Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

revue - Page 2

  • Revue de presse BD (330)

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,octobre,2019,jean-jacques grandville,balzac,comédie humaine,charivari,silhouette

    Ill. de Granville extraite de "Les Métamorphoses du jour".

    + Dans la comédie humaine de Jean-Jacques Grandville (1803-1847), les personnages sont ramenés à des animaux ; les illustrations de Grandville sont saisissantes, provoquant à la fois le rire et un certain malaise. Loin d'assumer un antispécisme béat, Grandville souligne la bestialité de l'homme dès lors qu'il se regroupe avec ses semblables pour former une espèce.

    Ce procédé satirique vaut à l'illustrateur lorrain un franc succès et d'être sollicité par la presse satirique de son temps : "Le Charivari", "La Silhouette", "La Caricature".

    Bien qu'il ne partage pas les opinions politiques d'H. de Balzac (monarchiste), Grandville se rapproche du grand romancier réaliste et illustre son oeuvre.

    La Maison de Balzac (Paris 16e) propose jusqu'au 13 janvier une expo. d'une cinquantaine d'illustrations de Grandville, dont certaines peu connues, qui soulignent la connivence entre les deux auteurs et confrères.

    A noter que Grandville mourut prématurément, rendu fou de douleur par la perte successive de tous ses enfants et de sa femme.

    + Une école genevoise (Head) propose un cours de bande dessinée gratuit en ligne, qui débute aujourd'hui et s'étale sur sept semaines ; deux profs (Bejamin Stroun et Peggy Adam) enseignent le b.-a.-ba de la technique propre à la BD (simplification du dessin, découpage en séquences...).

    + La bibliothèque de Plérin dans les Côtes-d'Armor organise une expo. et des conférences autour du dessin satirique et de la caricature (week-end des 12-13 oct.).

  • Revue de presse BD (329)

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,octobre,2019,cabu,jacques chirac,paris,btp,pamphlet,revoir paris,eric leroy,le monde,artcurial,nostalgie,gaston lagaffe

    + Cabu détestait Jacques Chirac ; pas autant qu'il détestait François Mitterrand (en électeur de gauche cocufié), certes, mais en amoureux de Paris le caricaturiste reprochait au maire Chirac d'avoir abîmé la capitale en la livrant aux industriels du BTP, ce qui revient à placer une jolie femme entre les mains d'un proxénète.

    "Revoir Paris", le meilleur album de Cabu (1996, au Seuil), n'est pas seulement un pamphlet contre Jacques Chirac, mais c'est aussi ça.

    En vieillissant Cabu se laissa séduire par l'équipe municipale suivante, non moins guidée par la folie des grandeurs bétonnées (camouflée derrière "l'esprit olympique"). Bertrand Delanoë consacra à son ami Cabu une exposition à l'Hôtel de Ville.

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,octobre,2019,cabu,jacques chirac,paris,btp,pamphlet,revoir paris,eric leroy,le monde,artcurial,nostalgie,gaston lagaffe

    E.O. de Gaston Lagaffe par Franquin & Jidéhem, estimée entre 250 et 300 euros.

    + A la rubrique "Argent", "Le Monde" titrait récemment (16 sept.) : "La bande dessinée ou le marché de la nostalgie".

    En effet, d'après l'expert Eric Leroy (Artcurial) interrogé : "Les bandes dessinées anciennes, c'est un marché de la nostalgie ; les collectionneurs cherchent à retrouver l'objet d'époque, celui qui les a séduits."

    Mais cet expert est pessimiste quant à l'évolution de ce marché : "Il a été très porteur pendant vingt ans, mais je crois qu'il est arrivé à maturité. Et je ne le vois pas repartir avec les nouvelles générations qui lisent peu ou sur tablettes, et le manque de journaux supports de cet univers, comme l'étaient Spirou ou Tintin (...)."

    Il ne faudrait pas oublier l'aspect purement spéculatif, de placement financier, caractéristique de l'art contemporain, qui en fait une "vitrine du capitalisme" ; il explique aussi les records de prix atteints par certains objets de collection dont l'intérêt est minime sur le plan plastique.

    K. Marx emploie l'expression parlante de "fétichisme de la marchandise", qui résume à elle seule la dimension religieuse de la culture contemporaine.

  • Revue de presse BD (328)

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,septembre,2019,musée maillol,douanier rousseau,camille senlis,bombois,rené rimbert,louis vivin,van gogh,hergé,formula bula,blutch,médiathèque

    Athlète de foire par C. Bombois

    + Le musée Maillol accueille jusqu'au mois de janvier les "maîtres de l'art naïf" ; entre guillemets, car les représentants de l'art naïf n'ont jamais été considérés comme des "maîtres". Si le nom du Douanier Rousseau et ses jungles peuplées d'animaux sont assez célèbres, ce n'est pas le cas de Séraphine de Senlis, Louis Vivin, Camille Bombois, René Rimbert... classés avec le Douanier parmi les "naïfs".

    Autodidactes, méprisés par la critique d'art, issus de milieux modestes (ouvriers ou employés) : le parallèle est tentant avec les auteurs de bande dessinée, que l'on réhabilite aussi "post-mortem".

    Que manque-t-il à la peinture naïve et à la bande dessinée qui les dévalue ? Si, contrairement à la satire, l'art naïf et la bande dessinée ne s'attaquent pas directement au discours élitiste, du moins sont-ils impropres à la soutenir. Les festivités républicaines du Douanier Rousseau étaient déjà démodées de son temps.

    L'exemple de Van Gogh est éclairant : son art possède quelques caractéristiques de l'art naïf, mais la personnalité de Van Gogh, la légende dorée brodée à partir de sa fin dramatique, non son art, propulsent Van Gogh au rang d'artiste majeur ; "post-mortem" une fois de plus.

    Le travail de blanchiment de l'oeuvre d'Hergé est éclairant lui aussi : il ne suffit pas que "Tintin" ait diverti des millions d'enfants, il faut encore qu'il soit aussi "sophistiqué" que Proust, que sa technique de bédéaste soit élevée au rang du style ou de la syntaxe ; alors seulement il peut être adoubé comme les chanteurs de variété britanniques sont anoblis par la Reine d'Angleterre.

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,septembre,2019,musée maillol,douanier rousseau,camille senlis,bombois,rené rimbert,louis vivin,van gogh,hergé,formula bula,blutch,médiathèque

    + Info signalée par l'Enigmatique LB : le festival de BD parisien Formula Bula (programme ici) s'étend jusqu'au 29 septembre et jusqu'à l'école des Beaux-Arts de Rennes (pour ceux qui ne craignent pas les acouphènes).

    - Expo. Blutch à la médiathèque Françoise Sagan (Paris) pour les amateurs.

  • Revue de presse BD (327)

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,caricature,actualité,presse,revue,hebdomadaire,septembre,2019,st-just-le-martel,festival,delambre,steve bell,the guardian,télégramme,laurel,success story,californie

    + Dédié à la caricature, le 38e festival de St-Just-Le-Martel se tiendra du 28 septembre au 6 octobre. Lauréat en 2018, le caricaturiste Delambre signe l'affiche cette année, où figure la vache (symbole républicain ?) décernée chaque année au lauréat.

    Au programme, de nombreux auteurs exposés, français ou étrangers comme Steve Bell ("The Guardian"), ainsi que des expos thématiques ; dont une sur les réseaux sociaux, qui représentent de plus en plus la seule alternative au discours social-démocrate dominant.

    webzine,bd,zébra,fanzine,gratuit,bande-dessinée,caricature,actualité,presse,revue,hebdomadaire,septembre,2019,st-just-le-martel,festival,delambre,steve bell,the guardian,télégramme,laurel,success story,californie

    + Comme l'indique "Le Télégramme", Laurel, auteur de BD visant plus particulièrement un public féminin "affole les compteurs". En effet elle s'apprête à lancer une souscription pour financer la publication de son troisième album ("Californid") après avoir recueilli la coquette somme de 700.000 euros lors des deux précédentes souscriptions (cumulées).

    Cette "success story" est d'autant plus remarquable que le métier d'auteur de BD est une des professions les plus mal payées - faire des ménages est plus rentable -, ce qui explique que la récupération de la BD par les pouvoirs publics a le don d'irriter certains auteurs.

    On devine que cette mère de famille naguère exilée en Californie avec son compagnon et ses enfants (thèmes de ses BD) est non seulement douée pour la BD mais aussi pour le "marketing viral" via les réseaux sociaux.

  • Revue de presse BD (326)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,septembre,2019,beaux-arts,vincent bernière,manga,jean-jacques lequeu

    Jeune homme à l'expression assez indéfinissable, par Jean-Jacques Lequeu.

    + Le magazine "Beaux-Arts" consacre presque un numéro entier (août 2019) à la représentation des émotions humaines. Vincent Bernière traite le cas de la bande dessinée, où le registre des émotions est pratiquement codifié. "Un autre élément essentiel explique pourquoi la bande dessinée est un véhicule idéal pour représenter les sentiments de personnages en quelques traits : la caricature.

    Tout au long du XIXe siècle, elle emprunte avec la bande dessinée des chemins parallèles."

    Cependant les mangas japonais sont bizarrement placés en exergue de ce chapitre : leur force d'expressivité est quasiment nulle. Le niveau de subtilité psychologique des mangas est, le plus souvent, à l'instar des "comics" américains, quasiment au niveau du roman-photo italien.

    Pratiquement on peut parler de matériel pornographique en ce qui concerne 90% des mangas, en parfaite adéquation avec la société de consommation par conséquent.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,septembre,2019,beaux-arts,vincent bernière,manga,jean-jacques lequeu,forum,images,bédérama,patrice leconte,concombres amers,cinéma,propagande

    + Le Forum des Images (Paris, forum des Halles) organise le premier festival "Bédérama" (27-29 septembre) destiné à souligner les rapports entre la BD et du cinéma. Sur le plan technique, BD et cinéma ont quelques points communs. Il y a quelques exemples de reconversion, comme celle du cinéaste Patrice Leconte ("Les Bronzés"), ex-dessinateur de BD.

    On sait le tort causé à la science, en particulier l'Histoire, par la propagande cinématographique, principal vecteur du roman ou du récit national. A tel point que le cinéma mériterait d'être qualifié d'arme de guerre.

    La bande dessinée échappe plus facilement à la propagande. Ainsi la récente BD "Concombres amers" à propos du conflit cambodgien parvient à une synthèse assez objective.

    On doit plutôt se réjouir qu'un scénariste talentueux comme R. Goscinny n'ait pas ou peu songé au cinéma.

  • Revue de presse BD (325)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,septembre,2019,éric blair,georges orwell,dargaud,sébastien verdier,voltaire,biopic,philippe richelle,clément oubrerie

    + Voltaire a de nouveau les honneurs d'un "biopic" en cette rentrée scolaire, par Philippe Richelle et Jean-Michel Beuriot (Casterman), après le "Voltaire amoureux" de Clément Oubrerie en plusieurs tomes, commencé en 2017. Ces albums proposent un portrait contrasté, assez éloigné du culte de la personnalité de l'auteur de "Candide" (son meilleur ouvrage, le moins démodé).

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,septembre,2019,éric blair,georges orwell,dargaud,sébastien verdier,voltaire,biopic,philippe richelle,clément oubrerie,zola,méliane marcaggi,alice chemana,siné-mensuel,actuabd

    + Originalité du sort fait à E. Zola par ses biographes-BD (Alice Chemana & Méliane Marcaggi), aussi dans les rayons des libraires en cette rentrée, le romancier naturaliste partage la vedette avec sa femme... ou plutôt ses femmes car il était polygame.

    Cette BD s'attache à démontrer ce que l'on savait déjà, à savoir que beaucoup d'hommes ne seraient rien sans leur(s) femme(s).

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,septembre,2019,éric blair,georges orwell,dargaud,sébastien verdier,voltaire,biopic,philippe richelle,clément oubrerie,zola,méliane marcaggi,alice chemana,siné-mensuel,actuabd

    + Une épaisse biographie en BD de l'essayiste Georges Orwell (Eric Blair de son vrai nom) est parue chez Dargaud au printemps dernier. Celle-ci retrace pour le grand public l'existence d'Orwell, l'un des essayistes les plus originaux du XXe siècle, qui pointa notamment à travers des romans d'anticipation la privation accrue de liberté dans la société occidentale, de plus en plus collectiviste, fustigeant l'individualisme et même parfois la solitude.

    L'existence d'Orwell fut marquée par le dégoût de la politique impérialiste britannique, mais aussi la guerre d'Espagne à laquelle il participa comme volontaire, la pauvreté et la maladie qui furent des obstacles à son travail de critique.

    Le style américain du dessinateur Sébastien Verdier est un peu lourd. Cependant plusieurs auteurs renommés ont participé à l'ouvrage en illustrant (Larcenet, Julliard, Blutch...).

    En conclusion, les auteurs dénoncent curieusement la "récupération" de l'oeuvre d'Orwell par les partis d'extrême-gauche et d'extrême-droite. Dans la mesure où les partis libéraux qui exercent le pouvoir proposent "l'intelligence artificielle" et les algorithmes comme solution à tous les maux, la récupération des partis contestataires ne surprend guère.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,septembre,2019,éric blair,georges orwell,dargaud,sébastien verdier,voltaire,biopic,philippe richelle,clément oubrerie,zola,méliane marcaggi,alice chemana,siné-mensuel,actuabd

    + Le site belge "Actuabd" relaie l'appel du précaire "Siné-Mensuel" aux dons.

  • Revue de presse BD (324)

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,juin,2019,homère,louvre,lens,platon,ulysse,achille

    + La succursale du Louvre à Lens propose actuellement une exposition sur Homère et les héros de "L'Iliade" et "L'Odyssée" (-22 juillet), très différents des super-héros modernes reflétant une culture où la technique occupe une place prépondérante.

    Les commissaires de cette exposition n'hésitent pas à qualifier Homère de "poète fondateur de la culture occidentale" ; mais parler de "culture occidentale", c'est comme dire "Dieu existe !". La culture occidentale n'existe que sous la forme d'un amalgame hétéroclite, non d'un bel ordonnancement.

    La culture contemporaine, ultra-élitiste et intellectuelle, est bien plutôt rattachable à Platon, premier détracteur de Homère. Les philosophes allemands du XIXe siècle qui ont promu l'Idée au-dessus de tout, n'ont fait que reprendre et adapter Platon, non Homère, beaucoup plus matérialiste.

    On dit que Homère était aveugle ; c'est étonnant car il est beaucoup plus imagé que Platon. On dit qu'il était peut-être plusieurs. C'est étonnant car il est particulièrement cohérent. Achille et Ulysse sont ainsi parfaitement opposables. La force d'Ulysse est la faiblesse d'Achille, et vice-versa. Ulysse n'est pas mû par le destin.

    Il est fascinant d'observer qu'à travers les millénaires et les écoles, l'opposition entre l'idéaliste Platon et le matérialiste Homère (sous l'influence du judaïsme ?) perdure.

    webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,caricature,actualité,revue,presse,hebdomadaire,juin,2019,homère,louvre,lens,platon,ulysse,achille,frilouz,waner,siné-mensuel,micaël,clichy

    + Découvert le week-end dernier à l'exposition à Clichy de plusieurs caricaturistes exerçant dans "Siné-Mensuel" (Waner, Micaël, Pakman...), le jeune caricaturiste FRiLOUZ, dont les silhouettes inquiétantes délivrent des messages ironiques (ci-dessus).