Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

guerre froide

  • Revue de presse BD (116)

    webzine,zébra,gratuit,bd,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue de presse,hebdomadaire,116,septembre 2014,festival,bd-fil,lausanne,pierre wazem,monte-carlo

    + Il y a autant de festivals-BD que de fromages en France. Parmi les plus courus, le festival "BD-Fil" de Lausanne qui -fraude fiscale oblige-, est le mieux doté. Plus de 30.000 mille visiteurs s'y sont rendus le week-end dernier. Plusieurs dessinateurs en ont tiré des strips (ci-dessus, Pierre Wazem). Au fait, à quand un festival de BD à Monte-Carlo ?

    + Il paraît que "L'Humanité" pourrait relancer le magazine "Pif-Gadget" !? Pas sûr que ce soit une très bonne idée, car la mort du PCF coïncide à peu près avec le moment où ses adeptes ont commencé de penser que l'accumulation de gadgets pourrait sauver l'humanité, en lieu et place de la science véritable.

    + L'Université de Poitiers a programmé une très sérieuse "Journée d'études autour du caricaturiste Albert Dubout et la France des années 20 à la fin des années 50" (mercredi 8 octobre). Le style des interventions tranche nettement avec celui de Dubout : "Albert Dubout ou les paradoxes de l'humanité", "Albert Dubout face à la reconversion des espaces urbains" ; même si on note l'effort louable de M. Christian Moncelet (université de Clermont-Ferrand) pour introduire un peu de rondeur : "Dubout, du bon, du binaire : duo et couples chez Dubout". Il ne faudrait pas oublier qu'une des tendances lourdes de l'humour français, de Rabelais à L.-F. Céline, en passant par Molière, Voltaire et A. Allais, consiste à se moquer de l'université ou des intellectuels. L'excès d'anthropologie est un véritable tue-l'humour.

    + Le webzine Actualitté (Lionel Davoust) approuve la censure d'une parodie de la série Bob et Bobette par le parti nationaliste flamand "Vlaams Belang", réclamée par les ayants-droits de Willy Vandersteen au prétexte que ceux-ci ne partagent pas les opinions de ce parti. Cependant on peut se demander si la pratique de la censure "au nom de la liberté d'expression" n'est pas parfaitement ubuesque. On est ici plus près du slogan terroriste "Pas de liberté pour les ennemis de la liberté !" que de la défense de la liberté d'expression par Voltaire, en dépit de ses propres opinions.

    + Zélium, gazette humoristique qui défie le clivage pro-Israël/pro-Palestine, non moins machiavélique que l'ancien clivage droite/gauche, organise une fiesta sur la péniche "Antipode" (Paris XIXe, 23 sept.) afin de doper la souscription qu'elle lance afin d'être distribuée en kiosque. En 2014 plus que jamais, il faut mendier pour être libre.

    + Le dessin de la semaine est une planche extraite du comix "Electric Candyland", par l'Américain Jesse Tise (Californie), sorte de remake du conte pédophile de Lewis Carroll. On devine pourquoi "Pif-Gadget" a perdu la guerre froide.

    webzine,zébra,gratuit,bd,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue de presse,hebdomadaire,116,septembre 2014,festival,bd-fil,lausanne,pierre wazem,monte-carlo,humanité,pif-gadget,parti communiste,science,université,poitiers,albert dubout,caricaturiste,christian moncelet,clermont-ferrand,anthropologie,actualitté,lionel davoust,censure,bob et bobette,vlaams belang,parti,nationaliste,terroriste,voltaire,ubuesque,zélium,israël,palestine,machiavélique,kiosque,jesse tise,californie,electric candyland,guerre froide,lewis carroll,remake,pédophile,

     

  • Editorial Cartoon

    Zébra propose une sélection des meilleurs dessins de la semaine (editorial cartoons) tirés de la presse internationale ; pour le meilleur et le pire, le genre connaît un regain grâce à Internet, qui permet aux non-professionnels de s'exprimer et aux professionnels de publier des dessins qui n'ont pas été retenus par la rédaction.

    Les Algériens ont réélu pour la troisième fois le président moribond Abdelaziz Bouteflika, et le dessinateur algérien Hic illustre dans ce dessin que les Français ne sont pas les seuls à nourrir des doutes à propos de la démocratie.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,satirique,revue de presse,editorial cartoon,dessin,presse,bouteflika,algérien,hic,dessinateur

    Ce dessin de Hajo (Hollande) montre un Poutine un peu hésitant à replonger dans le bain de la guerre froide. A la guerre comme en amour, il faut au moins être deux.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,satirique,revue de presse,editorial cartoon,dessin,presse,bouteflika,algérien,hic,dessinateur,hajo,hollande,poutine,guerre froide

    (...)

     

    Lire la suite

  • Editorial cartoon

    Reprise de la rubrique dédiée au dessin de presse dans Zébra - une sélection des meilleurs "editorial cartoons" tirés de la presse internationale :

    La crise militaro-diplomatique ukrainienne ressuscite la guerre froide ; elle est traitée différemment par les caricaturistes favorables au pacte Atlantique et les caricaturistes du camp adverse, comme témoigne ce dessin du dessinateur moscovite tunin-s, à propos des snipers de la place Maïdan (soupçonnés d'avoir fomenté un putsch).

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,dessin,presse,editorial cartoon,satirique,revue de presse,tunin-s,place maïdan,ukraine,sniper,pacte atlantique,guerre froide

    Le dessinateur autrichien Marian Kamensky ne l'entend pas de cette oreille et préfère ironiser sur le prochain référendum organisé en Crimée par Poutine. 

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,dessin,presse,editorial cartoon,satirique,revue de presse,tunin-s,place maïdan,ukraine,sniper,pacte atlantique,guerre froide,pierre kroll,crimée,poutine,belge,le soir

    (...)

     

    Lire la suite

  • La Revue dessinée

    La «Revue dessinée» paraît dans un contexte de crise de confiance du public dans la pressewebzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,critique,kritik,la revue dessinée,information,antipub,orwell,guerre froide,congo,marine nationale,gaz de schiste,wikileaks,xxi,cabu,ted rall,salvador allende,numérique,geek d’information, à des degrés divers. D’abord militants de gauche et de droite se renvoient les accusations de détournement de l’information à des fins de propagande; plus précisément certains mouvements apolitiques comme le mouvement «antipub» font valoir que la notion de «temps de cerveau disponible» prime désormais sur l’information et nuit à la liberté d'expression; enfin des groupuscules anonymes, campant sur la Toile, remettent Orwell au goût du jour et font valoir que l’information n’est qu’une des armes parmi l’arsenal disponible au service de la guerre froide entre blocs continentaux. L’affaire des vraies-fausses armes de destruction massive irakiennes, ou plus récemment l’affaire Wikileaks, est venue renforcer la crédibilité du discours antitotalitaire dans le grand public.

    «La Revue dessinée» (15500 ex.) ne prend pas position dans ce débat, en dépit d’une couverture montrant un homme au crayon entre les dents, l’air bien décidé à ne pas s’en laisser conter. Cette nouvelle revue oppose plutôt une manière artisanale de présenter l’information aux techniques quasi-industrielles désormais en vigueur. Elle se donne en outre pour objectif de fournir du travail aux auteurs de bande-dessinée dans la dèche.

    Maquettée aux petits oignons et casher de toute pub, la «Revue dessinée» vise, au vu de son premier sommaire, un public plutôt jeune et écolo. En effet, elle traite de façon didactique et en BD de différents sujets tels que l’agriculture dans le Nord de la France, les répercussions des soubresauts de la politique congolaise en Belgique (clin-d’œil au fameux reporter du «Petit XXe» ?), l’extraction du gaz de schiste, les conditions de vie des animaux dans les zoos, la chute du régime de Salvador Allende, les aventures d'une frégate de la marine nationale, la chronique des progrès du matériel informatique... La formule évoque le magazine «XXI», lui aussi dédié au reportage, qui cartonne actuellement en librairie.

    Admiratif de l’Américain Ted Rall (pour son audace), et de Cabu (pour sa capacité d’observation), je dois dire que je suis un peu déçu par ce premier numéro, bien que le reportage sur la flambée du coût des terres arables dans le Nord ait retenu mon attention. Pourquoi vouloir faire absolument du reportage BD en respectant les conventions de la BD ? Cette méthode, propice aux récits destinés aux enfants, a l’inconvénient de diluer le propos et de faire perdre au dessin une partie de son impact. Les reportages de Cabu, du temps de son alacrité, étaient un modèle du genre; en deux ou trois dessins, Cabu parvient par exemple à vous dégoûter de la culture japonaise masochiste : c’est ça le journalisme d’information utile dessiné.

    De même, malgré l’effort de certains reporters pour introduire un peu de satire, notamment M. Montaigne dans son reportage sur les ménageries, le ton est dans l’ensemble un peu compassé. Pourtant la gravité des présentateurs des journaux télévisés, en particulier ceux qui présentent les bulletins météos ou les prévisions économiques à moyen terme, est loin d’être une garantie de sérieux.

    Le quotidien «La Croix» juge lui, au contraire, la «Revue dessinée» «drolatique» (mais c’est «La Croix»).

    Bien sûr ce n’est pas une mince gageure de créer ou recréer de toutes pièces une méthode de journalisme qui exige des qualités exceptionnelles d’indépendance, de recul sur l’information, ainsi que des facultés d’observation aiguisées. Le centralisme et le dirigisme spécifiques à la société civile française font en outre des initiatives pour développer une presse indépendante de véritables exploits… en attendant que la France connaisse à son tour une glastnost. On va donc suivre les progrès de la «Revue dessinée» de près (prochain n° en décembre).

    La "Revue dessinée", 15 euros, 230 p. (existe aussi en version numérique pour les geeks, sur abonnement).

  • Revue de presse BD (21)

    fanzine,bd,zébra,revue de presse,bande-dessinée,illustration,propagande,pif,soviétique,petit patriote,vaillant,hergé,camp de concentration,guerre froide,mark siegel,sailor twain,mark twain,grand-papier,24 h de la bd,gratuite

    + La BD est un moyen de propagande idéologique privilégié en direction des enfants, comme nous le rappelle cet article sur "Pif", magazine instrumentalisé par la Russie soviétique pour faire pièce à des journaux pro-US (d'abord "Le Petit Patriote", puis "Vaillant", puis "Pif").

    La BD trouve depuis longtemps dans cette activité de propagande la principale source de financement. Hergé est souvent la seule cible des critiques, bien qu'il fut à la fois anti-américain et antisoviétique (pendant que Hergé dénonçait les camps de concentration russes, "Pif" les cachait), et bien que la guerre froide à laquelle ce matériel de propagande servait, fut une guerre dont l'enjeu était d'abord colonial.

    + "Selon l'Association des critiques de bande-dessinée, il y aurait environ 2000 auteurs, et près de 1500 tenteraient vraiment de vivre de leurs crayons et autres pinceaux. Le plus souvent ils s'en sortent "difficilement" et sont obligés d'avoir une autre activité, même si quelques centaines ont aussi de confortables revenus." "France-Cul" a recueilli les témoignages de jeunes auteurs de BD parisiens sur les difficultés du métier.

    + L'auteur-éditeur franco-américain Mark Siegel publie en feuilleton sur le web (7 planches/semaine au long de l'année 2012) une BD, "Sailor Twain", inspirée par le style mi-épique, mi-journalistique, du célèbre littérateur yankee Mark Twain. C'est un feuilleton didactique, puisque Siegel y explique pourquoi les Américains aiment tant sucer de la glace (pas que).

    + Les Belges de "Grand-Papier", qui diffusent de la BD gratuite sur leur site, organisent une édition des 24 heures de la BD les 13-14 octobre. Les inscriptions sont closes, et les boulimiques de BD devront trouver une autre crèmerie. Mais "Grand-Papier" a aussi créé une collection qui permet de lire une sélection des BD fabriquées dans ce cadre.

    + J'entame aujourd'hui une nouvelle rubrique, le dessin de la semaine :

    Halloween chez le corbeau et le renard, par Antoine.

    corbeau-renard.gif