Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Revue de presse BD (384)

webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,revue,presse,hebdomadaire,janvier,2021,actualité,charlie-hebdo,donald trump,joe biden,alice,xavier gorce,pingouin,le monde,censure,canard enchaîné,france-soir,lefred-thouron,plantu

Une de "Charlie-Hebdo" (13 janvier) par Alice.

+ Avec le départ de Donald Trump, les caricaturistes du monde entier perdent un de leurs principaux sujets d'inspiration, d'autant plus que Joe Biden, son remplaçant, a le charisme d'une endive cuite.

C'est surtout vrai de "Charlie-Hebdo", qui ne "lâche" Donald Trump depuis quelques mois que pour s'attaquer au président turc Erdogan.

La France est mal placée pour donner des leçons de démocratie à D. Trump compte tenu de la longue tradition politique des coups d'Etat qui ont façonné les institutions françaises. Aux yeux des médias français, D. Trump a surtout l'inconvénient de donner de la démocratie américaine une image moins policée que B. Obama ou J.-F. Kennedy (image d'Epinal).

Quant au port d'armes, qui donnait l'impression télévisuelle d'une tentative de coup d'Etat des partisans de Donald Trump rassemblés aux abords du capitole, il est pour beaucoup de citoyens américain l'emblème d'un Etat de droit démocratique où la confiscation des armes par l'Etat comme en France, au profit de l'armée ou de la police, est perçue comme une atteinte intolérable au droit individuel.

webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,revue,presse,hebdomadaire,janvier,2021,actualité

+ La censure récente d'un dessin de Xavier Gorce par la rédaction de "Le Monde" (ci-dessus) est assez éclairante sur le procédé de grands médias qui se targuent par ailleurs de défendre la "liberté d'expression".

En effet, tant que Xavier Gorce se moquait du mouvement des Gilets Jaunes, en quoi il s'est distingué plusieurs fois au cours de cette fronde, la rédaction n'y trouvait rien à redire, bien au contraire, mais quand il dessine sur le thème tabou des moeurs sexuelles sadiques d'un représentant de l'élite française, quelques protestations de lecteurs indignés suffisent à pousser la rédaction à se désolidariser du dessin qu'elle avait publié (sa publication dans une "newsletter" expédiée aux abonnés empêchait la rédaction du "Monde" de retirer le dessin.)

webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,revue,presse,hebdomadaire,janvier,2021,actualité,charlie-hebdo,donald trump,joe biden,alice,xavier gorce,pingouin,le monde,censure,canard enchaîné,france-soir,lefred-thouron,plantu

Caricature par Lefred-Thouron.

+ "Le Canard enchaîné" (20 janvier) se fait un devoir de combattre le "complotisme" qui sévit sur le site internet "France-Soir". Celui-ci offre notamment une tribune aux médecins qui contestent la politique de santé du gouvernement, mélange d'autoritarisme et de fantaisie qui incite pourtant à la qualifier d'"ubuesque".

En feuilletant la presse anarchiste (antirépublicaine) du XIXe siècle où A. Jarry trouva à s'employer, on constate qu'elle s'efforce de ridiculiser la religion du progrès technique, dont l'humanité a subi entre-temps les conséquences dramatiques. Pratiquement on peut dire que la presse satirique a été ensuite progressivement étouffée au cours du XXe siècle par cette religion du progrès, qui passe aussi bien par la gauche que par la droite.

Le caricaturiste Lefred-Thouron dans le "Canard" se montre néanmoins ironique à l'égard de la campagne de vaccination dont le gouvernement attend des miracles, mais qui se heurte à la réticence des premiers concernés : les résidents des Ehpad (on ne sait si ce sont les plus gâteux qui sont les plus réticents, ou au contraire les moins séniles).

webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,revue,presse,hebdomadaire,janvier,2021,actualité,charlie-hebdo,donald trump,joe biden,alice,xavier gorce,pingouin,le monde,censure,canard enchaîné,france-soir,lefred-thouron,plantu,ehpad,plantureux

Premier dessin de Plantu en Une de "Le Monde", toujours d'actualité (caricature de J. Carter).

+ Dernière minute : le funambule Jean Plantureux alias Plantu vient de rendre son balancier après 49 ans de numéros d'équilibrisme en Une de "Le Monde". Cela tient en effet autant du funambulisme que de la caricature d'illustrer l'actualité pour le compte du "quotidien de référence" des élites françaises ; il faut y mettre de l'ironie, puisque c'est tout de même l'ingrédient de la satire, mais pas trop car l'ironie entame le pouvoir, dont "Le Monde" est représentatif. Il y avait de quoi se faire des cheveux.

Écrire un commentaire

Optionnel