Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

andi watson

  • La Tournée***

    En Angleterre comme dans nul autre pays - pas même la France -, la littérature est une religion à part entière,webzine,bd,gratuit,fanzine,bande-dessinée,zébra,critique,la tournée,ça et là,andi watson,jerome k jerome,evelyn waugh qui résiste encore un peu au cinéma grâce à quelques libraires compétents.

    "La Tournée" d'Andi Watson nous entraîne dans les parages exotiques de la littérature. La séance de dédicace, organisée par le libraire pour doper les ventes, permet aux fidèles de communier avec l'auteur en repartant avec une relique. A partir de ce point de départ, Andi Watson étire le fil d'une intrigue et embobine le lecteur avec.

    Une BD sur le rapport du lecteur à l'auteur ou à la lecture : le lecteur lit-il pour se perdre ou pour trouver son chemin ?...

    Quoi qu'il en soit, le sujet est traité avec un humour typiquement anglais, que les amateurs des romans de Jerome K. Jerome ("Trois hommes dans un bateau") apprécieront. La référence d'A. Watson à Evelyn Waugh, maître de l'humour noir anglais, est justifiée par le soin particulier apporté aux dialogues, domaine où Waugh passe pour un orfèvre (cf. "Vile Bodies").

    Le trait, comme le ton, est subtil - dommage que le lettrage ne soit pas fait à la main, se plaindra l'amateur de belles lettres.

    Une BD sur la fragilité de l'existence humaine et des hautes pyramides.

    La Tournée, par Andi Watson (traduit de l'anglais), éd. "ça et là", 2019.