Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 4

  • Paris by night

    fanzine,zébra,strip,lola,bd,bande-dessinée,paris by night,galeriies lafayettes,tour eiffel,rats

  • Reiser à Pilote

    A vrai dire, j'ai été un peu déçu par l'album "Reiser-Les années Pilote" (Glénat, 2011), préfacé par Jean-Marc Parisis (la relève de Philippe Sollers ?). Mais bon, je ne résiste pas à un petit Reiser "spécial Noël" extrait de cet album...

    fanzine,bd,zébra,bande-dessinée,reiser,pilote,album,jean-marc parisis,philippe sollers


  • Revue de presse BD (31)

    fanzine,bd,zébra,bande-dessinée,illustration,revue de presse,gabrielle bell,pénélope bagieu,girly,festival,angoulême,40e,cinéma,guy delisle,dédicace,walthéry,e-bay,enchères,natacha

    Illu. par P. Bagieu (Frédéric Beigbeder ?)

    + Après avoir vendu 300.000 ex. de son dernier album de BD "girly", Pénélope Bagieu devrait voir bientôt deux de ses titres adaptés au cinéma. Noël approchant, il faut commencer à s'habituer à entendre parler "chiffres".

    + J'allais vous proposer la sélection officielle du 40e festival d'Angoulême... et puis finalement non, on s'en tape. D'ailleurs Pénélope Bagieu n'y figure même pas.

    + Le moins qu'on puisse dire, c'est que la revue de reportages illustrés ou en BD "XXI", elle aussi est un succès de librairie. Le reportage-BD, je ne demande pas mieux, mais souvent dans "XXI" le reporter et le dessinateur sont deux personnes différentes. Cela dit, j'avoue n'avoir pas encore lu le n° recommandé par Actuabd.

    + Le choix de la couverture du "New-Yorker" par sa directrice artistique Françoise Mouly. Pour le prochain "Zébra", on va devoir se passer de ses conseils.

    + Idée amusante : la dessinatrice anglo-américaine Gabrielle Bell propose de vous tirer le portrait, façon BD, via une webcam, pour 35 $. C'est un peu plus cher que les photomatons, mais ça ne risque pas d'être pire.

    + L'auteur à succès Guy Delisle se plaint sur son blog que certaines dédicaces soient revendues aussitôt sur le site de vente aux enchères e-Bay ; "Quand tout devient une marchandise...", écrit Delisle ; je trouve le coup de la vertu effarouchée plutôt gonflé de la part de quelqu'un qui vit lui-même du COMMERCE d'albums, dont les prix sont souvent élevés.

    Mon anecdote préférée à propos de séances de dédicaces se passe au festival de Perros-Guirec, où l'auteur de la série "Natacha", Walthéry, avant de dédicacer (en dix secondes) ses albums, interrogeait le client sur le tour de poitrine qu'il souhaitait pour son crobard de Natacha : L, XL ou XXL. Quand on se fait offrir la femme idéale, pas question d'aller la revendre sur e-Bay ensuite.

    + Le dessin de la semaine est du dessinateur grec Elias Tabakeas ; comme quoi la crise ne fait pas que des malheureux.

    (par Zombi)

    fanzine,bd,zébra,bande-dessinée,illustration,revue de presse,gabrielle bell,pénélope bagieu,frédéric beigbeder,girly,festival,angoulême,40e,cinéma,guy delisle,dédicace,walthéry,e-bay,enchères,natacha,elias tabakeas,athénien,crise

  • En attendant Zébra

    En attendant de le retrouver dans Zébra n°5, voici un gag inédit de Naumasq, qui nous informe de son récent déménagement.

    fanzine,zébra,bd,bande-dessinée,gag,humour,naumasq,blog

  • Miss Couverture n°5

    - Le choix de la couverture du n° de Zébra de cet hiver est entre ces trois propositions (les deux autres propositions ne sont pas au goût de leurs auteurs eux-mêmes, d'une part, et devoir départager 5 propositions risquerait de compliquer excessivement le choix).

    - En cas d'égalité, on avisera... Le vote est ouvert jusqu'à vendredi prochain, anonyme ou pas, selon le voeu de chacun.

    fanzine,bd,couverture,zébra,illustration

    NB : pour répondre à la question de l'auteur d'une couverture, bien sûr ceux qui ont fait une proposition de couverture ont le droit de voter, et même pour leur travail s'ils veulent (à condition de ne voter qu'une fois, vu qu'il ne s'agit pas d'élire le secrétaire général du parti).



  • Le Cheval Blanc

    zebra,fanzine,bd,teaser,mythologie,robert marley,babylon,cavalier,confrontation,


    Après quatre chapitres consacrés à la mythologie grecque, je propose l'élucidation d'un mythe biblique dans le prochain numéro de "Zébra", la fable du cavalier énigmatique de l'apocalypse ("dont nul ne sait le nom sauf lui-même"). Ce cavalier chevauche un cheval blanc et son manteau est teinté de sang.

    Ce mythe a été popularisé, par exemple, par la fameuse chanson de Robert Marley (qui s'est fait représenter sur la pochette de son album en cavalier de l'apocalypse) : "Come we go burn down Babylon, One more time, Come we go chant down (...)" (Viens, allons incendier Babylone une nouvelle fois, l'anéantir par nos chants). L'industrie du divertissement américaine s'est elle-même emparée de ce thème de l'apocalypse, plus récemment, qui a inspiré ne nombreux films et séries TV ("Armageddon", "Lost", "Jericho", "The 4400", etc.). La signification astronomique de ce chapitre de mythologie est moins connue et intéressera, je l'espère, les amateurs de symboles.

    François LR

     

    zebra,fanzine,bd,teaser,mythologie,robert marley,babylon,cavalier,confrontation,the 4400,lost,armageddon


     

  • L'Exilé du Kalevala***

    fanzine,zébra,bd,ville ranta,kalevala,exilé,ça et la,finlande,impressionniste

    Ville Ranta a le mérite des peintres impressionnistes, celui de nous faire ressentir le paysage ou le climat qu'il peint. Ici l'action se situe en Finlande, sous une bonne couche de neige, au milieu des forêts et du froid, là où personne en principe ne choisira de vivre, à moins d'un dégoût profond de la société et des hommes.

    Les vieux routiers de la BD on coutume de dire qu'elle est plus une affaire de récit que de dessin. Ville Ranta fait exception à la règle : son dessin, entre le croquis sur le vif et la manière expressive de Roald Dahl, est la meilleure part de son art, adapté aux sujets païens.

    Quant à l'intrigue, elle est secondaire. Ranta brode autour de la bio d'Elias Lönnrot (1802-1884), médecin de campagne et poète. Celui-ci est connu pour avoir compilé la culture populaire de son pays dans le chant unique du Kalevala, la rendant plus accessible, suivant une mode en vigueur au XIXe s. dans presque tous les pays, mais en réalité il ne se passe pas grand-chose d'autre que l'éternel retour des amours ancillaires, des corvées d'abattage du bois et des cuites monumentales. Les authentiques paysans peuvent s'abstenir de lire cette BD, qui ne leur apprendra rien ; les zombies dans le gaz et la tiédeur des villes apprécieront le dépaysement.

    "L'exilé du Kalevala", par Ville Ranta, 2010, éds. ça et là
     
    Z.
     
    - J'en profite pour donner l'adresse du blog de Ville Ranta