Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

historia

  • Revue de presse BD (109)

    webzine,bd,gratuit,fanzine,zébra,bande-dessinée,revue de presse,hebdomadaire,109,actualité,société moulinsart,nick rodwell,tintin,manuel valls,sexe,vacances,marronnier,enfer,purgatoire,paradis

    + Les méthodes de la Société Moulinsart et de Nick Rodwell, qui gèrent les royalties perçus sur les albums de Tintin, sont en porte-à-faux avec la contre-culture actuelle qui prône la gratuité, à la suite des informaticiens fabricants de "logiciels libres". La société Moulinsart a les moyens de défendre ses prérogatives, non seulement sur le terrain judiciaire. Ainsi on peut lire sur le site dédié à l'univers éternel (sic) de Tintin : "Tintin ne lutte pas pour le bonheur de tous les hommes, mais chaque fois que les hasards de ses aventures l'ont mis en présence d'un homme victime de la misère, de l'injustice, de la violence, c'est pour cet homme-là que Tintin a pris parti." N'importe quel agent de police, rompu aux techniques de communication moderne, pourrait dire qu'il défend la veuve et l'orphelin comme Tintin ; Manuel Valls, par exemple.

    + "Sexe et BD : une sélection d'été" : ce "marronnier" en l'occurrence plutôt "glandu" est un signe qui ne trompe pas que le rituel saisonnier des "grandes vacances" s'est mis en branle, et que toute réflexion au-dessus du niveau du niveau de la ceinture sera jugée de mauvais goût au cours des semaines à venir. L'enfer, le purgatoire et le paradis ont été abolis au profit de cette alternance, non moins factice, du travail et des vacances.

    + Seules les personnes frustrées ont besoin de vacances/de se masturber en lisant de mauvaises BD ; toute l'éthique occidentale repose sur la frustration des foules. Le magazine "Historia" se penche sur un phénomène parallèle à la BD de cul - les "super héros", figures d'un culte providentiel adapté à la sexualité infantile. Le providentialisme ("deus ex machina") s'accompagne toujours, sur le plan culturel, d'une grande passivité. Le succès persistant des super héros montre que le chemin est encore long pour ceux qui souhaitent débarrasser la BD de son image d'outil de propagande auprès des gosses. 

    + Le dessin de presse a le vent en poupe. De nombreux festivals sont organisés pendant l'été. Si l'association fondée par Plantu ("Cartooning fo peace") a tendance à éclipser les autres, on peut aussi mentionner la Feco (Federation of Cartoonists Organizations), dont la branche française publie régulièrement le "bimestrimag" Fecocorico consultable en ligne.

    webzine,bd,gratuit,fanzine,zébra,bande-dessinée,revue de presse,hebdomadaire,109,actualité,société moulinsart,nick rodwell,tintin,manuel valls,sexe,vacances,marronnier,enfer,purgatoire,paradis,super héros,historia,deus ex machina,dessin,presse,festival,plantu,cartooning for peace,feco,federation of cartoonists organizations,bimestrimag,fecocorico

  • Revue de presse BD (71)

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,revue de presse,hebdomadaire,71,lichtenstein,thierry lemaire,zoo,lorant deutsch,histoire,monarchiste,stalinisme,lénine,louis xiv,france,catholicisme,religion,prix de cheverny,jean-christophe ogier,historia,le singe de hartlepoole,alix,prince valiant,chapô,shakespeare,alexandre dumas

    + Dans le dernier n° de "Zoo", Thierry Lemaire dissipe utilement un malentendu à propos de Roy Lichtenstein; celui-ci ne rendait pas hommage aux "comics" américains dans ses toiles, en agrandissant certaines cases; l'artiste new-yorkais méprisait au contraire la culture de masse et les "comics", véhiculant une image de la femme comme une pure incitation à la croissance. Ajoutons que la critique de Roy Lichtenstein est particulièrement confuse, puisqu'elle nécessite ce genre de mise au point, et que Lichtenstein doit sa notoriété aux graphismes efficaces, si ce n'est artistiques, des auteurs de "comics".

    Une autre méprise courante (à visée populiste) est l'assimilation de la culture de masse à la culture populaire, alors même que le processus industriel impliqué dans la culture de masse (le cinéma, beaucoup plus que la bande-dessinée) dégage les milieux populaires de leur responsabilité.

    + Le comédien Lorant Deutsch, auteur d'ouvrages d'histoire largement diffusés, est accusé par des universitaires de s'en servir pour diffuser ses opinions monarchistes. Hélas l'université française elle-même s'est livrée pendant cinquante ans à une lecture stalinienne de l'histoire, dominante en son sein, sans tenir compte de l'autocritique de Lénine, qui compare la révolution technique accomplie par le régime soviétique à... la modernisation de la France par les ministres de Louis XIV (le communisme jouant le rôle de religion d'Etat naguère dévolu au catholicisme). Le premier réflexe d'un historien digne de ce nom sera d'émettre des doutes sur le sérieux d'un enseignement historique qui, en France, est couplé dans les programmes scolaires obligatoires avec des leçons... d'instruction civique, c'est-à-dire de morale. L'instruction civique a d'ailleurs une vocation élitiste, tandis que l'histoire n'en a pas. Le procédé qui consiste à transférer quelque saint ou sainte laïque au Panthéon est l'inverse d'une démarche historique. L'histoire est donc parmi la moins académique des matières.

    - On peut joindre au dossier cette chronique consacrée par "France-Culture" à la "BD historique" à l'occasion de la remise de deux prix. Le chroniqueur Jean-Christophe Ogier amalgame la BD historique ("Alix", "Prince Valiant") et la BD d'histoire, ce qui revient à mettre Alexandre Dumas et Shakespeare dans le même panier; ce chroniqueur s'étonne ensuite que le prix "Château de Cheverny de la BD historique" (attribué au "Singe d'Hartlepoole") ne tienne aucun compte de critères historiques, puisque les événements relatés dans cet album sont entièrement... fictifs. De fait, si l'histoire ne consiste pas dans la collection d'un maximum de reliques du passé, on peut au moins se demander si le point de vue culturel n'est pas fait pour permettre à chacun de voir midi à sa porte en matière d'histoire.

    + Manu Larcenet ironise sur son blog sur l'embauche de Jean-Christophe Menu (ex-éditeur en chef de "L'Association") par Lindingre, le nouveau rédac' chef de "Fluide-Glacial".

    + "La Vie d'Adèle, film pompeux et pornographique, était fait pour plaire à la critique bobo internationale.", c'est encore dans "Zoo", à propos de la dernière Palme d'Or à Cannes, inspirée d'une BD.

    + Encore quelques jours pour visionner en différé sur "Arte" un reportage consacré au graveur franco-suisse Félix Vallotton.

    + Le dessin de la semaine est tiré du blog de Sébastien Martin :

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,revue de presse,hebdomadaire,71,lichtenstein,thierry lemaire,zoo,lorant deutsch,histoire,monarchiste,stalinisme,lénine,louis xiv,france,catholicisme,religion,prix de cheverny,jean-christophe ogier,historia,le singe de hartlepoole,alix,prince valiant,chapô,shakespeare,alexandre dumas,lindingre,blog,manu larcenet,jean-christophe menu,fluide-glacial,l'association,bayday leaks,sébastien martin