Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ACTUALITE BD - Page 2

  • Revue de presse BD (281)

    + La Coupe du Monde de foot a le mérite d'exposer les valeurs occidentaleswebzine,zébra,fanzine,gratuit,bd,bande dessinée,actualité,juin,2018,revue,presse,hebdomadaire,coupe,monde,football,1998,charb,charlie-hebdo,hannah arendt,marx telles qu'elles sont, non telles qu'elles sont enseignées aux gosses dans les cours de catéchisme ou d'éducation civique.

    On peut voir que le populisme, loin de se limiter à quelque parti politique "extrémiste", est soigneusement et systématiquement entretenu par les élites politiques et morales.

    En 1998, "Charlie-Hebdo" jouait encore le rôle de contre-culture en brocardant la religion du foot, comme ici cette "Une" de Charb. Le défaut de la satire de "Charlie-Hebdo" a peut-être toujours été de pointer excessivement le "beauf". Hannah Arendt pour sa part préférait fustiger (au début des années 50), non les produits de la culture de masse eux-mêmes, mais les intellectuels qui se font un devoir d'exalter ce populisme sournois, dont le football ne représente qu'une partie.

    Pour pouvoir parler d'entreprise systématique, il faudrait étudier et mettre à jour les éléments d'une tactique commune à ces intellectuels et "pseudo-philosophes". L'éloge "indistinct" de "la culture" est un de ces éléments.

    L'actualité fournit un autre exemple de l'effort pour abrutir le peuple accompli par les élites intellectuelles - je veux parler des grands discours foireux sur "l'intelligence artificielle". Il s'agit là d'une notion aussi creuse que la notion de "providence", une version "séculière" de cet argument typiquement clérical. Il n'est pas moins fanatique de croire au(x) miracle(s) futur(s) que "l'intelligence artificielle" pourrait accomplir en faveur de l'humanité, que dans l'intervention providentielle de Dieu. Les meilleures fables de science-fiction (les plus satiriques) sont celles qui soulignent l'impasse à laquelle conduit le développement technologique.

    webzine,zébra,fanzine,gratuit,bd,bande dessinée,actualité,juin,2018,revue,presse,hebdomadaire,coupe,monde,football,1998,charb,charlie-hebdo,hannah arendt,marx,intelligence artificielle,science-fiction,micael

    + Ce dessin de Micaël ("Siné Mensuel") souligne la part du hasard dans le football et, plus largement, dans la culture contemporaine, largement ouverte par ce biais à la superstition. 

     

    webzine,zébra,fanzine,gratuit,bd,bande dessinée,actualité,juin,2018,revue,presse,hebdomadaire,coupe,monde,football,1998,charb,charlie-hebdo,hannah arendt,marx,intelligence artificielle,science-fiction,micael,gourmelin,sempé,moisan,forcadell,expo,absurde

    par Gourmelin

    + F. Forcadell signale sur son blog la petite expo. de dessins originaux de Gourmelin, Moisan et Sempé à la galerie "Artmouvances" (à Montfort-L’Amaury, du 15 juin au 8 juillet 2018).

    La satire est inactuelle, contrairement au "devoir d'information" des journalistes qui opère une diversion constante, une tension religieuse vers l'avenir.

    Qualifier Jean Gourmelin (1920-2011) de "dessinateur de l'absurde" (notice wikipédia) est dépourvu de signification précise. En effet chez les humoristes qui représentent l'absurdité, on décèle vis-à-vis de celle-ci des attitudes très différentes ; tandis que certains se révoltent contre l'absurdité, d'autres à l'opposé paraissent abdiquer devant elle ou s'y résigner, n'en tirant qu'un simple motif pour déclencher le rire gras ou le fou rire.

  • Fanzine n°62 - Juin 2018

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,pdf,mensuel,caricature,énigmatique lb,zombi,adéka,juin,2018,dessin,presse,satirique

    Le dernier fanzine Zébra BD & Caricature vient tout juste de paraître ! Avec des caricatures d'Adéka, l'Enigmatique LB, Zombi, et une revue de presse illustrée.

    Pour s'abonner (25 euros/an-10 n° franco de port), écrire à zebralefanzine@gmail.com

    (Dessin de "Une" par Zombi)

     

  • Revue de presse BD (280)

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,juin,2018,280,psikopat,carali,satirique,mai 68,plantu,aurel,dieudonné,cabu

    (dessin de Carali)

    + Le n° de juin de "Psikopat", "résistant et satirique" consacre sa Une et la plupart de ses pages à ce qu'il est convenu d'appeler les "tensions sociales" qui agitent la France. Ce mensuel fait preuve d'un cynisme de bon aloi, dans une époque dégoulinante de bons sentiments, largement mis au service d'un maintien de l'ordre arbitraire.

    Le "Psikopat" se montre plutôt sceptique sur les chances de freiner la marche en avant du capitalisme, mais suggère qu'il est possible de lutter contre la culture bourgeoise (télévision et gadgets technologiques). La culture fait bien partie de l'arsenal bourgeois. Elle s'avère une arme bien plus efficace que coups de matraques que l'on distribue dans des régimes moins sophistiqués. Pourquoi contraindre quand on a les moyens de subjuguer ?

    On remarque par exemple l'habileté des promoteurs de la culture bourgeoise à faire passer pour "populaire" (la culture de masse), ce qui est en réalité populiste et démagogique. La substitution du rire gras à la satire ne doit rien au hasard non plus.

    + Plantu n'est pas un caricaturiste ordinaire, car "Le Monde" où il officie depuis des lustres n'est pas unwebzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,juin,2018,280,psikopat,carali,satirique,mai 68,plantu,aurel,dieudonné,cabu journal ordinaire.

    "Le Monde" incarne le sérieux et la modération politiques aux yeux d'une majorité de Français (d'un certain âge). Avant que les médias audio-visuels ne prennent le dessus sur la presse écrite, les politiciens de premier plan recherchaient l'onction de "Le Monde", comme les rois autrefois guignaient l'onction papale.

    C'est sans doute cette "odeur de sainteté" qui a valu à Plantu d'être fréquemment la cible de ses confrères, Cabu en tête, suivant une tradition de la presse satirique française qui ne rechigne pas devant les polémiques et les pamphlets.

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,juin,2018,280,psikopat,satirique,mai 68,plantu,aurel,dieudonné,carali,cabu,bécassine,bretagne,podalydès,tintin,congo,dispac'h,maison fumetti,nantes,festivalAu cours de sa longue et plantureuse carrière, les oreilles du caricaturiste des élites européistes ont souvent dû siffler. Plantu s'est consolé en s'entourant au sein de son association "Cartooning for Peace" de caricaturistes étrangers ; ou en prenant parfois des positions politiquement plus incorrectes que ses détracteurs (défendant le pamphlétaire Dieudonné contre la censure du premier Ministre Valls).

    Signe qu'il est proche de la retraite, à 67 ans, Plantu vient de faire don don de ses dessins à la BNF et a recommandé un successeur à sa direction : son confrère au "Monde" Aurel (qui dessine en outre pour "Politis" et "Le Canard Enchaîné"). Aurel est fils de menuisier comme Jésus-Christ, mais contrairement à son illustre prédécesseur, Aurel n'a pas déclaré la guerre au monde.

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,juin,2018,280,psikopat,carali,satirique,mai 68,plantu,aurel,dieudonné,cabu,bécassine,bretagne,podalydès,tintin,congo,dispac'h,maison fumetti,nantes,festival

    + Appel au boycott par un groupuscule indépendantiste breton, Dispac'h, de l'adaptation cinématographique des aventures de "Bécassine" par l'acteur et metteur en scène D. Podalydès. Le statut de Bécassine en Bretagne est en effet comparable à celui de Tintin au Congo.

    Cette réaction étonnera sans doute ceux qui ignorent ou sous-estiment la violence de l'intégration de la Bretagne à la République française (on parle bien de violences physiques, et non seulement de soumission culturelle).

    On peut s'amuser aussi à comparer le destin de Bécassine et celui de Marine Le Pen, raillée par la bourgeoisie parisienne, mais néanmoins bien utile pour canaliser le mécontentement des chômeurs et des ouvriers.

    L'acteur D. Podalydès plaide l'innocence de Bécassine et ses aventures contre l'appel au boycott. De fait, conçue au départ pour faire rire à ses dépends les jeunes lectrices de "La Semaine de Suzette", le personnage de Bécassine a connu une évolution semblable au capitaine Haddock de Hergé, crétin alcoolique de plus en plus attachant au fil des épisodes, pour faire plaisir aux jeunes lecteurs du "Journal de Tintin".

    + Le Festival Fumetti 2018 se tient à la "Maison Fumetti" à Nantes, ancienne manufacture de tabac restaurée et mise à la disposition de graphistes et bédéastes par la municipalité. La "Maison Fumetti" s'est dotée d'un site internet qui permet de consulter l'agenda des expositions et activités.

    Les politiciens ont appris depuis longtemps à intégrer l'art et la culture à leur propagande, y compris la contre-culture, en particulier lorsque l'art est assimilable à un spectacle, comme le montre l'essayiste marxiste Guy Debord.

    Au programme de la Maison Fumetti ces jours-ci, une exposition autour de la dernière BD d'Olivier Josso, et une exposition autour de l'animatrice Céline Devaux, primée à Cannes en 2016. Extrait ci-dessous de "Le Repas dominical".

    LE REPAS DOMINICAL - TRAILER from Céline Devaux on Vimeo.

     

  • Revue de presse BD (279)

    webzine,bd,zébra,gratuit,bande-dessinée,fanzine,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2018,siné-mensuel,charlie-hebdo,l'huma,catherine sinet,jiho,satirique,antisémitisme,suddeutsche zeitung,bavarois,dieter hanitzsch,netanyahou,eurovision,chappatte,baudelaire,daumier,hogarth,proust,sainte-beuve,etunwan,thierry murat,bodoï,serge dassault,le figaro,mort

    Catherine Sinet caricaturée par Jiho.

    + Une partie de la presse satirique française vit sous perfusion de dons (des abonnés). Ironie du sort, le massacre des plus talentueux dessinateurs de "Charlie-Hebdo" a relancé ce titre à l'agonie, placé sous la protection du ministère de l'Intérieur.

    On apprend grâce à cette interview de sa directrice Catherine Sinet dans "L'Humanité", que "Siné Mensuel" survit aussi grâce aux dons des lecteurs (et quelques bonnes ventes au numéro) ; la directrice de "Siné Mensuel" estime à 70.000 euros le coût de fabrication de son mensuel. On regrette que les frais ne soient pas détaillés, pour connaître le coût de la distribution.

    La presse gratuite publicitaire, financée par des groupes industriels, reflète certainement mieux notre époque que les derniers titres de presse satirique, vestiges de l'âge d'or de la presse écrite.

    Autre fait significatif : la presse et les journalistes français furent systématiquement pris pour cible par les rénovateurs de la presse satirique et/ou indépendante dans les années 60 (Siné, Choron, Cavanna...) ; la culture libérale au contraire fait du journaliste un véritable héros, aux côtés du médecin ou du policier (Tintin, bien sûr, mais aussi Superman).

    + La récente disparition de Serge Dassault (né en 1925) n'est pas seulement cellewebzine,bd,zébra,gratuit,bande-dessinée,fanzine,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2018,siné-mensuel,charlie-hebdo,l'huma,catherine sinet,siné,satirique,antisémitisme,suddeutsche zeitung,bavarois,dieter hanitzsch,netanyahou,eurovision,chappatte,baudelaire,daumier,hogarth,proust,sainte-beuve,etunwan,thierry murat,bodoï,serge dassault,le figaro,mort d'un industriel de l'aéronautique militaire, mais aussi d'un patron de presse engagé. On imagine que les abonnés du "Figaro" et les nombreux journalistes employés par Dassault sont plongés dans l'affliction, à l'instar des pilotes de chasse.

    A la suite de son père Marcel, Serge comprenait la nécessité pour le président d'une multinationale d'entretenir quelques danseuses : "Le Figaro", mais aussi "Valeurs actuelles" (si l'on peut se permettre de parler ainsi des journaux et des journalistes). Sans le devoir de désinformation, l'histoire du capitalisme ne serait certes pas tout à fait la même.

    Sans sa légendaire franchise, Serge Dassault aurait été "de gauche", car l'argument de la paix est le dernier cri pour vendre des avions de chasse à des puissances étrangères ; c'est bien plus efficace que les vieilles techniques marketing de droite. Mais on ne peut pas avoir toutes les qualités, et Serge Dassault en avait déjà pas mal comme ça.

    + Face à l'accusation d'antisémitisme, le "Süddeutsche Zeitung", groswebzine,bd,zébra,gratuit,bande-dessinée,fanzine,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2018,siné-mensuel,charlie-hebdo,l'huma,catherine sinet,siné,satirique,antisémitisme,suddeutsche zeitung,bavarois,dieter hanitzsch,netanyahou,eurovision,chappatte,baudelaire,daumier,hogarth,proust,sainte-beuve,etunwan,thierry murat,bodoï,serge dassault,le figaro,mort, quotidien bavarois, n'a pas tardé à renvoyer son caricaturiste Dieter Hanitzsch (85 ans), auteur d'un dessin (ci-contre) montrant le Premier ministre B. Netanyahou dans la tenue de la gagnante israélienne du très médiatisé concours de l'Eurovision ; le Premier ministre tient un missile dans la main et déclamant le slogan nationaliste israélien : - L'année prochaine à Jérusalem !

    Contrairement à son rédacteur en chef, D. Hanitzsch a refusé de faire des excuses. Il a reçu le soutien du dessinateur Chappatte dans "Le Temps" (29 mai), qui invoque l'affront fait à la liberté d'expression et a interdit au "Süddeutsche Zeitung" de reproduire à l'avenir ses dessins.

    Comme l'intellectuel juif Hajo Meyer le déplorait, la définition de l'antisémite n'est plus désormais "celui qui hait les Juifs", mais "celui que les Juifs haïssent".

    webzine,bd,zébra,gratuit,bande-dessinée,fanzine,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2018,siné-mensuel,charlie-hebdo,l'huma,catherine sinet,satirique,antisémitisme,suddeutsche zeitung,bavarois,dieter hanitzsch,netanyahou,eurovision,chappatte,baudelaire,daumier,hogarth,proust,sainte-beuve,etunwan,thierry murat,bodoï,serge dassault,le figaro,mort,jiho+ A quoi bon la critique d'art ? Baudelaire lui assigna la plus haute fonction de guide, tout en ayant l'intelligence de se positionner en admirateur face à Delacroix (un peu moins face à Manet, dont le caractère moins affirmé l'agaçait).

    Jamais la critique d'art n'a eu un statut aussi élevé, au point que l'on ne peut concevoir l'art moderne sans cette dimension critique (rien n'est moins juste que d'associer l'art moderne à la "spontanéité") ; la critique d'art devient même oeuvre d'art à part entière, comme certains fameux poèmes de Baudelaire, bien entendu, mais aussi la prose critique de Sainte-Beuve, qui éclipse bien des littérateurs de son temps, ainsi que Proust dans le sillage de Baudelaire.

    Il ne faut pas oublier le genre parodique, dont Baudelaire fait la promotion à travers Daumier ou Hogarth. L'effort contemporain stérile pour encenser le "9e Art" (expression initialement parodique), répond en grande partie à ce besoin critique, bien que d'une façon qui frise parfois le ridicule. Devenue un art, la critique s'expose aussi à l'académisme.

    Notons que la publication de critiques de bandes dessinées sur des blogs permet aux auteurs critiqués de défendre leur travail, comme Thierry Murat, auteur d'"Etunwan" (Futuropolis), ne se prive pas ici.

    (Ci-contre : silhouette de Baudelaire par Manet).

  • Revue de presse BD (278)

    webzine,zébra,gratuit,fanzine,bd,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2018,autoportrait,baudelaire,presstalis,scandale,anne-marie couderc,mai 68

    Baudelaire par lui-même.

    + Baudelaire aurait-il fait l'apologie de la bande dessinée ? "L'Oeil de Baudelaire" (2016) fait l'objet d'une recension récente dans le webzine Zébra.

    + Un scandale secoue Presstalis, entreprise détentrice du quasi-monopole dewebzine,zébra,gratuit,fanzine,bd,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2018,presstalis,scandale,anne-marie couderc,mai 68,siné,enragé,autoportrait,baudelaire,andersen,découpage,silhouette,conte,charles dickens,frédéric hojlo,actuabd la distribution des journaux en France. Une enquête comptable vient en effet d'épingler le gaspillage du prestataire de service sous la direction de son ex-PDG Anne-Marie Couderc (mutée à "Air-France").

    Des notes de frais pharaoniques ont en effet été retrouvées - plusieurs centaines de véhicules de fonction ont, par exemple, été mis à la disposition du personnel de Presstalis. Précisons que, sans subventions publiques, Presstalis aurait mis la clef sous la porte depuis longtemps.

    Mais le véritable scandale est ailleurs, dans une organisation de la presse française qui permet à ses actionnaires privés et publics la censure sur de nombreux sujets brûlants.

    Tandis que 99% des éditorialistes professent des idées libérales, leur activité commerciale échappe complètement aux règles de la concurrence. La presse gratuite publicitaire, non seulement traduit la véritable nature du journalisme aujourd'hui, mais elle est l'aboutissement d'une politique concertée... que les slogans libertaires de "Mai 68" n'ont pas fait dévier d'un iota.

    + Le débat autour des "fake-news" est l'occasion de remettre au goût du jour plusieurs observations de Georges Orwell à propos de la culture totalitaire. En effet ce dernier fait de la quête de pouvoir illimitée le moteur du totalitarisme. Or la diffusion de rumeurs ou "fake news" a bien pour principale cause le détournement ou le trucage de l'information à des fins politiques. Les exemples abondent, anciens et beaucoup plus récents. La guerre des mots n'est sans doute pas un phénomène nouveau, mais celle-ci n'a jamais été aussi intense.

    Dans la culture totalitaire, le mot l'emporte sur la réalité qui se cache derrière.

    webzine,zébra,gratuit,fanzine,bd,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2018,presstalis,scandale,anne-marie couderc,mai 68,siné,enragé,autoportrait,baudelaire,georges orwell,fake-news,big brother,facebook,totalitarisme,complotisme,andersen,découpage,silhouette,conte,charles dickens,frédéric hojlo,actuabd"Big Brother" sait tirer profit de la lutte contre les "fake news" pour consolider sa position ; le géant "Facebook", sur le banc des accusés, vient de s'adjoindre pour corriger les failles de son réseau les services... d'une officine paramilitaire (Atlantic Council).

    Le problème des "fake-news" et du complotisme est un problème secondaire à celui de la culture de masse. Autrement dit, on ne peut pas lutter sérieusement contre le complotisme sans lutter d'abord contre la culture de masse ; celle-ci a pour effet d'entretenir la crédulité des plus jeunes, leur goût sans limite pour le divertissement.

    + Un ouvrage ("Contes découpés", ed. Ion) permet de découvrir un autre facette du talentueux conteur danois Hans Christian Andersen (1805-1875) ; connu dans le monde entier pour ses contes ("Le Vilain petit canard", "La Petite fille aux allumettes", "Les Habits neufs de l'Empereur"...), Andersen l'est moins pour ses papiers découpés, qui révèlent un don pour les arts plastiques ; ces découpages plus ou moins minutieux n'étaient pas faits pour illustrer les récits féériques d'Andersen, mais racontent chacun une petite histoire.

    Le fils de Charles Dickens en a collectionné plusieurs milliers. Un article de Frédéric Hojlo dans "Actuabd" donne plus de détails.

    webzine,zébra,gratuit,fanzine,bd,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2018,presstalis,scandale,anne-marie couderc,mai 68,autoportrait,baudelaire,andersen,découpage,silhouette,conte,charles dickens,frédéric hojlo,actuabd

    Silhouette découpée par Hans Christian Andersen.

  • Revue de presse BD (277)

    + Un titre étonnant dans "L'Obs" dernièrement (11 avril) : "Les boboswebzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2018,l'obs,bobo,jean-yves authier,bretécher,agrippine,boboland,fluide-glacial,nouvel-observateur,philippe dupuy,left,bodoï,killoffer,mai 68,olivier josso,jeanne puchol,gilles rochier,festival d'angoulême n'existent pas", et continuer d'en parler nuit à la société. L'argumentaire est de Jean-Yves Authier, prof de sociologie (Lyon II); venant d'un sociologue, "nuire à la société" est le plus grave péché.

    Etonnant car "Le Nouvel Observateur" a contribué à donner consistance au "bobo", à travers la série de Claire Bretécher, "Agrippine", portrait de la bourgeoisie parisienne par une auteure qui s'agrégea à ce milieu en épousant le prof de droit Guy Carcassonne.

    Après avoir plaidé que le terme de "bobo" est confus (comme si la sociologie ne l'était pas), J.-Y. Authier plaide aussi pour la "gentrification". En réalité la satire des bobos permet de les caractériser assez précisément. On peut ajouter à la BD de Bretécher celle de Dupuy & Berbérian, "Bienvenue à Boboland" (2008), parue en feuilleton dans "Fluide-Glacial" (éd. espagnole ci-contre : 'Benvenido a Bobolandia').

    D'une manière générale, la bourgeoisie est une catégorie ou une classe sociale difficile à définir (contrairement à l'aristocratie ou au prolétariat, par exemple), comme si elle contenait "le sens de l'Histoire". Cependant on peut préciser le sens de "bobo" comme une nouvelle mode bourgeoise, typiquement française ou parisienne. Ce n'est pas un hasard si le terme "bobo" a été inventé par un Américain, David Brooks, observateur étranger.

    Un trait caractéristique des bobos consiste à se prosterner devant la Culture comme un catholique devant le Saint-Sacrement, attribuant ainsi à la culture un pouvoir quasi-miraculeux.

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2018,l'obs,bobo,jean-yves authier,bretécher,agrippine,boboland,fluide-glacial,nouvel-observateur,philippe dupuy,left,bodoï

    Femme par Philippe Dupuy de la main gauche ("Left").

    + Philippe Dupuy (co-auteur de "Boboland") est un dessinateur qui a perdu l'usage de sa main droite et réapprend à dessiner de la gauche. Il publie un recueil de ses dessins maladroits, "Left" ("L'Association"), commenté par le webzine Bodoï.

    On ne saurait réduire le dessin à une question d'habileté manuelle, ni à l'application de règles de perspective. Un bon dessinateur dessine avant tout avec son esprit (comme dirait Baudelaire). Où Picasso se montre un dessinateur exceptionnel, c'est dans sa capacité à éliminer les détails pour se concentrer sur ce qui est signe de force vitale, tandis que les dessinateurs de seconde zone (Giraud-Moebius) en font des tonnes.

     + Le festival d'Angoulême et son partenaire la firme RAJA - "L'art d'emballer" (sic) ont passé commande d'affiches dans l'esprit et le style de "Mai 68" à quelques auteurs de BD : Gilles Rochier, Jeanne Puchol, Olivier Josso...

    L'affiche ci-dessous signée Killoffer est sans doute la plus "anar" ; 50 ans plus tard, "Charlie-Hebdo" n'oserait plus publier un tel dessin.

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2018,l'obs,bobo,jean-yves authier,bretécher,agrippine,boboland,fluide-glacial,nouvel-observateur,philippe dupuy,left,bodoï,killoffer,mai 68,olivier josso,jeanne puchol,gilles rochier,festival d'angoulême

  • Revue de presse BD (276)

    webzine,bd,gratuit,fanzine,zébra,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2018,karl marx,anniversaire,trèves,statue,jean-claude juncker,caricature,robert minor,rockefeller,morgan,ryan,wall-street

    + La République populaire de Chine a offert à la ville (allemande) de Trèves où Karl Marx naquit il y a deux siècles (5 mai 1818) une imposante statue de six mètres de haut à l'effigie du théoricien communiste.

    Ce cadeau n'a pas eu l'heur de plaire à tout le monde, et rien ne dit que Marx lui-même eût agréé ce geste de dévotion. Comble de l'ironie, c'est un éminent représentant de l'oligarchie européenne, le président de la Commission Jean-Claude Juncker, qui a pris la défense de Marx, affirmant que sa pensée fut déformée par les dictatures communistes.

    Plus généralement, on a tort de présenter Marx comme un penseur ou un "philosophe politique", puisque c'est surtout un penseur de la FIN de la politique - un historien; le "Manifeste du parti communiste" est un ouvrage de commande, assez creux, peu représentatif de la critique marxiste.

    Bien entendu, on ne trouvera rien non plus dans Marx pour défendre l'hyper-nationalisme européen dont J.-C. Juncker est le promoteur. Marx est le plus drastique critique de la religion de l'Etat moderne, laïc, soviétique ou européiste (la philosophie et l'art se substituent dans ce cadre à la religion traditionnelle) (cf. "Critique de la philosophie du droit de Hegel").

    L'infortune critique de Marx, à savoir sa récupération partisane, illustre une méthode de la censure moderne, la "statufication" ; elle prouve la persistance de l'élitisme culturel. L'idolâtrie de Marx est le meilleur moyen de le méconnaître.

    + La caricature ci-dessus, de Robert Minor, parue dans un journal de St-Louis (en 1911), transforme K. Marx en agent de "Wall Street" ; tandis que Marx tient sous le bras un bouquin intitulé "Socialisme", on reconnaît les banquiers John D. Rockefeller, J.P. Morgan et John D. Ryan.

    Il est vrai que les Etats-Unis et l'Allemagne, tout en redoutant la propagation du socialisme à l'intérieur de leurs frontières, ont financé discrètement en Allemagne et en Russie ses militants, suivant une méthode machiavélique banale, encore aujourd'hui mise en oeuvre avec les groupes islamiques armés, condamnés d'une part, armés de l'autre.

    Ici Marx est une façon commode pour le caricaturiste de figurer le socialisme révolutionnaire, avant l'avènement de véritables révolutionnaires machiavéliques tels que Lénine ou Trotsky ; néanmoins le rôle politique de Marx est quasiment nul, et il fut un des premiers à démasquer les fausses démocraties qui s'avancent sous la bannière des "Droits de l'Homme".

    + Les amateurs des bandes-dessinées de Christophe ne savent paswebzine,bd,gratuit,fanzine,zébra,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mai,2018,karl marx,anniversaire,trèves,statue,jean-claude juncker,caricature,robert minor,rockefeller,morgan,ryan,wall-street,topfferiana,antoine sausverd,gorges colomb,famille fenouillard,sapeur camember tous que les aventures d'Artémise et Cunégonde Fenouillard, qui débutèrent à l'occasion de l'Exposition universelle de 1889, se prolongèrent après la guerre de 14-18. Georges Colomb n'avait-il pas déclaré dans une interview pour justifier l'arrêt de ses séries ("Famille Fenouillard", "Sapeur Camember", "Savant Cosinus"...) : - Je ne voulais pas suivre l’exemple de ceux qui tirent soixante-dix moutures du même sac et finissent par faire des horreurs. Je n’ai pas voulu me vider… Je dessine encore, de temps en temps, mais pour moi… ?

    Le webzine "Töpfferiana" (Antoine Sausverd), dédié aux pionniers de la BD, indique la reprise des séries de Christophe en 1937 dans "Paris-Soir". Une seconde expo. universelle fournit le prétexte. Christophe a vieilli les deux péronnelles ; tout juste pubères avant guerre, celles-ci sont désormais deux matrones émancipées de la tutelle de leurs parents.

    A. Sausverd précise que cette résurrection d'Artémise, Cunégonde, leur chien Poc et leur chat Tristapatte, coïncide avec l'arrivée dans les colonnes des journaux de strips de BD plus modernes importés des Etats-Unis, destinés à divertir le jeune public. Les bandes de Christophe étaient accompagnés de textes plus denses n'entrant pas dans des phylactères.