Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

margerin

  • Revue de presse BD (362)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2020,inès léraud,algues vertes,breton,jean chéritel,côtes-d'armor,spirou,soviets,moulinsart,kremlin,laura remoué,journal minimal,saisonnier,métal hurlant,vincent bernière,margerin,chaland,francis bacon verulam,atlantide,ugo bienvenu

    Affiche publicitaire par Ugo Bienvenu.

    + Le magazine de BD/rock "Métal Hurlant" pourrait bientôt renaître de ses cendres, à l'initiative de Vincent Bernière, déjà restaurateur de "Les Cahiers de la BD".

    "Métal Hurlant" fit travailler dans les années 80, entre autres, Chaland et Margerin ; le journal publia aussi beaucoup de séries de "science-fiction", genre qui balance entre la satire du temps présent (sous couvert d'anticipation) ("1984", "La Planète des Singes"...) et, à l'opposé, un culte du progrès technique, quasi-mystique dans certains cas. Cette sorte de religion de la technique et des gadgets technologiques n'est pas très éloignée de l'idéologie nazie et plusieurs stars du rock ont rendu un hommage plus ou moins discret - business oblige - à Hitler.

    Francis Bacon Verulam est un précurseur de la "science-fiction", qui rédigea au début du XVIIe siècle "La Nouvelle Atlantide", récit dans lequel sont prédites toutes les inventions de l'ère industrielle postérieure (radio, avion, jusqu'au réfrigérateur).

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2020,inès léraud,algues vertes,breton,jean chéritel,côtes-d'armor,spirou,soviets,moulinsart,kremlin,laura remoué,journal minimal,saisonnier,métal hurlant,vincent bernière,margerin,chaland,francis bacon verulam,atlantide,ugo bienvenu,fadi el hage,hergé,tintin,géopolitique,sioniste

    Tintin confondu avec un militant sioniste.

    + Tintin est-il un vulgaire propagandiste ou un véritable reporter ? Un long article (en deux parties) de Fadi El Hage, paru dans le webzine "Case d'Histoire" s'efforce de trancher la question.

    Il n'est pas difficile de démontrer que les albums de Hergé tournent autour d'événements retentissants, dont le XXe siècle fut tristement émaillé. Mais Hergé ne se contente-t-il pas d'exploiter des événements qui l'ont ému parce qu'il les a vécus de près, afin d'étoffer un héros un peu falot ?

    Fadi El Hage plaide que "Tintin" n'est pas aussi superficiel et que Hergé montre à ses lecteurs dans "L'Île Noire" les ressorts économiques de la guerre. Les enfants qui lisent "Tintin" pourraient comprendre que le prétexte pour déclarer la guerre (très souvent le prétexte de la paix au XXe siècle) ne correspond pas à son mobile réel.

    Ce que Fadi El Hage démontre plutôt, à notre avis, c'est que les doutes et les interrogations de Hergé, somme toute assez banals compte tenu de l'extrême violence de notre époque, déteignent sur son oeuvre, et que Hergé est incapable d'une oeuvre de pure fantaisie.

    Néanmoins Hergé contribue surtout au mythe du reporter occidental indépendant animé de bonnes intentions. Or l'indépendance de la presse au XXe siècle est toute relative. Les journaux désinforment autant qu'ils informent et les "fake news" ne sont que les métastases d'un mal plus ancien.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2020,inès léraud,algues vertes,breton,jean chéritel,côtes-d'armor

    + L'enquête en BD sur la prolifération des algues vertes le long du littoral breton (plus de 45.000 ex. vendus) continue de faire parler d'elle plusieurs mois après sa parution (chez Delcourt) ; ainsi dans "Le Télégramme de Brest" (27 mai) :

    (...) La plainte en diffamation déposée par Jean Chéritel [fruits et légumes], chef d'entreprise des Côtes-d'Armor, contre la journaliste Inès Léraud, a amené la création d'un comité de soutien dans ce département. Dans la foulée, une lettre de 300 journalistes nationaux et régionaux au président de région Loïg Chesnais-Girard, rendue publique lundi, a politisé encore un peu plus l'affaire.

    Dans cette lettre, les journalistes signataires en appellent étonnamment à une autorité politique pour qu'elle "contribue à garantir une information et une parole publique libres sur les enjeux de l'agroalimentaire en Bretagne."

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2020,inès léraud,algues vertes,breton,jean chéritel,côtes-d'armor,spirou,soviets,moulinsart,kremlin

    Couverture du futur "Spirou chez les Soviets" à paraître chez Dupuis.

    + Du Nord ("Le Télégramme") au Sud ("Midi Libre") la presse régionale prépublie pendant le confinement les aventures de "Spirou chez les Soviets". Sans doute avec l'aval de Moulinsart SA, aussi soucieuse de son image de marque que le Kremlin.

    Encore une preuve du manque d'imagination des scénaristes qui écrivent des histoires pour les ados aujourd'hui, tantôt prolongeant ad nauseam de vieilles séries des années 50, tantôt plagiant le cinéma américain (Van Hamme).

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2020,inès léraud,algues vertes,breton,jean chéritel,côtes-d'armor,spirou,soviets,moulinsart,kremlin,laura remoué,journal minimal,saisonnier

    Aquarelle de Laura Remoué.

    + Le "Journal minimal" (sur internet) publie un article de Laura Remoué sur les travailleurs saisonniers agricoles qui reprochent au gouvernement de favoriser le "dumping social".

    On apprend aussi dans le "Journal minimal" que le déconfinement ne fait pas le bonheur des hérissons.

  • Revue de presse BD (291)

    + Certains lecteurs de la presse satirique expriment la nostalgie du temps où Cabu, Wolinski, Reiser, Siné,webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande dessinée,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2018,fémina,philippe lançon,lambeau,luz,catherine meurisse Gébé, dessinaient encore, et déplorent la fadeur de la presse satirique actuelle. D'autres rétorquent qu'il y a encore de très bons dessinateurs en activité.

    La question du niveau technique des uns et des autres est sans doute secondaire ; on peut tout de même dire que le talent de reporter de Cabu est supérieur ; quel caricaturiste est capable de caricaturer, non pas seulement telle ou telle grosse légume, mais une ville entière et ses habitants, comme Cabu l'a fait avec Paris ?

    Il faut d'abord tenir compte d'un contexte politique -la Ve République-, particulièrement défavorable à la liberté de la presse. Certains signes ne trompent pas, comme la rapidité et l'efficacité des pouvoirs publics, de gauche comme de droite, à colmater les brèches dès qu'il y en a - naguère les radios libres, aujourd'hui internet.

    Par conséquent l'aventure de "Charlie-Hebdo" est unique et implique une audace exceptionnelle de la part de ses inventeurs, Cavanna et Choron - non seulement du talent.

    La différence entre la première mouture de "Charlie-Hebdo" et la seconde est celle qu'il y a entre Elvis Presley et Johnny Hallyday, c'est-à-dire entre la contre-culture et la contre-culture digérée et assimilée par la culture dominante et ses "intellos de service", jouant le rôle d'enzymes gloutons.

    Ce n'est pas seulement rendre hommage aux pionniers que de souligner cette différence entre eux et leurs héritiers : cela permet de mieux comprendre la manière dont la culture bourgeoise se défend contre les attaques dont elle est la cible.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande dessinée,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2018,fémina,philippe lançon,lambeau,luz,catherine meurisse,reiser,cabu,charlie-hebdo,5e république,satirique,yves chaland,jeune albert,tv5 bordeaux,documentaire,margerin,avril,berbérian,zep,poelvorde

    + Après Catherine Meurisse, Patrick Pelloux, c'est au tour de Luz et Philippe Lançon, choqués ou grièvement blessé par la fusillade à la rédaction de "Charlie-Hebdo" de publier leurs témoignages. A croire que les gens heureux n'ont rien à dire...

    Philippe Lançon (journaliste à "Charlie" et "Libération") vient de recevoir le prix Fémina pour "Le Lambeau", récit de sa pénible convalescence. Il s'est déplacé pour recevoir le prix en mains propres. A en croire P. Lançon : "L'esprit critique (...), la caricature, tout cela est bien vivant". Cela sonne un peu comme un "Allahou Akbar !" germanopratin.

    A propos de "Le Lambeau", le club des lectrices (en décolleté) du "Figaro" a rendu son verdict.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande dessinée,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2018,fémina,philippe lançon,lambeau,luz,catherine meurisse,reiser,cabu,charlie-hebdo,5e république,satirique,yves chaland,jeune albert,tv5 bordeaux,documentaire,margerin,avril,berbérian,zep,poelvorde

    Yves Chaland vu par C. Berbérian.

    + Les BD d'Yves Chaland, auteur du "Jeune Albert", en disent plus long sur la BD franco-belge qu'une longue thèse fastidieuse et hagiographique. Suivant le procédé du pastiche qui consiste à caricaturer le style d'un auteur, Y. Chaland souligne les stéréotypes d'un genre destiné aux enfants, dont Hergé est considéré comme le maître.

    Chaland se plaît ainsi à souligner le décalage radical avec la réalité de ces récits ; c'est probablement ce qui plaît aux jeunes enfants, mais on peut s'interroger sur l'intention des adultes qui ont conçu cette culture et sa portée éthique.

    Chaland souligne aussi, avec son trait de designer automobile, plus maniaque encore que celui de Hergé, l'arrière-plan industriel de cette culture. Chaland n'a pas été publié dans "Métal Hurlant" pour rien !

    TV7 Bordeaux diffuse un long documentaire sur Yves Chaland (2018). En dépit du ton proustien ou dévot d'Avril Tembouret, son auteur, ce documentaire éclaire plusieurs aspects de la personnalité et de l'oeuvre de cet auteur, via ceux qui l'ont côtoyé ou qu'il a influencés (F. Margerin, F. Avril, C. Berbérian, Zep, B. Poelvorde...).

    On pourrait croire en le lisant que Yves Chaland tente de s'évader de la BD et de son horizon fictif.

  • Plein ma gueule

    Me suis rendu à l'aimable invitation de la galerie "Oblique" au marché Saint-Paul à fêter les 35 ans du webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,expo,galerie,oblique,saint paul,philippe morin,plg,margerin,julliard,goossens,lambil

    fanzine PLGPPUR (Plein la gueule pour pas un rond) autour de son sémillant rédac' chef Philippe Morin, prévenant avec tous les convives, et pas peu fier de son bébé, désormais dans la force de l'âge (PLG est devenu une petite maison d'édition qui publie des bouquins autour du 9e art).

    - Une sympathique expo. des couvertures du fanzine était proposée, ainsi que quelques maquettes qui prouvent que PLG était fait avec autant de sérieux que "Le Monde" (c'est quand elle veut, la galerie "Oblique", pour une expo. "Zébra" entre deux stars de la BD).

    - Les "souvenirs émus" de quelques pointures de la BD, naguère interwievées dans "PLG", étaient exposés et réunis dans un petit livret numéroté (pêle-mêle Margerin, Julliard, Goossens, Lambil, Pétillon, Vuillemin, Tardi, Jeanne Puchol, J.-C. Denis, Pinelli, Loustal, Veyron, Dupuy-Berberian, Baru, Brunor, Ferrandez...).

    - Bien sûr, au milieu de tous ces vieux briscards, pour couper court à toute nostalgie, l'un d'eux a fini par lancer : - Et si on refaisait un fanzine !?

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,expo,galerie,oblique,saint paul,philippe morin,plg,margerin,julliard,goossens,lambil



    Lire la suite