Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

presse-citron - Page 3

  • Revue de presse BD (143)

     Extraits de la revue de presse illustrée publiée chaque semaine en intégralité dans l'hebdo Zébra.

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue de presse,hebdomadaire,2015,sylvia lebègue,professeur choron,georges bernier,hara-kiri,grodada,mouise,l'archipel,charlie schlingo,charlie hebdo,trophée,presse-citron,écoles estienne,pascal gros,marianne,ulric leprovost,satire,dessin,presse,aardman,david sproxton,nick park,peter lord,bristol,wallace et gromit,chicken run,shaun le mouton,reine victoria,charles darwin

    Couverture de "Grodada" n°9, mensuel pour les enfants imaginé par le Professeur Choron et Charlie Schlingo pour rebondir après la faillite de "Charlie-Hebdo".

    + Sylvia Lebègue, dernière femme de Georges Bernier, "alias Pr Choron", a récemment publié les mémoires de ses années de « mouise » aux côtés du génial inventeur de « Hara-Kiri » et « Charlie-Hebdo » ("L'Archipel"). Sylvia sut remonter le moral du « Prof », qui venait de perdre sa précédente femme, suicidée, et que le succès et la fortune avaient également fui, après quelques années florissantes à la tête de "Hara-Kiri". Les talents de provocateur du "Prof", dont le titre imaginé lors du décès de de Gaulle est resté dans les annales : « Bal tragique à Colombey : 1 mort. » (un accident dans une boîte de nuit quelques temps auparavant avait provoqué une hécatombe de jeunes gens), avaient en effet attiré des lecteurs et des admirateurs en nombre. Puis, le tranchant de « Charlie-Hebdo » avait fini par s’émousser, ou le public par se lasser. Très rares sont les journaux capables de se réinventer. Mais Choron, lui, persuadé de n’avoir pas dit son dernier mot, s’acharnait, tentant de lancer de nouveaux titres sans tenir compte du marasme. La fortune est une bonne mère, jusque au jour où elle vous flanque à la rue sans préavis ni explication… Sylvia faisait tout : la putain, la confidente, le ménage, la comptabilité, et n’avait en échange que le plaisir de côtoyer un génie déchu, et ses potes (...). Le témoignage de Sylvia Lebègue est plutôt d’ordre intime ; il parle de la difficulté pour une femme de partager la vie d’un artiste, « has been » de surcroît. Certains artistes "usent" parfois plusieurs femmes au cours de leur existence. D'autres encore préfèrent la compagnie des prostituées. Quand Sylvia Lebègue commença de se prostituer, le "Prof" se réjouit de cette manne providentielle, permettant au couple de vivre, et n'hésita pas à l'encourager. Choron était de ceux qui pensent qu'"il n'y a pas de sot métier".

    La muflerie et la brutalité de Choron avec sa femme choqueront certains lecteurs "sensibles". Celle-là fut la conséquence de son alcoolisme, manie attrapée à l’armée ; le jeune Bernier, après divers jobs alimentaires, s’était en effet engagé pour l’Indochine, avant d’en revenir sans doute amputé de pas mal d’illusions sur le genre humain. Au-delà du jugement moral, on remarquera que le couple trouvait là son équilibre, et surtout que la jeune femme, apparemment masochiste et paumée, n’était pas forcément le maillon faible. La réussite, Sylvia Lebègue ne l'a connue que très brièvement, avec "Grodada", reconversion inattendue du "Prof" dans la presse pour enfants, avec l'aide notamment de l'illustrateur Charlie Schlingo. Mais l'entreprise jouera de malchance, et sera coulée par une grève prolongée en 1995. Bref, on est assez loin des mémoires de l'ex-première dame de France. Sylvia Lebègue témoigne que le "Prof" prit comme une claque que "Charlie-Hebdo" renaisse sans lui. Un site d'archives Choron, très bien fait et abondamment illustré, permet de découvrir ou de redécouvrir les différentes collaborations du "Prof", de "Hara-Kiri" à "La Mouise", en passant par "Grodada".

    Lire la suite

  • Revue de presse BD (93)

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,revue de presse,hebdomadaire,93,spirou,fantasio,saint-germain-des-prés,simone de beauvoir,jean-paul sartre,schwartz,café de flore,yann,pablo,julie birmant,lemonde.fr,fernande olivier,opium,biographie,association,artémisia,panthéon,fred wayne,rien-à-voir,restau du coeur,blog-bd,bénévole,jack kerouac,the haunted life,vie hantée,taxi,new-yorkais,penguin,canada,tamia baudoin,le loyer,dessin,le loyer

    + La dernière enquête de Spirou et Fantasio, signée Schwartz & Yann, qui paraît en feuilleton dans l'hebdomadaire "Spirou", mène ces deux héros à Saint-Germain-des-Prés, au "Café de Flore", où ils ne manquent pas de croiser Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir. Comme quoi il n'y a pas qu'en Ukraine qu'on déboulonne de vieilles statues...

    + Toujours dans le magazine Spirou (12 mars 2012), la scénariste de "Pablo", biographie en BD de Picasso dont le dernier tome va paraître chez Dargaud, Julie Birmant explique qu'elle a voulu "donner sa revanche" à Fernande Olivier, dont Picasso fit interdire la parution de ses mémoires. Fernande révélait notamment que Pablo consommait régulièrement de l'opium. Julie Birmant conclut que l'art de Picasso plaît peut-être beaucoup aux enfants parce qu'il était comme eux : gai, vivant, et parfois un peu cruel (troisième tome prépublié dans lemonde.fr).

    + L'association Artémisia, dont la vocation est de promouvoir la bande-dessinée féminine, s'offusque de la faible proportion de femmes au Panthéon, et à demandé à neuf dessinatrices de protester par un dessin. S'il y a bien un lieu où la paix et l'égalité devraient régner entre les sexes, ce sont les cimetières, columbariums, mausolées, et autres espaces cinéraires !

    + Un trophée "presse-citron" du dessin de presse, ou plutôt deux, l'un pour les professionnels, l'autre pour les amateurs, sera décerné dans le cadre d'une biennale du dessin de presse organisée à la BNF. Candidature jusqu'au 17 mars.

    + Lors des obsèques du cinéaste breton Alain Resnais, son portrait en BD par Floc'h, également auteur d'affiches pour des films de Resnais, a été placardé sur la facade de l'église Saint-Vincent-de-Paul (Paris, Xe).

    + Fred Wayne, rédac-chef du fanzine "Rien-à-voir", raconte sur son blog-BD sa vie aux "Restaus du coeur" où il travaille comme bénévole.

    "Comment ce but serait atteint, il n'en savait rien. Il attendait seulement son heure, comme fait la jeunesse ; il savait seulement qu'il appartenait à cette vieille famille de la terre dont le destin, dont une responsabilité, était de jouer un rôle dans l'histoire (...)" : "La Vie Hantée" (The Haunted Life), roman inédit de Jack Kerouac, vient de paraître aux éditions Penguin ; le manuscrit, rédigé par l'écrivain à 22 ans, et ensuite perdu dans un taxi new-yorkais, a été retrouvé. Dans cette oeuvre largement autobiographique, Kerouac s'interroge sur son destin de rejeton d'une vieille famille française émigrée au Canada.

    + Le dessin de la semaine est de Tamia Baudoin qui collabore au fanzine "Le Loyer".

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,revue de presse,hebdomadaire,93,spirou,fantasio,saint-germain-des-prés,simone de beauvoir,jean-paul sartre,schwartz,café de flore,yann,pablo,julie birmant,lemonde.fr,fernande olivier,opium,biographie,association,artémisia,panthéon,fred wayne,rien-à-voir,restau du coeur,blog-bd,bénévole,jack kerouac,the haunted life,vie hantée,taxi,new-yorkais,penguin,canada,tamia baudoin,le loyer,dessin,le loyer