Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

depardieu

  • Dans les pattes de Depardieu**

    Le bédéaste Mathieu Sapin croque Gérard Depardieu, qu'il a suivi dans ses pérégrinations à travers l'Europe.webzine,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,depardieu,mathieu sapin,élysée,dargaud,poutine,hollande,cabu,charlie-hebdo L'acteur capricieux (pléonasme) a en effet consenti à se mettre à nu devant ce portraitiste opportuniste, qui sait ne pas se montrer importun.

    Parallèlement à ce portrait de star, que M. Sapin a voulu moins superficiel qu'une photo dans "Gala" ou "Voici", le bédéaste avait réussi à pénétrer au palais de l'Elysée pour y faire une sorte de reportage en BD sur les coulisses de la présidence.

    La double casquette de M. Sapin, au chevet de Hollande et de G. Depardieu simultanément, met un peu de piment dans une relation dont G. Depardieu ne comprend que trop bien la nature, étant sollicité en permanence pour diverses causes rarement désintéressées.

    Depuis qu'il a protesté publiquement contre la surtaxation de ses revenus et manifesté sa sympathie pour V. Poutine, Depardieu est devenu un paria aux yeux des médias de gauche, qui le mettaient auparavant en avant comme les médias de droite mettent en avant Alain Delon. Différence notable, au contraire de Delon, Depardieu se moque complètement du cinéma, "métier qui rend con", dit-il.

    Le reportage de M. Sapin à l'Elysée est aussi plat que Cabu pouvait se montrer caustique dans le même exercice. Probablement écrasé par le symbole du Palais de l'Elysée et de son occupant, gorgés de valeurs laïques et républicaines, M. Sapin avait produit un reportage plus digne de "Spirou" que de "Charlie-Hebdo", au titre néanmoins kafkaïen : "Le Château".

    M. Sapin s'en sort mieux avec le monument Depardieu, moins sinistre que le Palais de l'Elysée. Pour autant, Depardieu ne cache pas son amertume de vivre "dans une époque de cons", où "internet donne l'impression aux gens d'être plus intelligents". L'acteur espère d'ailleurs ne pas vivre au-delà de 75 ans, pensant avoir atteint à cet âge le maximum du dégoût de la vie.

    La frénésie de voyages, de victuailles et liqueurs, de rencontres exotiques, même la sympathie pour Poutine, à la tête d'un empire neuf, non comme F. Hollande d'une vieil appareil d'Etat hyper-rodé, tout cela cache un profond ennui que M. Sapin n'a pas trop de mal à découvrir. L'acteur cause beaucoup en effet, pour ne pas dire qu'il déblatère comme un Russe (ses ennuis médiatiques viennent de là), tant que l'on a peine à croire qu'il fut muet dans sa jeunesse (où son apparence physique le faisait prendre pour un idiot, dit-il).

    Ce que la BD gagne en analyse d'une star du cinéma, petit à petit submergée par l'amertume et prisonnière de son statut plus qu'elle ne veut l'admettre, elle le perd en synthèse, cet art maîtrisé par les portraitistes officiels autrefois, au point de faire paraître encore vivants leurs sujets plusieurs siècles après leur mort. Quand le cinéma de Depardieu sera entièrement démodé (ne l'est-il pas déjà largement ?), qui voudra encore lire ce long soliloque illustré par M. Sapin ?

    Gérard ou Cinq années dans les pattes de Depardieu, par Mathieu Sapin, éds Dargaud, 2017.

  • Caricature Anne Sinclair

    La semaine de Zombi. Jeudi : A la vue du corps de Gérard Depardieu se vautrant sur elle-Jacqueline Bisset dans "Welcome to New York" d'Abel Ferrara, Anne Sinclair aurait eu envie de vomir. Elle préfère sans doute les bruns ?

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,satirique,caricature,dsk,anne sinclair,depardieu,cannes,film,dessin,presse,editorial cartoon,zombi

  • Caricature Gégé en DSK

    La Semaine de Suzette Zombi. Vendredi : Le boulot de cinéaste est un peu le même que celui de politicien, comme dirait Shakespeare. Un film, comme une politique, c'est avant tout un budget.

    webzine,bd,gratuit,fanzine,zébra,bande-dessinée,satirique,caricature,gégé,depardieu,festival,cannes,dsk,dessin,presse,culture,editorial cartoon,zombi

  • Le Pen, Depardieu & Mélenchon en Crimée

    La semaine de Zombi. Mercredi : L'invitation lancée par Vladimir Poutine à Marine Le Pen à venir superviser le scrutin en Crimée a dû faire pâlir de jalousie Jean-Luc Mélenchon, imitateur de Georges Marchais quand même plus crédible que M. Le Pen. A moins que les gars de la Marine, aidés de quelques bonnets rouges, ne décident de rejouer le "Cuirassé Potemkine" ?

    A part ça, la BD rend-elle anarchiste ? En ce qui me concerne, si je n'ai jamais voté de ma vie, je crois bien que c'est parce que la politique m'a toujours fait penser à une BD d'Astérix et Obélix, en particulier en période de campagne électorale. D'ailleurs j'observe la réaction des gosses de mon quartier en ce moment, alors que les panneaux métalliques publicitaires obstruent la sortie des écoles - la politique leur semble un divertissement pour adultes, assez ennuyeux et répétitif (un peu comme les films classés X).

    webzine,bd,gratuit,zébra,fanzine,bande-dessinée,satirique,caricature,dessin,presse,marine le pen,crimée,poutine,depardieu,jean-luc mélanchon,georges marchais,potemkine,editorial cartoon,zombi

  • Revue de presse BD (54)

    webzine,gratuit,bd,zébra,fanzine,bande-dessinée,revue de presse,54,hebdomadaire,illustration,kroll,dessin,flamand,schuiten,jean peumans,parlement,inter-ethnique,formula bula,saint-ouen,mezzo pirus,roi des mouches,dédicace,éditeur,kaléïdoscope,féministe,américaine,the hawkeye initiative,lerapideduweb,sexiste,littérature,superman,batman,comics,catherine meurisse,erwan surcouf,france-inter,festival,cannes,croisette,dsk,depardieu,jean-luc mélenchon,sans-culottes,débat,bibliothèque,libertaire,la rue

    (dessin de Kroll)

    + Beaucoup de bruit pour rien : à la demande du président du parlement flamand, Jean Peumans, le texte en français d'une planche de François Schuiten a été masqué sur les affiches d'une expo. de BD au sein du parlement. Ce caviardage n'a pas manqué de provoquer la réaction outrée de l'auteur et de réveiller la querelle belge inter-ethnique. Décidément, les questions d'identité résonnent comme des gongs assourdissants ; chacun pourra bientôt faire pendre à sa fenêtre un petit drapeau peint aux couleurs de son désir.

    + Le festival Formula Bula de Saint-Ouen qui se tient en cette fin de semaine organise une soirée-concert "Je hais les dédicaces." Les auteurs de BD reprochent parfois à leurs clients un certain nombre d'abus, mais cette pratique résulte avant tout d'un contrat moral entre l'auteur et son éditeur, persuadé du bénéfice de ce bonus.

    A noter aussi que Formula Bula, victime de la mode, met à l'honneur Mezzo, Pirus, et leur "Roi des mouches" : on ne fait pas plus kitsch que ce ragout de contre-culture yankee ; achetez plutôt un vieux kaléïdoscope aux puces.

    + Le dessinateur Ptiluc publie sur son blog "Jeux sans frontières", "une BD pas très polie sur le monde complexe de l'aide humanitaire en Afrique", qui n'a pas trouvé d'éditeur.

    + Certaines féministes américaines caressèrent naguère le projet de "rewriter" les principaux ouvrages de la littérature pour les accorder au genre féminin, sans paraître se douter que c'était là le projet le plus sexiste et le plus fastidieux : il suffit de mettre à la poubelle la littérature galante, qui prend les femmes pour des cruches.

    L'idée de "The Hawkeye initiative" rapportée par le Rapideduweb s'en rapproche, puisqu'il s'agit cette fois de redessiner les couvertures de "comics" représentant des femmes dans des poses suggestives afin d'appâter le client prépubère. On peut voir que les exemples cités se contentent de faire prendre à des personnages dotés d'attributs virils des poses tirées de la parade nuptiale féminine - comme si Superman ou Batman ne visaient pas aussi à taper dans l'oeil du public féminin.

    + "Le fanzine, ça existe encore ?" : tel est le sujet du débat organisé le 8 juin prochain à la bibliothèque libertaire "La Rue", à Paris 18e.

    + D'après les dessinateurs Catherine Meurisse & Erwan Surcouf, mandatés au festival de Cannes par France-Inter, il ne s'y est pas passé grand-chose cette année. Pas d'éloge du IIIe Reich par un metteur en scène en veine de confidence, ni montée des marches par DSK ou Depardieu, vedettes hors-norme du cinéma français - pas même un petit raid de Jean-Luc Mélenchon et ses sans-culottes sur la croisette...

    webzine,gratuit,bd,zébra,fanzine,bande-dessinée,revue de presse,54,hebdomadaire,illustration,flamand,schuiten,jean peumans,parlement,inter-ethnique,formula bula,saint-ouen,mezzo pirus,roi des mouches,dédicace,éditeur,kaléïdoscope,féministe,américaine,the hawkeye initiative,lerapideduweb,sexiste,littérature,superman,batman,comics,catherine meurisse,erwan surcouf,france-inter,festival,cannes,croisette,dsk,depardieu,jean-luc mélenchon,sans-culottes,débat,bibliothèque,libertaire,la rue

    Dessin de Catherine Meurisse