimension fantasmatique rend particulièrement ridicule, l'art moderne (cinéma, télévision, "performances artistiques"...), ou encore le tourisme, constituent les thèmes de prédilection abordés par Micaël. De fait, le divertissement à quoi ils se résument est bien une forme d'anesthésie de la pensée, de remède au malaise de la condition humaine.

    Micaël a sans doute raison de ne pas aborder la politique de manière directe, contrairement à beaucoup de dessinateurs de presse ; la politique elle-même n'est plus désormais qu'un théâtre de marionnettes, dont la fonction est aussi de divertir -une sorte de spectacle démagogique coûteux mais nécessaire. La caricature d'hommes politiques fait désormais largement partie du "jeu politique" et a perdu sa force satirique.

    Il ne semble pas inutile de distinguer le bon moraliste du mauvais, autrement dit "misanthrope" (Houellebecq, Cioran) ; Molière nous montre que le misanthrope dissimule derrière le dédain du monde son amour de la société, à qui il reproche surtout de ne pas reconnaître son talent ; le misanthrope fait la paire avec le tartuffe, pour qui toute l'humanité est bonne... à cocufier.

    Micaël : Entrée, plat, dessert. par Micaël, ed. Les Cahiers Dessinés, 2017.

  • Revue de presse BD (225)

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,revue,presse,hebdomadaire,mars,2017,actualité,fat-ras,canadien,satirique,grouch,colin seymour-ure,persée,caricature,britannique,editorial cartoon

    + Rédigé en anglais (par des Canadiens), le fanzine "FAT-RAS" propose de télécharger le contenu "idiot et satirique" [silly and satiric] de son dernier numéro. On peut y suivre notamment les aventures de Grouch, un citoyen ordinaire troublé par les "grandes questions existentielles". Le dessinateur est habile et ne cesse de faire des progrès au fil des numéros.

    + Dans un article traduit et publié en 1996 dans la revue en ligne "Persée", Colin Seymour-Ure analyse le déclin du dessin de presse satirique britannique, analogue au déclin français. L'auteur conclut son article par ces paroles optimistes : "La caricature de presse a encore de beaux jours devant elle." Mais, il y a vingt ans, Internet ne rencontrait pas le succès qu'il connaît aujourd'hui, lié à l'indifférence grandissante du public à l'égard d'une presse de plus en plus conformiste.

    C. Seymour-Ure se contente d'indiquer deux changements, qui selon lui ont eu un impact sur le dessin de presse : d'une part la modernisation de la presse, c'est-à-dire le changement de format, la spécialisation, l'apparition de la photo, qui ont contribué à noyer le dessin satirique ; d'autre part la concurrence de la télévision. Mais l'auteur a tendance à minimiser l'impact de ces transformations.

    L'auteur manifeste cependant une certaine incompréhension de la caricature de presse, qu'il a tendance à assimiler au populisme. La référence de C. Seymour-Ure en matière de caricature de presse est, en outre, l'"editorial cartoon" sur le modèle américain (dont Plantu en France est le plus fameux représentant), c'est-à-dire un type de dessin de presse et de dessinateurs qui participent au jeu politique. On apprend que Ronald Reagan, puis Bill Clinton, réclamèrent chaque semaine une revue de presse nationale composée de cartoons.

    L'exemple français de "Hara-Kiri"/"Charlie-Hebdo" est de nature à élucider le déclin de la caricature de presse en Europe. En effet, le "Charlie-Hebdo" de Cavanna et Choron fut à la fois le titre satirique le plus dynamique de la presse française, en même temps qu'il se situait le plus à l'écart du jeu et du militantisme politiques. Repris en main par P. Val en 1992, "Charlie-Hebdo" a adopté une ligne plus militante. Autrement dit, il s'est banalisé, et sa faillite coïncide avec la désaffection de l'électorat populaire pour les partis de gauche.

    D'une manière générale, le constat que faisait G. Orwell d'une culture moderne politisée à outrance est plus que jamais d'actualité. Les partis politiques jouent un rôle d'organisation sociale que les Eglises jouaient autrefois - cela explique l'importance prise par des débats sur des questions aussi peu pragmatiques que l'identité nationale, la laïcité, ou encore la construction européenne. Or la satire va à l'encontre de l'idéologie. Elle finit par devenir un corps étranger au sein de la presse.

    + Compte tenu de la vocation publicitaire et politique de la presse, la culturewebzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,revue,presse,hebdomadaire,mars,2017,actualité,fat-ras,canadien,satirique,grouch,colin seymour-ure,persée,caricature,britannique,editorial cartoon,cavanna,choron,charlie-hebdo,hara-kiri,françois forcadell,underground,micaël,toad,twitter,trophée,presse-citron,école estienne,bnf underground a naturellement trouvé refuge sur internet. Une multitude de caricatures de presse est publiée chaque semaine sur internet et les réseaux sociaux. Certains déplorent la faible qualité de ces dessins (F. Forcadell). C'est un point de vue discutable, car si le niveau de la presse diffusée en kiosque est meilleur en moyenne, certaines Unes ou certains dessinateurs dits "professionnels" sont faibles, notamment les dessinateurs de BD récemment convertis au dessin de presse. Internet permet de faire en outre de belles découvertes : les dessins de Micaël, par exemple (ci-contre), sont bien plus subtils que les dessins de tel ou tel "editorial cartoonist" de premier plan. Ils ne sont que rarement reproduits dans la presse.

    On peut citer aussi les dessins symbolistes de tOad, publiés (à un rythme effréné) sur son compte Twitter.

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,revue,presse,hebdomadaire,mars,2017,actualité,fat-ras,canadien,satirique,grouch,colin seymour-ure,persée,caricature,britannique,editorial cartoon,cavanna,choron,charlie-hebdo,hara-kiri,françois forcadell,underground,micaël,toad,twitter,trophée,presse-citron,école estienne,bnf

    + Attention, il ne reste que quelques jours (-8 mars) pour envoyer leurs dessins aux étudiants qui souhaitent concourir au Trophée "Presse-Citron" du dessin de presse organisé par l'école Estienne et la BNF.

    + Satirique, le blog collectif "Mister Hyde" l'est aussi, qui distille les dessins d'humour et les parodies depuis quelques années déjà ; on peut s'y délecter de l'humour de Pirrik, ou encore des facéties d'Antoine, sous forme de dessins animés minimalistes.

    falaise.gif

    Voici comment le téléphone intelligent précipita l'humanité dans une fin stupide.