Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

facebook

  • Revue de presse BD (255)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2017,énigmatique lb,johnny hallyday,jean d'ormesson,mort,hommage,pétition,balthus,metropolitan museum of art,new york,thérèse lisant,censure,siné-mensuel,facebook

    Cartoon de LB.

    + L'académicien Jean d'Ormesson a passé l'arme à gauche mardi de cette semaine, déclenchant une pluie d'hommages. Cet "homme de lettres" immortel était plus connu pour ses sketches à la télévision que pour sa prose.

    Impossible ou presque en revanche d'ignorer complètement les paroles et mélodies des chansons de Johnny Hallyday, matraquées par la radio et la télévision. Le chanteur d'origine belge, symbole de l'américanisation de la culture française après guerre, est mort hier.

    + Une pétition ayant recueilli plus de 7.000 signatures réclame le décrochagewebzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2017,énigmatique lb,johnny hallyday,jean d'ormesson,mort,hommage,pétition,balthus,metropolitan museum of art,new york,thérèse lisant,censure,siné-mensuel,facebook d'une toile à caractère pédophile du peintre français Balthus des cimaises du "Metropolitan Museum of Art" de New York ("Thérèse rêvant"). Cette demande pose problème dans la mesure où la culture libérale occidentale est une culture hypersexualisée. Aldous Huxley a fait cette observation que, dans les régimes où toutes les libertés sont peu à peu supprimées (sous couvert de maintien de l'ordre), la dernière liberté qui subsiste est la "liberté sexuelle".

    Cabu faisait à travers ses dessins une observation similaire à propos de la violence, vrai tabou en même temps qu'objet d'une exploitation commerciale intensive.

    Le même paradoxe se présente avec la traque des harceleurs sexuels et violeurs présumés aux Etats-Unis, nation qui peut par ailleurs être qualifiée de "pornocratie". Puritanisme et pornographie se confortent en réalité mutuellement.

    Aux Etats-Unis, où le féminisme a pris une forme légale plus tôt, une étude statistique indique que 40% des "harceleurs sexuels" sont... des femmes ; encore un peu et l'égalité sera parfaite.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2017,énigmatique lb,johnny hallyday,jean d'ormesson,mort,hommage,pétition,balthus,metropolitan museum of art,new york,thérèse lisant,censure,siné-mensuel,facebook,berth,étapes,graphique

    + La rédaction de "Siné-Mensuel", dont le dernier numéro vient de paraître, se plaint de la censure par Facebook de sa "Une" (signée Berth). Mais "Facebook" est un réseau social privé, libre de définir ses propres conditions d'usage.

    D'ailleurs Facebook est confronté à son utilisation par des réseaux de prostitution. Le problème qui se pose ici est plutôt celui de la maîtrise d'un outil technique gigantesque ; la censure est en effet en grande partie automatisée sur Facebook, et ce réseau mondial fait face à des exigences différentes en matière de censure selon les pays.

    + Le dernier numéro du magazine "Etapes graphiques" (n°240) consacre un article illustré à l'art de Siné. Celui-ci n'a pas seulement une dimension satirique, mais aussi "graphique". Siné avait entamé une carrière dans la publicité, où un soin particulier est requis en matière de composition (du dessin et du slogan).

    + Dans le n° de "Fluide-Glacial" du mois de novembre, Isa a eu la bonne idée de faire de l'académicien Alain Finkielkraut un personnage de bande-dessinée. Non seulement parce que Finkielkraut condamne toute la BD avec des arguments aussi étoffés que la trame d'un album de "Tintin", mais aussi parce que la télévision, grâce à laquelle cet essayiste libéral s'est rendu célèbre, a le don de transformer ses acteurs en personnages de fiction.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,décembre,2017,énigmatique lb,johnny hallyday,jean d'ormesson,mort,hommage,pétition,balthus,metropolitan museum of art,new york,thérèse lisant,censure,siné-mensuel,facebook,berth,étapes,graphique,finkielkraut,isa,fluide-glacial

  • Humbug

    Un nouveau strip de W.Schinski traduit de l'allemand dans Zébra : 

    webzine,gratuit,bd,zébra,bande-dessinée,fanzine,wschinski,allemand,gag,humbug,comix,strip,burn-out,retraite,twitter,facebook,snapchat,tinder

     

     

  • Humbug

    Un nouveau strip de W.Schinski traduit de l'allemand dans Zébra :

    webzine,gratuit,bd,zébra,bande-dessinée,fanzine,wschinski,allemand,gag,humbug,comix,strip,facebook,mort,donnees

  • Strip Lola

    Le strip hebdo de Lola, par Aurélie Dekeyser

     

    webzine,bd,gratuit,zébra,bande-dessinée,fanzine,strip,lola,aurélie dekeyser,facebook,humour,gag

  • Revue de presse BD (133)

    Extraits de la revue de presse publiée dans l'hebdo Zébra.fanzine-toktok.jpg

    + Pour la troisième année consécutive, le fanzine Zébra (version papier n°8 - couverture par Nabaloum Boureima/Burkina-Faso) participe au concours de fanzine organisé par le festival d'Angoulême. Trente fanzines composent une sélection internationale : produits en France et Belgique, bien sûr, mais aussi en Allemagne, Autriche, Brésil, Croatie, Egypte ("Tok-Tok magazine", ci-dessus), Etats-Unis, Italie, Taïwan et Ukraine. Si l'on note une baisse du nombre de participants par rapport à l'année dernière (15 titres de moins), il faut néanmoins souligner le courage des jurés qui ont eu un mois pour apprendre le croate, le taïwanais et l'ukrainien, et autres langues réputées ardues. 

    + Quelques jours à peine après la grande célébration de la liberté d'expression, associée à "Charlie-Hebdo", de nombreux journalistes sont montés au créneau pour souligner la nécessité de poser des limites à cette liberté, au demeurant toute théorique. Quelques semaines avant la gigantesque manif "Tous Charlie", le 24 décembre, est entré en vigueur un décret permettant une surveillance accrue par les services de police, l'armée et le fisc, des informations privées transitant par les réseaux téléphoniques et l'internet. La principale protection contre les abus est indirecte et réside dans le coût de la surveillance.

    Assez peu conscient du problème, semble-t-il, feu le "rédac-chef" de "Charlie-Hebdo", Charb, avait lui-même déclaré que la liberté d'expression est presque parfaite en France, en se fondant sur la permission de brocarder ou critiquer l'armée et la police sans pratiquement de limite. Mais c'est sans compter la publicité abondante faite aux services de police et à l'armée par la télévision et le cinéma, propagande en comparaison de laquelle la satire de "Charlie-Hebdo" ne pèse pas bien lourd.

    + La dessinatrice Tanxxx ("Aaaargh !", "CQFD") se fait l'avocate sur son blog d'un jeune lycéen nantais inculpé pour "apologie du terrorisme". Il aurait publié sur Facebook un dessin ironique à l'occasion de la tuerie de "Charlie-Hebdo". Les magistrats ont estimé que publier sur Facebook est un mode d'expression public. A l'exception d'un ou deux blogueurs ayant proféré des injures "ad hominem", très peu de blogueurs avaient été condamnés avant ce précédent. En ce qui me concerne, bien des séries télévisées ou des jeux vidéos en vente libre me semblent relever de l'apologie du terrorisme, voire de la torture, mais je ne suis pas magistrat.

    Dans sa note du 17 janvier, Tanxxx ajoute en outre : "La marche de dimanche n'aurait pas été récupérable à ce point si Charlie était resté Charlie. Des textes parlent de la Une du journal pour la mort de de Gaulle pour défendre le journal : ce Charlie là est mort depuis des lustres.(...)" Elle souligne par ailleurs longuement que le débat dans les médias qui a suivi l'attentat sur la liberté de la presse et autres thèmes convenus n'est pas un débat mais une cacophonie.

    + Parmi les ralliements dont "Charlie-Hebdo" se serait sans doute passé, celui du libéral-bougon Alain Finkielkraut, fraîchement - si je puis m'exprimer ainsi -, entré à l'Académie française. Celui-ci ne s'est pas contenté d'un mot de solidarité, mais a rendu un vibrant hommage à "Charlie-Hebdo" et l'esprit français d'autodérision dont cet hebdomadaire était, selon lui, exemplaire.

    + Le festival d'Angoulême avait honoré de son grand prix il y a deux ans le dessinateur de presse néerlandais Willem, un des rares survivants de... bref. Certains fondamentalistes de la BD (la passion implique le fanatisme, et vice-versa) avaient alors reproché à Willem de ne pas obéir assez aux codes et contraintes du genre. Willem s'était cependant acquitté avec maestria de la tâche qui incombe à l'heureux élu de dessiner l'affiche du festival suivant. Mais le dessin de presse et la BD sont historiquement étroitement liés, et d'autres reprocheront au contraire aux organisateurs du festival de ne pas avoir honoré Cabu de son vivant, plutôt que tel... (ce passage a été autocensuré). Le "Grand Duduche" est en effet une excellente BD, dans l'esprit soixante-huitard, qui se moque gentiment mais avec efficacité de l'école républicaine. Qui sait, si l'on s'ennuyait moins à l'école, il en sortirait peut-être moins de terroristes ?

    L'édition du festival 2015, qui se tient ce week-end, rendra hommage à Cabu et ses disciples (Charb a avoué que sa vocation lui vient de Cabu) à titre posthume. La ville d'Angoulême tient là l'occasion de faire oublier son récent "couac" en matière de communication (à l'instar de nombreuses municipalités, celle d'Angoulême avait fait installer des pare-SDF aussi originaux qu'indiscrets, qui firent plus scandale que l'urinoir de Duchamp). Si l'on ajoute à ça le plan Vigipirate renforcé et la grogne des dessinateurs de BD sous-payés (qui ont prévu un débrayage des dédicaces), il y a fort à parier que le prochain FIBD sera bouillant.

    + Le dessinateur Riss, dernier "pilier" de "Charlie" vivant, prendra la direction de "Charlie-Hebdo" ; il est apparu à sa sortie d'hôpital un peu dépassé par le phénomène "Tous Charlie" (on le serait à moins), en même temps qu'assez lucide sur les difficultés qui l'attendent, la question du financement étant secondaire pour un titre comme "Charlie-Hebdo", contrairement aux autres titres. Outre le tirage exceptionnel qui devrait dépasser les sept millions d'exemplaires, "Charlie-Hebdo" est passé de 2.000 abonnés à 120.000. Riss est conscient que seule une bonne dose d'imagination permettra à son hebdo de ressusciter (comme le phénix, non pas comme Jésus). Il y a tout de même un gag dans les déclarations de Riss, c'est sa demande d'audit à la Cour des comptes ; d'abord Riss ne semble pas avoir remarqué le caractère parfaitement somptuaire de cette cour (vu le déficit abyssal de la France) ; ensuite on se demande ce que le nouveau patron de "Charlie" craint de découvrir dans les millions d'euros de dons reçus : un chèque de Liliane Bettencourt ? Du Qatar ?

    + Le dernier numéro de l'hebdomadaire "Fluide-Glacial" (n°464), avec son titre burlesque : "Le péril jaune : et si c'était déjà trop tard", a mécontenté les autorités chinoises (quelques extraits en ligne) qui ont manifesté leur désapprobation. Le rédacteur en chef de la publication, Yan Lindingre, tout en invoquant l'humour, a justifié le choix du thème par l'indifférence des organisateurs du festival d'Angoulême à l'égard de "Fluide-Glacial", qui fête ses 40 ans cette année et auraient voulu marquer le coup ; mais les organisateurs étaient trop occupés à recevoir une délégation chinoise. Une BD racontant l'irruption de guerriers chinois armés de kalachnikovs dans la rédaction de "Fluide-Glacial" serait purement fortuite. Le thème n'est pas beaucoup moins risqué que les caricatures du prophète, car la France entretient avec la Chine des relations pour le moins ambiguës, sur fond de monothéisme du dieu Pognon.

  • Revue de presse BD (128)

     

    Extraits de la revue de presse publiée dans l'hebdo Zébra.

    *webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue de presse,hebdomadaire,bas van der schot,dessin,presse,tif et tondu,fernand dineur,blutch,will,bosser,dbd,daniel dugne,alfred de musset,indiana,caricature,töpffer,joan cornella,facebook,michel lagarde,lionel koechlin,illustrissimo

    "Couple exemplaire", par L. Koechlin

    + La galerie Michel Lagarde (Paris Xe) organise jusqu'au 30 janvier une expo-vente des dessins de Lionel Koechlin, artiste actif depuis une quarantaine d'années et dont le thème de prédilection est le cirque. A noter que Michel Lagarde est agent d'illustrateurs et que l'on peut lire sur son blog "Illustrissimo" les interviews d'illustrateurs en vogue employés surtout par la presse magazine ou les agences de publicité. La crise aidant, peut-être, il semble que le dessin fait son retour dans la pub.

    + Une bonne nouvelle pour les amateurs de BD désargentés à la veille de Noël : outre qu'ils peuvent offrir un abonnement à ce webzine hebdo (gratuit), les bons blogs-BD se multiplient, qui permettent de se divertir, voire plus, pour pas un rond. Là encore, Zébra propose une sélection en dernière page de quelques blogs, principalement humoristiques, dans le genre acide, décapant ou truculent. Il ne manquerait plus que l'esthétique parfois discutable des vitrines de Noël fasse perdre leur sang-froid à ce qui en ont encore, malgré tous ces stimuli.

    + D'ailleurs d'excellents ingénieurs ont mis en place d'excellents outils de navigation/moteurs de recherche à l'intérieur de la blogosphère-BD. Citons-en trois qui se distinguent par leur ergonomie raffinée : Petitformat.fr - Blogoss.fr et blogsbd.fr. Ils incluent aussi un bon nombre de sites de dessinateurs de presse et caricaturistes. Illustrine.fr, quant à lui, est plus précisément dédié aux illustrateurs.

    + Bas van der Schot, dessinateur de presse batave, comme son nom l'indique, a remporté le prix du meilleur dessin de presse dans son pays pour le dessin ci-contre "Brève histoire du parti travailliste". Ce dessin donne à penser que Hollande, c'est un peu la France.

    + Les amateurs de BD franco-belges pour ados se souviennent peut-être des aventures de "Tif et Tondu", binôme à la capillarité et aux blazes opposés (créés en 1938 par Fernand Dineur, et dessinés après guerre par Will). Ces héros revivront, au moins le temps d'un épisode à paraître en 2015, sous la plume de Blutch et de son frère (au scénario). Plus connu pour ses bandes-dessinées humoristiques, mais dont les derniers opus n'ont guère emballé les lecteurs, ni même les critiques animés pourtant d'un préjugé favorable à son égard, Blutch a confié dans une interview à F. Bosser (magazine "dBD"), qu'il avait l'impression de tourner en rond : "J'en ai un peu marre de moi." Et un peu plus loin : "C'est ça la vraie BD, la bande-dessinée que l'on aura encore envie de lire dans vingt ou trente ans. Je l'espère en tout cas !" On apprend aussi que Blutch n'a pas été autorisé à utiliser le personnage de Choc, ennemi juré des deux détectives.

    Certains professionnels s'alarment de cette politique éditoriale qui consiste, par des rééditions ou des reprises, à exploiter le filon des vieilles séries de l'âge d'or de la BD franco-belge ; outre le côté "madeleine de Proust" un peu agaçant, ils y voient un frein à l'essor de jeunes talents originaux. Les éditeurs se défendent en arguant que publier des "valeurs sûres" est justement ce qui permet de publier de jeunes auteurs méconnus. A vrai dire, si les producteurs étaient capables de lancer de nouvelles séries à succès, ils le feraient. Mais le temps des Charlier, Tillieux, Goscinny, Tillieux, etc., ainsi que le contexte dans lequel leur talent pouvait s'épanouir, est révolu. En matière de divertissement, les goûts des ados évoluent.

    + Sur le site "Caricatures & caricature", Daniel Dugne raconte une petite BD cocasse d'Alfred de Musset (1810-1857), postérieure de quelques dizaines d'années (vers 1840) aux bandes de Rodolphe Töpffer (1827), que l'on cite habituellement comme l'inventeur du genre (Goethe en admirait le dessin, mais en dédaignait le propos). Musset y met en scène sa maîtresse Georges Sand (alias "Indiana"), qui sert d'entremetteuse à un mariage. Pour la petite histoire, Daniel Dugne en conclut que Musset est le premier auteur de BD français. Musset aimait faire le portrait de Georges Sand, il appelait ça "outrager ses beaux yeux noirs". On est bien loin aujourd'hui de cette galanterie vis-à-vis du beau sexe, comme certain album de BD récent le démontre, avec force métaphore animalière à l'appui ("Projet crocodile").

    + De plus en plus de dessinateurs tirent gloire de se faire censurer par Facebook, souvent pour le motif d'atteinte à la pudeur. Tel Joan Cornella dernièrement, auteur d'un blog-BD et de strips aussi colorés que sinistres (mais, comme on dit, on ne fait pas de bons strips avec de bons sentiments). Le motif invoqué par Facebook est souvent l'atteinte à la pudeur ; cependant, cette apparente pudibonderie cache un motif commercial, ce qui n'est pas tout à fait la même chose. Facebook prend les devants pour éviter de recevoir des plaintes. Tel pâtissier qui voudrait proposer des bûches de Noël en forme de phallus (ou autres suggestions) s'en abstiendra pour ne pas faire fuir sa clientèle familiale. Même si la bûche, symboliquement, bon...

  • Revue de presse BD (105)

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,revue de presse,hebdomadaire,105,caricature,manu larcenet,blast,blog,edgar poe,maupassant,aurel,le monde,dessinateur,presse,propriété intellectuelle,politis,yahoo,facebook,contrat,clause abusive,deborah de robertis,musée d'orsay,courbet,origine du monde,le figaro,cité des arts,paris,luxembourg,ambassade,happening,concours,jeune talent,quai des bulles,saint-malo,lausanne,bd-fil,strip-tease,aude wiard,flutiste,olivier de serres

    + Manu Larcenet, auteur du best-seller "Blast", a décidé de fermer son blog, irrité qu'on lui pique ses dessins et les réutilise sans son accord. C'est plutôt gonflé de la part d'un auteur qui fait du Edgar Poe-fleuve. Comme Manu Larcenet fait plutôt penser à un paysan madré qu'à un assassin sympathique, il ne serait pas étonnant qu'il trouve dans Maupassant l'inspiration de ses bandes-dessinées futures.

    + Le dessinateur de presse Aurel (Le Monde, Politis, Yahoo-actualités), proteste sur sa page facebook contre les nouveaux contrats contenant des clauses abusives que les journaux font signer aux dessinateurs de presse. Il est bon de rappeler que le droit de propriété intellectuelle n'a pas été inventé pour protéger les auteurs, mais les éditeurs. La meilleure protection d'un dessinateur de presse n'est pas juridique, mais réside plutôt dans l'intelligence de son rédacteur en chef.

    + Une jeune artiste luxembourgeoise, Deborah de Robertis, s'est brièvement dénudée au Musée d'Orsay au pied du très (trop ?) célèbre tableau de Courbet, "L'Origine du Monde". "Le Figaro", à peine choqué, précise que cette artiste qui n'a pas froid aux yeux a été admise par un jury à résider à la Cité internationale des Arts de Paris. C'est quand même plus pratique pour se réchauffer après un "happening". On trouve sur le site de l'ambassade du Luxembourg le récapitulatif de la démarche de D. de Robertis.

    + Le concours "Jeune talent" organisé par le festival BD "Quai des Bulles" de St-Malo (plusieurs catégories d'âge) propose de plancher sur le début de thème suivant : "Dans ma rue..." (-5 sept.). Le gagnant touchera 500 euros pour dessiner l'affiche du prochain concours. Le prochain festival BD-Fil de Lausanne a choisi le thème du strip-tease pour son concours "Dessinateurs de demain" (-30 juin).

    + Le dessin de la semaine, une accumulation de chiens, est une étude signée Aude Wiard, (Arts déco. de Strasbourg).

     

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,revue de presse,hebdomadaire,105,manu larcenet,blast,blog,edgar poe,maupassant,aurel,le monde,dessinateur,presse,propriété intellectuelle,politis,yahoo,facebook,contrat,clause abusive,deborah de robertis,musée d'orsay,courbet,origine du monde,le figaro,cité des arts,paris,luxembourg,ambassade,happening,concours,jeune talent,quai des bulles,saint-malo,lausanne,bd-fil,strip-tease,aude wiard,flutiste,olivier de serres