Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vincent bernière

  • Revue de presse BD (362)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2020,inès léraud,algues vertes,breton,jean chéritel,côtes-d'armor,spirou,soviets,moulinsart,kremlin,laura remoué,journal minimal,saisonnier,métal hurlant,vincent bernière,margerin,chaland,francis bacon verulam,atlantide,ugo bienvenu

    Affiche publicitaire par Ugo Bienvenu.

    + Le magazine de BD/rock "Métal Hurlant" pourrait bientôt renaître de ses cendres, à l'initiative de Vincent Bernière, déjà restaurateur de "Les Cahiers de la BD".

    "Métal Hurlant" fit travailler dans les années 80, entre autres, Chaland et Margerin ; le journal publia aussi beaucoup de séries de "science-fiction", genre qui balance entre la satire du temps présent (sous couvert d'anticipation) ("1984", "La Planète des Singes"...) et, à l'opposé, un culte du progrès technique, quasi-mystique dans certains cas (Jules Verne, etc.).

    Cette espèce de religion de la technique et des gadgets technologiques n'est pas très éloignée de l'idéologie nazie et plusieurs stars du rock ont rendu un hommage plus ou moins discret - business oblige - à Hitler.

    Francis Bacon Verulam est un précurseur de la "science-fiction", qui rédigea au début du XVIIe siècle "La Nouvelle Atlantide", récit dans lequel sont prédites toutes les inventions de l'ère industrielle postérieure (radio, avion, jusqu'au réfrigérateur).

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2020,inès léraud,algues vertes,breton,jean chéritel,côtes-d'armor,spirou,soviets,moulinsart,kremlin,laura remoué,journal minimal,saisonnier,métal hurlant,vincent bernière,margerin,chaland,francis bacon verulam,atlantide,ugo bienvenu,fadi el hage,hergé,tintin,géopolitique,sioniste

    Tintin confondu avec un militant sioniste.

    + Tintin est-il un vulgaire propagandiste ou un véritable reporter ? Un long article (en deux parties) de Fadi El Hage, paru dans le webzine "Case d'Histoire" s'efforce de trancher la question.

    Il n'est pas difficile de démontrer que les albums de Hergé tournent autour d'événements politiques et militaires sinistres, dont le XXe siècle fut tristement émaillé. Mais Hergé ne se contente-t-il pas d'exploiter des événements qui l'ont ému parce qu'il les a vécus de près, afin d'étoffer un héros un peu falot ?

    Fadi El Hage plaide que "Tintin" n'est pas aussi superficiel et que Hergé montre à ses lecteurs dans "L'Île Noire" les ressorts économiques de la guerre. Les enfants qui lisent "Tintin" pourraient comprendre que le prétexte pour déclarer la guerre (très souvent le prétexte de la paix au XXe siècle) ne correspond pas à son mobile réel.

    Ce que Fadi El Hage démontre plutôt, à notre avis, c'est que les doutes et les interrogations de Hergé, somme toute assez banals compte tenu de l'extrême violence de notre époque, déteignent sur son oeuvre, et que Hergé est incapable d'une oeuvre de pure fantaisie.

    Néanmoins Hergé contribue surtout au mythe du reporter occidental indépendant animé de bonnes intentions. Or l'indépendance de la presse au XXe siècle est toute relative. Les journaux désinforment autant qu'ils informent et les "fake news" ne sont que les métastases d'un mal plus ancien.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2020,inès léraud,algues vertes,breton,jean chéritel,côtes-d'armor

    + L'enquête en BD sur la prolifération des algues vertes le long du littoral breton (plus de 45.000 ex. vendus) continue de faire parler d'elle plusieurs mois après sa parution (chez Delcourt) ; ainsi dans "Le Télégramme de Brest" (27 mai) :

    (...) La plainte en diffamation déposée par Jean Chéritel [fruits et légumes], chef d'entreprise des Côtes-d'Armor, contre la journaliste Inès Léraud, a amené la création d'un comité de soutien dans ce département. Dans la foulée, une lettre de 300 journalistes nationaux et régionaux au président de région Loïg Chesnais-Girard, rendue publique lundi, a politisé encore un peu plus l'affaire.

    Dans cette lettre, les journalistes signataires en appellent étonnamment à une autorité politique pour qu'elle "contribue à garantir une information et une parole publique libres sur les enjeux de l'agroalimentaire en Bretagne."

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2020,inès léraud,algues vertes,breton,jean chéritel,côtes-d'armor,spirou,soviets,moulinsart,kremlin

    Couverture du futur "Spirou chez les Soviets" à paraître chez Dupuis.

    + Du Nord ("Le Télégramme") au Sud ("Midi Libre") la presse régionale prépublie pendant le confinement les aventures de "Spirou chez les Soviets". Sans doute avec l'aval de Moulinsart SA, aussi soucieuse de son image de marque que le Kremlin.

    Encore une preuve du manque d'imagination des scénaristes qui écrivent des histoires pour les ados aujourd'hui, tantôt prolongeant ad nauseam de vieilles séries des années 50, tantôt plagiant le cinéma américain (Van Hamme).

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2020,inès léraud,algues vertes,breton,jean chéritel,côtes-d'armor,spirou,soviets,moulinsart,kremlin,laura remoué,journal minimal,saisonnier

    Aquarelle de Laura Remoué.

    + Le "Journal minimal" (sur internet) publie un article de Laura Remoué sur les travailleurs saisonniers agricoles qui reprochent au gouvernement de favoriser le "dumping social".

    On apprend aussi dans le "Journal minimal" que le déconfinement ne fait pas le bonheur des hérissons.

  • Revue de presse BD (326)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,septembre,2019,beaux-arts,vincent bernière,manga,jean-jacques lequeu

    Jeune homme à l'expression assez indéfinissable, par Jean-Jacques Lequeu.

    + Le magazine "Beaux-Arts" consacre presque un numéro entier (août 2019) à la représentation des émotions humaines. Vincent Bernière traite le cas de la bande dessinée, où le registre des émotions est pratiquement codifié. "Un autre élément essentiel explique pourquoi la bande dessinée est un véhicule idéal pour représenter les sentiments de personnages en quelques traits : la caricature.

    Tout au long du XIXe siècle, elle emprunte avec la bande dessinée des chemins parallèles."

    Cependant les mangas japonais sont bizarrement placés en exergue de ce chapitre : leur force d'expressivité est quasiment nulle. Le niveau de subtilité psychologique des mangas est, le plus souvent, à l'instar des "comics" américains, quasiment au niveau du roman-photo italien.

    Pratiquement on peut parler de matériel pornographique en ce qui concerne 90% des mangas, en parfaite adéquation avec la société de consommation par conséquent.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,septembre,2019,beaux-arts,vincent bernière,manga,jean-jacques lequeu,forum,images,bédérama,patrice leconte,concombres amers,cinéma,propagande

    + Le Forum des Images (Paris, forum des Halles) organise le premier festival "Bédérama" (27-29 septembre) destiné à souligner les rapports entre la BD et du cinéma. Sur le plan technique, BD et cinéma ont quelques points communs. Il y a quelques exemples de reconversion, comme celle du cinéaste Patrice Leconte ("Les Bronzés"), ex-dessinateur de BD.

    On sait le tort causé à la science, en particulier l'Histoire, par la propagande cinématographique, principal vecteur du roman ou du récit national. A tel point que le cinéma mériterait d'être qualifié d'arme de guerre.

    La bande dessinée échappe plus facilement à la propagande. Ainsi la récente BD "Concombres amers" à propos du conflit cambodgien parvient à une synthèse assez objective.

    On doit plutôt se réjouir qu'un scénariste talentueux comme R. Goscinny n'ait pas ou peu songé au cinéma.

  • Revue de presse BD (274)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,avril,2018,patrick cohen,idéfix,uderzo,rené goscinny,dessin-animé

    + Dans un petit bouquin illustré, Patrick Cohen revient sur un aspect méconnu de la carrière de René Goscinny, qui fonda les studios de dessin-animé "Idéfix" où P. Cohen travailla comme "animateur".

    "Journal d'un animateur aux studios Idéfix" (éd. Tartamudo, 2018) regorge d'anecdotes sur cette aventure qui dura quatre ans, jusqu'à ce que Uderzo décide d'y mettre un terme après la mort inopinée de Goscinny. Ce bouquin permet aussi de comprendre le fonctionnement d'un petit studio de dessin-animé qui produisit quelques "Astérix" et "Lucky-Luke", tentant de rivaliser avec les studios "Disney". Le récit illustré est suivi de quelques pages documentaires.

    Il reste que cette production européenne est loin d'égaler celle des studios américains, et que ce n'est pas dans le domaine du dessin-animé que Goscinny donna la pleine mesure de son talent.

    + "Il y a un an, Xavier Jugelé a donné sa vie pour protéger les nôtres. Parwebzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,avril,2018,patrick cohen,idéfix,uderzo,rené goscinny,dessin-animé,revoir paris,cabu,anne hidalgo,xavier jugelé,policier,ganache,georges orwell cette plaque, Paris lui rend hommage et rappelle qu’elle n’oubliera jamais." Ainsi la mairesse de Paris Anne Hidalgo a-t-elle récemment rendu hommage au policier abattu sur les Champs-Elysées.

    Cet hommage m'a rappelé Cabu. Le caricaturiste faisait observer que le nombre de plaques honorant des policiers morts au cours de la libération de Paris pouvait faire croire que la Résistance était composée à 90% de flics.

    Cabu s'était amusé aussi à comptabiliser le nombre de rues parisiennes portant des noms de "ganaches" (officiers) et en dénombrait 138, c'est-à-dire presque autant que des saints (180) (dessin ci-contre extrait d'un des meilleurs Cabu : "Revoir Paris").

    Le Paris moderne du XIXe siècle est conçu sur le plan architectural pour faciliter la répression des émeutes par la police ou l'armée.

    Georges Orwell, qui travailla (non sans dégoût) pour la police britannique en Birmanie, exposait ainsi sa conception, moins romantique que celle d'Anne Hidalgo, du maintien de l'ordre : "Si l'on peut dormir en paix, c'est seulement parce que des brutes disposées à la violence protègent notre sommeil."

    - Dans "BD-Zoom", Henri Filippini (ex-chroniqueur à "Schtroumpf-fanzine" il y a plus de trente ans) présente le sommaire du n°3 de la nouvelle mouture des "Cahiers de la bande dessinée".

    H. Filippini semble reprocher à ce nouveau magazine (relancé par Vincent Bernière) son snobisme ou son élitisme : "(...) le cahier Critique analyse quelques nouveautés pas forcément dans le populaire."

    On manque en effet de critiques capables de dire ce qui est seulement "dans l'air du temps" (la majorité de la production).

    Mais l'adjectif "populaire" est ambigu et mériterait d'être clarifié à chaque fois. En effet la culture populaire authentique est toujours anti-élitiste. Le cinéma, s'il est largement diffusé, n'est pas un art "populaire". Désigner "Facebook" comme un outil "populaire", c'est se référer exclusivement à une notion quantitative.

    La BD franco-belge vise essentiellement un public de jeunes garçons, ce qui en soi suffit à établir qu'elle n'est pas une culture "populaire" (même s'il a pu arriver que cette BD déborde ce cadre commercial et pédagogique).

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,avril,2018,patrick cohen,idéfix,uderzo,rené goscinny,dessin-animé,revoir paris,cabu,anne hidalgo,xavier jugelé,policier,ganache,georges orwell,henri filippini,cahiers de la bande-dessinée,schtroumpf

     

  • Revue de presse BD (239)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,revue,presse,hebdomadaire,juin,2017,actualité,schtroumpf,jacques glénat,cahiers bd,vincent bernière,f'murr,cervantès,mythe,tintin,gotlib,jijé,mouminoux,goscinny,judaïsme,mark twain,petit nicolas,satirique,jérôme jouvray,lyon-bd,séquentiel,waner,siné-mensuel,dessins originaux,square georges brassens

    Fanzine Schtroumpf, mars 1978, illustration de couverture par F'murr.

    + L'éditeur Vincent Bernière (Delcourt) a racheté "Les Cahiers de la BD" à son propriétaire Glénat ; tout du moins il a racheté le titre, puisqu'il y a belle lurette que cette publication ne paraît plus. Les amateurs de BD connaissent bien "Les Cahiers de la BD", fanzine qui parut d'abord sous le titre un peu moins snob "Schtroumpf", à l'initiative du (très) jeune Jacques Glénat.

    Si le magazine n'a jamais réussi à toucher un public assez large et fini par péricliter, en revanche J. Glénat a fondé une maison d'édition de BD florissante.

    Depuis les années 70-80, la BD a beaucoup changé ; en devenant un art, elle a perdu une partie de son charme "underground" ou artisanal, suivant le type de production. "Schtroumpf" publiait notamment de longues interviews des auteurs de BD, que l'on peut trouver désormais sur internet.

    En mars 1978 (n°17), "Schtroumpf" interviewe F'murr ("Le Génie des Alpages") :

    -Cervantès n'a certainement pas eu conscience de ce qu'il venait de faire en créant Don Quichotte. Son propos était de ridiculiser les romans de chevalerie, et en fait il a créé un mythe. J'aimerais qu'il existe une chose semblable dans la bande-dessinée.

    - Il y a Tintin...

    - Non. Tintin n'est pas un mythe pour la bonne raison qu'il ne véhicule rien du tout. Il est totalement neutre. On pourrait à la rigueur parler des personnages américains style Superman, mais ce sont des ressucés de personnages mythologiques anciens et en plus minables. Un mythe doit correspondre à quelque chose, dans l'inconscient du lecteur. (...)

    + A partir de la fin septembre, le musée d'art et d'histoire du judaïsme rendra hommage à René Goscinny, 40 ans après sa disparition (1977), à travers l'expo. de nombreuses planches et scénarios originaux, ainsi que des documents d'archives entre les mains des ayant-droit ; R. Goscinny avait en effet entamé une carrière de dessinateur de BD, avant d'y renoncer pour se consacrer webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,revue,presse,hebdomadaire,juin,2017,actualité,schtroumpf,jacques glénat,cahiers bd,vincent bernière,f'murr,cervantès,mythe,tintin,gotlib,jijé,mouminoux,goscinny,judaïsme,mark twain,petit nicolas,satirique,jérôme jouvray,lyon-bd,séquentiel,waner,siné-mensuel,dessins originaux,square georges brassensexclusivement au scénario.

    Si des témoignages concordants (Gotlib, Jijé, Mouminoux) font état d'une personnalité complexée et susceptible, il n'est pas moins vrai que R. Goscinny fait partie des auteurs qui ont contribué à tirer la BD vers le haut. En raison de son succès, on mentionne toujours "Astérix et Obélix" en premier lieu, mais Goscinny a sans doute fait preuve d'un humour plus subtil dans quelques "Lucky-Luke" (satire de l'époque de la colonisation de l'Amérique parfois inspirée de Mark Twain), et surtout dans "Le Petit Nicolas" où il fait preuve d'un certain talent littéraire et satirique.

    Voir R. Goscinny rattaché au judaïsme peut surprendre, car on ne retrouve nulle part mention dans son oeuvre du discours identitaire juif à la mode aujourd'hui (discours débile puisque en contradiction avec la Bible - autant se réclamer du veau d'or directement).

    (Ci-contre caricature de Goscinny par Jean Ache.)

    + Le festival Lyon-BD, qui a lieu ce week-end, expose le bédéaste Jérôme Jouvray dans le parking de la Place de la République. L'auteur dispense des conseils sur la manière de fabriquer une BD. Le choix d'un parking souterrain est sans doute fait pour rappeler les origines ténébreuses de la BD, et qu'elle est un art "séquentiel" parallèle à l'automobilisme.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,revue,presse,hebdomadaire,juin,2017,actualité,schtroumpf,jacques glénat,cahiers bd,vincent bernière,f'murr,cervantès,mythe,tintin,gotlib,jijé,mouminoux,goscinny,judaïsme,mark twain,petit nicolas,satirique,jérôme jouvray,lyon-bd,séquentiel,waner,siné-mensuel,dessins originaux,square georges brassens

    Dessin humoristique de J. Jouvray en hommage à "Charlie-Hebdo"

    + Rappel : Waner et quelques-uns de ses confrères de "Siné-Mensuel" mettront en vente leurs dessins originaux au marché du livre ancien, square G. Brassens (Paris 15e) le week-end prochain (17-18 juin).