Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

afghanistan

  • Revue de presse BD (149)

      Extraits de la revue de presse illustrée publiée chaque semaine en intégralité dans l'hebdo Zébra.webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue de presse,hebdomadaire,mai,2015,chérif kouachi,courrier international,reportage,gianluca costantini,kazuto tatsuta,fukushima,ted rall,afghanistan,charlie-hebdo,luz,zineb el razhoui,riss,country life,shakespeare,herball,mark griffiths,william cecil,francis bacon,william rogers,john gerard,freud,mark twain,nietzsche

     

    + Scoop littéraire du siècle, selon le directeur de « Country Life » (19 mai), la publication du premier portrait authentique de Shakespeare, exhumé par l’historien et botaniste Mark Griffiths. Le portrait supposé figure au frontispice d’un ouvrage savant de botanique de près de 1500 pages, rédigé par John Gerard, et vieux de quatre siècles (1598), « The Herball of general Historie of Plantes ». Le fameux poète et tragédien a été dessiné par William Rogers en compagnie de trois autres personnages contemporains du règne d’Elisabeth 1re (dont William Cecil, trésorier de la Reine et politicien de premier plan), qui ont permis à Mark Griffiths, au terme de cinq années d’enquête d’identifier Shakespeare, de même que les différents symboles utilisés par le dessinateur. On peut être surpris par la présence de Shakespeare au fronton d’un ouvrage de botanique, mais c’est ignorer l’esprit humaniste de la Renaissance, qui unit et rassemble les sciences au lieu de les étudier séparément ; de plus les lecteurs de Shakespeare savent qu’à l’instar des poètes antiques, le tragédien anglais possède la botanique et en tire de nombreuses métaphores.

    Jusqu’ici on ne disposait que de portraits fantaisistes de Shakespeare, seulement propices à entretenir le folklore, et la découverte de M. Griffiths, si elle s’avère exacte, pourrait bien avoir un impact considérable. On remarque en effet d’emblée que le portrait de Shakespeare illustrant la page de titre de « The Herball » n’a que très peu de ressemblance avec le personnage au visage poupin et au front dégarni, dépourvu d’expression comme un masque, sur lequel le roman national anglais s’est appuyé pendant longtemps.

    Cette trouvaille pourrait avoir pour effet de redonner de la vigueur à une querelle déjà ancienne à propos de l’attribution à l’acteur natif de Stratford-sur-Avon de l’œuvre monumentale de Shakespeare, qui oppose « grosso modo » l’université ou la science scolastique à quelques francs-tireurs isolés, dont la renommée, à défaut du nombre, suffit à contrebalancer le poids de la scolastique : Mark Twain en tête, mais aussi S. Freud et F. Nietzsche.

    La piste Francis Bacon, notamment, pourrait être relancée, non seulement en raison d’un profil physique similaire, mais du rapport étroit entre Bacon et les autres personnages. Bacon a en outre publié des ouvrages de botanique, de chimie, de diététique et de jardinage.

    L’Angleterre, persuadée d’avoir engendré le Homère des temps modernes se passionne déjà pour cette découverte, qui suscite l’ironie, l’enthousiasme ou la curiosité.

    Lire la suite

  • Revue de presse BD (40)

    webzine,bd,bande-dessinée,revue de presse,hebdomadaire,40,enluminure,narcisse,moine,bnf,amour courtois,pape,démission,lerapideduweb,mariage gay,anne montel,renard,pénélope bagieu,carlos goshn,pdg,ted rall,ebay,planche originale,afghanistan,joann sfar,télérama,philippe val,france-inter,hydre,l'association,fluide-glacial,yan lindingre,didier pasamonik,fibd,aurélie filippetti,lucrèce andreae,viméo,les mots de la carpe

    (Narcisse en habit de moine se mirant dans une fontaine - expo. à la BNF)

    + Il ne fait aucun doute que le mariage gay est le comble de "l'amour courtois", autrement dit "chevaleresque". Mais en est-il de même pour la BD, comme le suggère le Rapide du Web ? Si c'est le cas, le pape a bien fait de démissionner. Lui qui voulait revenir au moyen âge ne s'était pas aperçu que nous y sommes toujours.

    + Les cas d'identification de blogueuses-BD à des renards se multiplient ; d'abord il y a eu Pénélope Bagieu, maintenant c'est Anne Montel. Lapins, poulets, perdreaux, je vous conseille de passer votre chemin ! Et même les loups, dont les contes nous disent qu'ils ne font pas le poids face aux renards. Que fait la psychanalyse ?

    + A l'exemple de Carlos Ghosn, les PDG des grosses maisons d'édition cèderont-ils une partie de leur rémunération pour montrer de la solidarité vis-à-vis de leurs employés dans la dèche? En attendant, de plus en plus de dessinateurs mettent en vente leurs dessins sur leurs blogs. C'est le cas du plus indépendant des dessinateurs de BD indépendante, le Yankee Ted Rall, premier à avoir osé soulever la couverture médiatique recouvrant les opérations militaires en Afghanistan. Il met une planche originale en vente sur e-bay.

    + Joann Sfar sème à tous vents... Déjà dessinateur de BD, scénariste de BD, cinéaste, conseiller éditorial, journaliste à "Télérama", par-dessus le marché il publiera bientôt... un roman ; et Philippe Val va lui octroyer bientôt une émission de radio sur "France-Inter" ; comme l'emblème de "L'Association", petite maison où Sfar débuta, est une hydre, on peut s'interroger : -Est-ce que Sfar ne risque pas d'attraper LES melons ?

    + Le dernier numéro de "Fluide Glacial", confié à une nouvelle rédaction (Yan Lindingre et Vincent Solé), fait la satire du "shopping"; en période de crise, c'est quasiment un crime de lèse-majesté.

    Non seulement cette publication n'a pas mis en place un quota de dessinatrices, mais "Fluide" s'en bat les couilles du "shopping" ! Ne faudrait-il pas mettre ces lascars au pas, comme tous les autres ?

    + Interdit de Festival d'Angoulême "in" (pas d'accréditation), le journaliste bruxellois Didier Pasamonik est parvenu habilement à monopoliser "l'after", grâce à une interview de la ministre de la Culture française, Aurélie Filippetti, qui pensait sans doute que tous les journalistes belges sont aussi niais que Spirou et Fantasio.

    D. Pasamonik revient cette semaine sur cette affaire, qu'il qualifie de disproportionnée... dans un dossier en trois parties. Il publie d'abord les chiffres des ventes 2012 de BD, qui montrent une hausse des profits. Il suggère ensuite de ne pas tout mélanger, les auteurs de BD exerçant souvent des métiers très différents.

    Sur le second point, on ne peut que l'approuver: le FIBD est un vaste fourre-tout, peut-être sympathique (?), mais qui porte préjudice, selon moi, aux auteurs de BD et éditeurs réellement indépendants, en les faisant passer pour les parasites d'un système commercial dont ils bénéficient peu. Sur le premier point, en revanche, la publication des résultats, il est de notoriété publique que les résultats affichés par les grands éditeurs, comme la presse d'ailleurs, sont toujours truqués et n'ont aucune fiabilité. Elle ne prouve pas la bonne santé de ce secteur para-industriel. On peut même penser que la production industrielle de BD a connu ces dernières années une sorte de "bulle spéculative", et que les petits éditeurs de BD indépendants imaginatifs ont mieux résisté à la crise et y résisteront mieux. Un "krach" de la BD traditionnelle ne serait pas une énorme surprise. Sur le plan éditorial, elle donne depuis pas mal d'années des signes d'essoufflement.

    + Le dessin de la semaine est de Lucrèce Andreae; il tressaille, éructe et susurre comme Paganini. Il nous rappelle que le "speed-dating" a fait place en matière d'amour aux mélos traditionnels, de même que le "fast-food" a remplacé la cuisine bourgeoise.

    (Zombi - leloublan@gmx.fr)

  • Kritik 2012

    Petit bilan des bouquins lus en 2012 (et non forcément parus cette année) et critiqués par Zombi pour Zébra (réclamations et insultes de fans à adresser à leloublan@gmx.fr) :

    fanzine,bd,zébra,bande-dessinée,kritik,critique,2012,illustration,ted rall,afghanistan,guerre d'alan,guibert,bastien vivès,famille,guerre,hydrie,presl,conversion,atrabile,boîte à bulles,aufray,une scène dans l'ombre,goncourt

    L'Hydrie - Nicolas Presl (5/5) (pour ceux qui aiment Picasso et l'Antiquité)
     

     

     

     

     

     

     

    fanzine,bd,zébra,bande-dessinée,kritik,critique,2012,illustration,ted rall,afghanistan,guerre d'alan,guibert,bastien vivès,famille,guerre,hydrie,presl,conversion,atrabile,boîte à bulles,aufray,une scène dans l'ombre,goncourt

    Passage afghan - Ted Rall (5/5) (pour ceux qui veulent savoir ce que les médias ne disent pas)

     

     

     

     

     

     

    fanzine,bd,zébra,bande-dessinée,kritik,critique,2012,illustration,ted rall,afghanistan,guerre d'alan,guibert,bastien vivès,famille,guerre,hydrie,presl,conversion,atrabile,boîte à bulles,aufray,une scène dans l'ombre,goncourt

    Gus Bofa - Emmanuel Pollaud-Dulian (4/5) (pour ceux qui croient que les illustrateurs ne travaillent que sur commande)

     

     

     

     

     

     

    fanzine,bd,zébra,bande-dessinée,kritik,critique,2012,illustration,ted rall,afghanistan,guerre d'alan,guibert,bastien vivès,famille,guerre,hydrie,presl,conversion,atrabile,boîte à bulles,aufray,une scène dans l'ombre,goncourt

     

    La Famille - Bastien Vivès (4/5) (Pour ceux qui croient que la famille est un long fleuve tranquille) 

     

     

     

     

     

    fanzine,bd,zébra,bande-dessinée,kritik,critique,2012,illustration,ted rall,afghanistan,guerre d'alan,guibert,bastien vivès,famille,guerre,hydrie,presl,conversion,atrabile,boîte à bulles,aufray,une scène dans l'ombre,goncourt

    Une Scène dans l'Ombre - Nicolas Auffray (3/5) (pour ceux qui se demandent comment on peut bosser pour pas d'argent)

     

     

     

     

     

     

    fanzine,bd,zébra,bande-dessinée,kritik,critique,2012,illustration,ted rall,afghanistan,guerre d'alan,guibert,bastien vivès,famille,guerre,hydrie,presl,conversion,atrabile,boîte à bulles,aufray,une scène dans l'ombre,goncourt

    La Guerre - Bastien Vivès (3/5) (pour les poilus et les épilées qui croient que c'était "la der des ders") 

     

     

     

     

     

     

    fanzine,bd,zébra,bande-dessinée,kritik,critique,2012,illustration,ted rall,afghanistan,guerre d'alan,guibert,bastien vivès,famille,guerre,hydrie,presl,conversion,atrabile,boîte à bulles,aufray,une scène dans l'ombre,goncourt

    En route pour le Goncourt - Kierzkowski & Ephrem (3/5) (pour ceux qui aiment se moquer des prix)
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    fanzine,bd,zébra,bande-dessinée,kritik,critique,2012,illustration,ted rall,afghanistan,guerre d'alan,guibert,bastien vivès,famille,guerre,hydrie,presl,conversion,atrabile,boîte à bulles,aufray,une scène dans l'ombre,goncourt
    La Conversion - Matthias Gnehm (3/5) (pour ceux qui croient seulement dans la vie, et les autres)
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    fanzine,bd,zébra,bande-dessinée,kritik,critique,2012,illustration,ted rall,afghanistan,guerre d'alan,guibert,bastien vivès,famille,guerre,hydrie,presl,conversion,atrabile,boîte à bulles,aufray,une scène dans l'ombre,goncourt
     
     Alexandre Pompidou - Cornette, Frissen & Witko (3/5) (pour ceux que l'art pompidolien laisse sur leur faim)
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    fanzine,bd,zébra,bande-dessinée,kritik,critique,2012,illustration,ted rall,afghanistan,guerre d'alan,guibert,bastien vivès,famille,guerre,hydrie,presl,conversion,atrabile,boîte à bulles,aufray,une scène dans l'ombre,goncourt
    Thoreau, La Vie sublime - Dan & Leroy (3/5) (pour ceux qui voient l'homme comme la pire des ordures)
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    fanzine,bd,zébra,bande-dessinée,kritik,critique,2012,illustration,ted rall,afghanistan,guerre d'alan,guibert,bastien vivès,famille,guerre,hydrie,presl,conversion,atrabile,boîte à bulles,aufray,une scène dans l'ombre,goncourt
    L'Exilé du Kalevala - Ville Ranta (3/5) (pour ceux qui n'ont pas les moyens de voyager)

     

     

     

     

     

     

    fanzine,bd,zébra,bande-dessinée,kritik,critique,2012,illustration,ted rall,afghanistan,guerre d'alan,guibert,bastien vivès,famille,guerre,hydrie,presl,conversion,atrabile,boîte à bulles,aufray,une scène dans l'ombre,goncourt

    Pablo Picasso - Clément Oubrerie (3/5) (pour ceux pour qui Pablo Picasso est un monstre sacré)
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    fanzine,bd,zébra,bande-dessinée,kritik,critique,2012,illustration,ted rall,afghanistan,guerre d'alan,guibert,bastien vivès,famille,guerre,hydrie,presl,conversion,atrabile,boîte à bulles,aufray,une scène dans l'ombre,goncourt
    L'Histoire de Sayo - Masi & Wanatabé (3/5) (pour ceux qui croient que les mangas ne causent que d'histoires de touche-pipi)
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    fanzine,bd,zébra,bande-dessinée,kritik,critique,2012,illustration,ted rall,afghanistan,guerre d'alan,guibert,bastien vivès,famille,guerre,hydrie,presl,conversion,atrabile,boîte à bulles,aufray,une scène dans l'ombre,goncourt

     La Guerre d'Alan - Xavier Guibert (3/5) (pour ceux qui ont été dispensés de service militaire)

     

     

     

     

     

     

    fanzine,bd,zébra,bande-dessinée,kritik,critique,2012,illustration,ted rall,afghanistan,guerre d'alan,guibert,bastien vivès,famille,guerre,hydrie,presl,conversion,atrabile,boîte à bulles,aufray,une scène dans l'ombre,goncourt

    Blast 3 - Manu Larcenet - (2/5) (pour ceux qui n'ont pas lu "Le Chat Noir" d'Edgar Poe)

     

     

     

     





    fanzine,bd,zébra,bande-dessinée,kritik,critique,2012,illustration,ted rall,afghanistan,guerre d'alan,guibert,bastien vivès,famille,guerre,hydrie,presl,conversion,atrabile,boîte à bulles,aufray,une scène dans l'ombre,goncourt
    Gringos Locos - Schwartz & Yann (1/5) (pour les inconditionnels de l'école de BD franco-belge - et encore...)
     
     
     
     
     
     






    fanzine,bd,zébra,bande-dessinée,kritik,critique,2012,illustration,ted rall,afghanistan,guerre d'alan,guibert,bastien vivès,famille,guerre,hydrie,presl,conversion,atrabile,boîte à bulles,aufray,une scène dans l'ombre,goncourt
    Vingt-Trois Prostituées - Chester Brown (1/5) (pour ceux qui ont une copine canadienne)
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    fanzine,bd,zébra,bande-dessinée,kritik,critique,2012,illustration,ted rall,afghanistan,guerre d'alan,guibert,bastien vivès,famille,guerre,hydrie,presl,conversion,atrabile,boîte à bulles,aufray,une scène dans l'ombre,goncourt
    Pour en finir avec le cinéma - Blutch (2/5) (pour ceux qui hésitent encore entre le cinéma et la BD)
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    fanzine,bd,zébra,bande-dessinée,kritik,critique,2012,illustration,ted rall,afghanistan,guerre d'alan,guibert,bastien vivès,famille,guerre,hydrie,presl,conversion,atrabile,boîte à bulles,aufray,une scène dans l'ombre,goncourtChroniques de Jérusalem - Guy Delisle (2/5) (pour ceux qui n'aiment pas les bastons entre les Juifs et les Arabes)
  • Passage afghan*****

                Dans le poste de télé, la guerre est bien souvent décrite comme l’affrontement entre les forces du mal et celles du bien, à la manière du fameux jeu vidéo «Call of Duty», qui abolit la frontière entre la tragédie et le divertissement.

                    - Et si j’allais voir de plus près ce qui se passe vraiment ? : qui n’a jamais éprouvé cet élan de curiosité, fanzine,zébra,bd,ted rall,critique,passage afghan,afghanistan,matt groning,taliban,reporter,joe sacco,boite a bulles,coree du norddepuis son canapé ?

                    Le dessinateur de presse américain Ted Rall est passé à l’acte, lui : il s’est rendu en Afghanistan, après avoir balayé l’inquiétude de ses proches (et la sienne) par un : - Si les Afghans sont capables de vivre toute l’année dans cet enfer, je dois bien pouvoir tenir trois semaines !

                    Et il en est  revenu avec un reportage, «Passage Afghan» («To Afghanistan & back»), dédoublé ou redoublé, puisque le témoignage de T. Rall est à moitié sous la forme d’un compte-rendu, l’autre partie en BD, dans un style inspiré par Matt Gröning. Sur le fond, le témoignage de Ted Rall glace le sang. Qui ne croit pas à l’enfer sera désillusionné.

                 Le pire, à lire, n’est pas le constat (prévisible) de T. Rall, que les soldats, sous des uniformes différents, font tous le même métier, et que ce n’est pas celui d’enfant de chœur. Bien plus inquiétante s’avère la stratégie de la guerre moderne, décrite par le dessinateur-reporter, qui incorpore les caméras et la presse, tout l’arsenal médiatique, sous prétexte d’information.

                    « On m'interroge souvent sur les mécanismes de censure des médias aux Etats-Unis ou plus précisément sur l'autocensure. Je pense qu'il ne s'agit pas tant d'un problème de mensonges délibérés - encore que cela puisse se produire - que d'un principe d'omission permettant aux médias de conserver leurs relations avec des politiciens et décideurs importants considérés comme des sources potentielles d'information. (...) »

                    Le moins qu’on puisse dire, c’est que Ted Rall ne prend pas de gants, moins encore que son confrère Joe Sacco, pour critiquer les grands médias audiovisuels occidentaux et leurs « mensonges par omission », dont il fournit quelques exemples précis, à propos du Vénézuela ou de la Corée du Nord.

     

    « Passage afghan », Ted Rall, La Boîte à Bulles, 2004.

    (Critique parue dans Zébra n°3)