Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mars - Page 3

  • Revue de presse BD (352)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2020,jean effel,fable,peste,coronavirus,la fontaine

    Les Animaux malades de la Peste, illustration par Jean Effel.

    + "Un mal qui répand la terreur, Mal que le Ciel en sa fureur, Inventa pour punir les crimes de la terre, La Peste (puisqu'il faut l'appeler par son nom), Capable d'enrichir en un jour l'Achéron, Faisait aux animaux la guerre.
    Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés : On n'en voyait point d'occupés, A chercher le soutien d'une mourante vie ; Nul mets n'excitait leur envie ; Ni Loups ni Renards n'épiaient La douce et l'innocente proie.
    Les Tourterelles se fuyaient : Plus d'amour, partant plus de joie. (...)"

    - La morale de la deuxième fable du livre VII du second recueil de fables publié en 1676 par Jean de La Fontaine est célèbre : "Selon que vous serez puissant ou misérable, Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir."

    Hélas on constatera au cours de cette crise du coronavirus -économique, avant d'être sanitaire- que la démocratie n'a pas rendu La Fontaine ni les "jugements de cour" caducs. Les plus démunis et les moins responsables de cette nouvelle crise économique pourraient bien être désignés coupables par les médias (qui jouent le rôle du renard dans la fable).

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2020,jean effel,fable,peste,coronavirus,la fontaine,sermon dominical,mercutio,shakespeare,satire,guerre,censure,roméo et juliette,guy debord

    Le duel entre Tybalt et Mercutio, duel entre la passion et la satire.

    + Le mot "guerre", prononcé avec gourmandise par le chef de l'Etat lors d'une allocution télévisée en forme de sermon dominical (la démocratie n'a pas aboli les jésuites non plus) rime avec "censure". Celle-ci, que la compétition économique maintient à un niveau assez élevé en temps de paix, devrait s'aggraver.

    Les élites bourgeoises ont nettement perfectionné la censure qui, sous l'Ancien régime, ne parvînt pas à contenir les critiques des philosophes des Lumières.

    L'abrutissement des foules, soigneusement entretenu par la télévision, contribue à la censure. "La Société du Spectacle" par Guy Debord (1967) s'efforce d'élucider ce phénomène de sidération qui, s'il ne date pas d'aujourd'hui, n'a cessé de s'amplifier au cours des siècles.

    Une autre pièce de Shakespeare, "Roméo & Juliette", évoque le rôle de la satire. Le personnage de Mercutio l'incarne en effet, seul à garder son sang-froid dans la ville de Vérone en proie à l'amour, mal non moins universel que le coronavirus et dont les dommages dépassent ceux causés par une épidémie. Shakespeare montre que l'amour ravage non seulement les corps, mais aussi les esprits, semant la désolation autour de lui.

    L'ironie de Mercutio ne trouve aucun écho, et sa mort est une défaite de la raison face à la passion, la pulsion de mort qu'elle recèle, en quoi Shakespeare se montre visionnaire.

  • Revue de presse BD (351)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2020,franck riester,coronavirus,jacques attali

    + En proclamant l'année 2020 "année de la bande dessinée", le ministre de la Culture Franck Riester ne se doutait pas qu'elle serait aussi celle de l'épidémie de coronavirus.

    Cette épidémie n'est pas tant une menace sanitaire qu'une menace pour la cohésion sociale, dont l'effondrement du système bancaire en 2008 a mis en lumière la fragilité.

    Le conseiller du Président de la République, Jacques Attali, a appelé aujourd'hui à un véritable effort de guerre, nécessaire selon lui pour enrayer la progression de l'épidémie.

    Volontiers philosophe, ce philanthrope ajoute sur son blog : "La pandémie permettra peut-être de comprendre que seul vaut le temps."

    Réflexion étonnante puisque la société capitaliste et technocratique, mise en défaut ici, voue au temps un véritable culte, tandis qu'il est perçu comme une condition ou une contrainte dans des cultures plus scientifiques.

    L'épidémie de bouddhisme en Occident (J. Attali, mais aussi "Tintin") s'explique parce qu'il est la religion la plus adaptée à un Etat technocratique. L'hypothèse de la mondialisation heureuse, non moins totalitaire et démentie par les faits que le "rêve américain", est servie dans les magazines accompagnée du préchi précha bouddhiste.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2020,franck riester,coronavirus,jacques attali,cabu,bretécher,gabriella bosco,féminisme,beauf

    La religion du beauf de Cabu.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2020,franck riester,coronavirus,jacques attali,cabu,bretécher,gabriella bosco,féminisme,beauf

    + On attend la diffusion en "replay" du documentaire consacré à Chaval par Madeleine Debras et Marc Large (caricaturiste à "Sud-Ouest").

    Chaval était tout sauf "bouddhiste" puisqu'il a été vaincu par l'ennui.

    Dans cette présentation, Marc Large répète le poncif des caricaturistes ou des auteurs satiriques "dépressifs et alcooliques". Van Gogh n'avait rien de satirique ; ni Hergé, dépressif chronique. La bande d'"Hara-Kiri" n'était pas spécialement une bande de "dépressifs". Si Choron picolait beaucoup, c'était surtout pour oublier ses déboires financiers et à cause d'une mauvaise habitude contractée à l'armée.

    On prête ici aux auteurs satiriques et aux caricaturistes un trait de caractère répandu chez les clowns ou les "amuseurs publics", contraints de porter le masque du sourire, ce qui revient à confondre Louis de Funès ou Cyril Hanouna avec Molière.

    + Extraits d'un entretien accordé par C. Bretécher à Gabriella Bosco (1990) :

    - Et le féminisme ? Qu’en reste-t-il dans vos BD ?”, lui dis-je, moi qui, née dans le post-féminisme n’avais qu’une connaissance livresque du mouvement.

    - Il ne faut pas généraliser, me répondit-elle. - Le féminisme est passé par mes BD à un moment. Aujourd’hui il n’y a plus personne qui s’en occupe, ni moi. Ç’était en 1972, à peu près, quand j’ai commencé à travailler pour le "Nouvel Observateur". C’était l’époque du gauchisme, on vivait plongés dans des comportements sociaux hystériques. C’était la folie intellectuelle. Je ne pouvais pas éviter d’en faire état dans mes BD. Et puis bien sûr moi aussi j’étais féministe. Mais j’ai toujours été anti-militante, parce que le fait d’être militant, dans n’importe quel domaine, comporte un manque absolu de sens de la mesure, fait ignorer les nuances (...).

    - Une BD doit toujours faire rire ? demandai-je encore.

    - Pour que je l’apprécie, oui. Il y a aussi les BD réalistes, qui ne font pas rire. Moi, je ne les lis pas. Il y a beaucoup de BD américaines qui sont de ce genre là. Histoires d’hommes, d’aviateurs, de pilotes… Ou alors de filles pulpeuses. Je les déteste. Pour moi, la BD n’a de sens que si elle est humoristique et le dessin en est amusant.

    - Et tirez-vous inspiration de l’actualité, pour vos histoires ?

    - Non. Sur la Guerre du Golfe par exemple je n’ai fait aucun dessin. Nous étions submergés pas ceux des autres. Et de toute manière, tout ce qui a à voir avec le quotidien, j’ai tendance à l’éliminer, quand je travaille. La rude épreuve du quotidien, je la fuis dès que je peux.

  • Revue de presse BD (350)

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,caricature,revue,presse,hebdomadaire,mars,2020,actualité,picasso,rudolph dirks

    Prisée de Picasso, la BD américaine "Pim, Pam, Poum" du dessinateur allemand Rudolph Dirks est directement inspirée par "Max et Moritz" de Wilhelm Busch.

    + Une prochaine exposition au Musée Picasso (à partir du 24 mars) racontera le goût du maître franco-espagnol pour la bande dessinée, en particulier les "comics" américains.

    Le génie de Picasso dans le domaine du recyclage est flagrant : art africain, grec, baroque, renaissant, impressionnisme, artisanat, bande dessinée... tout y passe !

    Picasso fait du neuf avec du vieux : il aurait mieux servi un parti écologiste que le PCF qui l'employa ; l'art de Picasso illustre l'éternel retour des formes naturelles essentielles. Etait-il vraiment dupe de la "modernité" ?

    Néanmoins la bande dessinée joue un rôle mineur dans l'art de Picasso, qui est d'abord un sculpteur, revient à une plus grande simplicité de formes grâce à la sculpture.

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,caricature,revue,presse,hebdomadaire,mars,2020,actualité,picasso,rudolph dirks,claire bretécher,nécrologie,sociologie,pinçon-charlot,marx

    + Certaines nécrologies qualifient injustement Claire Bretécher de "sociologue" ; sans doute pour atténuer la portée satirique de ses BD... ou la faible portée satirique de la sociologie ? Celle-ci est en effet rarement critique vis-à-vis des intellectuels de gauche (pléonasme) qui constituaient l'une des cibles préférées de cette caricaturiste "invitée" au "Nouvel Obs".

    La sociologie est rarement "critique" ; la plupart du temps les sociologues sont fonctionnaires, tenus à un devoir de réserve vis-à-vis de l'Etat qui les emploie ; étant peu indépendants, ils ne peuvent prétendre sérieusement à la "neutralité".

    Publié en 2013, "La Violence des Riches" de Monique et Michel Pinçon-Charlot semble renouer avec la critique... si ce n'est que cet ouvrage a un siècle et demi de retard sur la critique de Marx et Engels, bien plus drastique et plus "avancée", notamment en ce qui concerne la mondialisation.

    Du reste la sociologie entretient la confusion entre la technique (anthropologique) et la science (qui ne l'est pas), ce qui est une caractéristique des régimes totalitaires, nazi, soviétique ou libéral, qui tous s'avancent derrière la bannière des "sciences humaines" (sociologie, économie, psychiatrie...).

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,caricature,revue,presse,hebdomadaire,mars,2020,actualité,picasso,rudolph dirks,claire bretécher,nécrologie,sociologie,pinçon-charlot,marx,joe sacco,amérindiens,canada,payer la terre,dénés,mondialisation

    + Joe Sacco est un des chefs de file de la BD-reportage, qui rencontre un certain succès ces dernières années auprès du public. Les Amérindiens Dénés, peuplade autochtone du Nord-Ouest canadien sont le sujet de son dernier reportage. ("Payer la Terre" chez Futuropolis)

    Joe Sacco montre que la mondialisation en fait des déracinés dans leur propre pays, s'éloignant peu à peu de leurs coutumes et moeurs ancestrales.

    La mondialisation fait figure de nouveau destin tragique ; l'Occident s'accommode de cette tragédie, la dilue dans sa culture qui fait office d'oeillères, dans la mesure où elle le place en situation de dominer le reste du monde ; cependant l'Occident pourrait bien à son tour être rattrapé par cette tragédie.

  • Revue de presse BD (311)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2019,presse-citron,lola amsellem,campus,fonderie,image,bnf,johan de moor,touques,wolinski,dubout

    + Jeudi dernier le trophée "Presse-Citron" du dessin de presse 2019 a été remis à Lola Amsellem pour une caricature assez neutre (ci-dessus) dans la catégorie "amateur" ; la lauréate est étudiante au Campus Fonderie de l'Image, formation en alternance aux métiers de la communication et du graphisme.

    D'autres dessins en lice pour le concours sont exposés à la BNF.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2019,presse-citron,lola amsellem,campus,fonderie,image,bnf,johan de moor,touques,wolinski,dubout

    Caricature de Johan de Moor parue dans "Le Soir" (pastiche de P. Brueghel).

    + Le trophée remis au caricaturiste (et bédéaste) Johan De Moor récompense, lui, le meilleur dessin paru en 2018 dans la presse belge franco ou néerlandophone.

    Le caricaturiste Bado note que Johan De Moor vient justement d'être remercié par "Le Soir".

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,mars,2019,presse-citron,lola amsellem,campus,fonderie,image,bnf,johan de moor,touques,wolinski,dubout,parlement européen,droit,auteur,tintin,hergé

    Gag par A. Dubout.

    + Le cadre de cette exposition commune de dessins de Wolinski et Dubout prête à sourire, puisqu'il s'agit de l'église Saint-Pierre à Touques en Normandie (12 avril-12 mai).

    Cette église, dont les fondations sont millénaires, a comme beaucoup d'anciens lieux de culte été réaffectée à la culture.

    + Le Parlement européen vient de voter une nouvelle réglementation sur le droit d'auteur. Ce vote a déclenché en Allemagne une controverse plus importante qu'en France.

    Cette réglementation vise à contraindre "Google" à rémunérer la presse écrite et "Youtube" les auteurs cités dans des vidéos.

    Rien ne dit que cette réglementation atteindra son objectif car Google pourrait choisir d'ignorer la presse écrite. L'engouement pour Internet est en partie la conséquence de l'indifférence grandissante du public vis-à-vis d'une presse qui donne tous les signes de soumission aux intérêts de grands groupes industriels et bancaires.

    En filigrane, c'est le contrôle de l'information par le gouvernement européen qui est en jeu. Le rôle joué par Facebook dans les révolutions arabes ou le soulèvement des Gilets jaunes a tout lieu d'inquiéter les pouvoirs publics en place, où qu'ils se situent dans le monde.

    On observe ici que le "progrès technique" n'est pas un véritable progrès puisqu'il est aléatoire, par conséquent ne répond même pas à l'exigence minimum de prudence.

  • Revue de presse BD (310)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,dessin,presse,satirique,actualité,revue,hebdomadaire,mars,2019,topfferiana,hermann-paul,pierre-edouard noyelle,assiette au beurre,caran d'ache,forain,steinlein,poulbot,gallica,arthème fayard,veau gras

    Caricature extraite de "Le Veau Gras", roman en images par Hermann-Paul.

    + Le site "Töpfferiana" revient sur la carrière du caricaturiste Hermann-Paul (1864-1940), à qui Pierre-Edouard Noyelle consacre un article détaillé.

    Bien que principal contributeur du célèbre journal satirique "L'Assiette au Beurre", Hermann-Paul est quelque peu tombé dans l'oubli, moins souvent cité que Caran d'Ache, Forain ou Steinlein. Est-ce de n'avoir pas appartenu au "milieu montmartrois", contrairement à beaucoup de peintres d'avant-garde ou de caricaturistes ? Ou est-ce parce que son style est moins original ? On pourra en juger par soi-même grâce aux nombreuses reproductions que comporte l'article (extraites du site "Gallica").

    Dreyfusard, contrairement à quelques confrères, Hermann-Paul fut proche des "Croix de Feu" (colonel La Roque) à la fin de sa vie ; mais sa contribution à "Je Suis partout" date d'avant la ligne antisémite de cet hebdo, emblématique de la Collaboration (fondé par Arthème Fayard).

    L'itinéraire du libertaire Hermann-Paul (anticlérical, antirépublicain/antimilitariste) permet de mesurer l'impact de la guerre sur les convictions d'un caricaturistes ; rares furent les libertaires qui résistèrent à la ferveur ou la pression nationaliste quand la guerre fut déclarée (en 1914) ; le conflit transforma Hermann-Paul comme les Montmartrois Steinlein et Poulbot en dessinateurs militants.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,dessin,presse,satirique,actualité,revue,hebdomadaire,mars,2019,topfferiana,hermann-paul,pierre-edouard noyelle,assiette au beurre,caran d'ache,forain,steinlein,poulbot,gallica,arthème fayard,veau gras,hergé,expo,tintin,malbrouck

    + Encore une grosse expo. consacrée à Hergé et Tintin ! Cette fois-ci elle se tiendra au château de Malbrouck en Moselle (-30 mars), qui avait déjà célébré les 70 ans du "Journal de Tintin".

    Le titre de l'expo., "Une Vie, une Oeuvre", dissimule que l'oeuvre de Hergé est la moins personnelle qui soit : les meilleurs scénarios ne sont pas de lui, certains personnages non plus. Le génie de Georges Rémi est surtout contenu dans sa "ligne claire" cinématographique, d'où la frustration de cet artisan de n'avoir pu se consacrer pleinement au dessin-animé.

    + Dans ce "podcast" produit par "BD-Zoom", on en apprend un peu plus sur la longue vie du magazine de BD humoristique "Psikopat", dont l'ultime numéro est paru en janvier.

    Son fondateur Paul Carali ne cache pas que les tracasseries administratives n'épargnent même pas les petites entreprises fondées sur de petits profits.

    + Petite pub dessinée par Jérémy Banx, caricaturiste au "Financial Times", premier quotidien économique européen (britannique) pour une séance de dédicace samedi prochain à Paris.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,dessin,presse,satirique,actualité,revue,hebdomadaire,mars,2019,topfferiana,hermann-paul,pierre-edouard noyelle,assiette au beurre,caran d'ache,forain,steinlein,poulbot,gallica,arthème fayard,veau gras,hergé,expo,tintin,malbrouck,paul carali,psikopat,bd-zoom,financial times,jeremy banx

  • Fanzine n°69 - Mars 2019

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,pdf,mensuel,caricature,waner,zombi,adéka,lb,laouber,mars,2019,dessin,presse,satirique

    Le dernier fanzine Zébra BD & Caricature vient tout juste de paraître ! Avec des caricatures d'Adéka, Laouber, LB, Waner, Zombi, et une revue de presse illustrée.

    Pour s'abonner à ce mensuel (25 euros/an-10 n° franco de port), écrire à zebralefanzine@gmail.com

    (Dessin de "Une" par Zombi)

  • Revue de presse BD (309)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,revue,presse,hebdomadaire,mars,2019,krokus,européiste,démagogie,populisme,nationalisme,satire,gallica,wolinski,bnf,biafra,école estienne,presse citron,écologisme,gueule ouverte,hugot

    "L'Europe, prison de la pensée", par Krokus.

    + Quelques dessins parus sur ce blog peuvent laisser croire à une ligne "anti-européiste". En réalité l'idéologie provoque la satire au même titre que la religion.

    Les détracteurs d'un gouvernement européen comme ses partisans font assaut d'arguments démagogiques, cependant la presse et les médias détenus par l'oligarchie répercutent l'idée qu'il n'y a pas de salut en dehors du capitalisme, et donc d'un gouvernement européen. Ils forment ainsi une "idéologie dominante", incitant particulièrement à la satire du rêve européiste.

    On note ici que les médias audio-visuels, plus encore que la presse écrite, s'avèrent le canal idéal de diffusion de l'idéologie et de la démagogie. Nombre de détracteurs du populisme s'accommodent sans gêne d'un outil particulièrement propice à la démagogie.

    En outre, comme l'européisme aime se parer de l'argument de la lutte contre le démon du nationalisme, ce qui est un PUR SLOGAN, il faut préciser que les formules les plus catastrophiques du nationalisme au cours du siècle écoulé furent des formes déguisées, tel le nationalisme russe déguisé en "communisme". Le fachisme lui aussi affichait une ambition "européenne", non seulement italienne ou allemande.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,revue,presse,hebdomadaire,mars,2019,européiste,démagogie,populisme,nationalisme,satire,gallica,wolinski,bnf,biafra,école estienne,presse citron,écologisme

    + Le site Gallica permet de consulter plus de mille caricatures de Wolinski léguées à la BNF une dizaine d'années avant sa mort et numérisées.

    La volonté de Cavanna de renouveler la caricature avec "Hara-Kiri" est particulièrement visible à travers le style de Reiser ou Wolinski ; ce dernier était en effet admiratif à ses débuts des dessins de Topor, dont le style repose sur des bases plus académiques.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,revue,presse,hebdomadaire,mars,2019,européiste,démagogie,populisme,nationalisme,satire,gallica,wolinski,bnf,biafra,école estienne,presse citron,écologisme,gueule ouverte,hugot

    "La Gueule Ouverte" (1974), publication emblématique du mariage de l'écologisme et de la caricature.

    + Au cours de la semaine du dessin de presse, organisée de façon conjointe par l'école de graphisme Estienne et la BNF, un colloque se tiendra consacré à la satire et l'écologisme (21 mars). Il y a sans doute beaucoup à dire sur l'écologie, qui semble pousser sur le terreau d'un très grand nombre de paradoxes.

    Les prises de position écologistes de certains caricaturistes comme Reiser ou Cabu sont connues (le paradoxe de Cabu est de marier écologie et pacifisme, alors qu'il n'y a rien de plus naturel que la violence) ; cela dit dans les années 70, à l'instar du mouvement "hippie" aux Etats-Unis, l'écologisme est avant tout l'expression du dégoût des partis politiques conventionnels ; ce n'est plus le cas depuis que le leitmotiv écologiste a été récupéré par la quasi-totalité des partis politiques français.

    L'écologisme de Reiser et Cabu n'est  donc pas si loin de l'anarchisme déclaré des caricaturistes du XIXe siècle, marquant leur dédain vis-à-vis de l'engagement politique partisan, bourgeois ou socialiste.

    Le titre de "champion de la terre" décerné récemment à E. Macron, pieds et poings liés par le rendement industriel, est surtout  un motif de raillerie pour les caricaturistes. Cette distinction donne sans doute raison aux marxistes qui voient dans l'écologisme la moindre opposition au capitalisme.