Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Insulaires**

Warum, petit éditeur opportuniste (dans le bon sens du terme) publie "Insulaires", recueil d'historiettes webzine,bd,zébra,gratuit,fanzine,bande-dessinée,critique,insulaires,warum,prosperi buri,groix,groisillongroisillonnes par Renaud de Châteaubourg, alias Prospéri Buri.

A quelques encablures de la côte Finistère, l'île bretonne de Groix n'a rien d'un paradis, contrairement à ce que certains dépliants touristiques tentent de faire croire, s'appuyant sur quelques semaines estivales ensoleillées et des paysages pittoresques.

En réalité, la pêche fut longtemps la seule ressource des habitants de cet ilot rocheux exposé au vent du Nord et aux tempêtes. La population de l'île dépassa même les 5.000 habitants (moitié moins aujourd'hui) au début du XXe siècle, quand les pêcheries fonctionnaient à plein régime.

L'auteur a procédé par l'assemblage de souvenirs d'enfance -son grand-père employé du pétrolier "Total" avait acquis une résidence secondaire dans l'île- et de lectures de contes et légendes groisillonnes, pour fabriquer ces petits contes.

Alcooliques, bigots, affabulateurs, les Groisillons ne sont pas montrés sous leur meilleur jour ; surtout dans l'un des récits où Prospéri Buri insinue que les Groisillonnes n'hésitent pas à inventer des légendes pour se débarrasser de leurs encombrante progéniture en bas-âge (en la "rendant" à la mer tandis qu'elles pêchent les délicieux pouce-pieds)...

Voilà un ouvrage satirique qui confortera ceux qui affirment que le climat est pour beaucoup dans la civilisation, qui s'épanouit difficilement dans un climat hostile (thèse de Montesquieu - souvent cité, plus rarement lu).

"Insulaires", par Prospéri Buri, éd. Warum, 2018.

Écrire un commentaire

Optionnel