Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Revue de presse BD (290)

+ Chaque mois d'octobre depuis quelques années, un petit défi oppose sur Twitter les dessinateurs amateurs (et quelques pros) du monde entier. Il s'agit de "poster" chaque jour un dessin à l'encre accompagné du "hashtag" #inktober.

Nous avons remarqué cette année les dessins teintés d'humour noir de Martin Singer (ci-dessous). Ou encore ceux de Wilbur Dawbarn ("Private Eye") (un peu plus bas).

webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2018,twitter,#inktober,martin singer,luz,charlie-hebdo,inrocks

Martin Singer

webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2018,twitter,#inktober,martin singer,wilbur dawbarn,private eye

Wilbur Dawbarn

webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2018,twitter,#inktober,martin singer,luz,charlie-hebdo,inrocks,boris hurtel,francette

+ Luz a démissionné de "Charlie-Hebdo" (pour les raisons que l'on sait), mais ne quitte plus l'étalage des libraires et revient avec un album, "Indélébiles", où il retrace ses années passées à dessiner à "Charlie-Hebdo".

Aux "Inrocks" il a dit :

"(...) être dessinateur à Charlie ressemblait à un truc d’écoliers. On parle de gens qui ont des cartables, des cartons à dessin, qui sortent des trousses, gomment, collent. Il y a quelque chose de très étrange liée à une espèce d’enfance dont on ne veut pas complètement s’extraire. Mais ça ne veut pas dire que l’on ne peut pas raconter des choses adultes."

webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,actualité,revue,presse,hebdomadaire,novembre,2018,twitter,#inktober,martin singer,luz,charlie-hebdo,inrocks,boris hurtel,francette

+ Vainqueur du prix du fanzine décerné au Festival d'Angoulême en 2015 avec "Dérive urbaine", Boris Hurtel et une équipe de dessinateurs viennent de publier un gros volume intitulé "Francette" (éd. Une autre Image).

Il s'agit de tranches découpées dans la vie de Francette, dont Boris Hurtel a recueilli le legs involontaire sous la forme d'un paquet de vieilles photos jaunies et de lettres destinées à la décharge ; en effet feue Francette est morte sans laisser d'héritier et aurait dû emporter ses souvenirs avec elle.

Chaque dessinateur traite un aspect de la vie de Francette ; forcément c'est un peu artificiel, mais paradoxalement plein de couleurs. Cela m'a fait penser à un ami (encore vivant) qui préfère de loin les enterrements aux noces.

Si je ne m'abuse, c'est le premier cas de thanato-bande dessinée.

Écrire un commentaire

Optionnel